Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Ryugamie

avatarMessages : 10
The dead's money : 9480
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 22
Localisation : Je sais pas où je suis T_T

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Invisibilité / Information instantanée / Bulle

MessageSujet: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Jeu 11 Oct - 17:41

Lily était arrivée depuis un peu plus de deux heures. On c'était contenté de lui donnait un emploie du temps ainsi qu'une clé pour sa chambre. Elle c'était tout de suite rendu dans sa chambre et avait déposé son sac sur le lit, et avait rapidement sorti un élastique. Elle avait manquée de se faire coincé les cheveux à plusieurs reprise dans les portes... Elle releva ses cheveux et les attacha en queue haute, il lui arrivait aux reins. Elle pesta en se rendant compte qu'elle commençait dans trente minute. Elle pesta de nouveau en voyant le plan donnait.
Elle n'avait jamais rien comprit aux plans, et celui la ne faisait pas exception. Il était rempli de long couloir des carrés presque entassés les uns sur les autres... Et surtout il n'y avait absolument aucune indication sur où se trouver les mystérieuses salles...

La jeune adolescente tournait en rond depuis plus d'une heure, la tête dans le plan à essayer de trouver son chemin. Quand elle entendait un bruit, elle se calait contre le mur et utilisait son pouvoir d'invisibilité. Elle n'avait aucune envie d'avoir affaire à des élèves, surtout qu'il lui semblait que certain étaient violent. Elle préférée largement se tasser plutôt que de se faire tabasser et renvoyée chez les vieux croulants lui servant de "parents". Elle avançait lentement les yeux rivés sur le plan. Elle ne savait absolument pas où elle était, essayant de trouver malgré tout de trouver le couloir dans lequel elle avançait.

Quand elle releva la tête, la lumière avait baissé et il y avait un mur... Simple mur. Elle baissa les yeux sur son plan, et puis regarda de nouveau le mur. Ainsi pendant deux minutes, elle avait beau cherché sur le plan, il n'y avait formellement aucun cul-de-sac. Elle ferma le plan rapidement. Manquait plus que ça... Perdu dans ces couloirs qui n'en finissait jamais. Elle fit demi tour et leva la tête vers le plafond, peut-être que si elle se laissait aller elle finirait par trouver d'elle même la salle... Ou se perdre encore plus. Elle espérait juste ne pas tomber sur un adulte...

Les cheveux attachait de la jeune fille ondulait aux fils de ses pas. Son regardait bleu clair se perdait dans la contemplation du plafond. Son sweet était remonté jusqu'en haut. Les mains dans les poches, quelques morceaux de la cartes dépasser des poches du sweet. Un short noir en jean qui lui arrivait à mi cuisses, suivit de grande botte noires arrivant jusque sous les genoux. Ses bottes avaient des semelles de quatre centimètres. Elle s'enferma dans son monde imaginaire, se coupant du monde imaginant plein de scénario post-apocalyptique pour la longueur de ces couloirs.

Elle redescendit sur terre quand la sonnerie de fin des cours lui écorcha les oreilles. Elle s'appuya contre le mur et se rendit invisible en attendant que tout le mouvement se dissipe. Elle dut à plusieurs reprises bouger de son coin au risque de se faire prendre. Elle soupira et se rendit de nouveau visible quand la foule disparut de nouveau. Elle était encore plus perdu qu'avant, en suivant le courant elle s'était de nouveau retrouvé dans un de ces couloirs sinistres et immenses. Elle soupira et appuya sa tête contre le mur, elle marmonna pour elle même.

- J'en ai marre de ces longs couloirs...

Elle ferma les yeux, partir en expédition à bien était la pire idée qu'elle est faite pour l'instant. Soupirant de nouveau elle se redressa et s'apprêta à repartir quand quelque chose attira son regard. Elle se retourna brusquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara A. Roussanov

avatarMessages : 31
The dead's money : 9550
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Ven 12 Oct - 17:52

Personne ne prenait plus la peine de demander à Madara ce qu'elle pouvait bien faire dans telle ou telle partie de l'académie, errant comme une âme en peine. Par ce que de toutes les manières, si vous lui aviez posé la question, Madara aurai répondu qu'elle ne savait plus très bien. Et c'était sans doutes la vérité, d'ailleurs par ce qu'elle se laissait très facilement distraire, passant d'une idée à l'autre d'un désir à un autre et se retrouvait donc souvent à l'opposé de là ou elle aurai du se trouver. Ce n'était donc pas une surprise pour personne de voir la jeune Russe se promener ci et là arpentant visiblement sans but les longs couloirs de l'école. Parfois on lui disait avec gentillesse que sa classe avait cours d'anglais à l'autre bout du bâtiment, ce à quoi elle répondait, « merci » avec un grand sourire aux lèvre, sans pour autant modifier ne serai-ce qu'à peine sa trajectoire. C'était une bizarrerie parmi tant d'autre pour laquelle on ne lui en voulait pas. C'était d'ailleurs dans cette optique qu'on avait cessé de lui poser des questions sur le bien fondé de ses actions. Il n'y en avait pas la plus part du temps il fallait s'y faire.

Elle avait noués ses cheveux roses pâles en une tresse un peu négligée rabattue contre son cou et ses grand yeux roses un peu hagard observaient avec toute la naïveté du monde l'espace qui l'entourée. Sa voix clair chantait aux oreille de tout ceux qui pouvaient bien passer dans le coin.
_Sayaa-chaaaaaan ?! Sayaa-chaaaaaan?! elle persistait avec hardeur et ce malgré l'évidence pourtant frappante que la dite Sayaa, n'était pas dans ce bâtiment et qu'elle cherchait en vain. Mais c'était une autre étrangeté à caser dans le document « Roussanov ». si elle n'était pas décider à chercher ailleurs , elle continuerait de fouiller le bâtiment principal tout en sachant pourtant ,pertinemment qu'elle ne trouvait en aucuns cas l’objet de ses désirs. Tout le monde la laissait faire à son idée et ne commentait pas. Parfois on la raillait un peu, on lui faisait de vilaines blagues, mais comme ça ne la fâchait même pas, les autres élèves avaient cessé de tenter quoique se soit à son encontre. De plus, personne ne l'avait vus faire usage de ses dons et des rumeurs selon lesquelles elle n'en posséderait tout simplement pas, circulaient dans l'école.

D'une manière générale, la jeune femme ne prêtait pas la moindre attentions aux racontars et ce n'était pas par ce qu'elle en était la cible qu'elle allais changer sa manière d'agir. Même si faire étalage de ses pouvoir aurait été plus que bénéfique pour elle dans la mesure ou elle aurait enfin imposer le respect au sein de cette communauté narcissique qui tentait désespérément de prouver au monde son auto-suffisance. Non, la rose bonbon ne changerai définitivement pas pour si peux. Elle attendait juste que les choses s’apaisent. Elle ne le disait pas -pas plus qu'elle ne le laissait voir d'ailleurs- mais elle était très inquiète dernièrement. Elle trouvait l'école trop calme et songeait en sont Tout-Elle, que ça n'était que cette simple période de calme plat avant une terrible tempête. Tempête qu'elle ne voulait pas voir mais à laquelle elle serai forcé de participer. Bien évidement elle serai fière de défendre les siens et ses idées, et de prouver à Kazuki qu'il avait bien fait de l’intégrer aux Estate, mais dans le font elle espérait encore et toujours qu'elle n'aurait pas à le faire dans la violence. C'était probablement la chose la plus stupide qu'on ai jamais pensé entre les murs de cette école et ce depuis sa création mais c'était de cette manière un peu-complètement-enfantine que la mademoiselle voyait les choses. Fallut-il que tous les élèves soient au courant de ce qu'elle pouvait bien penser. Elle fit teinter avec joie le bracelet des Estate qui pendait à son poignet. Elle avait avoué a son arrivée, quelle acceptait de le porter par ce qu'il était foncièrement joli et que même elle le trouvait mignon. On avait pas relevé. Personne n'avait osé dire le font de sa pensée et elle avait ris avec un bonheur pas forcément partagé avant de prendre la tangente.

Elle se mit à trottiner calmement hélant toujours à tue tête le nom de son amie perdue dans un couloir. Elle bousculât plusieurs élèves, s'attira le regard noir d'un professeur qui tentait de faire son cours et elle s'excusa platement avant de reprendre son inutile périple. Elle réfléchissait à la manière dont elle avait été séparée de sa compagne un peu plus d'une heure auparavant. Elles se dirigeaient toutes deux vers le repère du clan et sortaient du gymnase lorsque, pénétrant dans la courre, Madara avait aperçu, un garçon qu'elle n'avait pas vus depuis une semaine. Il était allé à l’hôpital le vendredi précédent pour empoisonnement, et elle avait alors complètement oublier la présence de Saaya qui avait du poursuivre sa route se doutant bien qu'il était inutile de tenter de ramener la Rose à la raison. Et puis après elle avait sans doute été lassée de sa discussion avec le garçon et n'avait trouvé face à elle que le bâtiment principal et par dépit c'était lancée dans une quête perdue d'avance et en toute âme et conscience qui plus est.

Elle perçut enfin quelque chose de suffisamment intéressant pour la détourner de sa chasse à l'homme. Une phénoménale chevelure blonde. Il n'y avait pas besoins de plus pour la distraire. Et puis elle commençait à s'ennuyer seule. Une nouvelle chose lui monta à l'esprit : elle n'avait jamais vu cette personne ou alors elle l'aurai retenu ! La vision d'un plan de l'école confirma son hypothèse de la nouvelle élève. Elle enfonça sa sucette à la cerise dans sa bouche et se rapprocha avec toute la gaieté qu'elle pouvait bien posséder-et qui n'était pas des moindres-de l'inconnue aux cheveux d'or.
_Je ne sais pas ce que tu cherches, mais Madara-chan est sure d'une chose : tu ne le trouvera pas avec ce plan. elle pointa la carte avec le bout de sa sucrerie avant d'indiquer le cul-de sac du fond du couloir de geste de l'indexe gauche.
_cette partie de l'école à été condamnée il y as trois ans, à la suite d'une bagarre qui à mal tournée. T'es tombée sur le mauvais plan ! Madara-chan ne savait pas qu'il en restait qui indiquaient encore l'aile Est. elle lui offris l'un de ces sourires doux qui font chavirer les cœurs et pour lesquels elle était connue ici bas. Elle porta une nouvelle fois le bonbon à sa bouche. Pour se donner une contenance. Et réfléchis à ce qu'elle devait dire ensuite.
_Je peu t'aider si tu veux. Au fait ! Je suis Madara-chan. Madara Roussanov. T'es nouvelle, hein ? ses yeux roses pétillèrent de malice et son regard se perdit sur le mur avant de se porter sur les élèves qui avaient quitté leur salle de cours. Elle leur fit signe gentiment et retourna à sa poupée blonde. Enfin poupée, cette dernière était plus grande qu'elle à la vérité et pourtant elle se plantait fièrement faisant face comme si il n'y avait pas le moindre danger.

_________________


Demain, je t'aimerai encore plus fort tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Ryugamie

avatarMessages : 10
The dead's money : 9480
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 22
Localisation : Je sais pas où je suis T_T

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Invisibilité / Information instantanée / Bulle

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Sam 13 Oct - 5:21

Lily c'était retourné brusquement. Elle avait vu juste, il y avait quelqu'un. Cette personne était une fille, plus petite qu'elle, avec des cheveux roses presque blanc à la racine... Lily fut quelque peu déstabiliser par une couleur pareille. La fille semblait rempli de joie, elle avait une sucette dans la bouche.

_Je ne sais pas ce que tu cherches, mais Madara-chan est sure d'une chose : tu ne le trouvera pas avec ce plan.

Lily eut un petit sourit amusé, la façon de parler de cette fille l'amusé. Elle devait surement se prénommé Madara. La jeune fille aux cheveux dorée n'oubliait pas le mal qu'on lui avait fait autrefois, la confiance qu'elle avait accordée aux gens pour finalement se faire rejeter. Elle ne voulait plus accordé sa confiance, elle ne voulait plus être rejeter et le meilleur moyen était de se laisser emporté. Elle tourna la tête dans la direction que Madara avait pointé, elle pointé le cul-de-sac de tout à l'heure. Celui qui avait décourageait Lily.

_cette partie de l'école à été condamnée il y as trois ans, à la suite d'une bagarre qui à mal tournée. T'es tombée sur le mauvais plan ! Madara-chan ne savait pas qu'il en restait qui indiquaient encore l'aile Est.

Ah d'accord... Lily maudit intérieurement celui qui lui avait donné cette carte, c'était vraiment une sale blague. Mais en tout cas, grâce à "Madara-chan" elle savait où elle se trouvait maintenant ! Mais ça ne l'avançait pas à grand chose... Encore une fois. Elle soupira et sortit la carte pour essayer de voir s'il y avait une quelqu'un indication de l'aile qu'elle indiquer... Malheureusement absolument rien. Elle fourra de nouveau la carte dans la poche de son sweet. "Madara-chan" reprit.

_Je peu t'aider si tu veux. Au fait ! Je suis Madara-chan. Madara Roussanov. T'es nouvelle, hein ?

Bingo ! Elle s'appel belle et bien Madara ! Lily se rendit compte que depuis le début elle regardait par terre. Elle releva la tête et croisa le regard pétillant de malice de Madara. La blondinette se força à ne pas répéter le nom de la jeune fille devant elle. Elle avait prit la mauvaise habitude, que dès qu'on lui dit un nom, elle ne peut s'empêcher de le répéter à voix basse, mais à chaque fois ses paroles, activaient son pouvoir d'Information... Lily secoua la tête pour oublié tout ça, elle prit un petit sourire et dit.

- Enchanté Madara-san. Lily Ryugamie, oui je viens tout juste d'arriver...

Elle s'arrêta, la jeune fille déteste demandait à l'aide. A chaque fois elle préférait fuir que demander de l'aide, sauf que cette fois si, elle ne peut pas fuir. Se perdre encore plus dans les couloirs de cet immense endroit, non merci, surtout que d'après Madara-san elle venait de repasser devant le même mur. Elle finit par reprendre en regardant par terre.

- Est-ce que tu pourrais m'aider à retrouver les dortoirs ? Car d'après cette carte y en a pas...

Elle ne se souvenait en aucunement avoir vu une indication sur la carte concernant les salles, ou les dortoirs. Juste des grandes lignes ce croisaient ainsi de suite, avec des carrés par moment... ça ressemblait plus à un dessin de géométrie complètement raté qu'à une carte. Super comme début ! La jeune fille se rappela du mur condamné à cause d'une bagarre... Ce n'est pas ses affaires mais elle aimerait bien savoir se qui c'est passé. Pourquoi condamné une partie de l'établissement alors qu'on pourrait juste la reconstruire... Mais elle préfère ne pas demandé, à chaque fois, avant, quand elle demandait quelque chose on le prenait toujours mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara A. Roussanov

avatarMessages : 31
The dead's money : 9550
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Sam 13 Oct - 7:35

Le silence aurais pus gêner n'importe qui de normalement constitué. En vérité, et pour être parfaitement honnête, il aurai déjà fallut dire que n'importe qui dans cette école étant normalement constitué ne se serai pas approché aussi naïvement d'un inconnu. C'était rarement une bonne idée. Madara était la preuve que l'on pouvait changer entièrement changer d'apparence et jouer les niais, les nouveau élèves pour frapper dans le dos. Alors que tout le monde devenait parfaitement paranoïaque Roussanov elle agissait simplement comme si elle avait été élève dans une école normale. Chose qui en vérité n'était jamais arrivée de toute sa sainte scolarité. Il n'y avait pas d'école normale en Russie et après qu'elle ai quitté son pays natal la jeune fille avait immédiatement intégrer cet internat pour son bien. Oui pour son bien. Elle manquait d'ailleurs terriblement à ses parents , il ne se passait pas un jours sans qu'elle ne reçoive un coup de téléphone ou une lettre de sa famille installée à Tokyo. Elle rentrait pour les vacances souvent. Mais Madara se sentait une autre personne, elle avait de plus en plus de mal à trouver sa place dans sa famille normale, elle avait peur en leur présence. Peur de faire quelque chose qui puisse les briser, peur de les effrayer. Ici, à l'école elle avait les Estate, elle avait les autres élèves qui en dépit de la guerre qui les séparait étaient eux aussi dans la même galère qu'elle.

Ania souris gentiment à l'inconnue, et réfléchis calmement à la situation. Une inconnue qui venait à peine d'arriver, et qui lui demandait de l'aider à retrouver les dortoirs. Elle aurai dis oui sans la moindre hésitation mais elle songeât à Saaya et à la réunion avec le clan. Elle pris une mine soucieuse, perturbée. Elle se ferait gronder encore. Pas par son chef qui avait fini par laisser tomber toute tentative de se faire entendre par la Russe mais par les autres membres du clan. Après mûre réflexion, elle décida qu'elle s'en fichait bien enfin de compte et qu'elle pouvait bien se permettre de s'occuper de choses parfaitement aléatoires. Elle mit toute sa capacité de concentration sur la personne le Lily Ryugamie en face d'elle. Elle croquât dans sa sucette pour la finir et chercha une poubelle pour jeter le bâton faute de quoi elle se dirigeât vers un élève quelle ne connaissait pas mais qu'elle identifia comme étant un Heaven aux vu de son bracelet, et lui mit son bâton dans la main. Simplement, avec un grand sourire. Il la regarda faire sans vraiment comprendre et l'adolescente tourna les talons. D'un geste emporté elle attrapa la main de Lily et la tirât à toute allure dans les couloirs.
_Tu le répéteras pas, hein ? Madara-chan n'as pas le droit de faire ce genre de choses. Ça pourrais être mauvais pour le clan et pour Kazu-kun. elle lui lâcha la main se doutant bien que c'était relativement impoli de sa part d'avoir pris celle-ci sans connaître sa propriétaire plus en profondeur. Mais elle ne pouvait pas se permettre de rester dans ce couloir après qu'elle ai fait une vilaine plaisanterie à un membre d'un clan qui n'avait pas le moindre lien affectif avec le sien. C'était le meilleur moyen de déclencher une bagarre et c'était une chose qu'elle n'avait pas envie faire. D'ailleurs, elle ne s'était jamais battue publiquement contre personne et n'avait pas l'intention de commencer ce jour là.

_Je vais t'accompagner aux dortoirs, tu n'es pas au bon endroit en fait. Ils ne sont pas dans ce bâtiment. C'est le bon complexe, mais pas la bonne entrée. elle ris un peu et indiqua la cage d'escalier pour l'inviter à descendre avec elle. Puisque c'était le seul moyen de sortir des salles de classes pour gagner le reste des constructions et notamment celle qu'elle voulaient rejoindre. Tout en descendant les marches prudemment Madara réfléchissait. Pas trop non plus par-ce qu'elle était maladroite et que l'espoir de ne pas tomber dans les escalier occupa très vite le centre de ses pensées.
_Ne t'inquiètes pas, Madara-chan sait ce que c'est que de venir d'un autre pays et de se sentir seul, j'ai remarqué que tu avais un accent. Et...tu n'as pas à t'en faire, ici tu ne sera pas rejeter pour tes capacités. La plus part des élèves ont vécu des moments difficiles tels que le rejet , les coups a cause de ces derniers. Tout le monde est dans le même cas ici...enfin presque. Madara-chan est différente, mais ce n'est pas sa faute. elle souris doucement. Le sourire était sa plus grande arme, la seule chose qui lui permettait de conserver toute sa raison. Ça lui permettait de pardonner, de voir le bien et d'apprécier les jours qui se succédaient. Elle disais la vérité, la plus part des adolescent qui se regroupaient dans l'académie avaient eu de gros soucis, elle avait un passé un peu particulier et en été ressortie complètement brisée. Ce n'était que depuis qu'elle avait rencontré son leader que tout allait mieux. Vraiment mieux. Roussanov n'avait pas peur de parler à cœur ouvert. Quoique de manière général elle ne parlait pas de son expérience personnelle. C'était plus facile de penser aux autres que de s'attarder sur ce qui faisait d'elle-même un monstre. Elle tritura ses cheveux.

_Je dois juste te prévenir, Lily-chan ici les combats sont différents des bagarres qu'il peu y avoir dans les autres établissement. S'il te plais, ne...enfin ce que Madara essaie de te dire c'est que si jamais tu sens que ça vas déraper entre toi et un autre ou bien des gens alentours, tu dois t'enfuir. Ne laisse personne t'impliquer. Madara-chan ne veux pas que Lily-chan soit triste comme elle l'as été. Quoiqu'il arrive ici, ce n'est pas ta faute d'accord? Cette guerre c'est juste...la faute des vielles rivalités que personne ne veux effacer elle leva devant ses yeux le bracelet représentant une feuille en train de brûler, et porta le médaillon à ses lèvres. Madara était sincère. Vraiment sincère. Ses yeux d'un rouge brûlant se posèrent sur le bâtiment qui leur faisait face en fin maintenant qu'elles étaient à l'air libre.
_voici les dortoirs Lily-chan ! dit-elle en retrouvant son sourire doux et ravi.

_________________


Demain, je t'aimerai encore plus fort tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Ryugamie

avatarMessages : 10
The dead's money : 9480
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 22
Localisation : Je sais pas où je suis T_T

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Invisibilité / Information instantanée / Bulle

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Sam 13 Oct - 8:28

Lily releva la tête lorsqu'elle vit que "Madara-chan" bougeait un peu. Elle pencha la tête sur le côté en essayant de comprendre la signification du geste de Madara, celle ci avait mit son bâton dans la main d'un élève qui passait par là. Elle se laissa emporté par la jeune fille au cheveux rose, son regard s'attarda sur la main de l'élève qui avait eut le bâton de Madara. Finalement elle reporta son attention sur la jeune fille lorsqu'elle commença à parler.

_Tu le répéteras pas, hein ? Madara-chan n'as pas le droit de faire ce genre de choses. Ça pourrais être mauvais pour le clan et pour Kazu-kun.

Lily eut un sourire amusé et hocha la tête en signe de "oui". Malgré tout elle se demandait quelle est cette histoire de clan... Si ce que Madara-chan à fait peut être mauvais pour son clan donc ça veut dire qu'il y a d'autre clan ? Donc l'élève à qui elle à refiler le bâton devait appartenir à un clan adverse, sinon pourquoi s'inquiéter comme ça ?

_Je vais t'accompagner aux dortoirs, tu n'es pas au bon endroit en fait. Ils ne sont pas dans ce bâtiment. C'est le bon complexe, mais pas la bonne entrée.

Pas au bon endroit, ça elle l'avait comprit. Pourtant elle ne se souvient pas avoir quitter le bâtiment... A moins qu'il n'y ait des couloirs qui permettent de passer directement d'un bâtiment à un autre... Elle suivit Madara, tout en laissant une main sur la rembarre pour éviter de glisser. Elle regardait au maximum les lieux pour essayer de se repérée la prochaine fois, mais pour elle tout ce ressemblait, autant les portes que les couloirs... Comme si cela avait été fait exprès pour désorienté tout les nouveaux. Elle repensait à sa phrase, elle est dans le bon complexe mais pas la bonne entrée... Elle n'avait pas très bien comprit ce qu'elle voulait dire par là.

_Ne t'inquiètes pas, Madara-chan sait ce que c'est que de venir d'un autre pays et de se sentir seul, j'ai remarqué que tu avais un accent. Et...tu n'as pas à t'en faire, ici tu ne sera pas rejeter pour tes capacités. La plus part des élèves ont vécu des moments difficiles tels que le rejet , les coups a cause de ces derniers. Tout le monde est dans le même cas ici...enfin presque. Madara-chan est différente, mais ce n'est pas sa faute.

Lily sourit discrètement, elle n'avait pas fait attention à son accent, c'était sortit tout seul. N'empêche elle n'avait jamais aimé les autres langues, mais elle avait été obligé - par ses parents - à apprendre le japonais et l'anglais en plus de l'italien sa langue natale. Mais elle avait un peu plus de mal avec l'anglais, va savoir pourquoi, elle n'aime pas parler anglais... Et quelque chose lui dit qu'elle devra mieux apprendre cette langue... Elle renferma de nouveau ses souvenirs derrière une porte mental qu'elle était la seule à pouvoir rouvrit et fermé. Depuis qu'elle était arrivé ici elle préférée la garder fermé, comme si on pouvait les lui volés.

_Je dois juste te prévenir, Lily-chan ici les combats sont différents des bagarres qu'il peu y avoir dans les autres établissement. S'il te plais, ne...enfin ce que Madara essaie de te dire c'est que si jamais tu sens que ça vas déraper entre toi et un autre ou bien des gens alentours, tu dois t'enfuir. Ne laisse personne t'impliquer. Madara-chan ne veux pas que Lily-chan soit triste comme elle l'as été. Quoiqu'il arrive ici, ce n'est pas ta faute d'accord? Cette guerre c'est juste...la faute des vielles rivalités que personne ne veux effacer

Fuir... Lily eut un sourire amusé, elle ferma les yeux et pencha la tête sur un côté. Si Madara-chan savait que fuir était sa spécialité. Lily n'aimait pas les difficultés, elle préfère reculé et cherchait un autre chemin plus facile. On pourra la traité de lâcheuse, de traite, jamais elle ne voudra faire face à des obstacles qu'elle ne veut pas affronter et les mots n'y résoudront rien. Elle rouvrit les yeux, elle ne savait pas pourquoi mais elle pouvait faire confiance à Madara-chan. Sa façon de parler la rassuré tout en l'amusant.

La blondinette posa les yeux sur le bracelet de Madara. Une feuille entrain de brûlé. Peut être que son clan avait cette emblème. Elle chercha une signification à cette image, sans rien trouvé.

_voici les dortoirs Lily-chan !

Lily se retient de rire. Madara est adorable. Elle regarda le bâtiment droit devant, pourtant il ne lui rappelait rien du tout, elle ne se souvenait pas d'être sortie... Des pertes de mémoires ? Deux garçons surgirent dans son champ de vision, sans le faire exprès elle se rendit invisible et s'écarta légèrement. C'était plus fort qu'elle, elle ne supporte pas qu'on arrive aussi vite, elle n'avait pas envie d'avoir des ennuis dès le premier jour... Elle attendit que les garçons partent, elle c'était mit à l'opposé de là où elle était avant qu'ils n'arrivent. Elle se rendit visible quand elle était sûr qu'ils n'étaient pas dans le coin. Elle soupira et dit doucement.

- Désolé Madara-san, j'ai étais surprise... Sinon, ne t'inquiète pas pour moi, fuir est ma spécialité et je ne compte pas la changer de si tôt !

Elle fouilla un instant dans ses poches, le temps de retrouver la clé de sa chambre. Quand elle sentit le métal froid contre ses mains légèrement poisseuse elle demanda.

- C'est quoi ces histoires de vieilles rivalités et de clan ? Je ne dirai rien à personne sur ce que tu as fais dans les couloirs, je t'en donne ma parole...

Lily n'avait aucune raison de trahir la rose, elle avait été gentille avec elle depuis le début et puis elle n'était pas du genre à dévoilé un secret. Son regard passa vaguement sur la mini-cour qui s'offraient à eux et les bâtiments juste devant. Si elle se rappelait bien elle sa chambre ne devait être soit au deuxième ou troisième étages... C'est pas gagné... Elle se concentra pour ne pas se rendre invisible à chaque fois que quelqu'un sortait du bâtiment, elle remarqua que certain avait un bracelet et d'autre une chaîne de collier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara A. Roussanov

avatarMessages : 31
The dead's money : 9550
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Dim 14 Oct - 8:51

Madara avait pris l'habitude de parler seule. Par ce qu'elle oubliait souvent de suivre les gens avec les quels elle entretenait une conversation. Ainsi elle se retrouvait à parler avec une personne qui n'était plus là. Elle n'avait pourtant pas quitté Lily des yeux alors comment avait-elle pus la perdre ? Elle ne suivait plus franchement l'évolution des choses. Elle regarda les deux garçons qui venaient de sortir du bâtiment et leur adressa un grand sourire auquel l'un d'entre eux répondit par un signe de main. Ceux-là n'avaient pas de clan. Elle les connaissait bien, par ce qu'à son arrivée à l'école elle avait été un long moment en leur compagnie. La jeune fille porta ses doigts au pendentif d'Anhika, par réflexe et se rassura immédiatement en le sentant au creux de sa paume.
_Lily-chaaaan? elle appela pour vérifier que cette dernière n'était pas juste dans les parages. Par ce que finalement elle ne voyait pas ou elle aurais bien pus être si ce n'était pas dans le coins. La russe se préparait à faire demi tours pour se lancer à la recherche de la nouvelle élève, lorsqu'elle perçu sa voix.
_Désolé Madara-san, j'ai étais surprise... Sinon, ne t'inquiète pas pour moi, fuir est ma spécialité et je ne compte pas la changer de si tôt ! C'est quoi ces histoires de vieilles rivalités et de clan ? Je ne dirai rien à personne sur ce que tu as fais dans les couloirs, je t'en donne ma parole...

envoyant la jeune fille réapparaître subitement la rose eu un mouvement de recul. Elle savait que ce genre de capacité existait et qu'il y en avait plusieurs qui la possédait dans l'Académie mais jamais on en avait fait usage sous ses yeux. Ici on préférait ne pas trop faire étalage de ses capacités, les garder secrètes et les sortir toutes durant un combat. Madara se reprit bien vite se doutant que se n'était pas véritablement acceptable de fixer ainsi quelqu'un qui n'avait rien fait de mal. Pour faire bonne mesure et se mettre à égalité avec Lily, la jeune fille décida de faire montre de l'un de ses pouvoirs. Elle posa un indexe mutin sur ses lèvres roses pour demander le silence et se concentra. Elle défit sa tresses, sa cascade de cheveux roses pâles, se logea au creux de ses reins. Lentement ses cheveux se raccourcirent jusqu'à former un court carré noir qui lui chatouillait le cou, elle bâtit des cils et ses superbes prunelles rouge furent envahies d'un nuage de couleur. Ils se firent d'un bleus très pâle, mais pénétrant. Un rire lui échappa. Ces quelques modifications la changeaient du tout au tout. Elle semblait parfaitement différente. Une autre personne, une inconnue.

Et puis lorsque le jeu la lassa elle secoua la tête laissant sa chevelure reprendre sa couleur normale ainsi que la longueur qui allait avec, ses yeux retrouvèrent aussi leur teinte infernale. L'une pouvait se rendre invisible , l'autre pouvait changer d'apparence à volonté. Elles étaient quittes non ? La slave se mit donc réfléchir sur la manière dont elle devait présenter la situation de l'école à cette nouvelle élève.
_ Hell, Naught, Estate, Heaven. Voici respectivement le nom des quatre clans qui gouvernent cette école. Chacun d'entre eux tien une idéologie très particulière. Les Hell veulent écraser les autres par leur puissance, les Heaven revendiquent une dictature a la limite du communisme Russe et crois moi je sais de quoi je parle. Toujours est-il que ici c'est la guerre. L’enjeu c’est la domination de l'académie et de toute la ville. elle détacha son bracelet et le tendit à sa compagne pour lui expliquer la suite. Un sourire doux sur les lèvres. Quelque chose de rassurant, de tendre. Qui montrait bien toute la profondeur de la jeune fille, sa gentillesse maladive et son besoin d'être crue.
_ Par exemple Madara-chan est une defender Estate. Ça veux dire qu'elle se bat pour les idées de son chef. Madara-chan veux la même chose que Kazu-kun a savoir créer une alliance avec tous les autres clans pour que tout le monde vive en paix et que la guerre s'arrête enfin. elle regardai les couloirs qui défilaient au fur et à mesures qu'elle avançaient dans l'internat. Elle voulait vraiment que tout s'arrête avant qu'il n'y ai plus de blessé, voir pire des morts. Du coup elle se sentit dans l'obligation de préciser la vérité jusqu'au bout.
_ Chaque clan essaie de recruter des nouveau en fonctions de leur pouvoirs. Comme Madara-chan à toujours été sage personne ne se méfie d'elle, mais Madara-chan pourrait bien Tuer si elle voulait. Mais si elle est Estate c'est bien par ce qu'elle ne veux pas faire de mal à personne. elle n'allait pas lui faire une démonstration de ce qu'elle pouvait faire mais ajouta quand même.
_La personne qui fait le plus peur à Madara-chan ici, c'est elle-même. par ce que c'était de la, de son propre sein que viendra la faiblesse en premier lieux. Par ce qu'elle pouvait souffrir autant qu'elle ferai souffrir. Elle regarda par la fenêtre : il y avait du vent.

_________________


Demain, je t'aimerai encore plus fort tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Ryugamie

avatarMessages : 10
The dead's money : 9480
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 22
Localisation : Je sais pas où je suis T_T

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Invisibilité / Information instantanée / Bulle

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Dim 14 Oct - 10:44

Lily sourit en voyant Madara-san lui faire signe de rien dire. Elle n'avait pas fait exprès de montré sont pouvoir, ça sortait tout seul, surtout quand elle avait peur. Elle avait peur des contactes, il lui fallait beaucoup de courage pour ne pas se rendre invisible. Si elle aurait voulu elle aurait parcouru la moitié de l'établissement en étant invisible, malheureusement elle est encore trop faible pour ça... Soudain les cheveux de Madara ce raccourcir et devint noir, tandis que ses yeux se mettaient au bleu. Lily fut impressionné, elle n'aurait pas reconnut Madara si elle l'avait croisé dans les couloirs sous cette apparence. Madara-san pouvait donc changer d'apparence, la blondinette eut un sourire, elle n'avait pas fait exprès de se rendre invisible et Madara-san lui montré son pouvoir.

Lily se mit à suivre son ami aux cheveux rose tout en regardant le plafond d'un air pensif. Ses capacités, tout le monde dans le même cas... Cela voulait donc dire que chaque élève avait plusieurs pouvoir, qu'ils avaient eux même étaient rejetés plus jeunes... Cette guerre du aux vieilles rivalités que les élèves ne veulent pas oublié, est-ce la guerre pendant les cours aussi ? La blondinette redescendit sur terre quand Madara commença à parler

_ Hell, Naught, Estate, Heaven. Voici respectivement le nom des quatre clans qui gouvernent cette école. Chacun d'entre eux tien une idéologie très particulière. Les Hell veulent écraser les autres par leur puissance, les Heaven revendiquent une dictature a la limite du communisme Russe et crois moi je sais de quoi je parle. Toujours est-il que ici c'est la guerre. L’enjeu c’est la domination de l'académie et de toute la ville.

Hell et Heaven, Enfer et Paradis... C'est étrange comme nom. D'après Madara-san les Hell veulent écrasés les autres clans par leur puissance et les Heaven veulent la paix qui ressemble au communisme Russe... Mais ils veulent tous contrôlés l'académie et la ville. Autant dire que ses parents l'avaient envoyés dans un autre enfer, mais loin d'eux et des enfants normaux...

_ Par exemple Madara-chan est une defender Estate. Ça veux dire qu'elle se bat pour les idées de son chef. Madara-chan veux la même chose que Kazu-kun a savoir créer une alliance avec tous les autres clans pour que tout le monde vive en paix et que la guerre s'arrête enfin.

Son regard fut attiré par le bracelet que Madara-san lui tendait. Elle le prit au creux de sa main et l'observa. Elle avait vu juste une feuille en train de brûlé. Defender Estate... Le clan de Madara-san. Les Estates souhaitent avoir une alliance avec tous les autres clans et que les élèves vivent en paix et que la guerre s'arrête... Un idéalisme bien commun. C'est une noble cause, mais cela ne se pourra peut être jamais, il y aura toujours des excités qui ne le voudront pas. La blondinette se perdit dans la contemplation du bracelet. Elle réfléchissait, encore une fois Madara-san avait parler d'un garçon, Kazu-kun... Il semblait, à Lily, que Madara-san connaisse bien ce garçon. Elle laissa son amie continué.

_ Chaque clan essaie de recruter des nouveau en fonctions de leur pouvoirs. Comme Madara-chan à toujours été sage personne ne se méfie d'elle, mais Madara-chan pourrait bien Tuer si elle voulait. Mais si elle est Estate c'est bien par ce qu'elle ne veux pas faire de mal à personne.

Lily hocha la tête un peu ailleurs. Après tout, elle avait eut de la chance que Madara-san la trouve, peut être que les autres élèves n'auraient pas étés aussi gentils qu'elle. Madara-san est toute gentille, les autres élèves ne se méfient pas d'elle, alors qu'en faite il devrait. Ils ne doivent pas voir plus loin que les apparences... Lily secoua la tête, elle ne pouvait pas donné une notion à des élèves sur de simple pensées.

_La personne qui fait le plus peur à Madara-chan ici, c'est elle-même.

Lily s'arrêta nette devant une fenêtre. Un vieux souvenir était remonté, elle secoua aussi la tête pour le chasser rapidement. C'était le pire. Elle n'avait jamais imaginé que son pouvoir de la bulle était aussi puissant. Elle n'aurait jamais imaginé qu'elle était capable de tuer... Elle voulait oublié cette capacité, ne tenir compte que ce n'était qu'une simple sphère ou la gravité était moins dense, où les sons ne sortaient pas, où aucune personne n'avait failli perdre la vie à cause d'une dispute... Son refuge. Elle se rendit compte qu'elle aussi elle se faisait peur, avoir un si grand pouvoir, ne pas savoir le contrôlé. Elle secoua la tête et regarda Madara-san, un petit sourire au lèvre. Elle dit doucement en rendant son bracelet à Madara-san.

- Merci beaucoup Madara-san ! Je sais à quoi m'en tenir, maintenant... Moi aussi j'ai peur de moi, de ce que je suis capable de faire aux autres... C'est pour ça que je me rend invisible, pour être sûr que rien ne risque de recommencez...

Elle avança sa main et rendit son bracelet à sa propriétaire, elle regarda un instant par la fenêtre, puis se retourna de nouveau vers Madara-san.

- Mais au faite, Kazu-kun, c'est le chef des Estates, ou juste un membre ? Sinon les Naughts ils sont plus penchés vers un but ressemblant au Hell ou au Heaven ? Y a... Y a t'il un moyen de savoir dans quel clan est un élève ?

Elle leva les yeux vers le plafonds, elle avait tellement d'autre question à posé, mais elle ne voulait pas embêté Madara-san avec ça. Elle se rappela au sujet des cours, elle avait complètement oublié de demandais ça à celui qui l'avait conduite aux dortoirs.

- Est-ce que les nouveaux ont quelques jours pour se repérée dans l'académie ainsi que les salles de classes ou ils doivent absolument reprendre dès le premier jour ?

Pas qu'elle soit complètement préoccupée par ça, mais bon, elle n'avait absolument pas envie de rentré... Elle observa de nouveau dehors. Il y avait un peu de vent, les feuilles jaunis tournoyé rapidement avant de se poser par terre et de se laisser de nouveau emporté par le vent. Lily resserra sa queue haute en tirant un peu dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara A. Roussanov

avatarMessages : 31
The dead's money : 9550
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Sam 27 Oct - 13:58

Madara il suffit d’un mot pour la décrire. sourire. est-ce qu’elle souriait assez ? Était-elle assez avenante avec la nouvelle ? Avait-elle fait comme il fallait ? Ne s’était-elle pas montrée trop familière ? Madara avait toujours eu du mal à cacher son euphorie et son amour pour les autres. Un rire honnête franchis ses lèvres sans raison particulière. Juste par ce qu’elle aimait rire. Tout en écoutant Lily de façon presque complètement concentrée, elle avançait d’un pas déterminé dans le couloir et arrêta son regard sur un jeune garçon. Elle le détailla sans pudeur et lui offris un sourire bon. Elle s’avança jusqu’à lui et le pris par la main. Elle le tira d’un air décidé jusqu’à sa nouvelle amie avant de répondre de manière parfaitement décousue aux question qu’on lui avait posé.

_Tu vois lui c’est un Heaven. Regarde son bracelet. Tous les élèves qui appartiennent à un clan en possèdent un. Ceux qui portent des colliers sont de vrais méchants. Hell et Naught est une maison pour les sadiques ! Madara les aimes bien. Par ce qu‘elle aime tout le monde, mais ils n‘aiment pas vraiment Madara-chan. C‘est dommage. elle brandit avec peu de délicatesse la main porteuse du signe devant Lily, avant de relâcher le jeune homme qui déguerpis sans demander son reste. Elle s’évapora une nouvelle fois en regardant le vent qui dansait dans les arbres. C’était simple mais beau. Madara avait tendance à adorer tout ce qui était beau. C’était sans doutes pour cette raison qu’elle cherchait et chérissait le meilleur qui existait en chacun.

Naïve.

Elle ne réagis pas à cette pique de son subconscient. Un sourire très doux s’incrivit sur son visage de poupée de porcelaine alors qu’elle reposait son regard infernal sur la blondinette. Une vague d’excitation s’empara de son âme.
_Kazuki Egawa. Il est le grand chef de Madara-chan. Madara-chan l’adore. Il à fait beaucoup de chose pour elle. Kazu-kun est le seul qui ai vraiment foi en Madara-chan. ses yeux s’illuminèrent d’un million d’étoiles alors qu’elle abandonnait l’idée même de décrire Kazuki à sa jeune compagne. C’était quelque chose qu’elle devrais découvrir par elle-même. Personne ne voyait jamais les choses de la même manière que la russe et c’était pour cette raison qu’elle n’allait pas risquer de donner une mauvaise position à Lily sur son chef. Un nouveau sourire et elle s’appuya contre le mur du couloir. Elle ne savait pas bien ce qu’elle aurai pus faire d’autre.

Pour faire bonne mesure elle réfléchis à la dernière interrogation de la jeune fille. Mais elle n’avait pas grand-chose pour l’aider. Par ce qu'elle n'avait pas été transférée en cours d'année. Par ce qu'elle avait beaucoup étudier le système scolaire au Japon. Par ce que à l'inverse de Lily elle parlait parfaitement les deux langues les plus utilisée dans cet endroit. Son japonais était excellent et sa mère avait toujours veillé à ce qu'elle baigne dans ses racines.
_ Je...je ne sais pas vraiment. J'étais arrivée pendant la dernière semaine des grandes vacances alors,...Madara-chan savait tout ce qu'il fallait savoir quand les cours on débutés. Mais si tu dis en qu'elle classe tu es à Madara-chan elle pourra peu être trouver quelqu'un de confiance pour guider Lily-chan. encore un sourire.

_________________


Demain, je t'aimerai encore plus fort tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Ryugamie

avatarMessages : 10
The dead's money : 9480
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 22
Localisation : Je sais pas où je suis T_T

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Invisibilité / Information instantanée / Bulle

MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   Jeu 1 Nov - 13:47

La blondinette observait, amusée, son amie se dirigeait vers un garçon, puis le ramenait. Elle trouvait amusante de voir à quel point Madara avait de l'audace. Elle garda un mince sourire aux lèvres tandis que Madara-san commença.

_Tu vois lui c’est un Heaven. Regarde son bracelet. Tous les élèves qui appartiennent à un clan en possèdent un. Ceux qui portent des colliers sont de vrais méchants. Hell et Naught est une maison pour les sadiques ! Madara les aimes bien. Par ce qu‘elle aime tout le monde, mais ils n‘aiment pas vraiment Madara-chan. C‘est dommage.

Elle regarda attentivement le bracelet du garçon. Deux plumes. Celui de Madara-san avait une feuille qui brûle. Les Hells et les Naughts avaient des colliers, et selon son amie, ce sont des sadiques. Lily essayait de mettre les situations en places. Elle est vraiment tombée dans un endroit de fous... Si elle essayait de tout mettre à sa place, ça voulait dire que les Estates et les Heavens sont les gentils et les Naughts et Hells les méchants... Du pur délire...

_Kazuki Egawa. Il est le grand chef de Madara-chan. Madara-chan l’adore. Il à fait beaucoup de chose pour elle. Kazu-kun est le seul qui ai vraiment foi en Madara-chan.

La curiosité de la blondinette fut piquée. Le grand chef, cela voulait donc dire qu'il est le chef des Estates ? Elle avait donc vu un peu juste. Elle eut un sourire en voyant les lumières qui brillaient dans les yeux de Madara-san, elle doit beaucoup l'aimer... Elle nota mentalement le nom de Kazuki Egawa, au cas où il lui arriverait de l'entendre quelque part. Elle se mordit un peu la langue. En Italie elle avait prit la mauvaise habitude de répéter le nom de quelqu'un quand elle l'entend quelque part. Son pouvoir se rapprochait plus d'une sorte de télépathie, mais ça ne l'était pas.

_ Je...je ne sais pas vraiment. J'étais arrivée pendant la dernière semaine des grandes vacances alors,...Madara-chan savait tout ce qu'il fallait savoir quand les cours on débutés. Mais si tu dis en qu'elle classe tu es à Madara-chan elle pourra peu être trouver quelqu'un de confiance pour guider Lily-chan.

Elle hocha la tête un peu déçue. Elle se remémora ce que lui avait dit le type qui lui avait donné le plan. Vu qu'en Italie elle était rentré plutôt que les autres enfants, elle se retrouvait toujours avec des gens plus vieux d'un an. Le type lui avait dit que ça ne changerait pas vu que de toute façon elle avait leur niveau. Elle regarda le plafond, en essayant de retrouver bien ce qu'il lui avait dit... Car il lui avait parler japonais, comme si elle était super calé en ça... Nan en faite elle comprenait bien mais elle n'arrivait pas à le prononcer, il lui avait fallut un moment avant de comprendre. Le seul problème c'est qu'elle n'avait jamais étudié le système japonais. Elle finit par prendre la parole en regardant Madara-san.

- Eh bien, si la personne qui ma conduit aux dortoirs à dit vrai, je devrai être avec ceux qui ont dix-sept ans. Après je ne crois pas qu'il est préciser dans quelle classe...

C'est stupide. Lily aurait mieux fait de mieux écouté et de demandé plus de renseignement que d'être si méfiante. Si les membres de ces différents clans doivent être en cours dans la même salle, ça doit être un joyeux bordel... Ou bien, ils font le même trucs qu'en Italien, et peut être dans les autres pays, attendre que le prof ait les dos tournés et c'est la guerre... Très peu probable, ça doit surement faire du bruit. A moins que ça soit avec des boulettes de papiers... Elle soupira, elle butait de nouveau contre quelque chose sauf que, cette fois-ci, elle ne pouvait fuir.

- Excuse moi de dire ça, mais c'est un truc de dingue... ça doit être le bordel pendant les cours ?

Elle repoussa rapidement des cheveux qui étaient tombés sur son épaule. Elle commençait à avoir mal à la tête à force de chercher à comprendre comment fonctionner cette école. Elle finissait toujours pas buter contre quelque chose, une information manquante, quelque chose qui ne va pas. Elle devait sans cesse revenir sur ses anciennes pensées et essayer de trouver une autre voix, mais jusqu'à là c'était sans cesse des murs... Des murs ! Elle demanda.

- Au faite, qu'est-ce qui c'est passé de si grave pour qu'il condamne l'accès au couloirs ?

Peut-être est-ce ça la réponse aux murs ou pas. Peut-être que ça les ouvrirait puis il y en aurait d'autre... Elle était perdu dans son labyrinthe mental. Elle secoua légèrement la tête pour s'enfuir de cet endroit et retourner dans le monde réel. Elle observa les feuilles oranges d'un arbre. Orange. ça signifiait que l'hivers approchait. Elle fit la moue, le froid, elle déteste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ils sont grands comment ces couloirs ?! (pv : Madara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GRIMOIRES & TRAITÉS DE DÉMONOLOGIE
» Haïti: c’était le 7ème tremblement de terre
» Ruby ~ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux
» Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux
» comment est habillé un soldat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: La partie RPG :: Le pensionnat :: Bâtiments principaux :: Couloirs-