Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Aya Elena Elisabeth Baravon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9554
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Aya Elena Elisabeth Baravon   Dim 23 Sep - 20:27


© Saaya.
Aya Baravon







Nom : Baravon
Prénom(s) : Aya Elena Elisabeth
Surnom : Eli
Age : 23 ans
Date de naissance : 18 juin 1989
Origines : Allemande/ Américaine
Orientation Sexuelle : Hétéro
Sexe : Féminin
Rang : Infirmière
Clan : ancienne Naught










Mentalité.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Au fond, c’est une personne très gentille qui veut seulement profiter de sa vie en évitant de penser au passé, même si elle sait très bien que ça lui ferait du bien d’en parler, elle préfère l’enterrer pour poursuivre sa vie. Mais, malheureusement, elle a aussi un côté très sadique qui se montre beaucoup plus facilement. Par exemple, même si elle sait qu’une personne souffre d’une blessure, elle le laissera languir un long moment avant de s’occuper de sa plaie. C’est devenu un jeu assez drôle pour elle, voir combien de temps met une personne qui souffre à s’évanouir sous la douleur. En dehors de ça, elle aime beaucoup son travail, pouvoir soigner les autres, peu importe comment.
Aya est également susceptible, un rien peut l’énerver tout comme un rien peut la calmer… C'est une jeune femme assez contradictoire puisque malgré son égoïsme enfantin, elle aime rendre service aux autres notamment en les soignant. C'est pour cette raison qu'elle s'est orienté vers des études de médecine mais aussi par orgueil afin de réussir à soigner des personnes dans des états trop proche de la mort pour être sauvée.









Physique
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



Pour son père elle est juste le portrait craché de sa mère mais ça, ça ne donne aucune explication. En plus de cela, Aya ne pense pas être la copie conforme de sa mère, déjà ses cheveux blonds sont longs mais beaucoup moins ondulé que ceux de sa mère, elle a une frange souvent coiffé en bataille, et des yeux verts plutôt foncé. Son visage est fin et très pâle malgré qu’elle ne se cache pas du soleil. On va dire que pour ce qui est de la poitrine, oui elle a hérité de sa mère, tout comme les hanches par contre elle est mince alors qu’elle mange vraiment beaucoup sans faire attention aux kilos. Enfin, elle le sait, c’est juste une question de morphologie… Dans sa famille ils sont tous aussi fin qu’elle. Elle porte des lunettes uniquement pour lire ou pour avoir l’air sérieuse.
Aya s’habille très simplement, notamment un short en jean et un t-shirt beige recouvert d’une veste blanche qui peut laisser deviner qu’elle est infirmière. Elle n’a pas vraiment de style vestimentaire elle met ce qu’elle aime sans penser aux regards des autres. En même temps elle n'est plus étudiante alors ce qu'on pense d'elle, ça lui est complètement égal, du moins en apparence.








Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Allemagne : Un bonheur sans limite

Une nuit glaciale pour un mois de juin, il pleuvait des cordes lorsqu’une femme à la longue chevelure blonde s’écroula au sol éveillant l’attention de l’homme juste devant elle qui n’était autre que son mari. Les minutes étaient longues en attendant l’ambulance, son épouse respirait avec difficulté, il craignait qu’elle finisse par faire naître son enfant ici… dans cette ruelle sombre trempée par la pluie battante et peut être même infestée de rats. Heureusement pour eux, la camionnette blanche arriva avant le moment fatidique … L’homme les accompagna mais les complications de l’intervention le poussèrent à attendre dans l’angoisse de cette salle d’attente. Il n’était pas croyant pourtant il priait actuellement pour que tout se passe bien pour son épouse et son enfant, il ne demandait qu’une chose… vivre une vie de famille paisible et joyeuse malgré les emplois du temps chargé dû à son travail et à celui de sa femme. En parlant de ça, l’homme était un avocat réputé à l’international, on le voyait souvent défendre des personnes célèbres notamment contre les différents magazines à scandales puis sa tendre épouse était également amenée à voyager puisqu’elle était actrice et chanteuse. Ce qui était sûre c’est que la petite fille qui venait de naître allait être comblée, ses parents lui donneraient tous ce dont elle aurait besoin même plus. Tout s’était bien passé et l’heureux couple voyait enfin le visage du fruit de leur amour en espérant juste que le temps s’arrête sur ce grand bonheur. Ce jour là elle reçut le nom d’Elisabeth.

Malgré leur travail, ils réussirent à rester en Allemagne pendant 5 ans. Cinq merveilleuses années où ils ne se préoccupèrent que de leur fille qui avait déjà un caractère bien trempée, enfin elle était surtout prétentieuse et capricieuse mais ça ne l’empêchait pas d’être gentille juste envers les animaux. En même temps, elle était la digne fille d’une actrice célèbre et d’un avocat dont la réputation n’est plus à refaire, il y avait de quoi être fier au point de frimer devant ses camarades de classe. Pourtant elle découvrit du jour au lendemain que ça n’avait pas que des avantages… Sa mère devait aller en Amérique alors que son père ne pourrait y aller qu’un mois après donc ils décidèrent tout de même qu’Elisabeth soit du premier voyage, avec sa mère. Bien qu’elle n’arrive pas à comprendre pourquoi est-ce que son père ne les accompagnait pas, elle prépara avec l’aide de sa mère ses valises, réalisant à peine qu’elle ne reviendrait plus dans cette petite ville où elle avait ses amis. Le jour du départ était arrivé…

Amérique : Début du cauchemar

C’était le 31 octobre 1994, Elisabeth serrait sa poupée dans ses bras en regardant par le hublot de l’avion son père qui lui faisait un signe de main pour leur dire « au revoir » ou « à bientôt », en tout cas elle ne répondit pas à son geste, contrariée par ce départ assez soudain qui les séparait. Si seulement, ils avaient pu continuer à vivre sans partir d’un pays à un autre mais ses parents lui avaient bien dit la veille qu’ils allaient souvent déménager comme ça… Du coup après une bonne nuit de sommeil, elle avait réalisé qu’elle ne pourrait pas se faire de vrais amis.

L’avion s’éleva dans le ciel, une main chaleureuse se posa sur l’épaule de la petite fille, sa mère était désolée de devoir imposer ça à sa fille mais elle lui expliqua aussi que ça allait lui permettre de découvrir le monde, les cultures de chaque pays, la nourriture aussi différentes soit-elle. Et le dernier petite détail que sa mère ajouta était le fait qu’elle était née en Amérique. Sa mère allait donc retourner dans son pays natal. Du coup, Elisabeth finit par être plus excité d’atterrir en Amérique que de penser à un quelconque retour en Allemagne. Pourtant si elle avait su ce qui allait se passer, elle n’aurait jamais souhaité voir cet avion arriver à destination…

Tout était parfait, elle rigolait avec sa mère, le ciel était d’un bleu serein alors pourquoi est-ce que l’avion semblait s’arrêter en plein vol ? Pourquoi une hôtesse prenait le micro pour leur dire de mettre leur ceinture et de rester calme ? Alors qu'il était bien connu qu'en disant cela, les passagers n'allaient pas être calme!

« Maman ! Qu’est ce qui se passe ?
- C’est rien ma puce, mets ta ceinture, ça va aller, le pilote va juste devoir manœuvrer un peu. »

Si seulement ça c’était passé comme ça mais lorsqu’on y regardait de plus près, les ailes de l’avion était complètement givrées et la situation ne semblait pas s’arranger lorsqu’au bout de quelques minutes les passagers aperçurent la terre ferme en constatant que l’allure de l’avion ne permettait pas un atterrissage … Par réflexe, la mère enleva sa ceinture pour se placer face à sa fille en la serrant dans ses bras en espérant de toutes ses forces qu’elle pourrait la sauver de cette catastrophe.

Le choc fut terrible, l’avion s’était belle et bien écrasé et prenait même feu. A ce moment là, la petite fille secouait sa mère en espérant juste qu’elle ouvre les yeux, elle ne regarda pas autour d’elle, les passagers étaient tous mort mais la seule chose qui l’intéressait c’était sa mère. Les secours étaient arrivé et cherchait s’il y avait des personnes encore vivantes avant que l’avion soit complètement enflammé, c’est là qu’ils la trouvèrent même s’ils eurent beaucoup de mal à la faire sortir. Elisabeth ne voulait pas croire que sa mère n’était plus, elle ne voulait pas la quitter mais ils la sortirent de force, c’est comme ça qu’elle devint la seule rescapé de ce vol qui fit 68 morts.

Les larmes ne cessaient pas de couler sur ses petites joues, elle serrait son pendentif autour de son cou en tremblant légèrement, murmurant juste « Maman » entre deux sanglots. Lorsqu’un médecin l’emmena vers un camion de pompier pour lui donner une couverture avant de l’examiner pour être sûr qu’elle allait bien. La petite fille ouvrit le médaillon autour de son cour contemplant la photo d’elle et sa mère datant de quelques jours à peine…


Spoiler:
 

Elle n’avait rien, à part quelques coupures sans importances et bien sûr cette profonde tristesse dû à la disparition de sa tendre mère, Isabelle… Son père fut également très touché lorsqu’il apprit la nouvelle et prit le prochain avion pour retrouver sa fille, abandonnant son procès pour le bien de ce qu’il restait de sa famille.

Ils essayèrent de vivre comme c’était prévu en Amérique et ça se passait assez bien. Les années passèrent en effaçant cette tragédie sauf pour eux, chaque années ils se rendaient sur la tombe d’Isabelle pour se rappeler d’elle mais surtout parce qu’ils ne pourraient jamais l’oublier. D’ailleurs, à partir de ce moment là, le calvaire commença pour la jeune fille…

Étant donné qu’ils étaient en Amérique, elle avait demandé à changer de prénom, choisissant celui d’Elena, de cette façon elle pourrait plus facilement s’adapter, c’est du moins ce qu’elle pensait. Pour ce qui était du « calvaire », il se définissait par la violence de son père, même si celui-ci continuait à travailler sans ruiner sa réputation, il était devenu violent envers son enfant en l’accusant d’avoir tué sa femme… Elle ne laissa jamais rien paraître. A la fin de ses années à la Middle school de New York, son père lui annonça qu’ils allaient partir pour le Japon. Elle avait 13 ans, bientôt 14, et elle allait encore devoir quitter ses amis juste pour satisfaire son père… Mais cette fois-ci, les personnes qui avaient su l’apprécier durant ses années là, organisèrent une soirée qui ressemblait de loin à un bal de fin d’année. Évidemment, chaque fille devait y venir accompagnée de son cavalier… Elena n’y faisait pas exception. La jeune fille avait fait les magasins toute la journée avec ses amies pour se trouver une robe digne de cette soirée mais lorsque son père la vit habillée de la sorte, il eut une réaction inattendue.
Spoiler:
 
« Tu ressembles vraiment à ta mère dans cette robe…
- Merci …
- Celle que j’ai aimé de tout mon cœur et … que tu m’as pris !
- Non ce n’est pas vrai ! »

Son père la plaqua contre le mur en mettant ses mains sur la gorge de sa fille, serrant sans retenue comme s’il était possédé par le terrible souvenir de son épouse… sa fille perdait peu à peu conscience en ne trouvant plus d’air pour respirer lorsqu’on frappa à la porte … Il la relâcha et s’en alla dans le salon sans rien dire. Elena reprit son souffle, supportant de moins en moins le traitement de son père puis elle rejoignit son cavalier qui avait sans le vouloir mit fin à sa torture. Ce soir là, elle profita de sa soirée en étant même couronnée Reine du Bal par contre le Roi ne fut pas son cavalier mais un autre étudiant également très populaire mais ça… ça n’avait plus d’importance pour elle. C’est sûrement l’un de ses plus beaux souvenirs en Amérique.

Japon : Son vrai visage…

Ici, elle prit le prénom d’Aya, même si sa chevelure blonde ne la ferait jamais passer pour une pure japonaise, au moins elle n’aurait pas à répéter son prénom 15 fois avant qu’on arrive à le prononcer sans l’accent. Elle entra dans un pensionnat afin d’échapper à son père et pas n’importe lequel, elle rejoignit les élèves de Densetsu-Tekina Senso.

Elle y découvrit son pouvoir, des clans mais aussi des conflits étranges et pourtant très intéressant. C’est en rejoignant un clan qu’elle comprit ce qu’elle était et ce qu’elle voulait être. Aya était donc une Heal pour le clan des Naught. Finalement, la gentille fille qu’elle avait été jusque là avait découvert qu’elle aimait assez faire souffrir les autres… Elle se souviendra toujours de la première personne qu’elle a torturé tout en rigolant. Ses précédents amis auraient sûrement étaient choquée face à cette nouvelle Elena Elisabeth alias Aya. D’ailleurs, elle ne versa aucune larme lorsqu’elle apprit la mort de son père. Certains pense qu’elle l’a tué d’autre qu’il s’est suicidé, qui sait ? Ce qui est sûr c’est qu’il n’y a aucune preuve de sa culpabilité.

A la fin de sa scolarité, Aya décida de se perfectionner en médecine pendant 4 ans. Puis à la fin de ses études, elle fit la demande de devenir infirmière au pensionnat qu’elle avait quitté. Mais elle était encore différent, c’était évident puisqu’elle n’était plus dans un clan, elle soignerait tout ceux qui ont besoin d’elle et ce qui est sûre, c’est que les blessés ce n’est pas ce qui manque ici.









Pouvoirs
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Contrôle du sang : Elle peut donner au sang la forme ou la solidité qu’elle veut, grâce à cela du sang peut ressembler à une épée redoutable, des aiguilles ou même du fil extrêmement fin. Autre avantage, elle peut stopper le sang ou l’accélérer, ce qui permet une guérison plus rapide, elle s’en sert surtout soit pour éviter que son sang coule ou pour accélérer la circulation de sang lorsqu’elle a une blessure. Cependant, elle ne peut contrôler que son propre sang.








Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Pseudo : Lilie
Age : 22 ans
Comment avez-vous connu ce forum ? Par top-site
Aimez-vous le thème ? Oui je le trouve jolie, simple et efficace =)
Code du règlement : Ne fait pas confiance au premier venu
Qui est sur votre avatar ? Cinia Pacifica / Sword Girls
Autres :






_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 10008
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aya Elena Elisabeth Baravon   Dim 23 Sep - 20:33

Oh? Une infirmière, c'est génial, on va pouvoir commencer à pouvoir se taper dessus et faire couler le sang pour la guerre! o/

*Éloigne Kazu du sang.*
*Éloigne les Estate.*
*Regarde le reste s'entre-tuer.*

Enfin bref, Bienvenue, Aya!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aya Elena Elisabeth Baravon   Lun 24 Sep - 15:47

Bienvenue Aya ! o/

Comme l'a dit Kazu', c'est cool d'avoir une infirmière, on va pouvoir trancher des bras, des jambes, des têtes... sans que ça nous embête trop ! Very Happy (j'en connais certains qui vont être contents)

Hermmmm... Sinon, tout est bon, très très bon même, je ne trouve rien à redire :3 Je te valide donc et te mets dans le groupe du personnel (?) x) Tu voudrais un rang perso ?

Oh, au fait, joli vava *^*
Revenir en haut Aller en bas
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9554
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Aya Elena Elisabeth Baravon   Lun 24 Sep - 15:58

Merci beaucoup =) et oui je me suis dis que ce serait plus facile pour les élèves de s'entretuer en sachant qu'il y a une infirmière lol.

Hmm je n'ai pas d'idée de rang spécial pour le moment donc pour l'instant ce n'est pas nécessaire. Merci ! j'aime bien le tien aussi.

_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyo Moon

avatarMessages : 25
The dead's money : 9581
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans ma chambre

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aya Elena Elisabeth Baravon   Lun 24 Sep - 18:53

Bienvenue !! Une infirmière... Oh non Sagui va plus hésiter à me trancher un membre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 10008
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aya Elena Elisabeth Baravon   Lun 24 Sep - 19:03

Y'a pas que Kyana qui va pas hésiter. *louche sur Inno*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aya Elena Elisabeth Baravon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aya Elena Elisabeth Baravon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER
» Chacun a en lui son petit monstre à nourrir [PV Elena]
» Duchesse Elisabeth d'Alençon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-