Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Visite médicale volontaire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9399
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Visite médicale volontaire [Libre]   Mer 3 Oct - 6:02

Une nouvelle journée commençait, je craignais qu’elle soit aussi calme que la veille… je n’avais rentré dans l’infirmerie que des amateurs venant se plaindre de petits bobo superficielle, ce qui me laisse deviner qu’ils n’étaient pas encore au courant de la guerre des clans qui fait rage ici. Ce sont des journées monotones comme celle là qui me font regretter de ne pas pouvoir arrêter ma croissance, de façon à pouvoir participer à ses ridicules mais divertissantes petites querelles.

Une nouvelle fois, je m’étais réfugié dans l’infirmerie, qui est de toute façon ma place, regardant par la fenêtre le ciel encore teint d’un léger orange démontrant que le soleil se levait avec autant de mal que les élèves. Un air frais parcourait toute la pièce démontrant que la journée n’allait pas être accompagnée d’une grande chaleur.

Pour ma part, je ne songeais qu’à une chose, comment occuper mes journées si les blessés se soignent entre eux ? Tard dans la nuit, j’avais pensé organiser des visites médicales, de manière à tous les voir, ça me semblait intéressant notamment pour connaître leurs antécédents de santé… après tout, je devais au moins savoir à quoi ils étaient allergique et leur groupe sanguin.

Comme je n’avais pas demandé l’autorisation à la direction, je me décidais juste à coller une petite affichette à destinations des élèves souhaitant de leur plein grain faire cette visite. Je me doutais que ça n’attirera pas tout le monde mais même une seule personne me permettrait de ne pas m’ennuyer dans ce cabinet beaucoup trop blanc à mon goût.

D’autant que je n’étais pas une femme de chambre, refaire le lit à chaque fois qu’un crétin s’égratigne le genou et vient donc se lamenter pour un vulgaire pansement, avec un lapin dessus, c’était vraiment frustrant.

Pourtant je savais qu’on n’était pas dans une école primaire mais rien ne me le prouvais à ce jour sauf les élèves qui évitent l’infirmerie… Je repense notamment à ce jeune homme qui avait retrouvé mon médaillon, en y repensant, c’était sûrement le plus fourbe que j’avais jusque là… Cependant, je ne laisserais plus personne prendre possession de mon bien et encore moins me rappeler mon passé. En même temps, je ne vois comment une autre personne pourrait savoir ça.

Enfin… je remettais une mèche de cheveux derrière mon oreille, constatant que ma tresse était quelques peu défaite… c’est que malgré les apparences le vent était assez violent, du coup je fermais la fenêtre en soupirant puis j’ouvris la porte de l’infirmerie juste pour montrer que j’étais là sûrement … puis j’allumais mon ordinateur avec la même lassitude qu’hier. Au bout de 10 minutes d’attente sans le moindre bruit dans les couloirs, j’entreprenais de me divertir avec un jeu ridicule qu’on trouve toujours sur ces machines… « le solitaire ».

Ça correspondait à mon humeur du jour si je puis dire. En tout cas, une fois que j’avais commencé, les minutes s’enchaînèrent sans que je sois attentive au bruit du couloir… Jusqu’au moment où une petite erreur de calcul me bloqua dans ma partie, je donnais un coup dans l’unité centrale qui éteignit contre ma volonté l’ordinateur. Décidemment, je commençais à me faire de la peine toute seule, m’en prendre à cette stupide machine juste parce que mon ennui était même capable de me faire perdre… pathétique. La tête derrière l’écran, je commençais à me demander si ma journée allait être comme ça jusqu’au soir, je m’étirais les bras tout restant sur ma chaise sans me soucier du bruit maintenant permanent dans le couloir, par contre je ne pris la peine de regarder si on s’était glissé dans l’infirmerie puisque je m’étais déjà faite à l’idée que l’ennui serait mon seul compagnon de la journée… enfin j’espère encore le contraire quand même… Ai-je tort ?

_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migeru Subete

avatarMessages : 66
The dead's money : 9252
Date d'inscription : 30/09/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Weber(Toile d'araignée)/ Ashe(Combustion)/ Nest(Nid d'araignées)/ Kopieren(Copier un pouvoir)

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Mer 3 Oct - 16:06

À peine j'avais ouvert les yeux que je me sentais déjà épuisé de le journée qui allait se dérouler. Je mis plusieurs minutes à me redresser et à trouver le courage pour me préparer car les cours n'allait pas tarder à commencer d'après mon réveil qui m'indiquait déjà 8h. Se préparer en 20 minutes était impossible, enfin pour moi. Je suis rarement rapide le matin et le cours de maths qui m'attendait me convaincu de prendre tout mon temps histoire d'arrivé dix ou quinze minutes en retard et avec un peu de chance de ne pas être accepté en cours.

Me dirigeant vers les salles de bains pour prendre une douche bien chaude, armé d'une serviette et de shampoings. Je m'assurais que personne ne tente quoi que se soit contre moi en plaçant plusieurs de mes petites protégées prêtes à neutraliser toutes personnes s'introduisant ici. Le problème avec les douches de cet internat c'est qu'il faut trouver la bonne température ce qui est assez délicat. Je me sentais comme un espion qui cherchait le code du coffre fort en faisant pivoter le mollette avec précision et douceur. Et après une ou deux minutes à m'ébouillanter et en alternant de temps à autres en me gelant, je pouvais enfin prendre une douche qui était le bon moment du matin et cela s'en encombre.

Étant donner que j'étais en retard, je ne puis accéder à la cantine et me restaurer, ce qui était une question de survie pour moi. Mais avec un peu de patiente et de menace je réussissais à persuadé une des dames de cantine de me ramener un quelque chose de son plein grée. Il en fallait peut pour me satisfaire et étant donner le petit déjeuner de roi qu'elle me servit je pouvais être que comblé : un demi-croissant à moitié mangé, un verre de lait mélanger avec du jus d'orange et le légendaire pain moelleux comme la roche et revêtis d'une couche généreuse de beurre. Que demander de plus ?

Après ce repas de roi je commençais à me diriger vers ma salle de classe, cependant je fus vite distrait pas une fiche venant de l'infirmerie. D'après se que cette fiche racontait, l'infirmière voulait que les élèves lui rendent une visite pour les connaître un peu mieux, une histoire de globule et d'allergie encore. Cependant, j'étais conscient que je ne devais pas sécher les cours pour si peux, mais c'est après un long moment de méditation d'au moins une seconde que je décidais de changer mon itinéraire pour aller voir l'infirmière. Cela pouvait toujours faire passer quelques minutes voir heures si j'arrivais à faire prolonger l'examen.

Arrivé devant la porte de l'infirmerie je frappa à la porte en attendant un éventuelle accord pour rentrer mais la seule chose que j'entendis c'est un ''BOOM'' qui me fit sursauter. L'année venait de commencer et c'était une nouvelle infirmière qui était arrivée. J'imaginais une femme plutôt grand et corpulente ressemblant plus à un catcheur qu'à un mannequin. Le style d'infirmière qui te cogne la tête pour t'endormir et qui te pique pour x ou y raison. J'étais prêt à perdre la vue face à l'horreur que j'allais voir. J'étais prêt à tout pour pas aller en cours même à faire face à Fiona ou à Big-Mama. Je frappais une nouvelle fois à la porte espérant que cette fois-ci on prenne conscience de ma présence, et se fut le cas.

Une voix douce et rassurante m'invita à rentrer, ouvrant la porte avec prudence, je fut surpris pas le monstre qui était devenu notre nouvelle infirmière. Elle était digne d'un film d'érotique, un vrai monstre de splendeur. Une belle blonde aux yeux verts, avec de belle forme et assez généreuse se trouvait derrière le bureau. J'étais prêt à toute les piqûres du monde pour elle, une si belle femme piégé dans cet internat. Réalité ou conte de fée ? Elle me demandait la raison de ma venue et c'est la bouche pendante et les yeux écarquillées que je lui montrais l'une des affiche que j'avais arraché à un mur. Et c'est avec un grand sourire aux visages qu'elle répondit en hochant la tête d'un côté comme heureuse de ma venue. Une vrai déesse … ou peut-être une sorcière qui m'avait jeté un sors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9399
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Ven 5 Oct - 16:35

Finalement ma journée allait peut-être être agréable. C’est en tout cas l’impression que j’eus en entendant quelqu’un toquer à la porte que j’avais laissé entre bayée juste pour entendre la vie dans le couloir. Du coup, je me redressais en ne prêtant plus aucune attention à mon ordinateur, qui de toute façon semblait m’en valoir, afin d’inviter l’élève à entrer. Ma voix était calme et je l’espérais accueillante, mes yeux rivés vers le porte qui allait s’ouvrir sur autre chose qu’un élève en pleure, enfin une nouvelle fois je l’espérais.

« Entré »

Malheureusement je n’avais trouvé aucun autre mot plus adapté mais le plus important était que ça ne fasse pas fuir l’élève. J’étais un peu surprise, il était assez grand, du moins plus grande que moi physiquement, ses cheveux roux s’approchant d’avantage d’un rouge flamboyant qui lui convenait parfaitement.

Ses grands yeux qui me fixaient était vairon, l’un d’un marron clair proche du rouge et l’autre d’un jaune peu commun. J’ignorais si c’était de naissance où pour une autre raison, ce qui était sûre c’est que ça lui donnait un certain charme, je n’avais aucun doute là-dessus, il devait faire des envieux. N’entendant pas le jeune homme prononcer un mot, je me décidais à lui demander la raison de sa venue dans mon « antre ».

« Qu’est-ce qui t’amène jeune homme ? »


J’esquissais un léger sourire lorsqu’il me montra l’une des affiches que j’avais mise à certains endroits du pensionnat même si je n’avais pas prévu qu’on l’arrache. Je notais discrètement sur un bout de papier que je devrais la remettre plus tard.

En attendant j’avais un élève qui était venue de son plein gré pour la petite visite médicale, j’ignorais encore si c’était pour louper les cours mais ça m’était égal, il était de mon devoir de réunir toutes les informations nécessaires sur mes patients, aussi nombreux soient-ils. Enfin… en réalité je cherchais surtout à animer mes journées.

Je me levais pour l’accueillir comme il se doit mais je m’approchais également de lui pour contempler de plus près le jeune homme, j’étais fascinée par son regard, ça lui donnait vraiment un petit truc en plus. Je constatais aussi qu’il faisait bien une tête de plus que moi. je souriais légèrement amusé par la tête qu’il faisait depuis qu’il était entré, me fixant comme s’il avait vu un fantôme. Je passais juste derrière lui pour fermer la porte, cette fois-ci je ne voulais pas entendre les différents bruits du couloir puis je pris de nouveau la parole pour l’inviter à s’assoir tout en me présentant, c’était la moindre des choses.

« Je suis Aya Baravon mais appelle moi Aya, ce sera plus simple. Si tu veux bien t’assoir, je vais commencer par quelques questions. J’espère que tu as suffisamment de temps libre.»

Je retournais moi-même à mon bureau en attendant également qu’il prenne place, je pris un stylo et un formulaire que j’avais préparé la veille, il n’était pas complet mais au fur et à mesure je verrais ce qu’il manque. Je relevais la tête vers mon interlocuteur en souriant à nouveau, j’étais ravie de pouvoir occuper ma matinée, d’autant plus que ça voulait dire que certaines élèves étaient motivées pour faire des visites médicales.

« Commençons par le plus important, la présentation. Alors, comment t’appelles-tu ? »

_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migeru Subete

avatarMessages : 66
The dead's money : 9252
Date d'inscription : 30/09/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Weber(Toile d'araignée)/ Ashe(Combustion)/ Nest(Nid d'araignées)/ Kopieren(Copier un pouvoir)

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Ven 5 Oct - 18:59

Toujours bouche bée par la beauté de l'infirmière, je mis plusieurs secondes à me reprendre en main et à réagir aux discours de cette charmante dame. Après m'avoir accueillit, elle se leva pour se rapprocher de moi, me regardant de bas en haut pour enfin faire un fixation sur mon visage. J'avais peur d'avoir une mèche rebelle ou quelle que chose sur le visage. Je pouvais aussi remarquer sa petite taille, ce qui est assez courant chez les femmes. Et du haut de ma tête de plus, je rougissais lorsqu'elle se présenta et m'invita à m’asseoir à son bureau. Le temps que l'information monte à mon cerveau, elle avait déjà pris place dans son fauteuil, les jambes croisées et le stylo à la main me fixant en attendant que je m'assoie.

M'approchant du siège assez lentement, je m'assis en délicatesse en face, tout en laissant place à un silence pesant qui fut vite brisé quand l'infirmière Aya me demanda de me présenté. Bien que cela me semblait plutôt étrange qu'une infirmière veuille savoir le nom de ses élèves. Je m'imaginais à sa place passant des jours entiers avec la fiche remplis des noms de tous les élèves du pensionnat. Étant donné ma mémoire exceptionnelle j'aurais mis facilement un ou deux siècles à tous les retenir, surtout si je dois par ailleurs garder en mémoire leur groupe sanguin, leur allergie, problèmes de santés et compagnie. Autant dire mission impossible pour un être tel que moi.

Mais je me prêtais au jeu et commença à me présenter sans plus. Après avoir pris une grande inspiration je réussi à bégayer clairement mon nom et mon prénom sans plus en dire. Je sentis une grosse bouffée de chaleur m'envahir et me compresser. Mon corps pesait de plus en plus lourd et j'eus l’impression que la chaise n'allait pas tenir longtemps sous mon poids.

Depuis un moment elle fixait mon visage comme-ci quelque chose lui déplaisait ou l'intriguait. N'aimant pas trop être fixé comme cela surtout par une si jolie fille, je rougissais et commençais à me gratter le long du bras de nervosité tout en tapant du pied un rythme étrange. Je me tournais pour voir s'il n'y avait pas quelque chose d'autre qui pouvait attirer son attention mais la pièce n'abritait rien d'autre qu'une armoire et deux lit. J'étais d'un côté soulager car je ne devenais pas encore paranoïaque mais cela me gênait encore plus car je ne savais pas ce qu'elle regardait sur ma figure.

Assez embarrassé par ce regard me fixant, je pris une grande inspiration et d'une voix plus nette et posée que la précédente, je lui demandais si j'avais quelque chose sur le visage ou si j'avais fait quelque chose de mal.

Elle fit un sourit en plissant légèrement les yeux avec un rire qui semblait lui avoir échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9399
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Sam 6 Oct - 15:23

Je fixais le jeune homme toujours intriguée par ce regard bicolore, le seul moment où je le quittais des yeux c’était lorsque j’écrivais des informations sur ma fiche notamment son nom et son prénom, une information qui pouvait paraître anodine et pourtant, je la trouvais plus importante que toutes les autres… je savais qu’il y avait beaucoup d’élève et qu’il serait presque impossible pour moi de me souvenir de tous.

Cependant associé une photo à un nom était plus facile pour moi. Je n’airai peut être même pas besoin de consulter mes fiches pour certain, comme lui, il ne devait pas y avoir deux personnes aux yeux vairons et aux cheveux roux, donc ça allait être assez facile à mémoriser.

Perdue dans mes pensées, j’oubliais que je le fixais toujours ce qui devait peut être le gêner, c’est à ce moment là qu’il me demanda d’une voix plutôt clair s’il avait quelques choses sur le visage. Je ne pus m’empêcher de rire tout en évitant de rire aux éclats. C’était une manière comme une autre de dire que la situation le gênait peut être ou alors était-ce juste qu’il voulait que je passe à la question suivant sans perdre trop de temps. Du coup, je m’empressais de le rassurer en reprenant mon sérieux.

« Non, j’étais juste fascinée par tes yeux, c’est si inhabituel… Ils sont comme ça depuis ta naissance ? »

Je m’accoudais sur mon bureau en attendant une réponse puis je me ressaisis d’un coup en griffonnant quelques mots américain sur ma feuille, oui c’était la langue que j’avais choisit d’utiliser sur mes fiches pour qu’elle ne soit pas lisible par n’importe qui. J’essayais de regarder d’avantage ma feuille que le jeune homme en espérant que ça lui permette d’être plus à l’aide.

« Si jamais tu as des questions, n’importe lesquelles, n’hésite pas. Je ne mords pas et je suis bien placée pour savoir que ce pensionnat n’est pas comme les autres. »

Je souriais tout en gardant mes yeux rivés vers ma feuille, encore bien vide, mais je devais essayer de faire comprendre aux élèves, qu’ici je pouvais soigner bien plus que des simples éraflures en ne faisant aucune différences entre les membres des différents clans. Enfin je continuai à gribouiller mon charabia sur ma feuille en passant à une autre question.

« Je vais passer aux questions d’ordre médicale, je garderais ses informations pour moi je te rassure. Est-ce que tu as des problèmes de santé comme de l’asthme ? »


J’enchainais avec d’autres questions en espérant ne pas le perdre au milieu de tout ça…C’est vrai que mon formulaire contenait beaucoup de question dont la plupart serait inutile mais si je loupais une information peut être que je tuerais un élève au lieu de la sauver. Il y en avait une d’une importance extrême. De ce fait, je le fixais de nouveau afin d’être sûre qu’il n’allait pas essayer de contourner la question.

« Réponds-moi vraiment sincèrement pour celle-là. Es-tu allergique à quelques choses que ce soit d’un aliment, d’une matière ou d’un produit ? »

J’espérais que le jeune homme était suffisamment mature pour comprendre qu’il ne fallait pas mentir et pis, il n’avait pas malhonnête, depuis qu’il était là il parlait peu mais sa présence volontaire prouvait qu’il était là avec la bonne intention de faire la visite médicale dans les règles. Je poursuivis avec une autre question moins importante à première vue et pourtant elle était inévitable s’il perdait trop de sang durant un combat.

« Est-ce que tu connais ton groupe sanguin ? »


_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migeru Subete

avatarMessages : 66
The dead's money : 9252
Date d'inscription : 30/09/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Weber(Toile d'araignée)/ Ashe(Combustion)/ Nest(Nid d'araignées)/ Kopieren(Copier un pouvoir)

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Sam 6 Oct - 16:09

Tout me parut plus clair lorsque l'objet de cette fixation était mes yeux de couleurs différentes. Il est vrai que c'est peu courant d'avoir des yeux vairons et qu'il me semblait être le seul de l'établissement à en posséder. Mais je n'ai pas toujours été comme cela, avant d'arriver dans ce pensionnat mes yeux étaient tout simplement marrons. C'est au fil des mois que mon œil gauche est passé à cette couleur jaune. Bizarrement je n'ai pas été choquer ni même étonner, de plus je le vivais très bien puisque cela me rendait encore plus beau et charmant. Et c'est cela que je lui expliqua.

Puis elle commença à prendre sa place dans ce pensionnat en revenant à des questions en rapport avec ma santé. Il me semblait évident que je n'étais allergique à aucun aliment puisque je mangeais tout se que je trouvais sans même parfois réfléchir si cella était comestible ou non. Ce petit défaut me vaut souvent plusieurs allé retour à l'infirmerie car je ne suis pas d'une grade vigilance en plus. Il met arrivé de manger des aliments périmés sans même m'en rendre compte … enfin je m'en doutais lorsque j'avais des nausées et refaisais la peinture de ma chambre. Au cours de ma triste vie je n'avais jamais découvert une quelconque allergie et pourtant j'étais touche à tout.

J'étais en plein forme avec aucun problème de santé particulier, mon cœur battait à bon vitesse nourrissant convenablement mes muscles et autre organe d’oxygène. Mon sang coulait à bonne allure sans soucis de bouchon ou de ralentissement à certain endroit. J'avais 10/10 à mes deux yeux bien que cette information lui était sûrement inutile. Quant à mon groupe sanguin il me semblait être du groupe AB positif. Bien que je n'écoutais que très rarement en cours de science, c'était un groupe qui pouvait recevoir du sang de n'importe qui. Une bonne nouvelle non ?

Après lui avoir donné toutes ses informations et qu'elle les eux écrites sur sa fiche, un blanc s'installa. On se regardait dans les yeux sans savoir trop quoi faire. J'espérais qu'elle me dise de faire un truc ou de continuer de me poser des questions pour que je puisse rester ici un peu plus pour éviter de retourner en cours. En me rappelant dans l'établissement où l'on était, j'avais envie de savoir quelle était son pouvoir, car toutes personnes ici en possède au moins un. Je la fixa dans les yeux et commença à actif mon œil gauche. Celui-ci devenu bleu ciel et je vis en elle qu'un seul pouvoir. Une sorte de contrôle du sang apparemment. Je valida la sélection de son pouvoir et eu envi de m’amuser un peu.

Commençant à faire une tête de choque intense, je me releva d'un coup et fit un pas en arrière et lui tourna le dos. Les mains devant la bouche je fis sortir une quantité de mon sang qui éclaboussa dans toutes les directions. Je l'entendis se lever aussi vite que moi en commençant à m'appeler. Je me retenais de rire pour ne pas percer ma petite blague.
Elle se rapprocha de moi, sûrement pour me porter secoure bien que cela était purement inutile puisque je n'avais rien du tout.

Après un petit moment, je ne pus m’empêcher de rire, sa tête horrifiée et décomposer me fit éclater de rire. Je frôlais sûrement la mort en riant autant. Je lui fis un grand sourire et dirigea tout le sang que j'avais sortis de mon corps dans ma main. Je pense qu'elle avait reconnue son pouvoir ... non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9399
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Dim 7 Oct - 10:36

Décidément, je ne pouvais pas avoir une journée enrichissante sans éveiller mon côté sadique ?
En réalité ça se passait bien, je pouvais écrire toutes les informations dont j’avais besoin sur l’élève sans qu’il me fasse une crise de « Non mais ça ne vous regarde pas », enfin ce genre de réaction qui m’aurait forcée à le renvoyer en cours.

Par contre, après le changement de l’œil du jeune homme, les choses prirent une tournure inattendue. Je restais surprise face à son mal être soudain qui lui fit cracher du sang ? C’est du moins ce que je voyais puisqu’il me tournait le dos.

Evidemment, en voulant faire mon travail je m’étais précipitée pour venir à son aide, paniquée mais aussi excitée comme une puce de pouvoir faire une opération peut être mais ce n’était qu’une supercherie qui m’agaça plus qu’autre chose. A ce moment là ma main était sur son épaule et lui il riait sans retenue devant la situation qu’il venait de créer.

Cette fois-ci mon calme et ma bonne humeur avaient complètement disparut. Je lui mis une gifle non contrôlée avant de le maintenir au sol avec mon genou qui était posé juste en dessous de ses poumons. Je me mordis l’index pour pouvoir utiliser mon sang qui se glissa en un fin fil autour du cou du jeune homme, exerçant une petite pression… un simple geste et sa tête serait couper aussi facilement qu’un couteau dans du beurre.

« Je te déconseille de recommencer ce genre de plaisanterie, je peux être ton allié comme ta pire ennemie »


Je me relevais enfin en perdant mon regard sanguinaire comme s’il ne s’était rien passé, ramenant en moi le sang qui m’appartenait, je mis ma tresse en arrière en regardant mes murs blanc immaculé de rouge à présent.

« J’espère que tu n’as rien de prévue, tu vas passer ta journée à nettoyer ça ! »

Moi qui pensait que je n’aurais plus besoin de mon pouvoir pour blesser quelqu’un… je soupirais en retournant à ma place sans aider le jeune homme à se relever, après tout, il m’avait cherché.

« Même si le sang AB peut recevoir tout les autres types si personne ne veut t’en donner tu mourras quand même. »

Je fixais mon doigt, le même par lequel mon sang était sortit, accélérant ainsi la circulation de mon sang pour refermer cette blessure ou du moins cette piqure. Je terminais de noter quelques détails sur ma feuille puis la mis dans le tiroir de mon bureau avant de me relever une nouvelle fois pour finalement m’assoir sur le bord de mon bureau en croisant les bras.

Même si j’aurai pu lui en vouloir pour ce petit spectacle je comprenais parfaitement que certains élèves essayent de me tester donc je me faisais une raison…

« Tu auras suffisamment d’ennemis dans ce pensionnat alors n’essaye pas de te mettre à dos ceux qui peuvent t’aider. Tu as d’autres interrogations qui ne nécessitent pas tes petites comédies ? »

_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migeru Subete

avatarMessages : 66
The dead's money : 9252
Date d'inscription : 30/09/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Weber(Toile d'araignée)/ Ashe(Combustion)/ Nest(Nid d'araignées)/ Kopieren(Copier un pouvoir)

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Mar 9 Oct - 19:59

Elle avait beau être belle, ravissante, elle n'en avais pas pour autant le sens de l'humour. Il semblerait que me petite blague lui est resté en travers de la gorge et l'avait un peu énerve. Elle était si énervée qu'elle m'en menaçait avec un fil de sang qui était sorti de son doigt qu'elle avait préalablement ronger.

Ce fil pourtant assez intimidant me lassait de marbre. Je n'eus pas vraiment peur puisqu'en un instant son corps pouvait être transpercé par mes chères protégées qui grouillaient dans mon corps. C'est pourtant sans broncher ni même réagir que je me las sais faire comme un pantin. J'allais pas tuer celle qui pouvait me faire sauté quelles que heures de cours. Et puis la position dans laquelle on était ne mettait pas du tout désagréable et même appréciable.

Mais après un si bon moment, elle se relevait en précisant que je n'avais nul besoin de me faire d'avantage d'ennemis. Apparemment elle était au courant des guerres qui éclataient dans l'enceinte de l'établissement et elle se prétendait être dans un camps neutre. Le fait qu'elle soit au courant ne me choquais en aucun cas, je crois que même le directeur était au courant. Depuis les années que les clans s'affrontaient, il était dur de ne pas être au courant.

Elle s'était réinstallée derrière son bureau la tête dans des papiers qui semblait bien compliqué et m'avait puni en m'ordonnant de remettre en ordre la pièce qui était seulement souillé par mon sang que je pouvais récupérer grâce au pouvoir que j'avais copié au préalable. Cependant je n'avais vraiment pas envie de retourner en cours, donc je pris tout mon temps, jouant avec mon sang lui faisant prendre plusieurs formes fasciné par se pouvoir.

Comme jouer avec ce pouvoir ne me suffisait pas, je commençais à poser plusieurs questions à notre infirmière du genre: depuis quand elle avait son pouvoir, si elle était au courant de tout ce qui se passait dans se pensionnat et au questions un peu plus intime pour savoir si elle était libre ou pas. Je ne m'attendais pas vraiment à avoir de réponse puisque cela relevait du privé.

Le temps passait petit à petit et se faisait de plus en plus ressentir. J'avais depuis un moment désactivé mon œil gauche et nettoyé la pièce convenablement. Elle semblait même plus propre qu'à mon arrivée. La fatigue devenait mettre dans un tel silence et je proposa a la jeune infirmière de faire un quelconque jeu ou autre occupation. J'aurais très bien pus retourner en cours seulement je n'en avais pas vraiment le courage, et il semblerait que personne d'autre que moi semblait intéressé par cette visite médical. Il y avait une autre option qui s'offrait à moi aussi, partir de cet internat et aller faire un tour en ville et manger un petit quelque chose car mon ventre commençait à crier famine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9399
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Jeu 11 Oct - 17:06

Apparemment ça l’amusait, non pas de nettoyer mais cette faculté à contrôler le sang, je venais de comprendre qu’il devait avoir la capacité de copier le pouvoir des autres ce qui déclencha une série de question sur mes pouvoirs puis sur ma vie privée… En quoi est-ce que ça l’intéressait que je sois libre ou non ? S’il s’imaginait que l’infirmerie était un lieu de drague il se trompait, j’avais aucunement l’intention d’avoir une aventure avec un élève, enfin je préférais ignorer complètement cette question en me contentant de répondre au précédente qui me semblait moins déplacée.

Par contre, j’ignorais moi-même depuis quand j’avais mes pouvoirs, je savais que j’en avais conscience en arrivant au Japon mais rien ne me disait que je ne les avais pas avant donc je répondis tout simplement …

« J’en ai connaissance depuis 9 ans. »

Ça paressait si loin maintenant, mais ça faisait aussi 4 ans que je ne les avais pas réellement utilisé puisque ça m’était complètement inutile dans mes études de médecine… avec ces personnes plus blessantes par la parole que par les gestes. Enfin… Migeru s’intéressait aussi à ce que je savais des clans de cette école, enfin sur ce qui se passe actuellement, ou alors c’était un moyen d’aller crescendo puisqu’il me posa cette question juste avant celle que j’allais ignorer.

Soit il était vraiment curieux soit il avait une idée derrière la tête, ce qui ne m’étonnerait pas. Après tout il avait été jusqu’à simulé une blessure grave pour me voir paniquée… enfin, peu importe la raison, je ne tolèrerais pas qu’on me prenne pour une idiote. Je me décidais à dire ce que je savais sans entrer dans les détails.

« Tout, sûrement pas, les plans changent d’un clan à un autre. »

Une réponse sans fondement mais je n’avais aucune raison d’en dévoiler d’avantage, il découvrirait par lui-même l’étendue de la puissance de chaque clan, d’ailleurs je commençais à me demander s’il faisait partie d’ l’un d’entre eux ou s’il attendait de voir qui viendrait le convaincre.

Enfin, l’infirmerie était de nouveau bien propre même plus qu’à l’arrivée du jeune homme, je n’avais plus de raison de lui en vouloir au moment où il proposa de faire un jeu ou n’importe quoi. Il était assez facile à comprendre que le jeune homme ne voulait pas retourner en cours, ou du moins pas tout de suite. J’aurais dû en être flattée ? Non, je pris juste le temps de ranger mes documents en cours dans le tiroir de mon bureau puis j’entendis un bruit familier qui n’était autre que l’appel de mon ventre, il était déjà l’heure de manger ou au moins l’heure d’une collation. Enfin je me tournais désolée vers Migeru en souriant malgré tout.

« J’ai un peu faim pas toi ? Comme tu as bien tout nettoyé, je t’invite à déjeuner, ça te va ? »

Vu le monde qui se bousculait à l’infirmerie, je pouvais me permettre de quitter les lieux pour la pause déjeuner ? D’autant plus que j’avais vraiment faim… alors autant rendre ça agréable en y allant avec un élève. C’est sûr, je ne ferais pas ça tout les jours, ça aurait même plus déplaire à la direction mais j’en avais strictement rien à faire.

Par contre, je n’avais aucune idée de ce que je voulais manger… du coup, je restais songeuse avant d’interroger le jeune homme.

« Tu as une préférence ? … »


_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migeru Subete

avatarMessages : 66
The dead's money : 9252
Date d'inscription : 30/09/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Weber(Toile d'araignée)/ Ashe(Combustion)/ Nest(Nid d'araignées)/ Kopieren(Copier un pouvoir)

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Sam 13 Oct - 10:21

Il était clair qu'on avait tout les deux faim, nos estomac se tordait dans tous les sens tout en criant famine. Elle m'invita à aller déjeuner et me proposa de choisir où on allait manger. Une question plutôt stupide, il n'y avait pas beaucoup d'endroit où manger dans ce pensionnat, seul la cantine nous proposer de délicieux plats bien que certain les repoussaient. On aurait très bien pus sortir en ville pour aller manger dans un restaurant ou un fast-food, mais en ce moment j'étais vraiment limité niveau argent.

Donc on se dirigea vers la cantine tranquillement tout en bavardant de tout et de rien. Mais comme à mon habitude, je préférais couvrir nos arrières avec mes petites araignées. Juste le fait de traîner avec moi, elle était déjà en danger. Traîner avec un membre d'un clan était égale s'attirer les foudres des autres clans. Mais la journée semblait calme aujourd'hui et puisqu'il était encore tôt, la plupart des élèves étaient en classe donc on ne risquait sûrement que du petit gibier et non pas un chef ou un second.

On arriva enfin au réfectoire, je commençais à chercher ma carte de cantine que j'avais sûrement encore perdu comme à mon habitude. Mais j'étais le chouchou des dames de cantine, on me laissais passer devant tout le monde s'il y avait la queue et me laisser manger si je n'avais pas ma carte, car il me semble devenir très désagréable si je ne mange pas. Je pris un plateau et commença à le remplir. La quantité de nourriture que je prenais dépassais souvent celle des autres ce qui estomaquait la plupart des cuisiniers. Autant dire qu'ils ne travaillaient pas pour rien avec moi.

Le réfectoire était plutôt grand et arrivé si tôt nous laissait bien trop de choix pour la table à prendre. Il me fallut une ou deux minutes pour trouver la table que je souhaitais. Elle était pile au bonne endroit. Le plus au fond possible dans un angle évitent toutes attaques dans le dos et me laissais voir qui arrivait ou partait. J'étais assez attentif au moindre détail, car une erreur est si vite arrivée et peu causé la mort en une fraction de seconde.

Avec tout cela j'en oubliant presque la présence de l'infirmière. Elle semblait un peu pensive et ailleurs, j'avais beau parler on aurait dis que tout passait par une oreille et ressortait par l'autre. Elle devait sûrement me trouver assez bavard pour le coups. Je ne savais plus trop quoi faire donc je décida de me taire et de voir si elle avait quelque chose à mon dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9399
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   Mar 16 Oct - 5:51

Apparemment il n’avait pas compris ce que je voulais dire… mais dans un sens ça serait moins étrange de manger au réfectoire. C’est sûr que d’inviter un élève à manger à l’extérieur ça aurait fait du bruit, enfin ça risque d’en faire tout autant au réfectoire. Du coup, je l’ai suivit, découvrant avec quelle gentillesse les serveuses parlaient au jeune homme, rien ne semblait lui être interdit. C’était peut être surprenant mais c’était la première fois que je mangeais ici, jusque là je sortais toujours en ville pour m’acheter de quoi me restaurer et ça même lorsque j’étais étudiante, enfin il y a un début à tout. Pour l’instant il n’y avait pas grand monde donc on pouvait encore s’entendre dans cette salle où le moindre son faisait écho. Fascinant mais perturbant, j’imaginais déjà le brouhaha que ça allait être dés que tout les sauvages seraient à leurs tables.

J’avais suivis le jeune homme du début à la fin, c'est-à-dire jusque la table la plus reculée de la salle, au moins on n’était pas mélangé à la foule, enfin pour le moment. Au bout d’un moment j’avais perdue le fil de la conversation à force d’imaginer l’ambiance qui allait venir dans quelques longues minutes. Je finis par me rendre compte que je n’écoutais plus le jeune homme ce qui me fit légèrement rire, enfin même si c’était gênant.

« Excuse moi… je me suis laissée distraire. »

Ce qui était vrai mais pas excusable, enfin ça l’était quand même plus que sa blague d’il y a plus d’une heure maintenant. En tout cas, aucun signe de guerre des clans n’était à prévoir ici pour l’instant, tout les élèves s’installaient pour manger leur repas sans se lancer un seul regard, même pas de haine. C’est à ce moment que je compris le choix stratégique de la table du jeune homme, du coup j’arrêtais de lui tourner le dos en regardant la salle pour lui reparler.

« Une table isolée, tu attends des ennemis peut être »

Je rigolais légèrement en ne pensant pas ce que je disais mais le fait de repenser à ses petites attention me rappelant étrangement ma situation quand j’étais élève, à chaque cours, choisir la table la plus au fond de la salle afin de guetter le moindre fait et geste de chacun. Ce que je ne pensais pas c’est qu’il se passait la même chose dans le réfectoire. Enfin je n’allais pas parler des clans d’autant que je n’avais pas mentionné mon ancienne appartenance au Naught.

Il était donc plus sage pour moi de changer de sujet, la question était sur quoi ? Pour certaine personne était très facile de passer d’un sujet à un autre, pour ma part ça dépendait de mes humeurs. Du coup je lançais un sujet peut être ennuyeux mais qui agrémenterait peut être la conversation.

« C’était juste pour louper des cours que tu es venue à la visite médicale je me trompe ? Je me doute que les élèves ne viendront pas pour le compte plaisir de la faire donc je me pose un peu la question. »

Je n’étais pas sotte, les élèves sont rarement volontaires pour ce genre de chose et ça peu importe qu’il connaisse ou non l’infirmière en question. C’était en tout cas mon point de vue.

_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Visite médicale volontaire [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite médicale volontaire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» [Flashback] Une visite médicale en prison [Hayley & Ardwyk]
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale de PAPY !!!
» Visite médicale [PV Yakushi Hojo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: La partie RPG :: Le pensionnat :: Bâtiments secondaires :: Infirmerie-