Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Innocentius Festinius Nero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inno' Festinius Nero
Serial Killer
avatarMessages : 79
The dead's money : 9544
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 22

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/100  (0/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Innocentius Festinius Nero   Mer 19 Sep - 19:54


© Saaya.
Innocentius Festinius Nero







Nom : Festinius
Prénom(s) : Innocentius
Surnom : Nero
Age : 2127
Date de naissance : 19 Janvier
Origines : République Romaine
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Sexe : Masculin
Rang :
Clan : Solitaire










Mentalité.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Lunatique: D'une manière générale, être lunatique représente un trouble psychiatrique se traduisant par des troubles de la personnalité et des sautes d'humeurs totalement aléatoire. Innocentius ne possède qu'une seule personnalité et, bien que celle-ci soit stable en tant que personnalité, il est capable de changer totalement sa vison des choses, s'intéressant à vous un instant pour vous ignorer totalement le suivant. Son humeur est tellement instable, qu'il risque de vous agresser au beau milieu d'un dîner aux chandelles si il ne se contrôle pas.

Trouble de la personnalité schizoïde: Ce n'est pas réellement lié à un trouble de la personnalité mais plutôt à sa durée de vie: il éprouve un manque total d'intérêt pour les relations sociales et ne voit pas pourquoi il devrait partager son temps avec les autres tant que cela ne le conduit pas à s'amuser, d'une manière ou d'une autre. Il est tout de même capable de se mettre à vous parler sans raison apparente, vu sa personnalité globale.

Schizophrène: Nero a tendance à être sujet à des hallucinations, principalement auditives, commentant ses pensées et ses actions, comme si il possédait une autre personnalité mais sans que cela soit le cas. Dès fois, il en peut pas résister à ces impulsons et fini par y obéir, sans avoir l'impression de contrôler son propre corps. Et encore, c'est lorsqu'il essaye de les refouler. Par ailleurs, on peut noter que son discours est parfois désorganisé, ce qui est peut-être plus un fruit de sa nature de lunatique?

Instinct de survie: Nero a survécu au cours de toutes ses années grâce, entre autres, à un instinct de survie qui le pousse à se concentrer totalement sur les combats et à repérer ce qui lui est indispensable de savoir ou de faire pour rester en vie, comme le fait de savoir coudre, par exemple.

Fier: Inno' est issu d'une famille noble et ancienne et il ressent donc une certaine noblesse et un orgueil, du fait de sa vie longue, des exploits qu'il a pu accomplir et de ce qu'il a vu, de ceux qu'il a rencontrés et, enfin, de ses propres capacités et connaissances, comme les arts martiaux ou le maniement de l'épée et du bâton, par exemple.

Manipulateur: Il a tendance à manipuler les autres et à enchainer les mensonges si cela lui permet d'atteindre ses objectifs, n'ayant aucun remords à affirmer le contraire de ce qu'il pense juste pour obtenir une faveur.

Aime l'amusement: Nero a un but principal dans sa "mort" et c'est tout simplement de s'amuser, au détriment des autres ou pas, de préférence en les tuants ou en les amochant. Néanmoins, à partir du moment ou il croit que quelque chose peut le divertir, il en profitera, sans forçémment laisser libres cours à ses pulsions meurtrières.

Aspire à la gloire: Le désir de gloire et d'honneur, celui d'entrer dans l'Histoire qu'il avait en étant adolescent n'a pas disparu mais est tout simplement devenu bien plus difficile à atteindre du fait de ses pouvoirs et, désormais, il a juste tendance à semer le désordre.

Sage: La frontière séparant la folie et la sagesse est très mince et, avec son immense expérience de la vie derrière lui, Nero a atteint, en certains points, une forme de sagesse, surtout sur la durée de la vie et il lui arrive de donner d'excellents conseils.

Charismatique: Depuis son éducation enfantine aux arts oratoires, il a eu deux millénaires pour peaufiner ceux-ci et apprendre à manier les mots et le ton de sa voix, à faire rouler les syllabes, de manière à laisser une "empreinte" sur ceux qui l'écoutent et à les marquer. Il est également capable de distiller à la perfection les différentes émotions dans ses paroles.

Stratège: Pendant ces deux millénaires, l'attrait qu'avait sur lui la guerre et les champs de bataille, même si il a faibli, ne s'est pas estompé et, au contraire, l'a conduit à posséder un bon bagage dans le domaine des stratégies de guerres et il sait également penser par lui même pour y aboutir même si elles risquent d'être... distordue par sa personnalité.

Sans scrupules: Pour lui, la vie humaine ne vaut plus rien, simple tache sur le temps qui passe et il n'aura donc aucun remords à s'en prendre à un enfant en bas âge ou une personne en mauvais état si jamais il en a envie.

Éduqué: Il connaît les arts du savoir-vivre, de la courtoisie, la manière de se tenir à table et les coutumes de nombreux pays. Mais cela ne veut pas forcement dire qu'il va s'embêter à les respecter pour vous faire honneur, même si il a au moins tendance à respecter les règles de politesse.

Combattant: Il aime le combat et les batailles et est toujours demandeur d'une bonne bagarre ce qui, lié à ses pulsions, à tendance à le rendre violent un certains nombre de fois. Mais cela veut également dire qu'il sait se battre et se servir du savoir qu'il a accumulé sur les arts de l'épée, les arts martiaux et ceux de la guerre.

Chevalerie Noire: A partir du moment ou il a enfin rencontré quelqu'un qui lui semble digne de son attention, de par son statut social ou ses prouesses au niveau des batailles, Nero aura tendance à respecter les codes de la chevalerie et à ne pas l'attaquer en traitre, à ne pas user de fourberie mais, au contraire, organiser un combat "loyal". Mais cela ne veut absolument pas dire qu'il va respecter ces règles là avec la veuve et l'orphelin, auquel il n'accorda aucun intérêt.








Physique
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Un jeune adolescent d'à peine 16 ans, telle est l'apparence trompeuse de l'ancienne entité nommée Innocentius Festinius Nero dans notre âge alors que, lors de ce que l'on pourrait appeler son "vivant", il avait une taille supérieur à la majeure partie des autres partie des autres romains et un corps qui paraissait aisément être celui d'un adulte puisqu'il avait 18 ans à l'époque de sa "mort". Cependant, vu la croissance de l'espèce humaine à travers les époques, celui-ci à désormais une taille inférieure à la moyenne et son âge apparent à donc baissé et n'est plus représentatif de son âge "véritable". Son corps frêle semble si fragile que de nombreuses personnes se disent que le bousculer risquerait de laisser une marque sur cette peau d'une pâleur maladive, la majeure partie de sa coloration, autrefois bronzée et de la chair qu'il avait accumulé lors de ses repas ayant été rongées par l'ombre de la mort.

Sur cette peau pâle son visibles de nombreuses cicatrices ainsi que des points de sutures, fruits de nombreuses années de vagabondage dans un monde que l'on ne pouvait pas toujours qualifier de "sûr" donnent l'impression que malgré un jeune âge, ce corps à une histoire propre et à vécu de nombreuses expériences marquantes alors qu'en réalité, elles ne sont que des marques de la vieillesse. Blanches. La couleur blanche, symbole de la pureté, de ces cicatrices donne un air malsain et étrange à cette peau qui malgré une couleur qui pourrait s'avérer attirante, provoque plutôt une sensation de répulsion chez ceux qui regardent ce corps. Chez certaines personnes, cependant, cela semble exercer un attrait morbide.

Clair. Ses cheveux sont, eux aussi, clairs puisque le blond originel, au lieu de s'assombrir avec l'âge s'est, au contraire, éclairci, donnant une couleur proche du blanc et s'accordant à merveille avec sa peau, donnant une touche d'harmonie à cette apparence sinistre. De taille moyenne, sa chevelure présentes quelques mèches qui tombent parfois sur son visage fin et cachent ses yeux de la vision des autres personnes, sans toutefois pouvoir gêner sa propre vision, ce qui pourrait s'avérer fatal sur un champ de bataille.

Ces yeux, eux, sont d'une couleur rouge vive, tranchant avec la pâleur générale de son corps et rendant son apparence globale encore plus étrange. Le rouge en lui même présente des variations d'intensité en fonction des zones que l'on observe, pouvant à certains endroits devenir très foncé.







Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Innocentius est né dans une période encore bercée de zones d'ombres, 115 ans avant Jésus Christ, à l'époque des guerres germaniques, au sein de la glorieuse République Romaine dans une famille aisée, faisant partie des personnes influentes de la république, à l'intérieur même de la cité romaine. Grandissant sous l'aile de son père, membre du sénat, il reçu un cognomen, pour la simple raison de la grandeur de son père et la richesse de sa famille et il put recevoir pendant quelques années la meilleure éducation possible à l'époque, sous les meilleurs des maîtres de la république romaine.

A quinze ans, en l'an 100, il n'avait toujours aucune conscience de sa particularité et été versé dans les arts de la science et ceux de la parole, comme devait l'être tout hériter de grande famille. La récente guerre servile qui avait bercé ses dernières années et l'étude des prouesses que faisait la république romaine, en gagnant les guerres et soumettant les autres nations à son pouvoir, fit naître chez lui le désir de gloire, celui de s'illustrer sur un champ de bataille. Le jeune adolescent s'engagea alors dans l'armée de plein gré même si il existait un service militaire obligatoire, les yeux voilés par la majesté des héros, qui lui faisait oublier la peine et le désespoir crées par la guerre, le crime qu'est le fait de faire jaillir du sang et de voler la vie d'un autre.

Trois ans de sa vie furent passés dans les camps militaires, à s'entrainer au maniement des armes et à s’accoutumer aux tactiques qui régissent les batailles, pour comprendre la raison de la victoire et le moyen de briller lors de celle-ci. Mais il ne savait pas que la pureté de son corps était telle qu'elle l'empêchait de prendre la vie d'un être vivant et au moment ou il le découvrit, le destin lui joua un tour, détruisant à jamais toute la gloire qu'il avait acquise et rayant tout bonnement son nom de ceux entrés dans l'histoire romaine pour leurs exploits.

Alors qu'il avait enfin trouvé la chance de s'illustrer, lors d'un événement important de l'année -97 qui jamais n'entrerait dans l'histoire, il tua le chef de la faction adverse, ce qui mit immédiatement fin à la bataille en cours, décisive s'il en était. Alors que les adversaires déposaient les armes et que tout semblait acquis, Innocentius et ses quelques compères qui avaient été envoyés dans une "mission suicide", fêtaient déjà leur victoire qui ut de court durée. En effet, un demi-heure après la décapitation, le souverain mort à la bataille se releva sans la moindre blessure et tua chacun d'eux, plantant son épée dans leurs cœurs et les abandonnant là, condamnés à ne jamais être retrouvés ni glorifiés. Ainsi, du haut de ses dix-huit ans, Nero connu sa mort sanglante due à sa vision aveugle de la guerre et de ses rêves de renommée, à jamais brisés. La peine innommable fit sombrer sa conscience avant même qu'il ne rende son dernier souffle.

Au beau milieu de la nuit, alors qu'une lune rouge se levait au dessus de la plaine de sang et de corps, une silhouette se releva, étendant les bras vers le ciel comme si elle venait de se réveiller, dormant au beau milieu d'un champ de bataille abandonné et survolés par les corbeaux. Le cri de l'un de ces corbeaux le réveilla définitivement et la vision s'étalant devant les yeux d'Innocentius lui glaça le sang et le cœur au moment ou il venait d'être frappé par l'atroce réalité. Il n'y a aucune noblesse dans la guerre, juste le crime de la victoire, ce dont seul les perdants, dont la vie été volée s’apercevaient. Et lui, Innocentius Festinius Nero avait perdu la vie sur ce champ de bataille et pourtant, il était là, debout, avec un entaille dans son corps dont la peine s'étouffait déjà. Le trou béant par lequel s'échappait du sang ne l'empêchait pas de marcher et de vivre comme si de rien n'était.

Déboussolé et marchant avec difficulté, ses mouvements n'étant plus coordonnés, troublés par le tourbillon qu'était devenu son esprit, il déambula à travers les cadavres, trébuchants et s'égratignant par endroits, jusqu'à parvenir à ce qui avait été son ancien campement, totalement dévasté. Il ne savait pas si il avait besoin de se soigner mais il réussi à repérer quelques éléments qui pouvaient au moins l'aider à enlever cette plaie: du fil et des aiguilles. Il ne savait malheureusement pas coudre et ne pouvait donc réparer son propre corps lui même.

Habillé de vêtements ensanglantés et déchirés, présentant par endroits des restes d'armure en très mauvais état, il parvint à une ferme, habitée par une femme seule et dont le mari était parti à la guerre. La famille ne pouvant se payer d'esclaves, la femme était au lit, victime d'une maladie qu'un médecin aurait pu soigner mais, malheureusement pour elle, elle ne pouvait même pas aller le prévenir. A l'arrivée de Nero qui s'introduit sans gêne dans la demeure, elle le prit pour un envoyé du dieu de la Mort et, lorsqu'elle lui demanda sa pitié, il en profita sans aucun remord en l'obligeant à recoudre le trou dans sa peau, ce qu'elle fit. Au cours de cette opération, le mort apprit comment coudre lui-même en observant la jeune femme et, ensuite, parti en emportant un ensemble de vêtements propres, qu'il portait sur lui, sans se soucier de ce qui arriverait à cette femme de la plèbe.

Sortant de la ferme alors que la jeune femme était en train de rendre son dernier souffle, sans qu'il n'ait intervenu là dedans, il se dirigea vers la ville la plus proche, conscient qu'il lui fallait abandonner son nom et préserver les économies qu'il avait encore sur lui au péril de sa propre vie qui ne lui semblait plus qu'être une chose étrange et incompréhensible, ce qui hanta son esprit, changeant peu à peu sa propre interprétation du réel et de ce que valait sa vie. Arrivé à la cité, il remarqua bien vite les regards en coin que lui lançaient les gens et se demanda pourquoi il était encore vu comme quelqu'un d'effrayant même si il désormais présentable.

Il eut sa réponse lorsqu'il se vit dans un miroir, le lendemain. Devant ses yeux se dévoilait une silhouette qui ne lui ressemblait plus. Il reconnaissait bien sûr sous les traits qu'il voyait le beau jeune homme qu'il avait été mais il avait une mine épouvantable et sa peau était plus pâle que la normale tandis que ses yeux qui jusque là lui avaient semblé marrons, étaient d'un étrange rouge. Reculant devant cette silhouette étrange, il cru voir le visage dans le miroir refléter un sourire étrangement terrifiant alors qu'il pensait faire un sourire parfaitement normal. A ce moment, il entendu dans son esprit une voix résonner, fruit d'une hallucination. "-Hé hé hé..." Brisant le miroir, il s'enfuit en courant à une vitesse bien plus importante que ce qu'il se savait capable de faire et se rendit compte que même s'il n'avait pas réussi à dormir et n'avait pas mangé, il était toujours en forme. Si tant est qu'être normalement mort puisse être qualifié d'"en forme".

Il erra quelques semaines dans la nature, se débarrassant des quelques animaux qu'il rencontrait avec son épée, en la balançant avec une telle force qu'il entendait ses os craquer bien qu'ils soient toujours opérationnels après. Qu'était-il devenu? Qu'est-ce qu'était ce qu'il avait jusqu'à présent considéré comme la réalité? Au bout du 27ème jour d'errance, il croisa une autre personne vivante et, dans un accès de délire, le décapita pour le regarder et essayer de se prouver la réalité qu'était la mort. Au bout d'une demi heure, néanmoins, le corps se ressouda et, comme si de rien n'était, il bougea. Innocentius le tua encore une vingtaine de fois, essaya également de juste le blesser mais il dut abandonner et regarder l'homme, traumatisé par cet accès de violence, se suicider et cette fois, rester mort. La mort semblait donc être réel et ne pas l'être, ce qui perturba encore plus l'état mental du jeune homme, le déstabilisant à point tel qu'il ne pourrait jamais être guéri.

Brisé. Pendant quelques années, il continua à errer, âme en peine, tourmentée par le destin et par des crises de délire profond ou il tuait la moindre chose sur son passage pour essayer de se raccrocher à la réalité, de retrouver ses marques et repères perdus à l'instant de sa mort. La mort est à la fois une vérité et un mensonge. Pour lui, la mort était un mensonge. Pour les autres, elle était vérité. Fracture. Il était au centre d'une réalité et les autres personnes, ce flux incessant de personne, appartenait à une réalité totalement différente. Cette rupture avec le reste du monde, avec les vérités établies et enseignées l'a traumatisé à tel point qu'il fut assaillit d'hallucinations de nombreuses fois pendant ces années, devenant peu à peu fou. Et il sombra dans une sorte de torpeur, marchant sans but, ne sachant même plus ce qu'il faisait et voyant sa vie défiler devant lui, spectateur.

Émergence. Nero recouvra ses sens d'un coup, sans prévenir, alors qu'il était au milieu d'une ville qu'il n'avait jamais parcouru précédemment, au milieu de nombreux gens et soldats agglutinés autour d'un être humain, semblant être condamné à mort. Bousculant un garde au moment ou celui-ci levait sa lance, celle-ci échappa au garde et alla achever les souffrances de l'inconnu, le tuant sur le coup. S'échappant dans les ruelles de cette ville inconnue, détruisant ou sautant par dessus les obstacles qui lui barraient le chemin, il fini par semer les gardes et réussi à discuter avec les personnes aux alentours, en latin, glanant des informations. Il était dans ce que l'on appelait aujourd'hui l'an 30 après Jésus Christ et il venait de perturber l’exécution d'un homme appelé Jésus de Nazareth, causant indirectement sa mort au travers d'un soldat nommé Longinus et dont le nom passa à la postérité.

145 ans. Il avait désormais 145 ans et le monde entier avait été profondément bouleversé. Le fait d'avoir été mort pendant plus de 100 ans sans prendre ne serait-ce qu'une simple ride l'intriguait, puisque les personnes qu'il croisaient s’adressaient à lui comme à une jeune adulte. Il prit petit-à-petit pied dans cette ville, mettant moins d'un mois pour réussir à s'y installer sans trop de problèmes. Durant celui-ci, il s’aperçut que sa peau avait encore pâlie mais que ses cheveux étaient également en train de blanchir. La cité de Jésuralem était un point important du monde ancien et lui permettait d'avoir des nouvelles du monde entier, lui permettant entre autre d'apprendre que la République Romaine avait donné naissance à l'Empire Romain et que sa famille s'était éteinte, n'étant mentionné que quelques fois dans les archives romaines.

Nero passa 5 années à Jérusalem, années ou il s'intégra et réussit à demeurer sain d'esprits malgré quelque hallucinations auditives et des difficultés à s'immiscer dans la vie des gens et à avoir l'air sain d'esprit en communiquant avec eux, non seulement à cause de sa déformation vis-à-vis de sa vision de ce qu'étais la réalité mais aussi du fait d ses failles dans les connaissances qu'il avait du monde actuel, ayant connu de nombreux changements depuis l'an -97 de sa mort. Tout cela ne l'empêcha pas de flirter avec les quelques filles de Jérusalem auxquelles sont apparence était plus attrayante qu'étrange, mais il ne s'attacha pas à celles-ci, sachant que cela ne lui causerait que du chagrin, du fait de leur vieillissement.

Après ces cinq années, il traversa l'Empire romain de part en part, améliorant sa maîtrise des armes et celle de son nouveau corps, tout en essayant de garder sa santé mentale, être immuable dans un monde en constant changement. Lors de la chute de l'Empire Romain, en 476, il décida de se diriger vers la Chine, nation de l'est et des mystères ou il pris, entre autre, le temps d'apprendre de nouvelles langues et coutumes, s'habituant à la vie dans cette contrée qui n'était pas plus étrange que celle qui avait jadis été le lieu de sa propre naissance. Il y appris les arts martiaux, y compris le style Shaolin originel, le Shaolin Quan.

Ce fut également en Chine qu'il appris à contrôler pleinement cette force démesurée qui l'habitait et à doser avec précision celle-ci. L'art de la paix intérieur lui permit également de se contrôler et de ne plus sombrer dans des accès de délires très dangereuses pour les autres et pour lui-même. Ou plutôt, le délire s'empara de lui et fusionna avec son âme et son corps au point de le rendre encore plus étrange que ce qu'il était avant, étant persuader que découper ou tuer des personnes n'avait plus aucune importance, que la vie n'était qu'un simple jeu. Le plus grand tueur en série de l'histoire n'avait pas laissé la moindre goutte de sang derrière lui, juste une impression d'illusion, la vie ayant été prise mais également rendue, les blessures infligées mais restaurés, faisant du noir la couleur de la pureté et de Nero une sorte d'ange incarné.

Après un détour par l'Afrique et Jérusalem lors des premières croisades, il se retrouva à nouveau en Europe au XIIème siècle, lors de la frénésie des chasses aux sorcières et de la domination de l'église catholiques dont les croyances étaient bien éloignées que celles de la religion romaine dans laquelle il avait grandi une partie de sa vie. L'amusement étant sa première source d’intérêt envers un monde peuplés de gens auxquels il n'accordait pas d'importances particulière, vies vacillantes destinées à s'éteindre à un moment ou un autre, il se joignit allégrement à la chasse au sorcières, ne tuant personne, restant pur, ce qui causa la perte de toutes les pauvres gens sur lesquels il avait jeté son dévolu.

La connaissance parfaite de ses pouvoirs, qu'il avait accumulé au cours de toutes ces années, il l'utilisa en suivant l'Inquisition et les tribunaux de sorcières et en blessant directement les accusées, prouvant leur sorcellerie par le fait que ces blessures se régénèrent, fruit évident de la magie noire aux yeux des plébéiens, des membres du clergé et même de la royauté. Amusement malsain ou il compensait le fait qu'il ne pouvait tuer malgré ses pulsions meurtrières en manipulant les membres de la société, quelque soit leur rang social, ne se souciant pas le moins du monde de ce qui pouvait arriver à des vies qui ne duraient, au final, qu'un instant comparé à ce qu'était son errance sur cette terre.

Nero passa ensuite la période de la Renaissance à visiter les villes de l'Italie et surtout Rome qui avait bien changée. Il en profita pour parfaire une grande partie de son éducation, grâce à l'atmosphère baignée par le savoir et la connaissance de l'époque. Ayant presque dilapidé toutes ses richesses, il accumula à nouveau de l'argent en utilisant sa connaissance parfaite de nombreuses langues pour traduire des livres provenant de divers époques et de divers endroits du monde, aussi bien latins que chinois. Cette fois-ci, il s’établit de manière un peu plus sédentaire et en profita pour développer des relations amoureuses avec différentes personnes pour son propre plaisir, séduisant aussi bien des jeunes filles dans la fleure de l'âge que des jeunes hommes, ce qui pouvait passer comme une hérésie à cette époque ou l’Église catholique possédait encore un poids certains.

A partir du début du XVIIème siècle, il quitta définitivement l'Europe et s'embarqua vers l'Amérique qu'il explora pendant un siècle, jusqu'à l’avènement des États-Unis ou il décida de découvrir de nouvelles horizons une fois de plus et repris la mer pour débarquer, au XIXème en Australie qu'il finit par quitter lors de guerre mondiales, pour rejoindre le cœur du conflit et profiter du chaos ambiant pour s'amuser, que ce soit sur les champs de batailles ou ailleurs. Ce ne fut qu'avec la seconde guerre mondiale qu'il changea encore une fois de pays, adoptant cette fois-ci le Japon, dans lequel il est encore de nos jours, après y avoir vécu seulement une soixantaine d'années.

Cette année-ci, il apprit l'existence du Densetsu -Tekina Senso, ou vivaient de nombreux jeunes disposant eux aussi de pouvoir et, voyant en ce lieu un terrain de jeu intéressant, décida de s'y inscrire en se faisant passer pour un gamin de seize ans. Et vu le climat de guerre ambiant qu'il découvrit à son arrivée, il s’aperçut qu'il avait fait le bon choix et que ce lieu serait beaucoup plus amusant qu'il ne l'avait pensé au départ.








Pouvoirs
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Œil de réalité: Rend consistant ce qu'il voit et l'empêche de changer de forme: ce qu'il voit est défini comme la réalité, cela rend donc les illusions réelles tout en empêchant les changements de forme ou d'éléments (transformer du plomb en or, par exemple)

Mort illusoire: L'empêche de tuer qui que ce soit, chacune de ses victimes revenant la vie au bout de 30 minutes. Les blessures sont soumises aux mêmes règles.

Schizophrénie: Immunise contre tout pouvoir visant à contrôler mes pensées, mes souvenirs et mon comportement.

Zombie: Il possède un corps mort depuis deux millénaires, ne vieillissant plus, même pour régénérer de ses blessures et doté d'une quantité infinie d'énergie. De plus, débarrassé des limites du corps humain, son corps présente une force plus importante que celle normalement possédée par un être humain mais qui peut détruire ses os lorsqu'il l'utilise. Les blessures seront réparées grâce à de la suture.

Roi Squelette: Peut régénérer et renforcer ses os, lui permettant entre autre de soutenir la puissance physique de son corps sans dégâts trop conséquents. Il peut également changer la forme de ses os ainsi qu'augmenter leur quantité et leurs tailles.







Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Pseudo : Kazuki Egawa
Age : 17
Comment avez-vous connu ce forum ? Ben...
Aimez-vous le thème ? Ouaip'
Code du règlement : On s'en fout, on me l'a déjà validé une fois. /Sbaff/
Qui est sur votre avatar ? Kano Shuuya de Kagerou Project
Autres : Rang [si possible]:
Code:
[color=black][strike][color=red]Serial[/color][/strike][/color] [color=peachpuff]Killer[/color]






Dernière édition par Inno' Festinius Nero le Jeu 20 Sep - 22:28, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyo Moon

avatarMessages : 25
The dead's money : 9581
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans ma chambre

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Mer 19 Sep - 20:32

Bienvenu bonne chance pour ta fiche ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10773
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Mer 19 Sep - 21:09

Re-bienvenu :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 10150
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Jeu 20 Sep - 4:52

Welcome Very Happy


*C'est moche les solitaire ><*

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Inno' Festinius Nero
Serial Killer
avatarMessages : 79
The dead's money : 9544
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 22

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/100  (0/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Jeu 20 Sep - 22:29

Yop yop, yop'. Je crois bien que j'ai fini sauf si il y a besoin d'ajouter plus de détails à certains endroits auquel cas je m’exécuterais. Mais j'ai pensé que condenser était préférable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10773
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Ven 21 Sep - 5:29

Wouah, rapide dis donc >.<
Bon j'ai pas le temps de lire ton histoire j'vais être à la bourre sinon... Bref, validé, je te dirais si jamais y'a un problème avec l'histoire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Inno' Festinius Nero
Serial Killer
avatarMessages : 79
The dead's money : 9544
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 22

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/100  (0/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Ven 21 Sep - 9:35

Ben disons que la fin est extrêmement condensée, ce qui réduit de manière importante la précision. Mais j'aime pas l'époque moderne. >< Donc j'ai décidé de faire des ellipses un peu plus importante sur ce que je faisais et je ne suis pas sûr que ce soit acceptable au niveau des détails, en fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10773
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   Ven 21 Sep - 14:52

Pas très grave, on comprend très bien. J'accepterais même une histoire de 15 lignes totalement résumé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Innocentius Festinius Nero   

Revenir en haut Aller en bas
 

Innocentius Festinius Nero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Angel Del Nero, l'Ange du Noir ....
» Nero "Le Borgne" [Rodeur]
» Nero D. Squadra pour vous servir ! (15%)
» Nero Asaxan
» HAHAHA!! NERO-SAN EST DANS LA PLACE!! // ... Yare, Yare ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-