Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
"Butterfly" W.R. Vinkel

avatarMessages : 19
The dead's money : 9190
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 24

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Matérialisation (matérialise des objets à taille limitée, qu'elle peut saisir de ses mains), téléportation (moyennant connaissance de la destination), proprioception avancée (kinestésie très développée, anticipation et réflexes accrus), métamorphose (particulièrement en papillon mais peut être en n'importe quel animal tant qu'elle le connaît et sait le vivre).

MessageSujet: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 11:57

L'endroit était calme.

Welesta contemplait la cour dans un panorama plutôt morose. Quelques arbres émergeaient du sol recouvert de goudron. C'était déprimant. Les jardins de Finlande lui manquaient... Cette nature à la fois sauvage et entretenue... Le labyrinthe fleuris, le lac, les serres et le bosquet qui lui servait de forêt. La grande propriété de son père lui manquait, c'était indéniable. Il y avait bien de la nature ici mais c'était différent. Trop différent. Butterfly s'y ferait, cela ne fait aucun doute. Mais elle n'en reste pas moins mélancolique dés qu'elle repense à sa maison. Enfin... villa... Loin de la ville, du bruit. Seule. Tranquille. Depuis la rentrée, elle ne s'était pas vraiment fait beaucoup d'amis. Les gens avaient peur d'elle. En même temps, vu sa froideur et l'hostilité qu'elle dégageait derrière ce visage brisé, ça ne donnait pas trop envie de lui taper la causette. Et tant mieux. En effet, parler pour ne rien dire, discuter de la pluie et du beau temps, ce n'est pas le genre de choses que le papillon apprécie. Il préfère rester seul et sauter de fleur en fleur, le laissant parfois guidé par le vent sans se poser de questions.

13h... Il restait encore une heure avant que les cours ne reprennent. Cela laissait le temps à Wel de faire un petit somme. A défaut d'avoir l'alcool pour s'envoler, il lui restait les rêves. Même si elle ne croyait pas trop pouvoir faire de grands rêves sur ce rebord de muret, elle espérait au moins que le temps passerait plus vite. La demoiselle ne faisait pas preuve de raison en s'empêchant de boire la journée, c'était juste pour éviter que les gens ne la prennent pour une folle. Non pas que ce que pensent les autres l'intéresse, juste qu'elle ne veut pas avoir d'ennuis et encore moins qu'on vienne l'embêter pour ce qu'elle pourrait dire ou faire. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles les papillons sont discrets...

Le soleil brillait sans trop chauffer. La brise était faible et venant se perdre sur la façade à laquelle Welesta était adossée, laissait les sens en éveil. Aucun risque qu'elle ne tombe, d'une part grâce à son agilité et d'autre part car Butterfly restait toujours attentive à son environnement lorsqu'elle fermait les yeux. La proprioception avancée lui servait en permanence. Bien qu'elle l'ignorait comme toutes les personnes qui s'étaient occupées d'elle, ce pouvoir était l'une des causes de sa faiblesse maladive. En effet, cela puisait constamment dans son énergie. La rendant plus vulnérable. Wel avait toujours besoin de beaucoup de sommeil et était souvent malade pour des raisons qui restaient donc inexpliquées. Le soucis était que même elle, elle ne percevait pas quand son pouvoir était actif ou pas. C'était naturellement implanté dans son cerveau. Certes, elle s'est vite rendu compte grâce au combat qu'elle avait ce sens plus développé que la moyenne, mais aller penser qu'il agissait en permanence, usant de son énergie, c'était un peu trop s'avancer.

Les couleurs sont inexplicables.


Dernière édition par "Butterfly" W.R. Vinkel le Dim 16 Sep - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 12:08

Il n'y avait pas trente-six mille endroit où se diriger lors d'une pause : la cour. Bon, la plupart des étudiants aimaient sortir du pensionnat pendant ces longues pauses de midi, manger à l'extérieur ou autre. Mais la faim avait trop prit au ventre Konami qui se jeta à la cantine avec un plateau qui devait au moins représenter deux fois la portion habituelle qu'elle prenait...

- Et bien ! Matinée éprouvante ? S'exclama le chef.
- Oui !^^ Ça m'apprendra à sauter le petit déjeuner ! Répondit Ko avec son plus grand sourire.

La nippone était toujours très sympathique avec le personnel. Quand les élèves se montraient trop renfermés, elle discutait avec les femmes de ménage et même le soir il lui arrivait de manger très lentement et de finir la soirée en discutant avec le personnel du self. Elle était très appréciée par les adultes, même par les professeurs. La demoiselle devait être l'une des rares personnes à ne pas constamment tirer la tronche à tout bout de champ... Beaucoup d'étudiants cachaient leur jeu en jouant la sympathique, mais les autres n'étaient pas forcément tous dupes. Quelque chose se tramait dans ce lycée. Ils s'en doutaient.

Enfin, après avoir engloutis son plateau, Ko alla débarrasser tout ça avant de se poser sur un banc à l'extérieur. Il n'y avait pas beaucoup d'élève ce midi, mais au loin un banc semblait libre. Elle se dirigea donc vers celui-ci tout en sortant une sucette de sa poche. Elle aimait bien les sucreries !^^ Arrivée vers sa destination, La nippone remarqua qu'une fille aux longs cheveux blancs était installée sur le petit muret de la cour. Le soleil se reflétait dans sa chevelure qui brillait et son teint pâle lui donner un air tout à fait angélique. Konami avait souvenir de cette fille. Non pas de son nom hein, faut pas trop en attendre non plus ! Mais elles étaient dans la même classe et la beauté froide de la jeune fille avait toujours fascinée la fille aux cheveux bleus.

- Bonjour ! Moi c'est Konami Setai, se présenta la nippone avec enthousiasme. Tu veux une sucette ? J'en ai à la fraise, à l'orange, au citron, au cola, à la pomme, à la pastèque et au melon, ajouta-t-elle en présentant un exemplaire de chaque dans sa main.

Tendant les confiserie vers la jeune fille, Konami souriait innocemment en attendant une réponse. Comme à son habitude, Ko ne pouvait s'empêcher de parler aux gens qui l'entouraient. Régulièrement elle se faisait envoyer promener, mais loin d'elle l'idée d'être "gênante". Niveau remise en question, comme le pense si bien Kyana, elle avait du chemin à faire ! Cependant, si on devait toujours prendre un cas de figure comme une généralité, alors elle ne parlerait plus à personne dans ce pensionnat ! Et même à l'extérieur en fait xD. Et puis chassez le naturel, il revient au galop ! C'est comme essayer de faire aboyer un chat ! xD.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
"Butterfly" W.R. Vinkel

avatarMessages : 19
The dead's money : 9190
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 24

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Matérialisation (matérialise des objets à taille limitée, qu'elle peut saisir de ses mains), téléportation (moyennant connaissance de la destination), proprioception avancée (kinestésie très développée, anticipation et réflexes accrus), métamorphose (particulièrement en papillon mais peut être en n'importe quel animal tant qu'elle le connaît et sait le vivre).

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 12:26

- Bonjour ! Moi c'est Konami Setai. Tu veux une sucette ? J'en ai à la fraise, à l'orange, au citron, au cola, à la pomme, à la pastèque et au melon.

La tranquillité se payait chère... Trop chère.

Dans le même élan, Butterfly sauta en face de l’importunant et fit apparaître l'épée la plus aiguisée qu'elle eut jamais modélisée pour la mettre sous le coup de cette dernière qu'elle avait approché en l'attrapant par le col.

- Prononce encore UN mot et je t'étête, lâcha-t-elle avec un regard noir sur un ton plus que sérieux.

Certes, ce n'était pas très diplomatique et tout cela mérite explication !

Tout se passait bien. Le bruissement du vent avait finit par bercer le papillon allongé sur la fleur. Elle n'entendait même plus au loin les élèves qui appréciaient leur pause à leur façon. Welesta était sereine. Cependant, au bout de dix minutes, elle commença à entendre des pas de plus en plus fort. Un bruit de papier et cette voix... Une fille s'était approchée. Approchée trop près. Ce n'était pas le moment. Sans alcool, la fête est plus folle oui, mais Wel aussi ! Et cette folie, mieux ne valait-il pas s'y frotter... L'effrontée de la classe insista pour signifier sa présence en plus de ses pas peu discrets en se présentant. Konami Setai. Inconnue au bataillon. Ah ! Si ! Non en fait si. Elle avait déjà entendu parlé d'une fille complètement déjantée dans sa classe. Cette fille semblable à un schtroumpf mal habillé qui embêtait son monde. Butterfly ne voulait pas faire partie de ses nombreuses victimes. C'est pourquoi elle n'y était pas allée par quatre chemins. Cependant, en regardant le cou de la fille, elle remarqua qu celle-ci faisait partie des Hell. Non, pas possible.

- Tu t'es trompée avec le bracelet des Estates ? Demanda ironiquement Wel sans pour autant lâcher la turbulente.

Très étonnant. Stupéfiant même. L'avait-on mal renseignée sur le clan Hell ? Enfer, ce n'étaient pas des brutes sans coeur qui ne prônent que la violence et l’extermination des autres ? C'était un but auquel Butterfly aurait très bien put se rattacher, mais la Naught avait été plus rapide et exercer son pouvoir sur les autres intéressait beaucoup plus notre étudiante que de les rayer de la surface de la Terre. Bien que ce soit, je le souligne, une idée qui aurait put lui plaire si la Naught n'existait pas. Ça lui plaisait naturellement bien plus que rallier tous les clans ou de ne faire qu'un seul et même clan. C'était tellement lassant...

N'ayant pas mangé, comme beaucoup de repas qu'elle sautait, Welesta ne se sentait pas trop capable de se battre ni de descendre cette fille sans raison. Butterfly était une ennemie redoutable, mais encore fallait-il qu'elle soit en forme. C'était une erreur qu'elle assumait : de ne pas faire attention à elle, de bien manger pour être en bonne forme. Mais ce n'était pas comme si beaucoup de gens voulaient al défier... Elle ne s'était encore jamais réellement battue. Il faut dire que ça ne faisait pas longtemps qu'elle était arrivée. La finlandaise était encore en phase d'observation. Sauf aujourd'hui ! Dommage pour Konami...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 12:46

Anticiper les mouvements et actes des autres, ce n'était vraiment pas le fort de Konami. En même temps, on se demandait bien quel était son point fort... Après tout, il fallait bien quelques nuls pour que d'autres soient forts non ? Non... d'accord... Mais Ko n'était vraiment pas faite pour le combat >< Une discipline dans laquelle elle excellait... Jouer de la guitare... dessiner... Encore elle aurait le pouvoir de faire vivre ce qu'elle dessine, ça pourrait lui servir dans ce pensionnat mais là... Il n'était pas aisé de lui trouver une utilité autre que soigner... Quoi qu'elle pourrait faire une très bonne diplomate ! Cependant, ce n'était pas trop le genre de la maison... En effet, la diplomatie chez les Hell c'était comme une mouche qui va boire le thé avec l'araignée dans la toile que celle-ci a tissé juste pour l’évènement ! Sans pertinence aucune... Un peu comme essayer de faire ami ami avec cette fille apparemment...

- Prononce encore UN mot et je t'étête.

Non, la diplomatie n'était décidément pas le genre de grand monde ici ! Konami ravala sa salive. Elle avait le chic pour toujours se retrouver en bonne posture ! La fille aux cheveux de cristal la tenait fermement par le col et elle pouvait sentir la froideur de la lame serrée contre son cou. Non, ce n'était décidément pas une bonne posture. Les sucettes qu'elle tenait s'étaient prises en affection avec le sol de la cour, roulant sur quelques centimètres chacune. Les yeux verts perçaient ceux de Ko qui n'était vraiment pas rassurer, sans pour autant en avoir les jambes qui tremblent, il fallait avouer qu'il y avait de quoi paniquer. Puis la jeune fille se pencha sur son collier.

*Décidément ! Lâchez-moi avec mon collier ! ><*

- Tu t'es trompée avec le bracelet des Estates ?

L'ironie fut sans surprise. Konami soupira. Elle était patiente et très tolérante, mais qu'à chaque fois on lui fasse une remarque sur le fait qu'elle faisait partie du clan Hell commençait à l'agacer. Elle poussa violemment la fille en arrière pour se débarrasser de son étreinte. Ko aurait pensé ça plus difficile... Mais vu la minceur de la demoiselle et son allure chétive, ce n'était pas si étonnant que ça au final.

- Non, je ne me suis pas trompée. Je te propose juste une sucette. Mais maintenant je dois les ramasser parce que tu t'en fiches toi qu'elles soient par terre. Ça te laissera peut-être le temps de choisir celle que tu veux ! Déclara Konami sur un ton sec qui ne lui ressemblait pas du tout.

S'énerver c'était normal, mais finalement, Ko était plus énervée pour les sucettes qui risquaient d'être cassées que pour l'épée que l'étudiante avait placée sur son cou. Venant de la nippone, ce n'était pas bizarre, mais encore fallait-il la connaître pour comprendre ça...

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ


Dernière édition par Konami Setai le Dim 16 Sep - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
"Butterfly" W.R. Vinkel

avatarMessages : 19
The dead's money : 9190
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 24

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Matérialisation (matérialise des objets à taille limitée, qu'elle peut saisir de ses mains), téléportation (moyennant connaissance de la destination), proprioception avancée (kinestésie très développée, anticipation et réflexes accrus), métamorphose (particulièrement en papillon mais peut être en n'importe quel animal tant qu'elle le connaît et sait le vivre).

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 13:10

S'énerver comme ça sur les gens, c'était le lot de tous les jours pour Welesta. Elle qui avait toujours vécut seule ou alors entourée de gens qui n'attendaient que son ordre pour partir, c'était un grand changement ici. D'une par de se retrouver dans un pays totalement différent. D'autre part, d'être confrontés à des gens qui ont la même considération pour elle que pour n'importe quel étudiant lambda. C'était quelque chose que Wel avait du mal à intégrer. Être estimée à hauteur d'une princesse pendant toute sa vie et se trouver anonyme au milieu d'un lycée, ce n'était pas chose aisée pour elle qui n'avait jamais mis les pieds dans un lieu public ou tout du moins avec des personnes étrangères. Tout cela faisait que par défaut, Butterfly détestait tout le monde. Ou plutôt n'aimait personne, c'est moins intense. Car ce ressenti général, ce n'était qu'un voile qu'elle posait machinalement. Il pouvait très bien être levé dés les premiers mots. Mais pour le cas de Konami, c'était mal parti...

La Hell soupira. Butterfly senti venir la pression dans les muscles de Konami qui s'apprêtait à la pousser. Elle ne fit rien pour l'éviter. Après tout, elle ne pouvait pas se permettre de l'égorger en plein dans la cour... Il lui faudrait prendre son mal en patience... Mon Dieu ! Welesta prit une grande inspiration. Se laissant entraîner par le geste de Konami, le papillon s'assit sur le banc qui se trouvait juste à sa gauche.

- Non, je ne me suis pas trompée, affirma sèchement Konami. Je te propose juste une sucette. Mais maintenant je dois les ramasser parce que tu t'en fiches toi qu'elles soient par terre. Ça te laissera peut-être le temps de choisir celle que tu veux !

Le papillon écarquilla les yeux.

*Est-ce qu'elle est...*

Idiote ? Stupide ? Débile ? Sans cervelle ? Poisson rouge ? Irrationnelle ? Bête ? Non, tous les synonymes possibles ne saurait faire comprendre la situation à Welesta. Elle venait de la menacer avec une arme - qu'elle fit d'ailleurs disparaître "^^ - mais la fille gardait toujours sa proposition valable. Sans dire un mot, Wel la regarder se baisser pour ramasser les sucettes qu'elle avait proposé. En fait, la seule explication que Butterfly trouva n'était vraiment pas bonne pour Konami... Elle se leva et se tourna vers la merdeuse.

- Tu te moques de moi ? Lança-t-elle, offusquée.

Butterfly fit apparaître un gant de boxe autour de sa main droite - pour ne pas s'abîmer la peau ^^ - et assainit un coup de point à Konami, la faisait voler de quelques mètres. Elle s'approcha d'elle pour poursuivre l'offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 13:40

Loin de Konami l'idée de causer du tord aux autres. Et encore moins à cette fille dont elle ignorait encore le nom mais qui semblait refuser toute approche : amicale ou non. Ko n'était pas du genre à chercher les embrouilles mais se débrouillait inconsciemment toujours pour souvent en être même la cause xD. Comme s'énerver pour ses sucettes, vu la réaction de la fille de cristal, elle aurait mieux dû s'abstenir. Mais il était déjà trop tard. Comme à chaque fois lorsqu'elle prend le temps de réfléchir... A ramasser les confiseries, elle ne fit pas attention à l'étrangère qui se levait pour l'attaquer. Par derrière, ce n'était pas très loyal, mais ça ne changeait pas trop la donne vis-à-vis de Konami qui, quelque soit l'angle par lequel elle se faisait attaquer, prenait toujours la frappe de plein fouet !

- Tu te moques de moi ?

Bien que chétive, la demoiselle avait de la force et son coup fit voler la nippone sur trois mètres en avant.

*Mais elle est folle !*

Se demandant ce qui pouvait bien déconner chez cette fille, Konami se releva et utilisation sa transformation en serviteur pour se soigner de cet affront. La guérison fut rapide mais dévoila sa nature à l'hystérique. Bon, ce n'était pas un grand secret et Ko s'en moquait pas mal que son adversaire sache qu'elle était Heal. Après tout, ce n'était pas très aisé de le cacher dans un combat...

- Pourquoi tu me frappes comme ça ?! Lâcha Konami, ne comprenant pas l'intention de l'étudiante. Je ne me moque pas de toi !

Ok, sa force de persuasion était bien faible... Mais que voulez-vous, quand on est gentil, on n'a rarement de l'autorité sur les gens. Aucun réel point de pression sur l'autre et donc aucun avantage quand la personne que vous voulez convaincre veut tout simplement vous éliminer. Car vu la force du coup, c'était bien là l'impression que la nippone avait... Ce qui attira le plus l'attention de Konami fut ce gant de boxe. Une épée et maintenant ça... Cette fille devait être puissante ! Elle pouvait créer les objets à sa guise ! Maintenant Ko comprenait pourquoi elle ne voulait pas de ses sucettes... Elle pouvait se les faire elle-même et du parfum qu'elle désirait...

- Je suis désolée ! Tenta la jeune fille aux cheveux bleus.

Sans vraiment d'espoir, c'était au moins ça de fait : elle s'excusait ! De quoi, elle ne savait pas trop, mais visiblement, elle avait dû sérieusement manquer de respect à la demoiselle pour qu'elle soit aussi énervée après elle...

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
"Butterfly" W.R. Vinkel

avatarMessages : 19
The dead's money : 9190
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 24

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Matérialisation (matérialise des objets à taille limitée, qu'elle peut saisir de ses mains), téléportation (moyennant connaissance de la destination), proprioception avancée (kinestésie très développée, anticipation et réflexes accrus), métamorphose (particulièrement en papillon mais peut être en n'importe quel animal tant qu'elle le connaît et sait le vivre).

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 13:53

Konami n'avait pas l'air de saisir à quel point elle était exaspérante. Mais Butterfly sentait la colère monter de plus en plus en elle. La fatigue, elle ne devait pas y penser. Se préparant à frapper à nouveau la jeune fille, celle-ci se transforma. Des lueurs blanches jaillirent. Aucune trace du coup de poing qu'elle lui avait donné. Se battre contre quelqu'un qui se soigne... Ça n'avait pas l'air d'être gagné d'avance pour Wel, bien que cela ne le fit point reculer.

- Pourquoi tu me frappes comme ça ?! Je ne me moque pas de toi !

*Arrête de parler et bats-toi !*

Maintenant que Welesta était énervée, il lui fallait décharger sa rage. Et vu que Konami était la raison de tout ça, alors ce serait sur elle que Wel se défoulerait.

- Je suis désolée !

*MAIS TAIS-TOI ! ! !*

Butterfly frappa à nouveau la fille bleue avec un coup de pied retourné, l'envoyant plus sur le côté. Ainsi elles se retrouvaient derrière le muret. On pouvait, certes, les voir vu que leurs têtes - enfin celle de Wel - dépassait légèrement. Mais elles étaient assez éloignées des autres étudiants pour ne pas trop attirer l'attention de tous. Ce serait le bouquet ! Une horde d'élèves s'agitant pour savoir qui allait l'emporter... C'était pitoyable. Enfin, Butterfly se téléporta dans le dos de Konami et la releva en lui serrant le coup très fort.

- Tu as trop peur pour te battre, petite Hell ? Lui chuchota dans l'oreille la finlandaise avant de la relâcher d'un coup de genou dans le dos.

L'enragée se remit en garde, attendant l'attaque de Konami.

- Allez ! Bats-toi ! Hurla-t-elle.

Ses jambes commençaient à trembler. Se battre dans de telles conditions, ce n'était pas la chose la plus futée à faire. Cela n'affectait pas les capacités de Butterfly cependant, elle ne serait pas contre le fait que tout ça se termine le plus rapidement possible. Qu'elle puisse au moins se reposer en paix pour ne pas dormir durant tous les cours de l'après-midi. C'était plutôt invraisemblable la façon dont les choses s'enchaînaient : les étudiants se battaient et juste après allaient en cours comme si - ou presque - rien ne s'était passé. C'était plutôt étrange comment ces histoires montaient à la tête des jeunes gens si rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 14:09

Sans savoir qu'elle l'augmentait, Konami voyait la colère emplir de plus en plus le regard de la jeune fille. Ce n'était pas son intention mais visiblement, tout ce qu'elle pouvait dire ne faisait qu'empirer les choses... Comment faire ? Apaiser la colère n'était pas chose aisée, surtout lorsqu'on en était la cause ! Certes, pour Ko, il était évident que cette fille avait un problème, quelque chose qui restait en elle et qu'une simple interaction pouvait réveiller et déclencher des ouragans. La haine, la tristesse, la peur, le manque, tout ces facteurs pouvaient entrer en compte. Lesquels correspondaient à l'adversaire que Konami devait affronter ? Elle l'ignorait. Mais il lui fallait le découvrir. Cette fois, la folle frappa Konami d'un coup de pied, la mettant au tapis derrière ce muret sur lequel elle s'apprêtait à dormir quelques minutes auparavant.

C'était peut-être ça... Elle l'avait réveillée ! :O

A nouveau, les sucreries tombèrent. Là, c'était sûr, elles étaient brisées... Ko en fut attristée. Ces bonbons aux couleurs de l'arc-en-ciel étaient cassés. Les couleurs... Il fallait les préserver... Regardant aveuglément les sucettes écrasées, Konami ne fit pas l'effort de se relever. Sauf que son ennemie semblait être dans un état d'esprit différent du sien ! Cette dernière disparu, choquant Ko, puis réapparu dans son dos. Elle la releva. Pourquoi se donner cette peine ? Ne ferait-elle mieux pas de l'achever à terre ? Konami ne lutta pas.

- Tu as trop peur pour te battre, petite Hell ? Lui murmura l'étrangère.

A quoi cela servait de se battre ? Konami n'aimait pas faire du mal ni avoir mal. Pourquoi se battrait-elle ? Une larme perla dans le coin de son œil.

*Pourquoi ?*

Bien qu'elle eut été la tête de turque de bien des personnes dans ce lycée, Ko n'avait jamais eut à se battre de la sorte. Elle a reçut des coups, des projectiles et autres bizutages, mais rien de si violent. Pourquoi tant de brutalité soudainement ? Cette fille qui pourtant avait l'air si calme, posée, douce et intelligente bien que froide et sèche, comment pouvait-elle arborer ce visage enragé ? La mélancolie lui allait bien... Mais ce regard noir et ces traits forcés la transformaient littéralement en quelque chose de mauvais. Konami fut violemment repoussée d'un coup de genou dans le dos. Elle trébucha et tomba à nouveau à terre.

- Allez ! Bats-toi ! Insistait la fille de cristal.

Mais quelque chose de plus intriguant attira soudainement l'attention de Konami.

- Il y a une trappe... déclara-t-elle silencieusement.

Ko se risqua à l'ouvrir, mais son dos lui faisait mal alors elle se rassit un instant par terre après l'avoir ouverte.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
"Butterfly" W.R. Vinkel

avatarMessages : 19
The dead's money : 9190
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 24

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Matérialisation (matérialise des objets à taille limitée, qu'elle peut saisir de ses mains), téléportation (moyennant connaissance de la destination), proprioception avancée (kinestésie très développée, anticipation et réflexes accrus), métamorphose (particulièrement en papillon mais peut être en n'importe quel animal tant qu'elle le connaît et sait le vivre).

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 15:30

Butterfly en avait assez. Il fallait qu'elle en finisse avec cette fille, qu'elle comprenne qui détient les rennes et qu'il est hors de question qu'elle trouble à nouveau sa tranquillité. C'était très extrême comme réaction, mais c'était monnaie courante ici pour Welesta. Elle ne voulait pas être spécialement craint, en fait, elle n'attendait rien d'autre que d'être laissée tranquille. Certes, il y avait toujours les gens de son clan qu'elle devrait approcher, mais elle ne les comptaient pas dans les indésirables qui peuplaient ce lycée. Elle avait déjà bien assez à faire avec le clan pour ne pas en plus devoir se soucier des autres. Qu'ils aillent pleurer chez leurs parents qu'une vilaine fille les traumatise. Elle veut rester seule et fera tout pour inciter fortement les élèves à ne plus prêter attention à elle. Wel n'y pouvait rien si la pâleur de son visage et la blancheur de ses cheveux attiraient les regards vers ses yeux émeraude. Cela doit-il vraiment lui porter préjudice ? Que tout le monde la remarque et veuille "sympathiser" avec elle ? Non, c'était hors de question. Que Konami parte avant d'être psychologiquement atteinte car le papillon n'aime pas faire de cadeaux.

- Il y a une trappe...

Euh... ouais... Welesta resta figée, les dents serrées et les yeux vides. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire à la fin qu'il y ait une trappe dans la cour du pensionnat ?!! Bon sang ! Cette fille prenait une raclée et tout ce qu'elle trouvait à faire c'était ramasser ses sucettes et ouvrir une trappe : *QU'EST-CE QUI NE TOURNE PAS ROND CHEZ ELLE ?!!!* Et en plus elle l'ouvre ? Inconcevable... D'une c'était idiot que le personnel laisse cette trappe ouverte au premier venu et de deux, qu'elle veuille entrer dedans. C'était complètement hors sujet ! Mais cela eut le don de coupé toute envie de meurtre à Wel. Elle aurait l'impression de tuer un bébé ><. Konami était distraite par le premier gâteau qu'on lui tendait. C'était navrant...

- T'es vraiment idiote en fait, affirma Butterfly.

Supposant que Konami voulait y entrer, Welesta prit les devant. Après tout, qui sait si cette pauvre fille n'était pas capable de se tuer en descendant des petites marches ? Wel descendit donc et s'arrêta. AWESOME ! Des tonneaux, partout... la pièce était totalement enfumée, une fumée artificielle, mais cela n'intéressait pas du tout Butterfly qui se jeta par terre, les yeux pleins d'étoiles, jusqu'à une barrique qu'elle enlaça avec passion sans se poser de question sur comment le prendrait la fillette qu'elle accompagnait.

- T'es beau toi ! Chuchota Wel très discrètement au tonneau que ses bras entouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 15:47

Bien que ce n'était pas vraiment son intention, Konami parvint à clouer le bec à la finlandaise juste en s'intéressant à autre chose. Il faut dire, après trois tentatives pour décrocher une once de violence à Ko, c'était déjà une belle perte de temps ! Bien que l'étrangère avait mit du temps avant de le comprendre, l'essentiel était qu'elle avait finit par comprendre...

- T'es vraiment idiote en fait.

Konami eut un regard noir envers la jeune fille. D'où se permettait-elle de l'insulter comme ça ? M'enfin, elle n'y prêta pas plus d'attention que ça car cette trappe l'intriguait plus encore. Elle ne l'avait jamais remarqué, et ce depuis l'an dernier ! Ce n'était pas vraiment un endroit que les Hell fréquentaient après tout. On voyait beaucoup de Estate traîner dans ce coin de la cour normalement. Mais bon. Konami soigna ses maux puis ramassa à nouveau ses sucettes alors que l'étudiante à présent plus calme descendait. En effet, Ko avait l'intention d'explorer l'endroit, mais que cette fille l'accompagne, elle ne s'y attendait pas vraiment en fait... Elle se dépêcha donc de remettre tout ça dans sa poche et... rha ! bon, dans son petit sac, puis elle descendit rejoindre la fille de cristal...

Cette fumée...

Konami fut surprise par la réaction de la jeune fille. Pourquoi se jetait-elle sur ce tonneau ? Enfin, la raison, tout ça tout ça, Ko n'était pas très bien placée pour juger cette demoiselle. Elle porta plus d'attention à le disposition de la pièce. Une sorte de bar... un endroit plutôt conviviale mais cette fumée... D'où est-ce qu'elle pouvait bien venir ? Le mouvement de l'air était très facilement reconnaissable et orienta Ko vers un graaaand tonneau. Elle appuya légèrement sur la façade de l'objet en bois. Celle-ci sembla bouger. Ko se tourna vers la fille qui l'accompagnait.

*Vraiment étrange...*

La pièce tout comme la fille...

La nippone prit une grande inspiration de courage et poussa la porte en fermant les yeux. Lorsqu'elle les ouvrit, une surprise de taille l'attendait ! Cette nouvelle salle où des étagères remplies sommeillaient était déjà occupée... Elle comprit de suite qu'elle n'avait rien à faire ici. Même si l'inquiétude n'était pas encore transformée en peur, Konami senti qu'elle était face à un choix important à faire : courir prendre l'hystérique et s'enfuir le plus rapidement possible ou... prier pour que ce sourire qu'elle choisit de faire attise le possible ennuis qu'elles causaient en entrant dans ce repère qu'elle avait ignoré jusqu'à présent...

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 16:27

J'étais dans notre quartier général, en train d'écrire mes différentes idées de plans sur papier, enfermé dans l'endroit le plus sûr de l'école: mon bureau. Attablé à celui-ci, ma main maniait le stylo qu'elle tenait pour former, lettres, après lettres, un résumé des différents événements qui s'étaient passé ces derniers jours et qui commençaient à donner forme à une étrange intrigue au sein de l'école, faisant avancer sans le moindre doute possible cette guerre des clans: un événement allait bientôt survenir et il fallait se tenir près. Premièrement, il y avait Kyana, qui était une ghost tellement efficace qu'elle était rentrée dans les rangs des Heaven pour les Naught après avoir effacé les souvenirs de tout l'établissement sur son appartenance aux Naught. Je le savait car j'avais entendu une conversation entre celle-ci et l'actuel leader des Naught. Toujours lié au leader des Naught, j'avais un membre rancunier dans mon clan. De plus, il y avait cette Soul qui fomentait un complot contre les Naught dans le but de les détruire. Il était évident que tout avançait très vite, comme un tourbillon qui allait avoir un effet inconnu mais de grande ampleur, avec le clan Naught à son centre. Tout allait changer. Et il me fallait survivre à cela. En y repensant, mon esprit identifia une autre source de changement: Konami Setai.

Il n'y avait aucune raison pour que l'heal des Hell que j'avais rencontré auparavant ait un impact conséquent sur les batailles à venir alors pourquoi est-ce que je venait de penser à elle? Ce prénom vint à être inscrit sur ma feuille, erreur de la part de mon esprit vagabond et je m'empressai de rayer celui-ci qui n'avait pas sa place au milieu de tout ces plans. Mais, en y repensant, ne pouvait-elle pas apporter des informations sur les Hell? Je n'avais aucunement l'intention d'exploiter la jeune fille mais ma clairaudience fini par s’activer d’elle-même, me livrant des informations sur ce qui se passait dans les alentours de celle-ci et je.. sursautai, rayant une fois de plus a feuille. Une bataille, au milieu de la cours et, de plus, elle et son assaillant venaient de rentrer dans notre quartier général. Mais quels étaient donc les incapables qui avaient laissé la base sans surveillance? J'allais devoir m'occuper de tout. j commençais donc pas ouvrir un portail vers les archives ou Konami semblait avoir pénétré.

Happant la jeune fille tout en lui transmettant, par empathie, un sentiment de sécurité et en faisant en sorte qu'elle comprenne que j'étais celui qui venait de l'attraper, pour la calmer encore plus, j'ouvris un portail vers la salle principale, arrivant directement sur l'un des gros tonneaux qui servaient de table. A ce moment, ma main étais encore contre les lèvres de la jeune fille, l'empêchant hurler et, me séparant rapidement de Konami, gêné par le contact physique, je frappais directement dans le ventre de l'autre intruse, Naught, en ouvrant un portail. Au même moment, utilisant encore une fois mon empathie, j'envoyais à cette fille une sensation de douleur parfaitement réelle puisqu’elle venait de ma propre mémoire et, m'asseyant sur un tonneau, j'annonçais, avec fermeté.

"Sors d'ici, Naught! Je ne t'ai pas autorisé à entrer! Ou dois-je te convaincre?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 16:57

- Aaah joliiii ! Continuait de jubiler Butterfly dans la salle principale.

Étrange situation que de se retrouver là, dans ce paradis, et continuer de penser qu'on est dans un lycée. Autant d'alcool dans une même pièce, ça ne pouvait être qu'un rêve, un mirage. Mais Welesta n'en avait que faire. Tout ce qu'elle voulait c'était profiter de cet instant. Bridant sa concentration, elle s'enivrait rien qu'à l'idée de pouvoir ingurgiter toute cette mélasse. Elle se retenait de crier de joie ! Cela la discréditerait totalement ! Enfin après tout... il n'y avait qu'elle et cette Konami...

La nippone se trouvait dans les archives quand apparut Kazuki. Ce garçon qu'elle avait rencontré il y a quelques jours. Ce... leader Estate... Dans quelle situation était-elle encore tombée >< Le pire dans tout ça était qu'elle en restait seule fautive... Entraîner sa camarade de classe là-dedans était une erreur qu'elle ne pouvait se reprocher qu'à elle-même. Après tout, cela l'arrangeait, elle n'avait pas à se triturer le cerveau pour ne pas mettre ça sur le dos de quelqu'un d'autre et oui, cela avait quelque chose de rassurant. Mais finalement, le temps qu'elle réagisse et qu'elle décide de s'incliner pour saluer respectueusement le Leader, ce dernier l'attrapa à toute vitesse sans qu'elle ne puisse plus bouger ni prévenir l'autre demoiselle. Mais un sentiment de sécurité s'empara de Konami qui se retrouva en un clin d'œil dans la salle principale.

*C'est quoi ç...*

Le jeune homme eut la décence de se séparer de Ko avant qu'elle n'hurle au harcèlement - petite nature xD - mais...

- MON AMOUUUUUUUUUUUUUR !!!!!!!!!!! Uaaargh !

Alors que Butterfly déclarait sa flamme à la barrique, elle reçut un violent coup dans le ventre, la séparant de son âme-sœur. Une violente douleur la saisit alors qu'elle se remettait du choc.

- Sors d'ici, Naught ! Je ne t'ai pas autorisée à entrer ! Ou dois-je te convaincre ? Ordonna Kazuki.

Konami était troublée. Que devait-elle faire ? Devant la souffrance de la jeune fille, elle se transforma pour la soigner. Le problème était que l'empathie qu'exerçait Kazuki ne pouvait être soignée car cette douleur, elle était mentale pour la demoiselle. Voyant que cela ne servait à rien, elle abandonna mais une lueur jaillit de ses mains, créant un bouclier qui protégeait l'étrangère de toute attaque. Le suaire se modélisait par de mystérieux hexagones bleutés.

- Mais qu'est-ce que... Se demandait la jeune fille.

Elle comprit très vite qu'elle était protégée. Une lueur machiavélique traversa ses yeux émeraude. Mais elle n'était pas en état de combattre. Elle ferait mieux de partir...

- Arrêtez... s'il vous plaît... arrêtez ! Suppliait Konami en regardant les deux opposés.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 17:41


- MON AMOUUUUUUUUUUUUUR !!!!!!!!!!! Uaaargh !


Déclarer son amour à une barrique contenant de l'alcool? Est-ce que j'étais tombé sur l'une de ces alcooliques? Non mais franchement, je n'avais jamais été amoureux mais je savais bien qu'une barrique ne pouvait pas être attrayante pour une personne normale et encore être l'objet de ce sentiment amoureux.Même si je ne connaissais pas celui-ci.*Qui sait? En es-tu sûr, Kazuki?* Une voix étrange raisonna dans ma tête. Visiblement ma clairaudience me faisait entendre ds jugements sur mes actions? D’où venaient-ils? Qui parlait? On aurait dis qu c'était ma voix mais je ne me souvenais pas avoir dit cela. Le futur? Je m'empressais de chasser cela de mon esprit et de le mettre sur le compte d'une hallucination.
La jeune fille devant moi lâcha le tonneau et continua à hurler alors que je ne lui transmettait plus de douleur, puisqu'elle avait lâché son tonneau et que j'avais rompu le contact. La douleur que j'avais transmise à cette jeune fille était telle que même après avoir cessé de transmettre celle-ci, elle était encore sous le choc? Comment ce faisait-il que j'ai communiqué une telle douleur? D’où venait-elle? Celle de Kyana? J'aurais du jauger celle que j'envoyais avant de le faire parce que, maintenant, ce coup préventif allait peut-être faire débuter les combats Naught-Estate.

Regardant à côté de moi, je vis Konami qui essayait de soigner celle qui l'avait assaillie. Quelle Hell étrange... Sa personnalité la faisait venir en aide à ses ennemis sans prendre un sel instant de réflexion? Était-elle vraiment aussi gentille? Bouclier. Un bouclier se forma autour de la jeune Naught, fruit du pouvoir de Konami qui semblait croire que je continuais à attaquer celle-ci alors que je ne faisais qu'attendre que sa douleur se dissipe pour qu'elle réponde à mon ordre et que je puisses adapter mon comportement au sien.

- Arrêtez... s'il vous plaît... arrêtez !

Konami était en train de me supplier d'arrêter de faire souffrir cette Naught, alors que je l'avais déjà fait. Que pouvais-je faire d'autre? Je ne résistais pas à la demande de Konami, au ton de sa voix et j'étais persuadé qu'il me fallait faire quelque chose, au risque de mourir par la suite, assassiné par celle que j'avais épargné. Me retournant vers Konami et, avec une pointe de tristesse dans la voix, je répondit:

"-J'ai déjà arrêté, ce n'est que le choc qui n'est pas encore passé, visiblement. Il faut juste attendre que cela cesse."

Regardant la jeune fille qui continuait à hurler et le visage implorant de Konami, je me demande ce que je suis en mesure de faire pour les satisfaire? Peut-être qu'envoyer un sentiment positif rétablirait la balance? *Ne fais rien.* Ca y est, ça recommence. Et, surpris, j'obéis sans même m'en rendre compte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 18:29

Butterfly n'était pas vraiment normale. Physiquement tout comme psychologiquement. Ce coup avait déclenché en elle une douleur que Konami s'efforçait de combattre à sa place. Cette fille était vraiment idiote, mais tout cela partait d'une intention que Welesta ne pouvait ignorer. Bête mais noble, c'était un atout qui pouvait jouer en sa faveur. Même s'il ne fallait pas qu'elle se fasse de faux espoirs. Rétablie, Wel devait partir. Elle n'était pas bien. La malnutrition n'arrangeait pas son cas de santé déjà très pentu... Elle se releva, sans trop de difficultés, grâce à la Hell.

- J'ai déjà arrêté, ce n'est que le choc qui n'est pas encore passé, visiblement. Il faut juste attendre que cela cesse, expliqua le jeune homme.

La tristesse ressemblait à de la pitié du point de vue de Butterfly. Plutôt insultant. Ne serait-ce que se faire traiter comme il l'avait fait sans même lui laisser une chance était bien plus d'impoli. Certes, elle n'avait pas de leçons à donner question politesse mais il n'était pas question d'elle.

- Excusez notre intrusion, lança Wel en fixant le garçon droit dans les yeux. Je suis seule responsable de notre présence.
- Hein ?
- Le parfum, je préfère la pomme, ajouta Welesta en regardant Konami.

La nippone s'avança d'un pas peu sûr et lui tendit une sucette à la pomme. Discrètement, Butterfly lui sourit. Elle prit la confiserie et disparu pour se poster derrière l'Estate.

- Si tu lui fais du mal, tu auras à faire à moi, menaça à son tour la Naught.

Wel se transforma en papillon et reparti d'une traite vers la trappe qu'elles avaient laissée ouverte. Laissant Konami seule... Cependant, elle n'avait pas l'air autant en danger qu'elle face à ce jeune homme.

La jeune fille aux cheveux bleus avait comme une boule à l'estomac. Elle ne comprenait pas cette fille. Certes, elle aussi n'était pas très simple à décoder... Venir en aide à celle qui l'avait menacée de mort, ce n'était pas le genre de réaction attendue. Mais qu'elle même tente de la couvrir en portant la faut sur elle ! Il en était donc pour preuve que finalement, toute situation désastreuse pouvait être réglée autrement que par la violence, non ? Enfin le plus dur allait de se sortir de la situation où elle était maintenant... Ko n'avait aucune crainte envers Kazuki. Pour ainsi dire, elle avait confiance en ce garçon. Mais ce sentiment de ne vraiment pas être à sa place ici la pesait. C'était le repère des Estates. Elle n'avait pas à voir le centième de ce qu'elle avait put voir. Ces salles enfumées, la disposition de la pièce, la trappe... tout ça, entre les mains des Hell, ça pouvait être critique pour le clan de Kazuki.

- Qu'allez vous faire, Egawa-san ? Demanda d'une petite voix la demoiselle.

Il ne pouvait simplement la tuer, même si jamais on n'irait chercher le corps ici, elle savait qu'il ne la tuerait pas. Mais la laisser partir ainsi, c'était une erreur... Bien que Ko sentait la peur monter en elle, finalement, le pire des cas serait que Kazuki décide de l'enfermer ici le temps de trouver une solution. Quoi que dans ce cas, il faudrait la supporter la Konami ><.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 19:25

La Naught qui étais devant moi était réellement bizarre, proche de la folie, d'après la scène qui se déroulait devant mes yeux. Elle reprit ses sens bien que ceux-ci aient encore eu l'air absents et déclara qu'elle était responsable de leur présence ici alors que je savais bien que c'était Konami qui avait remarqué et ouvert la porte, comment aurais-je pu l’ignorer alors qu j'avais accès à l'audio? Ensuite elle demanda un sucette à la pomme à Konami, qu'elle était en train d'embêter plus tôt. Enfin, je dis 'embêté" mais c'était plus grave que ça hein? Puis, après ça, elle me lança des menaces, à moi, le leader des Estate, m’interdisant de faire du mal à Konami alors que c'était elle qui en faisait. Une folle. Allez avoir pourquoi mais une folle qui se transformait en papillon et qui était complétement à côté de la plaque chez les Naught, cela ne me surprenait pas le moins du monde. Elle constituait néanmoins un danger potentiel pour le clan mais, chaque chose en son temps, je devais m'occuper de Konami. Et la solution la plus sûre, c'était le meurtre. *Ne le fais pas.*

"- Qu'allez vous faire, Egawa-san ?"

Tché... Je ne pouvais tuer la jeune fille devant moi, je le savais la seule question, c'était "Pourquoi?". Je n'en avais aucune idée mais le résultat était le même, tuer cette personne était impossible, en tout cas pour l'instant puisqu'elle n'avait pas l'air d'être aussi dangereuse que ce qu'elle l'était. Comme un agneau. Mais, si je discute avec elle, peut-être que j’arriverais à me convaincre ou envisager d'autre solution? *Impossible* Et encore une fois... Forçant ma clairaudience à arrêter, je me mis à réfléchir rapidement. Pour l'instant le QG était désert mais la foule d'Estate n'allait pas tarder à arriver et on entendait déjà leurs pas. Il fallait faire vite. Attrapant la main de Konami, je l'emmène dans la salle de réunion et je ferme celle-ci à clé. Tant pis si cela lui donne plus de renseignements, on est pas à ça près pour l'instant.

"-Konami, prend un fauteuil."

M'asseyant moi même sur l'un des fauteuils, en face de celui de la jeune fille, je sortais ma pipe et l'allumait: cela allait durer un certains temps. Que faire? Tout d'abord pourquoi ne pas proposer un verre? Mais ou est-ce que je me croyais, là? Ce n'était pas le moment de lui offrir à boire. Quoi que... Finalement pourquoi ne pas...? J'enchainai donc avec une question simple:

"-Veux-tu à boire?"

Bon, maintenant que c'était fait, je devais entrer dans le vif du sujet; le fait qu'elle et cette Naught aient pénétré notre quartier général et que cela risquait de nous porter préjudice. En fait, j'étais sûr que cela nous porterais un coup fatal vu qu'il serait aisé de lancer une attaque surprise ici si l'on savait déjà ce qu'il y avait à l'intérieur. Non pas qu'il n'y ait pas pu avoir de Ghost suffisamment compétents pour l'avoir découvert mais on ne savait jamais.

"-Bon, Konami. J'imagine que tu as compris la position dans laquelle toi et cette fille qui t’agressait êtes? Et que tu sais, qu'étant la personne ayant remarqué la trappe, tu es la principale responsable si il se passe quelque chose. Quelque chose à dire?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 19:59

Règle numéro 1 : ne plus proposer de sucette à un inconnu.

Faire des règles et espérer les retenir, pour s'empêcher de retomber dans des situations pareilles à se demander si la mort l'attend au bout du tunnel. Konami avait beau aimer l'action et ce don naturel pour relativiser toute situation dangereuse et improbable - ce qui lui valait un palmarès exorbitant dans la catégorie inconscience et audace - mais là, c'en était trop. Cette sensation, ces frissons, c'était insoutenable. Elle avait chaud. La gorge nouée. Elle ne savait plus où se placer ni quoi dire. A la fois gênée et apeurée, elle ignorait comment tout cela allait finir. Avoir des liens avec des personnes de clans différents - surtout les hauts placés - c'était dangereux et malsain. Ko culpabilisait déjà sur le fait d'imposer le choix d'une décision concernant son cas. Bien que la nippone ne se considérait pas comme une amie de Kazuki, elle avait ressenti cet élan refoulé qui l'empêchait de prendre une décision radicale et sûre, la seule qui soit vraiment efficace et bonne, finalement, pour la sécurité de son clan. Il devait mettre son clan en danger... Ne percevant pas les sons aussi bien que le leader, Ko fut surprise lorsque celui-ci l'entraîna en lui prenant la main. Une autre pièce. Plusieurs tables étaient mises à disposition ainsi que des sièges qui avaient l'air bien plus confortables que les tonneaux de la salle principale. Le bruit de verrou crissa dans les oreilles de la jeune fille, provoquant une absence.

*Pourquoi ?..*

- Konami, prends un fauteuil.

Ko mit quelques secondes avant de s'asseoir sur le premier fauteuil à sa portée. Une mine décomposée possédait son doux visage alors qu'elle n'était plus capable de réfléchir calmement. Ses oreilles sifflaient. Son souffle se faisait difficile. L'adrénaline. Le fait de ne pas savoir s'il allait la torturer ou simplement la séquestrer. Personne n'irait demander où est passé cette fille aux cheveux bleus. Konami ne comptait pas vraiment sur Welesta... Cette fille était... trop instable... Peut-être même qu'elle l'avait déjà oubliée ! Elle n'avait pas l'air d'être quelqu'un qui parlait beaucoup ni qui allait raconter tout ça à son clan. Elle agissait de façon bien trop arbitraire, son livre à elle. Son monde. Loin de tout ce qui s'était passé. De la fumée, encore... Celle-ci provenait de la pipe que Kazuki venait d'allumer, assit sur un siège en face de Konami. Le regard de la demoiselle quitta le vide pour se reporter sur le jeune homme.

- Veux-tu à boire ? Proposa-t-il.

Boire... Ko en avait bien besoin. Elle était déstabilisée mais acquiesça d'un signe de tête. Il proposait à boire, c'était peut-être bon signe ? Oui, bon signe dans le sens où il ne la tuerait pas sur le coup. Mais ça, elle le savait déjà. Pour une raison méconnue, la nippone en était persuadée. Mais ça n'avait pas l'air de la rassurer du tout.

- Bon, Konami. J'imagine que tu as compris la position dans laquelle toi et cette fille qui t’agressait êtes ? Et que tu sais, qu'étant la personne ayant remarqué la trappe, tu es la principale responsable si il se passe quelque chose. Quelque chose à dire ? Lança Kazuki.

Un interrogatoire ? Attendait-il quelque chose de sa part à elle ? Une parole ? Si seulement elle savait quoi dire ! Aucune promesse ne pouvait tenir, la confiance était encore trop faible... Il ne la croirait pas... Ou pire, la ferait surveiller de près. Konami ne savait plus du tout quoi penser.

- Je sais... Dit-elle en baissant la tête.

Les mains serrées sur le fauteuil, Ko avait peur. Elle devait se sortir de là, mais elle était seule..." et cette fille"... Elle n'y était pour rien et si ça se trouvait, elle n'avait même pas fait le rapprochement entre ce lieu et le QG des Estates ! Après tout, elle pouvait très bien ignorer même qu'il était le leader ! Konami voulait prendre sa défense. Elle le voulait, sincèrement. Mais est-ce que sa parole pouvait avoir un impact sur lui alors qu'il avait probablement compris qu'elles venaient à peine de se rencontrer ? Décidément, Ko n'était pas douée pour trouver des solutions solvables...

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 20:39

- Je sais...

Konami baissa sa tête devant, moi, visiblement sous l'emprise de la peur puisqu'elle semblait agripper au fauteuil et qu'elle n'émettait presque plus le moindre son. On aurait dis une proie devant son prédateur naturelle, se résignant à être mangée. Sauf que je n'avais pas envie de manger Konami. Me relevant de mon siège et me retournant vers la jeune fille, je lui dis:

"-Bien, dans ce cas, je vais chercher à boire"

Retournant vers la porte fermée, je passais au travers grâce à un portail pour me retrouver dans une salle principale qui commençait à se remplir, doucement mais sûrement. Ignorant les Estate, la tête remplie de réflexions vis-à-vis d'un problème des plus importants, je prenais deux verres d'alcool plutôt faible puis je retourne sur mes pas, revient dans la pièce ou Konami m'attendais puis les posais les verres sur la table.

"-C'est de l'acool mais avc un taux très faible donc cela devrait être bon, enfin je l'espère. Tu peux boire."

Bouffée de fumée, accompagnée d'une gorgée du liquide alcoolisé qui descend ma gorge, la réchauffant. Me rasseyant et posant les coudes sur la table, je fixais Konami pendant quelques minutes, me demandant ce qu'il fallait que je fasse. Je n'en étais pas sûr mais je savais qu'il fallait d'abord que je convainque la jeune fille de s'ouvrir. J'étale la paume de ma main droite à plat sur la table, de manière à ce qu'elle puisse la tenir si elle le souhaite.

"-Bien, Konami, vu le point auquel ou nous en sommes, je comprends que tu ais peur mais tu n'as pas besoin d'avoir peur. Il est parfaitement possible de te laisser retourner gambader chez les Hell mais, auparavant, il faut que nous discutions sincèrement. Et cela implique la confiance. Vu que cela dépend de la confiance, tu as de la chance que ce moi qui m'occupe de ton cas et pas n'importe quel autre leader, ou mon second par exemple."

Prenant une inspiration, je me rapprochai de la table et plantai mes yeux dans ceux de la jeune fille, m'y perdant quelque peu avant de reprendre, avec douceur, me demandant pourquoi j'allais jusque là pour elle:

"-Si je veux gagner la confiance de quelqu'un, il est important de faire des concessions et c'est pourquoi je vais te parler de quelque chose que tu n'es pas sensé savoir mais qui te permettra probablement d'être plus confidente et de balayer de nombreux doutes. Si tu le désire, prend ma main et, à partir du moment ou tu le souhaite de toi même, je serais en mesure de recevoir ce que tu voudras me transmettre. Émotion, pensée, mémoire... Maintenant, parle, si tu veux avoir une chance de retrouver ta liberté, Konami."

Pourquoi est-ce que je partageais de telles informations avec elle? Pourquoi prenais-je de tels risques alors qu'il aurait été bien plus simple de la tuer, en l'étouffant ou en l’empoisonnant?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 21:21

Le jeune homme se leva. Konami eut un léger sursaut.

- Bien, dans ce cas, je vais chercher à boire.

Kazuki avait disparu. Sûrement sa téléportation. Ko était seule. Elle regarda tout autour de la pièce sans bouger du siège. La demoiselle ne pouvait s'empêcher de se maudire...

- Quelle idiote !!

Se rappelant qu'il avait une ouïe particulièrement bien placée, elle se retint de parler à voix haute. Elle devait sortir. Du bruit se faisait entendre dans la salle principale. Elle devait sortir. Les Estates, ils sont "gentils", mais que font-ils aux intrus qui s'aventurent dans leur nid ? Qui sait, peut-être sont-ils plus cruels lorsque tout est entre eux. Que leur désire de paix n'est qu'une façade pour duper les autres ! Non, l'esprit de Konami divaguait trop ! Il lui fallait reprendre son calme. Elle s'efforça de respirer normalement et de ne plus penser à mal. Kazuki était revenu. Ko rouvrit les yeux. Ce malaise...

- C'est de l'alcool mais avec un taux très faible donc cela devrait être bon, enfin je l'espère. Tu peux boire, expliqua-t-il en posant les verres sur la table.

Sans cérémonie, Konami prit le verre qui était posé et but entièrement son contenu. Elle n'était pas du tout habituée à l'alcool, mais la situation était bien plus qu'anormale. Et elle avait soif. Le leader but de même tout en continuant de fumer sa pipe. Étrange... Les jeunes qui fumaient la pipe se faisaient rares. C'était plus un domaine de vieux connaisseurs... Mais après tout, cela lui donnait une certaine allure. Une fois qu'il se fut rassit, il posa ses coudes sur la table et laissa son regard sur la demoiselle. Elle, son regard se perdait. Sentant les yeux de Kazuki la fixer, elle éviter de le regarder. Konami était bien assez gênée pour ne pas en plus devoir affronter le regard de ce garçon qui l'intimidait. Leader Estate, mais ça restait un leader... Ils étaient puissants, Ko le savait. Elle ne ferait pas le poids contre lui ni même contre un lieutenant. En fait elle se demandait même si elle était capable de venir à bout d'un être humain tout ce qu'il y avait de plus normal !

Kazuki posa le dos de sa main sur la table, ouverte, avant d'expliquer la suite à la nippone.

- Bien, Konami, vu le point auquel où nous en sommes, je comprends que tu ais peur mais tu n'as pas besoin d'avoir peur. Il est parfaitement possible de te laisser retourner gambader chez les Hell mais, auparavant, il faut que nous discutions sincèrement. Et cela implique la confiance. Vu que cela dépend de la confiance, tu as de la chance que ce moi qui m'occupe de ton cas et pas n'importe quel autre leader, ou mon second par exemple.

Si le but était de la rassurer, le niveau de réussite était plutôt critique en négatif... La confiance... Konami la donnait souvent mais rarement la recevait. Or il fallait que ce soit réciproque pour que ce soit utile... Elle devait gagner sa confiance. Il se rapprocha un peu plus de la table. Le regard de Ko croisa le sien. *Non...* Elle ne pouvait plus se détacher de ce regard.

- Si je veux gagner la confiance de quelqu'un, il est important de faire des concessions et c'est pourquoi je vais te parler de quelque chose que tu n'es pas sensée savoir mais qui te permettras probablement d'être plus confidente et de balayer de nombreux doutes. Si tu le désires, prends ma main et, à partir du moment où tu le souhaites de toi-même, je serais en mesure de recevoir ce que tu voudras me transmettre. Émotion, pensée, mémoire... Maintenant, parle, si tu veux avoir une chance de retrouver ta liberté, Konami.

la douceur ne put empêcher que ces paroles soient graves. Mais avait-elle seulement le choix à présent ? Si seulement elle était partie lorsqu'elle en avait le courage... A présent, Konami était enfermée ici, sans issue possible ! Elle se résolut à déposer délicatement et avec hésitation, sa main dans la sienne. Regardant son geste. Elle tenta de trouver un moyen de lui prouver sa valeur. Mais comment ? Elle n'avait rien de valeureux ni qui pourrait assurer sa sécurité ici. Cette fois où elle avait sauvé Sano Hiroge, le leader Hell qui se faisait attaqué ? Non, il la jeter comme une moins que rien et avait survécut... Certes grâce à son suaire immortel, mais ça ne prouvait rien... Cet homme, inspecteur, qui l'avait coupée de sa famille qui l'avait abandonnée... non... En quoi cette solitude qu'elle essayait de combattre pouvait l'aider ici ? Et ce coup de feu... Son frère en sang qu'elle soignait... Ces souvenirs lointains, elle ne devait pas y penser. Non. Il fallait qu'elle trouve quelque chose de plus perti...

Konami rompit le contact violemment, se levant et reculant. Comment avait-elle put être si idiote ? Penser à tout ça... Pourquoi n'a-t-elle pas réfléchit avant d'y penser si fort ?

- Tu n'as aucune raison d'avoir confiance en moi, lança-t-elle sèchement.

Il en savait plus que n'importe qui dans cette ville sur elle. Pour Ko, cela générait encore plus de peur que de savoir le sort qu'il lui réservait. Regarant Kazuki avec insistance, elle ne put réprimer deux larmes nerveuses qui glissèrent le long de ses joues.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 21:50

Alors que je finissais mon discours, Konami posa sa main dans la mienne, hésitant toujours et elle me transmit diverses pensées sans avoir réellement conscience du fait qu'elle aurait tout aussi bien pu me les cacher. Je sentais ses hésitations, ses peurs et le fait que je l'effrayais et qu'elle ne savait pas quoi me transmettre. De plus, j’eus une vision d'ensemble des éléments marquants de la vie de la jeune fille. Des souvenirs emplis de peine pour avoir sauvé le leader de sa faction, celui-ci l'avait ignorée et jetée. Elle n'était plus en contact avec sa famille et avait vu son frère blessé gravement devant ses yeux. Une vie jalonnée à certains endroits de tristesse, aucun doute ne pouvais m'assaillir sur cette certitude qui m rendit étrangement mal à l'aise, comme si savoir qu'ell avait souffert me dérangeait...

"- Tu n'as aucune raison d'avoir confiance en moi."

Elle avait tord et je le savais: je pouvais avoir confiance en elle si elle y mettais du sien, en me transmettant sa sincérité mais, pour cela, elle devait accepter de me toucher la main volontairement. Ou toute autre partie d corps. C'était la condition nécessaire pour que je lui fasse confiance. *Faux.* Oui, c'était faux, il suffisait qu'elle m fasse une promesse et je savais que j'aurais confiance, même si c'était idiot de ma part, même si j'étais paranoïaque sur les bords pendant la majeure partie du temps. Et, ça, il allait falloir que je l'avoue.

"-C'est faux, Konami. J'ai confiance en toi. Qu'il y ait ou non une raison à cette confiance. Donc je en te retiendrais pas ici trop longtemps de toute manière."

Me relevant pour regarder le visage de Konami, je découvris que des larmes perlaient sur celui-ci coulant doucement sur sa joue. Sortant un tissu, je les essuyais avec attention, tout en me demandant si ce n'était pas dangereux puis je continuai à parler.

"-Bien, alors, pour l'instant, les seules personnes qui savent que tu étais ici sont toi, moi, et cette fille. Quoi que, pour cette fille, je ne suis pas vraiment sûr qu'elle le sache. Bref, j'aimerais que cela reste comme cela, qu'en dis-tu, Konami? Est-ce que tu penses que toi ou cette fille allez prévenir l'un de vos clans respectifs? Et si oui, peut-on l'empêcher?"

Je fis les cent pas en réfléchissant à ce que je savais déjà sur Konami pour l'instant puis je stoppai un instant, me rasseyant sur l'un des fauteuils avant d’annoncer:

"-D'après ce que je sais, tu as tendance à être étourdie, parfois, non? Dans ce cas, est-ce que se voir toutes les semaines te permettrait d'être sûre de ne pas laisser échapper ce que tu sais de cette endroit? Ou faut-il te rendre soûle pour que tu ne t souviennes plus très bien de notre quartier général? Non... Je ne veux pas... J suis dans une situation compliquée maintenant, Kona alors essaye d'y mettre du tien aussi de manière visible et arrête de penser que je ne suis pas près à te relâcher."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 16 Sep - 22:37

Encore une fois, Konami avait fait le mauvais choix, enfin, c'était ce qu'elle pensait. Une fille comme elle n'avait pas de tristesses, de blessures. Elle était vivante, joyeuse, dynamique et enthousiaste, toujours à crois ce qu'on lui disait sans poser de questions, toujours là pour rendre service même à qui la frappera. Ko n'était pas brisée. Son cœur était intact. Sans cicatrices. Elle ne souffrait pas. Elle ne souffrait pas... Tout ces moments, qu'avait-elle dans la tête pour remuer tout ça ? Comment Konami avait put penser que quelque chose de refoulé pourrait prouver sa sincérité aux yeux de Kazuki ? Il n'en avait que faire de l'âge où elle a arrêté les biberons !

*Il faut que je sorte...*

Pensait-elle fortement, reculant jusqu'à être stoppée par le mur. Elle ferma les yeux. Konami bouillonnait. Non pas de colère, c'était autre chose. Une honte, oui, elle avait honte. Comment avait-elle put se dévoiler ainsi à un jeune homme qu'elle n'avait pas rencontré depuis si longtemps que ça ? Elle avait honte, et cette honte la rongeait. Si seulement elle tentait la simplicité comme elle l'avait toujours fait ? Juste lui promettre que tout ça ne s'échapperait pas d'ici ? Qu'elle se cacherait même jusqu'à cette trappe et cette fille sans qui elle n'aurait jamais découvert l'entrée ? Sa parole, Konami ne croyait pas en son pouvoir. Elle doutait et perdait la once de confiance en soi qu'elle possédait.

- C'est faux, Konami. J'ai confiance en toi. Qu'il y ait ou non une raison à cette confiance. Donc je ne te retiendrais pas ici trop longtemps de toute manière, annonça-t-il.

Ko ne pouvait retenir ces larmes. Le Leader s'approcha et les essuya délicatement avec un mouchoir en tissu.

*Kazuki...*

Elle comprenait qu'il n'avait pas le choix. Cette confiance dont il parlait, l'avait-il en tant que Leader Estate ou juste en tant que Kazuki Egawa ? La deuxième solution était plus probable. Mais déjà un soulagement pour la demoiselle, il ne chercherait pas à la retenir trop longtemps. Ses larmes cessèrent. Elle renifla. Ce n'était pas très glamour, mais ce n'était pas vraiment une question qu'elle se posait sur l'instant...

- Bien, alors, pour l'instant, les seules personnes qui savent que tu étais ici sont toi, moi, et cette fille. Quoi que, pour cette fille, je ne suis pas vraiment sûr qu'elle le sache. Bref, j'aimerais que cela reste comme cela, qu'en dis-tu, Konami ? Est-ce que tu penses que toi ou cette fille allez prévenir l'un de vos clans respectifs ? Et si oui, peut-on l'empêcher ? Démontrait le Leader avant de se mettre en mouvement pour aider sa réflexion et finalement de se rasseoir.

- Kazuki... Laissa échapper silencieusement Konami en relevant la tête vers le garçon.

- D'après ce que je sais, tu as tendance à être étourdie, parfois, non ? Poursuivit-il. Dans ce cas, est-ce que se voir toutes les semaines te permettrait d'être sûre de ne pas laisser échapper ce que tu sais de cet endroit ?

*Toutes les semaines ?...*

- Ou faut-il te rendre soûle pour que tu ne te souviennes plus très bien de notre quartier général ?

*Soûle ?!*

Toutes ces propositions inquiétaient la nippone.

- Non... Je ne veux pas... J'suis dans une situation compliquée maintenant, Kona alors essaye d'y mettre du tien aussi de manière visible et arrête de penser que je ne suis pas près à te relâcher, lança avec moins de patience le jeune homme.
- Emmenez-moi dans votre portail... Elle fixa du regard Kazuki. Je ferais tout ce que vous voudrez, mais sachez que jamais je ne dirais quoi que ce soit !

La jeune fille courut et, genoux à terre, prit la main du Leader. Elle lui jurait à travers ce contact sa loyauté.

- J'ai besoin d'air... grinça-t-elle entre ses dents.

La lumière scintillait. L'air se mouvait. Une sphère se dessinait dans le haut de la pièce. L'énergie noble... Konami faisait cette concentration inconsciemment, puisant involontairement sans sa propre énergie. Comme si la retirait enlèverait ce mal être qui la prenait à rester ici. Gênant Kazuki et la mettant dans une très mauvaise posture. Après quelques secondes, la sphère se dissipa et Ko se laissa tomber contre le siège.

- Kazuki...

Elle n'avait pas la solution mais avait besoin d'air. De respirer sans cette fumée qui lui montait à la tête, et cet alcool... Il lui en fallait peu, bien trop peu. Ou alors lui fallait-il plus d'alcool... Ça ne l'arrangerait pas mais ça aurait au moins le mérite de la calmer pour de bon xD.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Lun 17 Sep - 11:29

- Emmenez-moi dans votre portail... . Je ferais tout ce que vous voudrez, mais sachez que jamais je ne dirais quoi que ce soit !

Konami venait de me demander d'ouvrir un portail mais je ne savais pas vers ou et je ne comprenais pas ce dont elle avait besoin. A la place, je a vis se mettre à genoux, à côté de moi, assis dans mon fauteuil, comme si elle était une vulgaire servante qui me jurais fidélité. Elle pris ma main, sans hésitation et, à ce moment, je compris qu'elle m'offrait sa loyauté. Les doutes vis-à-vis de ma propre sincérité, qui auraient ébranlés n'importe quelle personne durant cette situation ne troubla pas cette loyauté: elle me faisait confiance et je ne pouvais le nier. A terre, la jeune fille fini par prendre à nouveau la parole, m'indiquant ce qu'elle désirait.

- J'ai besoin d'air...

De l'air... Ce que Konami voulait, c'était que j'ouvre un portail vers un endroit aéré ou elle pourrait respirer et se remettre des événements et de ses frayeurs probables. La pièce dans laquelle nous étions pouvait donner l'impression d'être enfermé, surtout avec la fumée qui réait une atmosphère spéciale qui pouvait ne pas être supportée dans une telle situation même si, en temps normal, quelqu'un n'aurait pas eu besoin d'air aussi rapidement que la jeune fille. Alors qu'elle me demandait de l'air, celui-i tomba sous le contrôle de son pouvoir et se condensa en haut de la pièce avant que Konami ne reprenne le contrôle et stoppe cette manifestation visible par la lumière qui en émanait. Konami arrêta de tenir agenouillé et se laissa tomber contre le siège, utilisant celui-ci pour se soutenir avec moins d'efforts, du moins c'était ce que je pensais.

De l'air... Ou pouvais-je l'emmener pour prendre l'air? La plupart des éléments de la pièce permettaient d'ouvrir des portails mais, pour déboucher en plein air, il fallait le faire. Et plus encore si jamais il fallait éviter les endroits bondés, pour que personne ne se pose de question. Remuant le verre d'alcool dans ma main, je me demandais que faire.

- Kazuki...

Laissant tomber tout forme de politesse, Konami me suppliait de lui donner de l'air mais je n'avais pas la moindre idée de l'endroit vers lequel faire conduire mon portail. Regardant le verre que je tenais, un idée jaillie. J'avais déjà observé des verres identiques chez moi, à Fukuoka. Je vérifiais l'heure: il n'y aurait personne et encore moins des oreilles indiscrètes. Je reposais doucement le verre sur la table et m'en servais pour ouvrir un portail puis, me relevant, j'ouvrais à nouveau la porte de la salle et je fis signe à Konami de me suivre et je franchi celui-ci pour déboucher dans ce qui avait été la salle à manger de l'appartement ou j'habitais, pièce qui n'avait pas changé du tout depuis que j'étais parti. Ouvrant une fenêtre vers la ville, je me retournais vers Konami et lui demandait, inquiet:

"-Bienvenue à Fukuoka, Konami. Veux-tu sortir ou l'air te suffit-il?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Mar 18 Sep - 17:43

Ses pouvoirs, la fumée, son anxiété, tout ces facteurs entraient en ligne de compte et avaient un impact fort sur la jeune fille qui pourtant était d'un naturel solide. Konami était troublée, perturbée. Trop d'émotions d'un coup. Ce n'était pas tous les jours qu'elle tombait dans une situation aussi grave que celle-ci et se rendre compte que le moindre de ses actes et la moindre de ses paroles pouvait changer le cours des évènements du tout au tout, c'était déstabilisant et épuisant. Tout s'embrouiller dans sa tête et la nippone ne savait plus quoi penser. Tout se mélangeait, comme les couleurs qui à force de se confronter devenaient sales et se fondaient dans le noir. Un noir profond, absence de toute couleur, absence de tout espoir. Pour Konami qui était d'un naturel bien plus égayé, c'était un choc difficile à encaisser. Elle n'avait pas la moitié des problèmes qu'avaient certains étudiants qui se portaient bien mieux qu'elle et d'ailleurs, la réaction précédente de Ko avait bien démontré qu'elle n'était pas du genre à vouloir se plaindre. Ni qu'on la prenne en pitié. Enfin, selon la demoiselle, il n'y avait aucune raison de toute façon alors pourquoi s'en inquiétait-elle ?

La jeune fille avait beau sortir de la campagne, elle ne pouvait se résoudre à l'impolitesse. Même à cause de la faiblesse dans laquelle elle se trouvait. Mais après ce qui venait de se passer, Kazuki était plus un ami qu'un simple élève aux yeux de Konami. Bien qu'elle continuerait en temps normal à le vouvoyer lorsqu'il remettrait sa casquette de leader, il n'en était pas moins que Ko le considérait comme un ami. Après quelques instants nécessaire au jeune homme pour élaborer un moyen de la faire sortir de cette salle, il se mit à boire un nouveau verre et créa un portail. Y allant, Kazuki fit signe à la jeune fille de le suivre. Konami se releva péniblement et marcha jusqu'à lui. Une fois le passage emprunté, elle se retrouva dans une grande salle. Enfin ce qui pour elle paraissait grand. Un appartement. Ko prit plusieurs grandes longues inspirations avant de se laisser distraire par le décors.

- Bienvenue à Fukuoka, Konami. Veux-tu sortir ou l'air te suffit-il ? Demanda le jeune homme en ouvrant la fenêtre.

Konami lui sourit et, s'apprêtant à acquiescer, accourut jusqu'à la fenêtre.

- Whouaa !! F-fukuoka... S'exclama-t-elle les yeux brillants et un sourire d'enfant.

Cette grande ville était magnifique. Ko aimait beaucoup le rustique de la campagne, mais elle aimait encore plus ces grandes villes qui, s'étendant sur des kilomètres, offraient une architecture tout à fait passionnante. Sa respiration était redevenue normale. Elle oublia les derniers mauvais instants en ce concentrant uniquement sur la vue et la fraîcheur de l'air. Cette après-midi était calme... Konami aurait aimé que le temps s'arrête, que les cours ne reprennent jamais. C'était tellement beau ! D'un sourire apaisé, elle ferma les yeux, oubliant jusqu'à même la présence du jeune homme et cet appartement. Le changement radical de la demoiselle avait de quoi déboussoler ce dernier... Mais le désir qu'avait Konami de toujours rester positif lui permettait de vite passer à autre chose quand le négatif par contre, l'accablait tout aussi facilement.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Mer 26 Sep - 14:58

"- Whouaa !! F-fukuoka... "

Konami s'était précipité à côté de moi, se dépêchant d'aller jusqu'à la fenêtre, apportant l'air "frais" de la ville, qui était très spécifique comparé à ce que l'on pouvait trouver près des montagnes, par exemple. Elle sembla redevenir calme, absorbée par la vue de la ville, jusqu'à ce qu'un sourire naisse sur ses lèvres et qu'elle ferme ses yeux, comme si elle n'avait même plus conscience de ma présence, proie facile qu'elle aurait été si j'avais voulu la tuer mais ce n'était plus dans mes intentions depuis longtemps. Respirant la joie de vivre et ayant changé d'état d'esprit en un instant, je fus captivé par Konami, me perdant à on tour en la contemplant quelques instants, savourant son bonheur.

Reprenant mes esprits avant la jeune fille, je me décalais et changeait de pièce, pour trouver de quoi écrire, un papier et un stylo, qui devaient être aisément trouvables dans mon ancienne chambre. Entrant dans celle-ci, je pus constater, une fois de plus, qu'elle n'avait pas changée et e me dirigeais droit vers l'endroit ou c dont j'avais besoin était rangé, puis m'assis à mon bureau en commençant à écrire un mot pour mes parents leur indiquant que j'étais passé, qu'ils le sachent et ne croient pas qu'un voleur quelconque avait touché à leurs affaires. Tout en écrivant, je me demandait ce que j'allais faire de Konami, après l'avoir emmené jusqu'ici, lieu qui semblait lui plaire. *Pourquoi ne pas lui proposer d'aller sortir? Tu le lui avais déjà demandé mais elle n'a pas écouté.*

Des fois, j'avais de bonnes idées. Bon d'accord, je vous l'avoue, des bonnes idées, j'en ai souvent et pas "des fois" mais cette fois-là, je venais encore d'en trouver une. Ayant fini d'écrire, je sortis avec la feuille et le stylo dans le main puis retournais là ou j'avais laissé Konami qui ne semblait pas s'être aventurée ailleurs, à moins d'avoir été très discrète. AU cas ou elle soit toujours pongée dans ses pensées, je posais ma main sur son épaule, pour qu'elle revienne vers la réalité. Au moment ou j'estimais que Konami était prête à entendre ce que je lui disais, je décidai de lui demander si, maintenant qu'elle était là, elle avait envie de visiter la ville, ou de sortir à un endroit précis.

"-Dis-moi, Konami. Fukuoka est suffisamment loin de l'établissement pour qu'aucun élève ne soit ici donc est-ce que tu voudrais sortir dehors, profiter de cette paix pour t'amuser sans aucune critique? Il y a plein de choses intéressante ici, que ce soit au niveau du shopping que du divertissement, par exemple. Pour le divertissement, il y a le château, la Sky Dream Fukuoka et Uminonakamichi parmi les plus connues. Quelque chose intéresserait? Ou tout simplement un tour de la ville?"

Et voila, j'avais demandé, avec une voix légèrement tremblante, sans que je ne sache pourquoi. Ou était la difficulté ou le problème dans le fait de proposer une sortie à ses amis, hein? SI il y en avait, je ne le savais pas jusqu'à maintenant en tout cas, mais cela pouvait toujours être intéressant à savoir, pour faire le premier pas dans la liaison de nouvelles amitiés et mieux comprendre les autres.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Dim 7 Oct - 13:55

Il en fallait bien peu à la jeune fille pour changer du tout au tout. L'insouciance d'une enfance passée qui persistait. C'était beau et ça avait ses avantages comme ne pas s'attarder sur les sujets qui fâchent et au contraire, les prendre plus à la légère. Ce qui empêche bien des malheurs. Certes, ça n'évitait pas à Konami de se retrouver constamment dans de mauvaises situations... Mais imaginez alors ce que ce serait sans ça ! Quand on n'est pas doué, on n'est pas doué. Faisant abstraction de tout ce qui pouvait se passer autour d'elle, la nippone ne remarqua pas l'absence du jeune homme qui allait gribouiller dans son coin. Après tout, il était chez lui, elle n'allait pas le surveiller. Cette vue était tellement plus captivante... Non ! Disons plutôt qu'elle était plus rare que la vue de Kazu alors Ko en profitait plus que d'être avec lui. Tout cela avait un enjeu capital, bien qu'aucun des deux n'en avait encore conscience. Des pressentiments guidaient de plus en plus la demoiselle.

Après quelques minutes, Kazuki revint dans la pièce et posa sa main sur l'épaule de Konami. Celle-ci secoua la tête pour sortir de ses songes et poser son regard vers lui. Étrangement, ce contact ne la mit pas mal à l'aise comme la dernière fois. Devenaient-ils amis ? Malgré que Ko le pensait, ce n'était pas un sentiment arrêté. Il était toujours délicat de savoir quand est-ce que deux personnes devenaient vraiment amies de façon réciproque. Surtout pour elle qui se liait facilement de ce sentiment. Elle attendait toujours que les autres fassent les premiers pas pour signifier que l'amitié était partagée. Plus par crainte que par respect même si les deux avaient leur importance bien marquée.

- Dis-moi, Konami, commença Kazuki. Fukuoka est suffisamment loin de l'établissement pour qu'aucun élève ne soit ici donc est-ce que tu voudrais sortir dehors, profiter de cette paix pour t'amuser sans aucune critique ? Il y a plein de choses intéressantes ici, que ce soit au niveau du shopping que du divertissement, par exemple, expliqua-t-il. Pour le divertissement, il y a le château, la Sky Dream Fukuoka et Uminonakamichi parmi les plus connues. Quelque chose t'intéresserait ? Ou tout simplement un tour de la ville ? Proposa le jeune homme.

Devant tout ces choix, Konami était un peu perdue... Ce n'était pas tous les jours qu'elle se retrouvait à sécher les cours de l'après-midi pour une virée avec un garçon qu'elle n'avait pas rencontré depuis si longtemps. Le seul mal se trouvait pour les cours, mais traîner avec un leader devait peut-être être une exception dans cette école atypique. Elle pouvait toujours espérer... Enfin, elle fit néanmoins rapidement son choix :

- Uminonakamichi ! Il paraît que l'endroit est magnifique ! Répondit Konami avec un sourire radieux. Mais on ne va pas avoir d'ennuis pour les cours ?

L'échelle des préoccupations de Ko était tout aussi variable que celle des ses humeurs. Plutôt déroutant. Il y a peu elle se souciait de sa vie et là de ses cours... Difficile de dire si c'était le résultat d'un an passé dans ce pensionnat ou son état normal... En tout cas, la question n'avait pas encore lieu de poser débat. Tout comme le comportement de Kazuki qui serait intéressant à noter. Konami ne le connaissait pas encore assez, cependant, pour un leader, on s'attendrait à bien plus d'assurance. Le jeune homme semblait différent.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   Mer 10 Oct - 15:43

- Uminonakamichi ! Il paraît que l'endroit est magnifique ! Mais on ne va pas avoir d'ennuis pour les cours ?

Konami me gratifia d'un grand sourire qui aurait du me surprendre mais qui ne le fit pas: j'avais en effet conclu que Konami était aisément capable de passer d'une chose à l'autre, de placer ce qui étais passé dans la place qui li correspondait: le passé. Ainsi, le fait qu'elle oublie la situation dont elle venait juste de sortir pour s'adapter immédiatement à la nouvelle, allant jusqu'à bouleverser totalement ce qui l'inquiétais, ne fit que naître un sourire sur mon visage: une telle inquiétude était... Je ne trouvais pas les mots mais ils n'avaient pas d'importance, hein?

Les cours... Si les cours de l'après-midi étaient la seule barrière entre moi et mon bon temps avec Konami, celle-ci n'allait pas tenir longtemps. Les cours importaient peu, il y avait moyen de faire en sorte qu'une absence soit acceptée sans effort. Après tout, un établissement ou le personnel éducatif était capable d'ignorer que leurs élèves se faisaient la guerre, malgré les contre-coups de leurs pouvoirs et les nombreux blessés voir les morts n'était pas efficace du tout, n'est-ce pas? En tant que Leader, trouver une excuse pour les cours ne poserait aucun problème, sauf celui de ne pas soulever de soupçons sur mon lien avec Konami. Enfin bref, il n'y avait qu'une seule chose à faire avec cette inquiétude: la balayer.

"-Ne t'en fais pas, Konami, je me charge de tout: tu n'auras pas le moindre ennui, fais-moi confiance."

Invitant la jeune fille à me suivre, j'ouvrais la porte de l'appartement, vers le couloir puis la refermais, à clé, après avoir posé mon mot dans un endroit ou mes parents le verraient. L'ascenseur nous amena tout en bas de l'immeuble et, dès que nous fûmes sortis, je me tournais vers Konami, lui souriant:

"-Surtout, prends ton temps pour observer et n'hésite pas à être lente ou à t'arrêter ou tu veux: je ne te laisserais pas te perdre dans cette ville donc je ne te quitterais pas."

Discutant simplement avec le jeune fille, nous finîmes par arriver la ou je comptais parvenir: un arrêt pour les transports en commun qui nous conduirait à Uminonakamichi. Payant pour les tickets, nous nous assîmes sur deux sièges, attendant de finalement parvenir à l'arrêt désiré. Au bout de quelques minutes, je me retournais vers Konami lui demandant:

"-Que penses-tu de Fukuoka pour l'instant?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le terrier du lapin - Konami(Butterfly) & Kazuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Lapin ? [Libre]
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» Casper Caniche croisé Terrier 9 mois - Besançon (25) ADOPTE
» Civet de lapin aux épices
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: La partie RPG :: Le pensionnat :: Autre :: Cour-