Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kusaba Hanabi

avatarMessages : 14
The dead's money : 8968
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 20
Localisation : Une maison dans la rue

Votre pensionnaire...
Groupe:
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Vol, soin, Empathie

MessageSujet: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 16:45


© Saaya.
Kira Hanabi







Nom : Hanabi
Prénom(s) : Kusaba
Surnom : Sasa
Age : 22ans
Date de naissance : 24 novembre
Origines : Japonaise
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel
Sexe : Masculin
Rang : Heal
Clan : Estete










Ma tête et mon coeur
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Qu'est-ce que vous cherchez ? Moi ? Qu'est-ce que je pourrais bien vous apporter ? Vous cherchez du personnel ? Et bien je crois que je suis votre homme. Donc c'est à moi de me décrire.
Qu'est-ce qui est le plus blessant ? Savoir que vous êtes un bon à rien qui rate tout ce qu'il entreprend ? Ou se faire insulter de bon à rien en sachant bien que ceux qui disent cela sont encore plus inutile que vous ? Encore une question que je me pose. Je dois dire que je me pose beaucoup de question, mais je ne les dévoile jamais. Suis-je timide ? Loin de là, vous mettez le pied à côté. Tout simplement parce que je ne veux pas connaître la réponse. La curiosité est un vilain défaut dit-on, alors j'ai oublié de l'apprendre. Je garde ce qui est dans ma tête, dans celle-ci pour ne pas en rajouter dans celle des autres. Et je suis certains que plus d'un aurait l'esprit embrouillé en me parlant.
Beaucoup de personne disent que je suis difficile à berner, parce que mon visage ne représente que le manque de sentiment que me font leurs paroles, mais cela est dû à un manque totale de confiance en moi. Oui, difficile à croire non ? Quand on a honte de soit, on ne le montre pas, et c'est ce que j'ai appris à faire. Je vous expliquerais pourquoi après. Malgré mon jeune âge (Enfin, sauf pour les adolescents), je ne cours pas après les jupe des filles. D'ailleurs, je n'ai jamais pourquoi celles-ci préféraient les garçons qui leur font du mal à ceux qui sont gentil et souvent timide. Peut-être est-ce dans leur gêne. Je ne m'intéresse nullement à elle parce que je sais que l'amour, ça va, ça vient, mais en aucun cas ça ne reste. Je ne suis ni cruel, ni maléfique, ni sadique ni autre chose de ce genre, mais je peux pousser mon réalisme au plus profond pessimiste.
Un calme de mort-vivant, c'est ce que mon père disait quand il venait de me frapper. Pourquoi devrais-je lui montrer de la douleur alors que je m'en suis habitué ? En faite, je le cache, mais la seul chose qui m'effraye c'est, oui la mort comme tout le monde, mais aussi les chats. Pourquoi ? Aucune idée, je suppose que c'est parce qu'il y a beaucoup de légende à propos d'eux. Comme en croiser un noir porte malheur. Et je déteste le malheur. Voilà pourquoi je me dépêche de corriger ceux qui disent que je suis le plus calme au monde. Parce qu'il y a beaucoup de chose qui font naître en moi une rage.
Sur ce, je pense avoir fini. Je crois que je vous ai bien informé sur moi, non ? Si vous en avez pas assez, alors je vais conti...Ah ! Un chat !








Ce que je vois dans le miroir
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



Tu es encore là ? Oui, je te tutoie maintenant, je n'ai pas le droit ? Et bien tu devras faire avec, parce que maintenant que tu me connais tu vas pas t'en tirer comme ça. Bon, tu veux quoi ? Mon physique ? Es-tu aveugle, je suis devant toi. Pour le cv ? Bon, et bien je suppose que je n'ai pas le choix.
Le beau garçon ténébreux qui cache bien le jeu du gentil qu'il est censé incarné, c'est ça que les filles attendent de nos jours non ? La plupart en tout cas. Et bien même si j'ai de long cheveux ébène comme la nuit, cela ne m'empêche pas d'être loin de ce cliché complètement stupide. Excusez moi si j'ai détruis vos rêves. Des fois, mes mèches sont attachés, mais cela seulement dans certains cas. Lorsque je sors ou bien quand j'ai un rendez-vous, n'importe quel genre. Ils laissent, attachés ou non, mes oreilles tranquille, à l'air libre, et cela ne me pose aucun problème. Et si je devais m'y soucier, je n'ai pas à m'inquiéter puisque je ne ressemble pas à Mickey.
Une peau pâle, c'est ce qui s'imprime sur mon visage avec ses paupière à moitié fermés, et non par ennuis. De fins sourcils noir avec l'habitude de se froncer, au-dessus de mes yeux bleus foncés, et ne croyez pas que je suis heureux d'être le possesseur de pupilles de cette "magnifique" couleur, parce que ça ne fait pas de moi un beau gosse. Un nez aux longueurs tout à fait normal, en une légère forme de triangle se pose sur mon visage juste un peu plus haut que mes fines et vierges lèvres. Une menton ni trop long, ni trop court, creuse un long arc pour commencer à tracer les courbes de mon cou.
Celui-ci est long, assez pour que j'ai à plié mon écharpe blanche deux fois pour le couvrir complètement. Mon écharpe ? Elle n'est pas tout le temps blanche, des fois j'en met une rouge, mais ce sont les seuls couleurs qu'on peut voir sur mon cou. Mon corps n'est pas plus musclé que la normal. Je ne suis pas un géant avec des plaquettes de chocolat aussi dur que les montagnes, mais je ne suis pas comme le frêle enfant qui à besoin d'être protégé. Bien que j'ai de petite mains, plutôt faite pour faire le bien que le mal, je sais me défendre. La plupart du temps je ne frappe pas, pas avec mes poings, mais il se peut que je le fasse pour quelqu'un à qui je tiens. Pas grand monde alors.
Passons à la tenu, et là je peux vous dire qu'il y a une diversité hallucinante dans ma garde-robe. J'ai déjà un costume, noir et blanc, tout simple, que je met seulement pour les occasions. Un haut de forme. Ne me demande pas à quoi ça me sert, je n'en sais absolument rien. J'ai une veste noir, plusieurs chemise, toute sorte de chose. Mais le plus souvent, je met un simple kimono noir. Et il n'est pas rare de le voir caché sous une cape blanche. C'était rapide non ?







Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Encore là ? Tu ne me lâche vraiment pas avec tes questions à la noix. La prochaine seras si je suis un super héros avec de super pouvoirs ? Comment ça tu sais déjà que j'en ai ? Et puis tu sais quoi, tu sais tellement chose à mon sujet que je vais te révélé mon histoire.
Tu sais, il y a une légende urbaine venant de je-sais-pas-où, qui à réussi à venir jusqu'à ma maison, à Okinawa. Cette dites légende était un conte pour enfant, que les parents leur lisait pour leur faire peur. Déjà, quel est l'utilité de faire peur à un gamin ? Non sérieusement, va falloir m'expliquer. Bref, je m’égare. Elle disait que le soir venu, une femme-flic (Oui, je sais, encore) est allé chercher des indices sur un présumé coupable dans la forêt. Pourquoi a-t-elle attendu la nuit ? Aucune idée, peut-être était-elle juste accro à l'adrénaline. Ce n'est pas mon problème. La suite est un peu moins "normale". Dès qu'elle trouva une feuille écrite de la main d'un témoin, elle a commencé à sentir la respiration de quelqu'un dans son dos. Mais personne n'était là, elle avait beau se retourner, personne. Puis elle trouva une bague, elle appartenait à la femme de la victime.
Et c'est à ce moment là précis, juste lorsqu'elle glissa ce bijou dans sa poche, qu'elle aperçu dans son dos un homme. Il était à une vingtaine de mètres derrière elle et ne bougeait absolument pas. Seul son visage blanc comme un cul de poule sortait de l'ombre. Elle avait beau lui dire de s'identifier, cela ne servait à rien. Alors, malheureusement pour elle, elle décida de se rapprocher de lui. Lors de sa marche, elle marcha sur une peluche. Elle était tâchée de sang. Et dès qu'elle se redressa, l'ours en main, l'homme était encore plus prêt d'elle, d'au moins dix mètres à présent. Elle pointa son arme vers lui, mais à peine avait-elle eu le temps d'appuyer sur la gâchette que...
Le soir même, un paysan ne retrouva que la plaque, les habits et l'arme de l'agent. Qu'est-ce qu'il y a à voir avec mon histoire ? Et bien, c'est que je suis la preuve vivante que cette histoire n'est pas un conte, n'est pas à moitié vrai, n'est pas basé sur des faits réel. Elle est réelle

Bon, commençons par le commencement. Je vivais dans une famille ni trop riche, ni trop pauvre. Mes parents s'entendaient à merveilles, c'était les deux amants les plus beaux que je n'avais jamais vu. Quoi ? J'étais un gamin à l'époque, j'étais moins froid qu'aujourd'hui. Mais quand j'avais dix ans, un vendredi, ma mère disparu sans laisser de trace, ce qui rendit mon père énormément triste. Bon, pas au point de mettre fin à sa vie, mais assez pour le faire sombrer dans l'alcool et l'obliger à tabasser son fils tout les jours. Mais passons. Alors qu'un vendredi, et oui encore, je rentrais de mon dernier cour avant les vacances, j'espérais quelque chose pour ne pas rentrer et me faire frapper. Malheureusement, ce fut d'espérer qui me mit dans un pétrin pas possible. Rien que devant le long chemin de gravier allant vers ma maison, je savais qu'il se tramait quelque chose, parce que la police japonaise avait garé leur véhicules. Et quand je fus chez moi, mon père était en train d'être emmené au poste. Je fus ensuite interné dans une maison pour orphelin, sachant très bien que je ne l'étais pas.
Je vous passe les sept ans et 10 mois passé dans cet internat. En effet, à mon adolescence, j'avais déjà fait beaucoup d'étude, ce qui me servait à rien (sauf le Kendo qui était pour moi ma discipline préféré) vu que je voulais faire une chose bien particulière. Je voulais devenir jardinier dans une école, ou bien fleuriste dans un grand magasin. Les études n'avaient fait que retarder ce moment. Mais un autre évènement que j'attendais de pieds ferme venait doucement. Le jour de ma majorité et en parallèle celui de ma sortie ! Devais-je être heureux et malheureux en sachant que mon père devait toujours croupir en prison ? Je ne m'en rappelle plus. De toute façon, je n'arriverais jamais à m'en soucier. Parce que le vendredi 13 du mois, j'eu vraiment pas de chance.
Des amis à moi m'avait dit :"Hey, le jardinier ! (Parce que oui, c'était mon surnom) Viens, on va dans la forêt ! Il parait qu'une femme à été tué et on veut voir ça." Et comme d'habitude, je les ai suivit. ils ont de bonnes idées d'habitude. Mais pas là. Parce qu'en cherchant cette fameuse femme, nous sommes tombés sur une peluche. Un ourson, et mes potes ont commencés à se moqueur de la petite ou du petit garçon qui l'avait perdu. Ils ne le sentaient peut-être pas ces deux couillons, mais j'avais l'impression qu'on respirait sur mon épaule. Pourtant je ne fis pas confiance à ma peur. Nous marchâmes, longtemps, mais j'avais toujours cette sensation d'être espionner, je me retournais mille et une fois sans trouver qui que ce soit. Puis un de mes amis me fit remarquer qu'une feuille était cloué à un arbre, et ils commencèrent à la lire à haute voix alors que je regardais dans tout les sens, apeuré. Puis, dès qu'ils eurent fini, j'aperçu un homme vêtue de noir, au fond de la forêt. Il n'avait pas de visage ! ses longs bras étaient déformés d'au moins un mètre. Il était assez loin. Mais dès que mes amis le virent, ils partirent en courant. Sauf que l'un marche sur une bague. Il la ramassa et reprit sa course. Je les suivait moi, j'avais peur de rester seul. Mais dans un virage, une main empoigna un de mes potes fermement par l'épaule de le fit disparaître dans les buissons. Poussés par la peur, le dernier ami qui me restait et moi courions comme des fous, avant que celui-ci trébuche et se fasse traîner par un bras parmi les feuilles. J'avais peur, je courais grâce à elle. Et je croyais aussi que c'était la peur qui faisait soulever les pétales de roses autours de moi. Et dès que je fus tiré à mon tour dans la forêt, mon bras fut lacéré. Il me le coupa presque. D'un coup de pied, je réussi à partir, évitant les deux cadavres de mes amis. Et dès que je fus sortit, je regardais l'homme devant la forêt, il ne mettait pas le pied dehors, sa tête sans visage était tourné vers moi, comme s'il essayait de me dire quelque chose.
Je réussi à changer d'attention, préférant regarde mon bras marqué de quatre énorme griffe qui faisait tomber du sang sur le sol. C'était les pétale qui était collé à ma peau. Ils étaient blanc, et devenaient peu à peu rouge avant de s'envoler et de me montrer mon bras, guérit. Je rentrais à l'orphelinat, retournant dans ma chambre. C'est à ce moment que je me suis dis que je serais aussi froid que la mort, que mon visage serait aussi froid que la mort. Et j'ai essayé de devenir le jardinier le plus qualifié de tout les temps. Moi qui voulais oublier ce vendredi horrible, ce ne fut pas gagner. Parce que, alors que je jardinais chez un employeur, un vendredi, le facteur déposa une lettre. Et à ma grande surprise, elle était pour moi. C'était pour me dire qu'une école, pas très loin, cherchait du personnelle. Je me disais que ça valait le coup. Oh moins, je ne serais pas plongé dans l'irréel et les affrontements....Non....










Ma puissance
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





"Si on devait voler, Dieu nous aurait fait avec des ailes"
Mais je dirais qu'il a oublier de me faire comme les autres. Je ne peux certes, pas voler comme un oiseau ou comme un aigle, mais je peux marcher dans les airs. Et j'en vois déjà qui commencent à m'envier, mais sache toi qui lit ça que ce n'est pas sans conséquence. En l'air, je ne peux utiliser aucun autre pouvoir sinon je m'écrase. Pourquoi ? Bah va demander au seigneur.

"Un monde est tout le temps mené à la destruction, par le peuple ou par lui-même."
Et c'est comme cela que marche le monde. Sauf que mon monde à moi le sait déjà. Et il sait aussi quand il doit rendre l'âme. Il se créé tout d'abord dans une farandole de pétale de rose qui forment peu à peu un dôme, une bulle. Puis les pétale se posent sur les blessure et les soignent. Et si vous trouvez cela trop fort, sachez que les blessures que je soigne sont directement imposé à mon corps. Encore envieux ?

"Je ne fais pas de mal, je suis là en cas de coup dur, qui suis-je ?"
Je le sais bien. On dit souvent qu'il faut savoir se battre sans pouvoir pour survivre, et d'autres disent que le combat est inégale sinon. Je n'ai aucun pouvoir de combat, est-ce que ça à l'air de me déranger ? Voici l'un de mes pouvoirs préféré, parce qu'il me sert si souvent. Je n'appellerais pas cela du soin, je ne lui donne pas de nom en général. Mais la plupart des gens appellent ça de l'empathie.






Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Pseudo : Max
Age : 15ans
Comment avez-vous connu ce forum ? Top site !
Aimez-vous le thème ? Ouesh !
Code du règlement : Ne fais pas confiance au premier venu
Qui est sur votre avatar ? Byakuya Kuchiki
Autres :





_________________



Dernière édition par Kusaba Hanabi le Ven 26 Oct - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Baravon

avatarMessages : 102
The dead's money : 9249
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 27

Votre pensionnaire...
Groupe: Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Contrôle de son sang

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 16:50

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Razz

_________________



Spoiler:
 

Médaillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 17:13

Bienvenue, merci de ton inscription ^^ (cha fait plaisir, une inscription, oui oui...)

Bon courage pour ton histoire, tout est super pour l'instant !

Au plaisir de se rencontrer sur la cb ou en rp ! ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Kusaba Hanabi

avatarMessages : 14
The dead's money : 8968
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 20
Localisation : Une maison dans la rue

Votre pensionnaire...
Groupe:
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Vol, soin, Empathie

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 17:22

Merci Very Happy
Super ? Ah bah c'est cool ! Moi qui m'inquiétais ! Bon, je devrais avoir fini mon histoire dans pas longtemps ^^ (Pas longtemps = Ce soir !)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 17:25

Oky d'acc ! ^^

Au fait... Je pourrais te poser une question ? *^*

[Ah savoir : comment tu as fais le cadre sur le vava de la présentation ? *^* L'est trop beau ! >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Kusaba Hanabi

avatarMessages : 14
The dead's money : 8968
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 20
Localisation : Une maison dans la rue

Votre pensionnaire...
Groupe:
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Vol, soin, Empathie

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 17:33

Tu peux oui xD.
[ Heu.....Ce n'est pas moi qui l'ait fait ^^, je préfère le dire parce que je n'aime pas m’attribuer le mérite des autres. Je l'ai trouvé sur google x) ]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 17:51

[Oky oky ^^ En fait je sais pas si t'es au courant pour l'histoire de tout ce qui est plagiat. Je comprends que tu ne voulais pas faire mal, mais la plupart des gens prennent mal le simple fait de s'être fait prendre leur création. Le second gros problème c'est que c'est une création signé, donc réservée. Je pense donc que si tu n'en es pas le créateur, il vaudrait mieux que tu l'enlèves ou que tu trouves le proprio' pour lui en parler :3 (sauf si c'est déjà fait x)) Vraiment désolé mais je n'aimerais pas que tu t'attires et aussi que tu en attires à tout le monde pour un simple vava :3 Voilà, c'était le message de la fille qui s'était déjà, à tord, fait accusée de plagiat et qui en avait souffert,
La fonda, Kya /SBAFF/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Kusaba Hanabi

avatarMessages : 14
The dead's money : 8968
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 20
Localisation : Une maison dans la rue

Votre pensionnaire...
Groupe:
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Vol, soin, Empathie

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 18:15

Oki ! Désolé du problème ! Je vais me faire un nouveau avatar ! Rien qu'à moi cette fois :3 (J'aurais du y penser ^^).
Voilà, c'est fait et....
TERMINE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 18:21

Merki, en plus superbe vava ^.^

Je laisse Kazuki te valider, il y tient XDDDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 9703
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   Ven 26 Oct - 18:29

Bon, bon...

Tout est parfait donc je te valide et te souhaite la bienvenue chez les Estate! o/
Un jardinier, ce sera, ma fois, absolument parfait pour nous... Étant donné qu'on risque d'en avoir besoin...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kusaba Hanabi - Savoir mettre de l'eau dans son vin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01.01/29.C.Chicago - Mettre les petits plats dans les grands...
» Mettre de la musique dans la signature depuis Youtube
» TUTO : Mettre une barre Youtube dans sa signature
» (Elizanna) Parfois il faut savoir mettre sa fierté de côté
» Pour devenir partenaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-