Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukasa Shihomi

avatarMessages : 1
The dead's money : 10635
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   Dim 14 Oct - 20:05


© Saaya.
Tsukasa Shihomi







Nom : Shihomi
Prénom(s) : Tsukasa
Surnom :
Age : 17 ans
Date de naissance : Le 13 Septembre
Origines : Japonaise
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel
Sexe : Masculin
Rang :
Clan : Solitaire, il n'a pas vraiment envie de rejoindre l'un des clans déja existant, préférant plutôt créer le sien pour contenir les autres.( Après, si quelque chose se créer dans le coin, un groupe pour tenir tête aux autres, mettre plus d'action et d'intrigue, je pourrais être intéressé qui sait. )










Mentalité.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Houla, voilà un sujet bien délicat que nous abordons là. Il existe de nombreux point dans ma personnalité que l'on ignore encore aujourd'hui, personne ne sait qui je suis vraiment. Complexe et changeant, tout dépend de la personne avec qui je me trouve à ce moment-là, mon humeur également fait parti de ces détails qui sont capables de me faire changer en un instant. Un jour je vous salut, le lendemain je vous ignore et le jour d'après vous n'avez jamais été là. Quand je vous sourit, est-ce que je vous apprécie? Est-ce que je cherche à vous rendre heureux ? N'est-ce pas là une manière comme une autre pour voir votre réaction et vous observer. Tout comme les autres j'ai mes qualités et mes défauts. Comment peut-on savoir qui je suis réellement, comment peut-on savoir si la personne que l'on a sous les yeux est réelle ou si ce n'est qu'une illusion. En apparence je peux vous adresser un sourire et un regard chaleureux alors que derrière moi une aura glaciale réside, je ne suis pas du genre à m'ouvrir facilement aux autres, préférant garder mes secrets bien au fond de mon cœur. Une forteresse encerclée par un labyrinthe, c'est ce qui me représente le mieux je pense, ainsi qu'une cour de théâtre où j'ai le rôle de mon choix.

On peut dire de moi que je suis une personne difficile à cerner, ce qui est vrai. De la solitude à de la compagnie, s'il me faut faire un choix, alors je choisi le première. Préférant rester dans mon coin, c'est dans la tranquillité que je me sens le mieux. Il m'arrive parfois de me faire très discret, à tel point qu'il devint difficile de capter ma présence. Magie ou bien petit tour démoniaque, ce n'est pourtant rien de tout ça, je suis simplement quelqu'un qui sait faire preuve d'intégration. On ne me remarque que très peu, d’une part parce que je ne parle pas souvent, non pas que je n'en ai pas envie, mais tout simplement parce que je n'en vois pas vraiment l'utilité, les mots peuvent avoir tellement d'impact sur une personne lorsqu'ils sont mal utilisés...D’autre part, si on ne me remarque pas c’est parce que je me fond facilement à mon environnement, faisant même disparaître mon aura dans l’obscurité et ma respiration dans la brise. Que se soit au sein d'une société ou bien du décor, je sais m'adapter aux autres en me cachant derrière un petit sourire charmant et ô combien innocent, la vie est faite de mensonge et de ce fait il devient tout à fait normal de se cacher derrière un masque, c'est une barrière comme une autre. La comédie est un art dans lequel j'exerce une certaine maîtrise, bien que par moment, mes instincts reprennent le dessus. Un sourire ne veut rien dire dans ce monde, on ne peut se fier aux apparences, qui sait ce qui se trouve réellement derrière un visage angélique, parfois se sont même les plus machiavélique de tous. C'est triste, mais c'est pourtant la vérité. Si je ne vous répond pas ce n’est pas parce que vous m'ennuyez et ni parce que je ne vous entend pas, c’est tout simplement parce que je n’en vois pas l’utilité par moment. Au risque de mal me faire comprendre je préfère me taire et ne rien dire. Pour le peu que j'ai à dire, mes mots on toujours une grande valeur même si ça ne se ressent pas. Froid et distant c’est ce que vous pourrez voir en premier chez moi.

Dans mon comportement lorsque vous avez réussi à m’approcher vous pouvez voir une allure qui m'est propre. Froid, un peu glacial. Qui y a t'il de plus distrayant que de chercher la petite bête qui se cache derrière une carapace ? Découvrir ce que renferme réellement cette coquille qui est faite de chair et de sang. Je l'avoue, c'est une occupation comme une autre, mais ça reste vraiment amusant. Pour ce qui est de ce jeu, je sais faire preuve de beaucoup d'intelligence et de fourberie, n'hésitant pas une seule seconde à faire usage de mon charme. Vous ne le remarquerez peut-être pas au premier coup d'œil, mais je suis très observateur. Vous pensez que je ne fais pas attention à vous, mais c'est loin d'être le cas bien au contraire. Analysant tout ce qui m’entoure. Je vous vois, je vous ressens, j'analyse le timbre de votre voix, chacun de vos mouvements, je fais attention au moindre petit détail qui pour vous paraît insignifiant mais qui pour moi en dit long, ne serait-ce parce que la plus petite information peut devenir une arme cruelle et dévastatrice. Je suis un grand observateur. Je peux être aussi un parfait gentleman lorsqu'il le faut, pouvant vous surprendre à de nombreuses reprises si vous m'en donnez la chance. Il ne faut pas se fier à la couverture d'un livre. Vos réactions, vos paroles, chaque geste sont analysés afin de pouvoir prendre la meilleure décision que je peux avoir pour: Soit vous attirer dans mes filets, soit vous embrouiller et vous faire tomber de haut. Je n'ai pas vraiment de pitié pour ceux que je considère comme des adversaires, la manipulation et le jeu de la séduction sont mes passe-temps favoris. Calculateur et donc manipulateur, inutile de vous dire comment je me joue de vous. Les mots sont une arme ma foi bien terrifiante, lorsqu'on sait les utiliser, il n'est alors pas difficile d'obtenir ce que l'on souhaite, encore faut-il savoir où frapper. On ne dirait pas comme ça, mais je sais faire preuve de beaucoup de sagesse. Souvent de grandes valeurs, il arrive parfois qu'il s'agit de sages et précieux conseils qui plus tard vous seront très utile pour affronter une quelconque difficulté. Il est vraiment dommage que je ne fasse pas plus souvent preuve de normalité et de compassion, préférant toujours me démarquer des autres. Lorsque j'ai quelque chose à dire, je manque parfois de tact je vous l'accorde. Sincère et honnête ? Uniquement quand la situation me l'accorde et surtout lorsque je sais que je n'ai rien à craindre de la personne que j'ai en face de moi. Autoritaire je sais parfaitement me faire obéir, lorsqu’il y a quelque chose qui me gêne vraiment et qui me met un peu hors de moi, vous pouvez être sûr que je n’hésiterais pas à vous le faire comprendre. Si pour vous manipuler je doit vous faire souffrir, je ne me priverais pas de le faire. Fourbe, vigilant et sournois, je sais employer les bons mots pour vous avoir en confiance afin de vous utiliser plus tard. Chaque information, chaque image restent encrée dans mon cerveaux, me causant parfois des maux de tête. Mon intelligence et mon expérience de la vie mon permis de me forger un esprit bien fourbe et vicieux, le sadisme est un mot que j'ignore puisque celui-ci fait parti intégrant de mon âme.

Je vais vous avouer quelque chose. Je suis un pervers. Oh que oui j'en suis un. Si dieu a donnait naissance à des êtres de sexes différents, ce n'est pas pour faire jolie mais bien pour en profiter, je me trompe ? C'est ainsi que moi je vois les choses. Les petits plaisirs nocturnes sont-là pour être consommer, avec modération toutefois et couvert ! C'est une règle assez importante, bien que parfois, je l'oublie vite. Deux corps l'un contre l'autre, s'exprimant par des gémissements et des soupirs, voilà une parade que j'affectionne particulièrement. À part ça je suis aussi très protecteur et possessif, pouvant être capable du pire si jamais il vous venait l'envie de vous en prendre à mes protégées. Accentuant alors dans ces moments-là mes traits de gros méchant sans coeur lorsque ça devient nécessaire, c'est un peu à contre coeur que je le fais, mais il me faut être fort et infaillible.

Curieux ? Bien évidement que je le suis, sans ça, nous n'irons jamais loin. C'est bien la curiosité qui nous pousse à aller de l'avant, à nous méfier de ce qui nous entours, à comprendre le fonctionnement de chaque chose, de chaque individus. Notre monde est bien mystérieux, mais il l'aurait été encore d'avantage si on avait pas chercher à le comprendre, ne serait-ce qu'un peu. Mais voyez-vous, ce qui m'intéresse d'avantage moi se sont vos petites habitudes, vos points faibles, les sujets difficiles et aussi les zones sensibles...Qu'est-ce que j'entends par-là ? Comme si j'allais réellement vous le dire. Pour passer sur autre chose, je peux vous le dire, je peux aussi être gentil. Non non c'est vrai, je vous le jure. Malgré mon comportement quelque peu désinvolte, voir même extravagant, je suis une personne de confiance. Bien naturellement, je le suis qu'avec les personnes envers qui j'ai réellement confiance, il faut que se soit réciproque pour que ça fonctionne. Il m'arrive d'être tendre par moment, ce qui peut faire de moi une personne de bonne compagnie. C'est rare mais ça arrive. Lorsque je me prend d'affection pour quelque chose ou pour quelqu'un, je peux devenir galant et rassurant. J'aime jouer et m'amuser, à ma façon certes, mais c'est comme tout le monde quoi. Rester dans ma coquille de gros méchant n'est pas une bonne chose, j'ai parfois besoin de me détendre.

Calme, je suis vraiment très serein, voir même pacifiste la plus part du temps...enfin presque. Je suis en réalité d’une gentillesse inimaginable et d’une compréhension époustouflante. La musique m’apaise, en particulier la symphonie de la nature et le chant mélodieux de la lune. Il m'arrive d'être impulsif, pas seulement lorsque je suis en colère mais parce qu'il y a quelque chose qui attire mon attention et qui attise mon excitation. Très Joueur et taquin, à la fois enfantin et provocateur. Je suis un prédateur parmi tant d'autre, aiguisant mes griffes à la moindre occasion, en proie au moindre défi. Très réfléchit malgré mon impulsivité ainsi que mon agressivité, quelle soit physique ou verbale, j'essaye avant tout de garder mon calme et d'analyser la situation dans laquelle je me fourre afin d'obtenir le meilleur résultat qui soit, en d'autre mot, une réussite. Je ne vous cache pas que je suis rusé et sournois, c'est d'ailleurs ce qui m'a permit d'être présent aujourd'hui. Fier et parfois hautain, lorsque je me laisse emporter, mieux vaut ne pas se retrouver en face de moi. Dans ces moments-là je deviens provocant et méchant, n'hésitant pas une seule seconde à poser les questions qui fâchent et à frapper là où ça fait mal.

Malgré l'image que je donne aux autres, bien qu'on puisse croire que je sois du genre à aimer la popularité, la réalité en est très loin. La solitude est sûrement le sentiment qui m’anime le plus parmi les autres, l'amour est une chose dont je n’ai aucun souvenir, aucune connaissance. Froid et distant, doux et chaleureux, tout s'oppose chez moi et c'est pour ça qu'on arrive pas à me cerner distinctement. Par contre, même avec tous ces jeux d'acteurs, certains instincts restent tel que l'amusement. Lorsque vous avez réussi à franchir le mur de mon cœur vous pouvez être sur de voir une toute autre personne au travers du rideau noir. Dans mes paroles qui paraissent lointaines, vous pourrez ressentir une tendresse profonde et pleine d’amour. Si je ne vous ouvre pas mes bras, c’est de peur de vous faire du mal avec les épines que je garde en moi.

Aimant, je le suis bien plus qu’on ne le croit. C’est vrai que je ne le montre pas beaucoup, que je ne suis pas démonstratif de mes sentiments... Quand je suis heureux, quand je suis triste. Je peux avoir le sens du sacrifice, enfin, dit ainsi ça peut paraître dramatique. Même si je dois souffrir, je vous viendrai en aide, même si la plus part du temps ça m’ennuie, je ne fuirais pas pour vous redonner le sourire. Abandonner…C’est un mot que je déteste plus que tout au monde. Doux et tendre, moi qui pourtant est droit et élégant, gracieux et sans faiblesse, m’arrive d’être maladroit lorsque vous êtes là parce que vous occupez mes pensées. Passer de petit moment avec vous m'attendris, m’apaise. Trés attentionné et protecteur, mieux vaut éviter de s'en prendre à ceux que j'apprécie et plus encore. J'ai souvent l'air triste alors que je suis une personne assez joyeuse, ayant la joie de vivre. Dynamique, plein d'énergie, j'aime le combat et l'aventure, bien que par moment, être un peu tranquille de temps en temps ne me dérange pas. Un grand enfant, c'est un peu ce que je suis une fois ouvert aux autres.

Mais vous-savez quoi ? Ne faite pas attention à tout ce que je viens de dire. Je suis du genre à changer pour un rien. J'aime profiter du temps, de la tranquillité, mais aussi d'un peu de compagnie. Je fais la part des choses et en fait, il faut juste être patient pour que je m'ouvre un peu à vous. Les apparences sont trompeuses, Une mauvaise personne peut renfermer un grand coeur, la méchanceté n'est qu'une carapace faite pour se défendre.









Physique
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




En voilà une question bien étrange. Vous me demandez de me décrire physiquement ? Je vous accorde que c'est assez intéressant comme demande, mais est-il vraiment nécessaire de le faire ? À quoi est-ce que ça sert. Le physique est et sera toujours un point très important dans la vie de tous les jours puisque c'est avec lui que nous sommes jugé en premier lieu. D'un simple regard nous nous retrouvons très vite catégorié, que se soit au niveau de notre visage, de notre coiffure, de nos courbes ou bien sur nos goûts vestimentaire, nous serons toujours jugé sur notre apparence malheureusement. Comme tout le monde le sait si bien, il faut toujours faire bonne impression, non pas seulement dans notre façon de nous comporter mais également dans notre apparence. Venir avec une allure peu raisonnable aura des répercutions sur certaines relation, un petit pas de travers et nous voilà mit sur le bas côté. La citation « Ne jugez pas un livre sur sa couverture » devrait s'appliquer à chaque être vivant existant sur cette terre, c'est une phrase à la fois vrai et fausse, gardant en son sein un sens pur mais aussi démoniaque. Les apparences sont parfois trompeuses, souvent même. Une personne, aussi belle soit-elle, peut être un véritable monstre tout comme une personne que d'autre trouverait hideuse peut être un véritable ange. Il ne faut jamais se fier à ce que l'on croit voir puisqu'il est facile de jouer la comédie, de se cacher derrière un masque. Mais nous nous égarons un petit peu trop je pense, retournons alors au sujet principale qui n'est tout autre que ma magnifique personne.

Tout ce que je peux vous dire c'est que je ne si ni trop grand, ni trop petit, tout dépend du point de vue de la personne qui se trouve en face de moi. Il y en a qui peuvent me regarder de haut tout comme ils peuvent se faire un mal au dos. Je mesure seulement un mètre soixante dix-sept pour un poids tout à fait convenable qui met bien en valeur les atouts de mon corps. Ni trop maigre sans en avoir la peau sur les os ni trop gros parce que je ne possède pas un poil de graisse, je ne pèse seulement que cinquante-six kilogrammes, si ce n'est moins. Mon corps est assez fin et ma peau très douce au toucher, un touché qui d'ailleurs pourrait vous arrivez d'expérimenter, si jamais je vous en donne l'occasion. J'ai de la chance que la nature m'ait doté d'un physique bien agréable à regarder mais aussi d'une musculature dont je n'ai pas à m'inquiéter sans arrêt. Mes épaules ne sont peut-être pas bien large, je ne suis peut-être pas carré de partout, mais elles sont chaude et accueillantes, s'il vous fait pleurer, elles sont là pour vous soutenir. Mon dos quand à lui est grand, pas très musclé c'est vrai, mais pourtant bien assez fort pour être capable de vous porter lorsque vous avez besoin de vous reposer. On ne dirait pas comme ça, mais je préfère d'avantage parler avec mon corps qu'avec des mots, bien que se ne soit pas toujours ce qu'il y a de plus compréhensible, ça reste du moins le plus sincère. Je suis chaud, enfin ce que je veux dire par là c'est que mon corps est chaud et mes bras accueillant eux aussi, du coup, si vous avez envie d'un câlin ou tout simplement vous blottir contre moi, vous êtes les bienvenues. Ma gestuelle habituelle est élégante et pleine de charme, à la fois séductrice et dévastatrices, mes mouvements ne sont pas fait inutilement, ils sont au contraire pleins de sens et recherchent toujours un quelconque résultat, même si ce n'est inconsciemment. Droit et fort, j'ai du charisme et je le sais, je n'hésite pas à le mettre en valeur pour en imposer.

Il n'est pas difficile de me voir de loin, ce qu'on remarque en premier chez moi est certainement la couleur de mes cheveux. Doux et agréable au touché, il arrive parfois qu'ils vous fassent frémir lorsque vous les caresser, allez savoir pourquoi. Ma chevelure soyeuse et parfumé dont la teinte est aussi froide et sombre que la nuit s'associe à merveille avec ma personnalité. Figé entre le brun et le violet, une pierre de la nuit qui pourrait vous plonger dans le sommeil le plus rafraîchissant du monde. En dehors des ténèbres, elle inspire également la nouveauté, le mystère et l'inconnu, apportant ainsi une atmosphère qui me rend un peu plus inaccessible. Ils ne sont ni trop long ni trop court, juste assez pour couvrir ma nuque ainsi qu'une partie de mon dos, les protégeant du vent ou d'un souffle inattendu. Nous allons dire qu'ils sont mi-long, enfin juste à l'avant, une bonne partie caresse mon visage, recouvrant par la même occasion mes délicieuses oreilles. Taillés en pointes, ma coiffure montre bien qu'elle est assez déterminante dans ma personnalité. Non seulement mes délicates oreilles mais également mon regard, une longue mèche passe entre mes yeux pour venir caresser mon nez. Souvent bien coiffé, il m'arrive aussi d’avoir les cheveux en bataille et donc d’avoir des mèches rebelles par-ci par-là. Parfois même ou souvent j'ai envie de dire, je les attaches en une queue de cheval afin de ne pas être trop gêné. Un doux voile cristallin qui cache derrière lui un regard profond et perçant. Les effets de ce dernier ne sont que plus puissant et dévastateur.

Descendons maintenant notre attention sur mon visage, en particulier sur mon regard qui parait si lointain. D'une valeur inestimable et d'une pureté incroyable. Une paire de cils fins et courbés sont parfaitement ordonnés au dessus de mes yeux, se fronçant par moment lorsque quelque chose attire mon attention ou me gêne. En dessous donc et parfaitement mit en valeur se trouve mes magnifiques yeux. Mes pupilles ne sont pas bien larges c'est vrai, mais c'est ce qui donne à mon regard cet aspect plus sournois et sérieux, plus fin et perçant. Effrayant et dévastateur par moment, elles sont suffisamment ouvertes pour laisser voir la mystérieuse couleur de mes iris. En effet, elle est comparable à plusieurs pierres précieuses, tel le saphir ou bien l'opaze, parfois même à l'Apatite ou la Tanzanite. Des teintes vraiment merveilleuses et qui possèdent de multiples signification, dont la plus part en rapport avec l'harmonie et la nature. Source de pureté et de calme, certaines représente la sagesse et la bonne santé, d'autre la bonne fortune et le bonheur. La teinte de mes yeux inspire également la communication, l'intuition, l'intégrité. Bien que l'Apatite est offerte pour lutter contre les virus, mon regard lui est tout le contraire, cherchant à vous percer de n'importe où pour s'immiscer dans votre cœur et votre esprit afin d'y injecter son venin. La première couche et certes merveilleuse, mais dans les profondeur de l'océan ce cache un royaume de ténèbres, un royaume dont on ignore encore beaucoup de chose. Lorsque je suis passionné ont peut voir dans mes yeux des étincelles de joie et d'amusement, me donnant à cet instant un air plus sociable et accueillant. Je ne vous cacherais pas que mon regard peut être vraiment terrifiant, pouvant même ressembler à celui d'un démon tant il peut faire peur. De plus, sous mon œil gauche est tatoué un pique violet pointant dans sa direction.

L'harmonie dont je vous parlais un peu plus tôt s'accorde également au reste de mon visage, maintenant un équilibre cristallin avec mon petit délicat et taquin. Il n'y a pas grand chose à dire là-dessus, inutile de passer des heures à vous parlez de mon nez, bien qu'il soit mignon et adorable à regarder, fin et droit. Ce qui est plus important est ce qui se trouve juste en dessous de celui-ci, une délicieuse et fragile paire de lèvres légèrement rosées. Souriant avec malice et sournoiserie lors de certaines situation, elles forment en de rares occasions une expression de tranquillité et de douceur, étant plus souvent joueuses et fourbes. Perverses elles aussi, elles aiment parcourir la peau d'une femme avec gourmandise mais surtout avec charme et courtoisie. Ayant un grand respect pour le corps d'une femme, il est normal qu'elles se montrent plus douces et délicates, bien qu'elles peuvent aussi être passionnées. Pulpeuses et voluptueuses à souhait, ne vous donne-t-elle pas envie de croquer dedans comme s'il s'agissait du fruit défendu ? Derrière elles se trouve des dents d'une blancheur incroyable, toujours bien entretenue, je fais très attention à ma dentition. Parfaitement alignée, aucun défaut, j'aurai bien aimé avoir des crocs comme les vampires.

Ayant passé assez de temps à vous parler de mon visage, vous mourrez peut-être d'envie que je vous parle de ce qui y a à regarder un plus bas. Descendant alors le long de mon visage vous pourrez voir un cou adorable qui inviterait presque à venir déposer de nombreux baisés ou bien à venir vous nicher dans son creux pour y laisser votre souffle le caresser et vos larmes s'y échouaient. Je ne vais pas vous reparlez de mes épaules ou bien de mon dos, mais plus d'un autre élément qui doit certainement attirer quelque regard indiscret, si du moins mon apparence intéresse certaines personnes. Vous en bavez si vous l'apercevez, vous en fantasmez lorsqu'il apparaît, lorsqu'il est mouillé, lorsque les rayons du soleil se reflètent dessus, oui je parle bien de mon torse et tout ce qui va avec. Je n'ai pas des pectoraux comme les catcheurs, mais rien que pour ça, j'en suis reconnaissant à notre bon dieu. En effet, je n'aimerai pas voir sur mon corps une trace de ces muscles qui déformeraient ma belle silhouette. N'étant pas comme la plus part des sportif, je ne possède pas d'abdominaux aussi taillés qu'eux, ce qui rend mon ventre plat, mêlant ainsi le charme à la sensualité. Mes hanches sont peut-être fines, mais elles sont puissantes et résistent à bien des charges, étant plusieurs misent à rude épreuve lors d'ébats en tout genre. Ma silhouette est donc svelte et délicate, fine mais loin d'être fragile, pleine de douceur et de mystère, pouvant être capable d'animosité. Mon bassin n'est pas bien large et la délicieuse courbe que forme mes fesses est assez agréable à regarder je vous l'accord. Plus bas donc il y a mes jambes, aussi fines et élégante que le reste, fermes et puissante. Elles ont peut-être l'air fragiles, mais il en est rien, au contraire, elles sont puissantes et très agile.


Pour ce qui est du reste, c'est bien trop intime pour que je vous en parle. Du coup, il va falloir que vous veniez me voir en personne pour en savoir un peu plus..








Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Aussi étrange cela puisse paraître, bien avant que je ne vienne au monde, des fragments d'images me venaient déjà à l'esprit alors que j'étais encore bien au chaud dans le ventre de ma mère. Je pouvais y voir la naissance d'un jeune garçon appartenant à une race d'ange un soir de pleine lune. Déjà il avait un regard profond et plein d'éclat, il faisait la joie de sa famille et de son peuple. Son nom ? Je l'ignorais, après tout il ne s'agit que d'image, rien de plus. Ce que je peux dire en tous cas c'est que sa famille avait une place importante dans la société, elle était respectée pour sa droiture et ses liens filiaux. Seul les plus forts avaient leur place, les plus riches et les plus dignes pouvaient peut-être se voir la chance de se lier à l'un de ses membres. Pour ce qui est de mon cas, il vint tout de même un temps où je fini par venir au monde au seins d'une famille chaleureuse. Lorsque le médecin de l'hôpital demanda à mes parents le prénom que j'allais porter, ils répondirent tous les deux en même temps avec un large sourire sur le visage : « Tsukasa ». C'est ainsi que je me nomme, un nom dont je suis fier parce qu'il illumine et fait scintiller les yeux de mes parents. Inutile de vous en dire d'avantage sur la suite, ou tout du moins en ce qui concerne les cinq premières années de ma vie, ce n'est pas grand chose d'intéressant le quotidien d'un nouveau né ainsi que son passage à la maternelle et ce qui s'en suit. Lorsqu'on est enfant, il est parfaitement normal de vouloir devenir un héros, un guerrier, d'avoir des pouvoirs et tout plein d'autre chose, on aime s’identifier aux personnages de nos séries favorites. À cet âge un rêve n'est rien, on en a pas vraiment conscience et on y porte pas de réelle attention, mais en ce qui me concerne c'est légèrement différent. Plus les nuits passées et plus je plongeais dans le monde de la rêverie, j'avais l'impression d'être cet enfant, d'être ce petit ange. Ce qu'il voyait, ce qu'il ressentait, mon corps en avait des frissons, ces images toutes aussi surprenantes et invraisemblables les unes que les autres laissaient en moi une étrange sensation. Dans un coin de mon esprit l'histoire de ce petit poursuit son chemin. Bien qu'il soit dans une famille aisée et reconnue, le pauvre était seul, il devait endosser le lourd fardeau qu'est celui de la dignité et la fierté. Son éducation, contrairement à la mienne fut strict et autoritaire avec personne à ses côtés pour le soutenir,ce qui n'étais pas mon cas. J'avais le droit aux bras chauds et réconfortant de ma mère, aux petits rires de l'une de mes sœurs et surtout au sourire de mon père avec son regard protecteur et rassurant. Pas étonnant du coup que déjà tout petit l'enfant de mes rêves se soit forgé un esprit vif et espiègle. Il n'avait pas d'autre choix que de suivre les règles, apprenant à vivre en harmonie avec la nature afin de mieux maîtriser ses pouvoirs. Comme tout ange qui se respecte, il avait lui aussi hérité de quelques dons qui lui furent éduquée un à un par sa mère. En parlant d’événement anormale, comme lui, chez moi certaines choses se sont produites. Il m'arrivait de briller dans le noir, de voir des sphères scintillantes flotter au dessus de ma tête, parfois même elles prenaient des formes de petits lapins et petites fées. Je fessais à mon tour la découverte de mes propres dons sans que ça ne soit une surprise pour mes parents. Ils n'étaient pas totalement étrangers à ce genre de chose, loin de la même, pour eux c'était tout à fait normal, il ne pouvait en être autrement, comme si c'était tout bonnement logique dans notre famille. Encore bien trop jeune pour comprendre le véritable sens de tout ceci, je n'ai pas vraiment chercher à le savoir et me suis contenter de poursuivre mon petit quotidien ; ce qui se résumé à de l'amusement dans la joie et la bonne humeur en essayant de faire scintiller le bout de mes doigts, de faire apparaître des petites lucioles et tout ce qui pouvait amuser un simple enfant. Peut-être que de cette manière j'espérai pouvoir redonner le sourire à cet autre moi, celui qui vit dans mes rêves.

Alors que les autres enfants de mon âge font des rêves de super héros, moi je continue d'entrevoir ce petit garçon à l'air si triste alors qu'il appartient pourtant à une race pleine de joie. Tout comme lui mais à ma manière, j'apprenais à maîtriser petit à petit le pouvoir que j'ai découvert sous les regards attentionnés de mes parents. Leurs sourires ne pouvaient que m'aider d'avantage dans mes exercices, je ne pouvais faire que de mon mieux pour continuer de les voir aussi joyeux et fiers. Peaufinant mon éducation dans un atmosphère où le stresse et la pression n'a pas sa place, j'ai commencé à voir les différentes possibilités que m'offre ces petits scintillements, mais malheureusement, malgré mes nombreux efforts, je ne parvenais toujours pas à apercevoir ne serait-ce qu'un semblant de sourire de cet autre moi. Toutefois, quelqu'un d'autre y est parvenu. Il n'était encore qu'un simple enfant et déjà il participait à des réceptions organisées par l'assemblée Angélique, entouré de familles toutes aussi prestigieuses les unes que les autres. Adorable comme il est, bien élevé qui plus est, il n'arrivait pas à se faire d'amis bien malgré lui. Il n'était pourtant pas le seul enfant appartenant à ce genre de monde, il y en avait d'autre, mais étrangement ils n'osaient pas s'approcher de lui, se contentant de le regarder de loin. De la peur peut-être ? Peut-être était-ce tout simple à cause de la pression parental qui lui ôtait toute innocence.Allez donc savoir. Ce que je peux dire en tous cas c'est que le pauvre petit en ressentait les effets, la solitude était tel un manteau. Les rares personnes qui venaient vers lui avaient pour but de saluer l'héritier et constater son incroyable vivacité d'esprit ainsi que ses conversations riches et d'une distinction impressionnante pour un enfant aussi jeune. Il est plus qu'évident que plus tard il deviendrait le chef, mais c'est ce genre de chose qui font qu'il se retrouve seul. C'est alors qu'il était seul dans son coin qu'une belle et charmante jeune femme lui tendit la main pour l'inviter à danser en l'accueillant avec un radieux sourire sur le visage. Rouge fut la teinte de ses petites joues lorsqu'il posa les yeux sur elle en essayant de prononcer quelques mots qui au final ne ressemblaient à rien. Il était surprit mais également très ému qu'une personne remarque sa présence et non son image, il ne put qu'accepter son invitation. Rayonnante et chaleureuse, le simple fait de la regarder réchauffait son petit cœur alors qu'il avait l'impression de flotter à chaque pas de danse, elle lui sembla durer une éternité. Lorsque la musique fini par s'arrêter, il fut prit d'un sentiment de tristesse à la simple idée de se retrouver une nouvelle fois seul, mais aussi surprenant que cela puisse l'être, la belle lui proposa une petite promenade en sa compagnie. Cette jeune femme fut sa première amie mais également la première personne avec qui il partageait sa manière de penser. Moi aussi j'ai eu droit à une merveilleuse rencontre...Enfin, pour ma part je n'ai pas eu de problème d'amis à l'école, un rien suffit pour en avoir, il suffit de sourire et de rire. Mais un soir, non pas dans une salle de réception mais au beau milieu de ma chambre, je pouvais sentir l'une de mes mèches de cheveux se faire tirer dessus, mordiller même. Il s'agissait là d'une petite boule de poil féline vêtu d'une petite cape noir et portant le nom de Dian. Comment est-ce que je connaissais son nom ? Et bien tout simplement parce qu'il me l'a dit lui-même. Et oui, ce petit chaton est doté de la parole, ce qui est entre nous est une grossière erreur faite par la nature, jamais on aurait dû lui donner cette faculté. Une véritable machine à idiotie en tout genre, son esprit était bien à la hauteur de son sourire chatonnien. Un petit farceur qui devint très vite mon meilleur ami.

Le temps passa, les premiers jours devinrent des semaines puis des mois. Ma vie quotidienne ne connut pas de réel changement mit à part le fait que j'étais toujours accompagné de mon fidèle ami à quatre pattes pour faire des bêtises et m'amuser, apprenant même à ses côtés à donner forme à la lumière qui maintenant m'obéissait à merveille. Je vous le confirme, pouvoir matérialiser ce que l'on souhaite est souvent bien utile pour piéger ses petites camarades et jouer au petit aventurier. Il n'y avait pas meilleur moyen pour concrétiser nos plans farfelus et espiègles de jeunes farceurs. La plus part du temps ce fut Dian qui m'incita à passer à l'action, un véritable petit diablotin ce chaton là. Malheureusement, je dois bien l'avouer, j'adorais trop sa petite frimousse et m'amuser avec lui, il est tellement marrant. Passant alors le plus clair de mon temps en sa compagnie, même à l'école, je devais me montrer vigilant afin que personne ne le voit, sinon la pauvre boule de poil serait devenu une source d'attention et j'aurai été dans l'obligation de changer d'établissement. Si mon double n'a pas réellement d'amis mis à part la jeune femme de l'autre soir, moi j'en ai tout plein. Par ailleurs, lors de la récréation, l'une de mes camarades de classes s'était mise à pleurer à cause d'une blessure qu'elle venait de se faire. Alors savoir comment j'ai fais, mais en lui parlant tout simplement et en lui adressant un petit sourire, je suis parvenue à lui faire sécher ses larmes et oublier ses quelques égratignure. Vous allez me dire que tout le monde en est capable, mais pour moi il s'agit de quelque chose de bien différent en fait. J'ai toujours eu beaucoup d'influence sur mon entourage, que se soit pour les faire taire et m'écouter que faire disparaître leur haine ou tristesse, mes mots ont toujours eu de l'impact sur les autres sans que je ne sache réellement pourquoi. Mon père me dit que c'est parce que j'ai autour de moi une aura qui n'apporte que du bien, quand à ma mère, elle affirme que c'est parce que je suis tout simplement gentil et que les autres sentent qu'ils peuvent avoir confiance en moi. En ce qui me concerne, je me contentais de les écouter bien sagement sans trop penser à la raison de tout ça, le plus important étant chaque instant que je passe, ce qui n'est pas tout à fait le cas de cet autre garçon qui pourtant me ressemble sur de nombreux points. Je ne grandissais pas en même temps que lui, il avait quelques années de plus que moi, beaucoup même. Alors que je n'étais encore qu'un simple enfant à peine âge de sept ans, lui en avait plus de cent cinquante, ce qui pour sa race correspond à une quinzaine d'années pour moi. Un jour son père a décider de lui faire découvrir un peu une autre partie de son monde en voulant lui présenter l'une de ses connaissances, l'un de ses seuls amis de confiance : Un démon qui quand à lui beigne dans un univers plus sombre, il était à la tête des marchés noirs et bien d'autres activités toutes plus mystérieuses les unes que les autres. Coïncidence ou pas, mon paternel a lui aussi prit la décision de m'emmener faire une petite balade pour soi-disant rencontrer un ancien camarade de classe. Si pour l'ange la réunion s'est bien déroulée, pour moi elle n'a jamais eut lieu. Le trajet se passait pourtant bien départ, mais au bout d'un moment j'ai pu ressentir de l'inquiétude chez mon père. Se sentiment devint de plus en plus fort lorsqu'un groupe de motard s'était mit à nous poursuivre pour une raison que j'ignorais. La paisible bulle qui ne cessait de m'envelopper avait prit la forme d'un violent orage. Virage après virage, petites ruelles et rues en tout genre, c'est prés d'une rivière, pas loin d'un coin d'herbe que la brise arrière éclata en mille morceaux suite à un coup de barre en métal, l'un de nos poursuivant était parvenue à nous rattraper. Pas loin derrière lui se trouvait ses alliés, parmi eux il y en a un qui avait tendu la main pour faire sortir de cette dernière ou sphère enflammée. Je n'y comprenais pas grand chose avec toute cette agitation à part que je n'étais pas le seul à posséder des dons particuliers mais aussi que nos vies étaient en danger. En avait-il après moi ou bien mon géniteur ? La réponse ne tarda pas à ce faire savoir lorsque notre véhicule se mit à prendre feu en entraînant avec lui une explosion. Heureusement pour moi, à l'aide d'un pouvoir que nous avions en commun, mon père est parvenus à nous faire sortir à temps. Tapis dans l'herbe parce qu'il me l'avait ordonné, je l'ai vu s'éloigner avec un regard plein de haine braqué sur nos ennemis. Une terrifiante bataille eut lieu, mais les détails de cette dernière m'échappe. Un à un il parvenait à leur tenir tête, mais la puissance numérique fit son effet au bout de quelques minutes, la fatigue mêlé aux blessures, le leader du groupe lui asséna le coup fatal sous mes yeux. J'étais pris de panique et de tristesse lorsque je vis mon père s'écrouler devant moi, j'ai même accourus jusqu'à lui pour le secouer et le supplier de se relever, mais rien n'y faisait, il n'avait plus de force. Mes cris de peurs devinrent des cris de douleurs lorsque je fus projeté par un coup de pied suivit de plusieurs autres. Lorsque le chef de la bande leva la main pour faire apparaître une sphère plus imposante que celle qui a arrêtée notre voiture, un immense mur se dressa entre lui et moi pour me protéger et m'envelopper dans ses bras, se prenant alors l'explosion. Il ne se passa même pas une minute pour que nos agresseurs prennent la fuite en nous laissant pour mort. J'ai fini par perdre connaissance lorsqu'au loin la sonnerie des ambulances se firent entendre.

Un jour, bien longtemps après cette fameuse rencontre avec sa première amie, le jeune garçon atteint un âge où il put faire de lui même la découverte de l'extérieur. En grandissant il n'a cessé de s'épanouir, au point même qu'on le laisse faire une pause dans son apprentissage. Il a profité de cette rare occasion pour faire un petit tour en ville afin de découvrir un peu comment est fait le monde extérieur, un monde encore inconnu pour lui. La ville était vraiment belle, l'architecture magnifique lui évoquait une certaine nostalgie. Il en perdait la notion du temps tant il était absorbé par tout ce qu'il voyait. Pourtant, malgré le fait qu'il était perdu dans sa contemplation, un son semblable à celui d'un sanglot vint faire l'écho à ses oreilles, attirant aussitôt son attention. D'où pouvaient-ils venir ? Il ne lui fallut pas bien longtemps pour le savoir, se fiant à ses sens et ses pouvoirs. Parcourant alors un bon moment cette mystérieuse ville à la recherche des sanglots perdus, c'est en passant devant une ruelle que son investigation prit fin. Au loin, dans l'obscurité il put voir une silhouette ressemblant à celle d'un enfant. Tout ses pleurs commençaient à devenir agaçants pour lui, de ce fait il s'est avançait vers la cause de tout ce bruit, de cette mélodie bien triste et énervante. Une fois devant la source elle-même, il posa les yeux sur elle pour constater qu'il s'agissait d'une petite fille perdue. Sans pouvoir rien y faire, il lui tendit un mouchoir pour qu'elle puisse sécher ses larmes, espérant par la même occasion qu'elle cesse de gémir. Tout comme lui elle n'était pas humaine, mais elle n'était une ange. Alors quoi ? Il ne chercha pas d'avantage à le savoir et se prit plus particulière d'attention pour la raison qui a causé tant de tristesse. Il n'avait pas l'intention de s'éterniser la dessus, mais son éducation l'obligea à rester auprès d'elle un moment et même de lui venir en aide. C'est donc de cette manière qu'il lui tendit la main pour l'aider à se relever afin de partir à la recherche de sa famille. Accompagné d'un petit sourire, il lui fallut un bon moment avant qu'il ne retrouve ses parents, mais il y était tout de même parvenu. Le soleil avait laissé sa place à la lune, mais là n'était pas le plus important en cet instant. À peine eut-elle le temps de rejoindre les bras de ses parents que le jeune garçon avait déjà disparus sans dire un mon, sans même donner son nom, sans même connaître le sien également. La seule trace qu'il avait laissé de lui n'était rien de plus que le mouchoir qu'il lui avait tendu, un mouchoir sur lequel était brodée « T.Hishima ». Pourquoi est-ce que je vous parle de ce rêve ? Tout bonne parce que comme elle, je me suis senti perdu, abandonné. Sous mes yeux j'ai vu mon père succomber et les flammes nous entourer. Parmis le son des sirènes, une petite voix s'était faite entendre, elle était chaleureuse et réconfortante. Je ne la connaissais pas mais elle semblait me connaitre, ou tout du moins elle m'en donna la sensation. Elle ne voulait pas me laisser seule, elle ne voulait pas me quitter, me voir sombrer dans la tristesse et la crainte mais surtout dans la solitude. Je n'étais qu'un simple enfant. Ce genre d'évènement reste en général traumatisant.







Pouvoirs
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Contrôle de la Lumière : Il ne s'agit pas là d'une simple maîtrise comme on peut s'y attendre. Oui d'accord, ce pouvoir permet entre autre de faire briller son doigts, de devenir une véritable source de lumière sur patte. Tsukasa peut tout aussi bien créer de la lumière tout comme il peut la retirer d'une zone définis. Mais il ne s'agit là que des bases, ce qu'il y a de plus simple à faire. Son pouvoir se manifeste en réalité sous différentes formes. En premier il a celle de la création, ou de la matérialisation, c'est comme vous voulez. De ce fait, en concentrant la lumière et avec un peu d'imagination, il est tout à fait possible de lui donner différentes formes et ainsi créer par exemple des armes dangereuses tout comme des objets totalement farfelus, mais pas que. Il est vrai qu'à tout instant un sabre peut faire apparition dans sa main tout comme une lame sortie de nul part sous votre gorge. La lumière est partout autour de vous, donc attention à ce que vous faites, il est possible qu'en reculant d'un pas, qu'une aiguilles viennent vous taquiner le fessier. Comme dit, l'imagination est importante, elle prend qu'il désire et donc par moment elle reflète son agressivité, devenant parfois une horde de loup ou bien même un monstrueux dragon. Il faut savoir que la lumière permet de rendre les choses invisibles tout comme soi-même, ce qui est souvent bien pratique, bien que c'est assez compliquer à expliquer de manière scientifique. D'autres formes s'ajoutent à son panel d'utilisation, la lumière c'est beau et pur, mais c'est également explosif et dévastateur. Une simple cour peut devenir un champ de mines, des explosions peuvent avoir lieu u peu partout, il ne suffit que de concentrer le tout en un point puis le relâcher. Donc gare à vous, n'allez pas trop près du jeune homme, une explosion pourrait avoir lien juste sous votre nez et vous défigurer à vie.

Soumission de l'âme : Je pense que son nom veut tout dire non ? Comme il l'indique si bien, il s'agit de la soumission pur et simple, votre âme cède à la sienne. Un simple regard lui suffit pour vous faire plier et exécuter n'importe laquelle de ses requêtes tant que cette dernière reste dans la mesure du possible. La soumission c'est la manipulation, bien que se soit un art dans lequel il excelle déjà, faire de temps à autre usage de ce pouvoir ne peut pas lui faire de mal, en particulier avec tout les dangers qui rodent autour ces derniers temps...L'âme constitue la personne, que se soit sa manière de fonctionner, son caractère ainsi que ses souvenirs, tout de vous lui obéit au doigt et à l’œil. Un mot sorti de ses lèvres auparavant n'avait l'air que d'une simple suggestion, maintenant il devient une persuasion, un ordre impérial auxquels ont ne peut désobéir. Charmer, séduire, convaincre, lui tenir tête ne sert à rien, il n'a qu'à vous fusiller du regard pour que vous vous mettiez à genoux, il n'est pas nécessaire que vous le regardiez, mais les effets sont alors moins puissants et si la personne qu'il a en face de lui à un esprit fort, il sera alors difficile voir même impossible de le contrôler. Cette soumission total peut au départ vous faire ressentir une sorte d'attirance à son égard, mais bien vite vous vous apercevez que vous êtes sous son emprise, que vous ne pouvez pas lui résister, c'est comme si vous étiez face à un vampire. Tout comme eux d'ailleurs il peut vous faire oublier des événements passés tout comme il peut en façonner pour mieux vous avoir sous son contrôle, mais ça ne dure qu'un certain temps, pas plus de quatre jours, ce délai passé, vous revenez à la normale, enfin, ça dépend aussi de la volonté de sa victime. Si celle-ci est plus enclin à ses choix, les effets dureront plus longtemps. Tout comme une personne ayant une forte volonté, il sera plus difficile de la maîtriser. Il n'est pas rare que vous ayez des hallucinations par moment, il ne s'agit là que de l'un de ses petits tours pour vous faire souffrir. Il y a quelque chose d'important à ne pas oublier, l'âme est au dessus de tout, du coup, il est possible que vous perdiez connaissance, soyez paralysé un court instant. Au passage, si déjà rien que son regard ou bien sa voix vous fait céder, alors imaginer les effets lorsqu'il a un contact direct avec vous. Ça ne peut être qu'une véritable torture ou bien un paradis...Et oui, la manipulation n'apporte pas que le malheur voyons...Il peut rendre une personne heureuse, l'apaiser et lui faire oublier sa tristesse, sa douleur. Soumettre l'âme ne veut pas forcément dire soumettre la personne, ont peut lui être bénéfique et lui apporter un certain bien être, son contrôle peut devenir un véritable tranquillisant mais également une sorte de détecteur. Et oui, si on peut contrôler une âme c'est qu'on peut la ressentir. S'il ne peut pas en contrôler tout un tas en même temps il peut cependant les ressentir, ça ne veut pas pour autant dire qu'il peut prévoir ce que vous allez faire. Enfin, au travers de votre âme il peut apercevoir ce que vous ressentez tel que de la haine, une envie de le frapper, de le tuer etc. Il ressent surtout ce qui est mauvais.


Rose noire : Là, il ne faut pas se fier au nom de ce pouvoir, il n'a pas de rapport avec les fleurs, il ne permet pas de les contrôler et ni de faire apparaître des roses ici et là. De quoi il s'agit réellement ? De l'invocation d'un être de chair par l'intermédiaire d'un objet quelconque. L'être appelé peut provenir d'ici tout comme il peut venir d'une autre dimension, d'un autre monde, d'un lointain passé ainsi que tout un tas d'autres univers tel que l'enfer et le paradis par exemple. Il peut s'agir d'un simple être humain comme d'une créature monstrueuse ou bien d'un esprit totalement farfelus et inoffensif. Comme on peut donc le constater, ce qu'il invoque n'est pas une manifestation de son imagination, bien qu'il faille en avoir comme un peu pour avoir de tel rapport avec les différents univers. On ne peut convoquer n'importe qui et n'importe quoi, le nom de la Rose noire est une sorte de confrérie dont les membres qui la constituent portent le nom de « Chevalier de la Rose ». Là encore ce n'est pas un titre auquel il faut accorde beaucoup d'importance, vous ne verrez pas nécessairement apparaître une personne en armure. Comment on fait appel à eux ? En prononçant le nom de l'être souhaité ou bien en embrassant un objet auquel il est lié, parce que oui, le Chevalier est sous contrat. Il faut avoir établi avec lui un certain contact, un certain lien, une promesse par exemple ou bien d'autre. En somme, il faut qu'il vous ait donné son accord pour vous apportez son aide, une fois cela fait, vous pouvez faire appel à lui n'importe quand...(Par exemple, imaginez que A a un contrat avec B, que se dernier se trouve chez lui alors que A est sur son balcon. Il sort sa carte et dépose un baiser dessus, dans la seconde qui suit, B est transporté depuis sa chambre là où se trouve A. Mvoyez ? ) Du coup vous vous demandez certainement comme il a fait pour avoir un lien avec des créatures provenant d'un autre monde n'est-ce pas ? Et bien...c'est u S-E-C-R-E-T. Tout ce que vous avez à savoir c'est qu'il peut invoquer un seul chevalier tout comme plusieurs en même temps, il arrive même par moment, voir même souvent que certains d'entre eux viennent tout seul pour tromper leur ennuie et venir l'embêter. ( ça c'est surtout pour le néko )








Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Pseudo : Tsukasa/Shao
Age : 21 ans
Comment avez-vous connu ce forum ? Top site
Aimez-vous le thème ? J'aime bien, bien que j'ai encore un peu de mal avec le fait que le forum se trouve sur la gauche. Mais c'est original
Code du règlement : Validay...
Qui est sur votre avatar ? Saitou Hajime de la serie Hakuouki Shinsengumi
Autres :





_________________








Dernière édition par Tsukasa Shihomi le Jeu 25 Oct - 9:47, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 12133
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   Dim 14 Oct - 20:12

Bienvenu o/
Pour l'instant, tout est... bien. Perfect. Tout ce que tu veux.
Comme y'a pas grand chose à dire, bon courage pour continuer o/

Merki de ton inscription :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 11510
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   Lun 15 Oct - 7:46

Bienvenue à toi !

Bonne chance pour ta fiche Wink

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   Sam 3 Nov - 17:39

Welcome ♫

Je up un peu, ta fiche est terminée ?
Revenir en haut Aller en bas
Haku Hana
- Lycanthrope refoulée, attention mord -
avatarMessages : 174
The dead's money : 11156
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 17
Localisation : Quelque part on ne sais où

Votre pensionnaire...
Groupe: Sollitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Lycanthropie

MessageSujet: Re: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   Lun 5 Nov - 13:30

Welcome ♥ Tch... C'est pas possible d'écrire autant, avoue-le ! Tu n'es pas humain é.è *entends la respiration de Dark Vador derrière elle : Je suis ton père* répond * Ah bon ?* Naaaaan, bref, je te souhaite vraiment la bienvenue dans ce monde de fou (chose vrai ma foi, mais bon) ♥ En espérant que tu t'en sorte sans trop de séquelle Je suis une méchant fille ♥ Enfin, bonne chance si tu n'as pas fini ta présentation, ce qui m'étonnerais, tout de même x)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-wings.forumactif.com
Inno' Festinius Nero
Serial Killer
avatarMessages : 79
The dead's money : 10904
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 23

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
0/100  (0/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   Dim 25 Nov - 20:06

Herm, herm... Répondre aux questions posées en sachant que tu es passé sur le forum depuis, ça serait vraiment utile mais bon...

Si tu ne donnes aucun signe de vie d'ici Dimanche prochain, ta fiche ira chez les refusées. ET par signe de vie, j’entends un post ou un MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tsukasa Shihomi~ koyoi wasubete derishasu <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations refusées-