Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Cassie Elder [ Fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassie Elder

avatarMessages : 21
The dead's money : 8934
Date d'inscription : 03/11/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Shield of Suffering / Exchange of Suffering

MessageSujet: Cassie Elder [ Fini ]   Sam 3 Nov - 18:59


© Saaya.
Cassie Elder







Nom : Elder
Prénom(s) : Cassiopée
Surnom : Cassie
Age : 16 ans
Date de naissance : 18 décembre
Origines : Japonais ( Ma mère était une japonaise et mon père un anglais, j'ai pris le nom de famille de mon père, et j'ai reçu un prénom anglais, ce qui explique pourquoi mon prénom et mon nom de famille ne sont pas très japonais... )
Orientation Sexuelle : Bi' à forte tendance Hétéro'
Sexe : Fille
Rang : Defender
Clan : Hell










Mentalité.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Bon, mon caractère. Ca pas être facile de me décrire, mais puisqu’il faut vraiment le faire, autant me jeter à l’eau tout de suite…

S’il y a bien une chose qu’il faut retenir de moi, c’est que je suis au premier abord extrêmement timide. Quand je rencontre une personne, j’ai tendance à ne pas parler et à rester un peu à l’écart, à ne jamais faire le premier pas dans une relation. Mais ma tendance à accorder trop facilement ma confiance à autrui me permet de rapidement devenir plus enjouée et bavarde. Ainsi, certains peuvent me voir tout tranquille, calme, silencieuse… puis me revoir avec d’autres personnes et découvrir une nouvelle facette de ma personnalité ; une fille pleine de gaieté, d’énergie et d’optimisme. Mon profil psychologique se résume principalement à ce que je viens de vous dire, mais il est possible de citer encore beaucoup de mes traits de caractère.
Par exemple… Il ne serait pas étonnant de me voir trébucher, casser un objet, me heurter à des gens très fréquemment. En effet, je suis extrêmement maladroite, au point d’être capable de tomber sur un sol totalement plat, ou d’avoir une seule seconde d’attention pour foncer dans un malchanceux qui passait par là. C’est pour cette raison que je dois souvent m’excuser… et tantôt être simplement pardonnée par les plus gentils, tantôt devoir une dette aux plus sadiques… D’ailleurs, c’est à cause de mon manque de caractère que je finis souvent par m’attirer des ennuis, je ne sais pas dire non, et je ne me défends pas assez. Si on me critique, je n’essaierais même pas de riposter… au mieux j’ignorerais royalement la personne fautive. Et, étant assez susceptible, il n’est pas rare de me retrouver seule dans un coin à verser quelques larmes à cause de quelques paroles m’ayant touchée.
Hmm… que dire d’autre ? Avec mes amis, je suis… différente. Enjouée, naïve, et tout ce qui va avec, vous l’aviez compris. Mais je deviens aussi extrêmement loyale et protectrice, je serais incapable de faire du mal à un proche. Et si quelqu’un ose le faire, il fera partie des très rares élus à m’avoir vu en colère et prête à me rebeller et à le battre. Et autant le dire, je fais très mal quand je m’y mets… Eh oui, l’amitié est très importante pour moi. Au point que j’en deviens jalouse et possessive quand je vois quelqu’un s’approcher trop près d’un ami à moi… Dans ce cas-là, même si je ne vais pas directement dire à la personne concernée de s’éloigner de mon ami, je vais malgré tout beaucoup l’espionner pour voir si ses intentions vis-à-vis de mon ami sont bonnes ou mauvaises…

Ah, et une petite chose à préciser : quand j’ai besoin de me défouler, j’attends d’être seule, dans un endroit bien isolé pour vaquer à mes…occupations. Quand je dis occupation, je parle principalement de la musique, même si cela peut parfois concerner aussi un ‘pétage’ de câble pur et simple. Alors ne vous étonnez pas si vous vous retrouvez un jour dans un lieu où vous avez l’impression qu’il y a eu une bataille féroce… ce n’est que moi.
Bref, je retourne à la musique. Eh oui, la musique. Je ne parle presque jamais de ce loisir que j’aime tant, mais je le pratique presque tout le temps, du moins dès que j’ai du temps libre… En effet, je joue de la guitare, pas de la guitare électrique hein, juste de la guitare classique. Je n’aime pas trop le son de la guitare électrique, en fait.







Physique
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



Côté physique maintenant. Eh bien… la prochaine chose qu’on verra chez moi, c’est que je suis assez petite. Après tout, mesurer 1m56 à 16 ans, c’est un peu dur pour moi. Disons que ma croissance est un peu en retard par rapport à celle des autres filles… et ça se voit également dans mes formes, disons…presque inexistantes. Et mon habitude à porter des vêtements un poil trop grand pour moi n’aide en rien de ce côté-là.
Et, en accord avec ma taille, je possède une apparence assez enfantine. Les traits de mon visage sont fins et un poil trop expressif, ma peau est claire… Bref, c’est un peu l’archétype de la petite fille vieille d’une dizaine d’années. Et mes grands yeux noisette me donnant un air naïf et innocent n’aide en rien ! Enfin… je ne pourrais jamais changer…et puis, au fond, dans le genre gamine adorable je suis plutôt pas mal… Mais ce n’est évidement que mon avis, je suis sûr que certains garçons peuvent également me trouver affreuse… J’espère que ce n’est pas le cas… haha…
Bon, je me reprends, on parle pas de comment les garçons me trouvent mais de mon apparence. Passons donc à mes cheveux. Ils sont assez lisses, du moment que je les coiffe correctement et de couleur châtain, avec quelques beaux reflets roux à la lumière du soleil. Je les laisse la plupart du temps détachés, mais il m’arrive de les mettre en queue de cheval lors des journées d’été.

Bon, côté vestimentaire. J’ai tendance à porter des habits assez mignons, mais qui ont tous un point commun. Ils ont des manches trop longues pour moi. Pourquoi ? Eh bien… régulièrement, on peut voir des coupures tout le long de mes deux bras, et pour le cacher, pas d’autre choix que de prendre des vêtements à manches longues ! Je ne vous raconte pas le calvaire en été, mais bon… Je ne voudrais pas qu’on me prenne pour une dégénérée mentale, surtout que ce n’est pas ma faute si j’ai ces cicatrices moi ! M’enfin, c’est une longue histoire ça… Alors je préfère rester sur le sujet des habits. Mais comme je n’ai rien d’autre à ajouter… hum… Eh bien je ne vais rien dire d’autre.







Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Mon histoire… Ce n’est pas toujours facile de raconter son histoire, mais je vais essayer de vous faire un bon résumé de ma vie. Il y aura également certains passages de ma vie que j’arriverais sûrement à vous raconter avec plus de détails, car ils en existent bien évidement qui m’ont plus marqué que d’autre, mais peu importe... Vous verrez bien au fil des lignes.

Je suis née au Japon, d’une mère japonaise et d’un père anglais. J’ai pris le nom de famille de ce dernier, tandis que ma mère décida de mon prénom ; Cassiopée. Un peu long, et peu courant comme prénom, raison pour laquelle je me présente simplement comme étant Cassie. Puis, ça sonne mieux, vous ne trouvez pas ? Enfin, là n’est pas la question. Reprenons donc à ma naissance. Mes parents, qui attendaient depuis longtemps d’avoir un enfant, étaient au comble de la joie. Ils me chouchoutaient, me comblaient de cadeaux… Bref, les premières années de ma vie se passèrent dans le bonheur pour moi. Ma mère me dorlotait, et mon père m’apprenait à jouer de la guitare, instrument auquel il jouait divinement bien. Il m’avait même offert une guitare à moi toute seule, d’ailleurs ! Et à côté, il me permettait de prendre des cours de musique, pour apprendre à mieux en faire. Le bonheur total, en somme !
Du moins… jusqu’à mes six ans. La sœur de ma mère mourut dans un accident de voiture. En quoi ça me concernait, vous demandez-vous ? Eh bien… Ses deux fils, et donc mes cousins, furent confiés au soin de mes parents. Ces derniers avaient acceptés de s’occuper d’eux le temps que tout rentre dans l’ordre pour mes cousins. Ils arrivèrent donc quelque temps après dans notre maison…

Souvenir I:
 

Et ce petit souvenir n’est qu’une infime démonstration de ce que mes deux cousins étaient capables de faire… Une véritable torture ! Le matin, ils venaient sauter sur mon lit à cinq heures pour me réveiller, ils me donnaient une tape dans le dos quand je buvais un verre d’eau ( j’ai bien failli mourir une centaine de fois à cause de ça… ), et encore tout pleins de petites choses dans ce genre, des petites choses qui font que ma vie est devenue un enfer ! Et le pire, c’est qu’ils le faisaient bien derrière mes parents, et à chaque fois que je venais me plaindre à eux, ils me disaient « leur mère est mort Cassie, soit compréhensive… » ! Eh bien, ils ont drôlement l’air malheureux ces deux-là, à toujours se faire des fous rires lorsqu’ils me font de mauvaises farces !
Plusieurs jours passèrent de cette manière, l’Enfer sur Terre, en somme. Pour me défouler, et me changer un peu les idées, je décidai de m’entraîner sur un morceau de guitare. C’était un bon moyen de me calmer, et j’en avais actuellement vraiment besoin. Je m’en souviens encore, je jouais « pirate des caraïbes ». J’avais mis à peu près un mois avant de le maîtriser correctement, mais mes efforts avaient payés. Et depuis, c’était l’un de mes morceaux préférés. Et comme j’aurais dû m’y attendre, mes cousins n’ont pas tardé à rappliquer. Mais contrairement à ce que je croyais, ils n’ont rien dit, rien fait. Ils m’ont simplement regardé jouer, avec un air fasciné et mélancolique à la fois. Puis, quand j’eus fini mon morceau, ils sont partis, simplement. J’avais eu l’impression d’avoir vu de véritables fantômes. Le soi-même, j’avais raconté cet étrange évènement à ma mère, qui avait rigolé doucement avant m’expliquer. En fait, la sœur de ma maman jouait très souvent de la guitare, c’était sa passion. Et c’était lors d’un concert très attendu que ma tante avait rencontré mon père, et ils étaient devenus très amis par la suite, grâce à leur passion commune pour cet instrument. Et c’était en invitant mon papa chez elle que mes parents s’étaient rencontrés. Je comprenais mieux pourquoi mes cousins avaient réagis ainsi… Ma tante avait dû leur jouer régulièrement des musique à la guitare, et le fait que moi j’en joue avait dû leur rappeler des souvenirs. Ce qui pouvait éventuellement expliquer leur humeur massacrante ce même soir, lorsqu’ils semblaient s’être remis de leur émotion.
Le lendemain, Souta et Loki me réveillèrent comme d’habitude, en sautant avec force sur mon lit. J’avais l’impression d’être allongée sur un trampoline, avec ça. Enfin, le plus surprenant fût que quand je fus plus ou moins réveillée, ils me dirent, sur un ton qui ne souffrirait aucunes répliques « apprends-nous à jouer de la guitare ! ». Phrase qui eut le don de bien me réveiller. Bon, vous imaginez bien que, pour une fillette de six ans, ce n’était pas aisé d’apprendre à des garçons plus grands qu’elle à jouer de la guitare. Mais j’essayais malgré tout, et ils semblaient que ces deux-là s’en sortaient plutôt bien. Je supposais que c’était une bonne chose pour eux. Pourtant, le plus surprenant était leur gaieté lorsqu’ils jouaient de la guitare, c’était comme s’ils changeaient totalement de personnalité. C’était juste incroyable, mais je ne faisais aucunes réflexions là-dessus. Ils seraient sûrement devenus d’une humeur massacrante si j’avais fait ça.

Sept ans passèrent avec mes cousins. Oui, sept ans. Avec le temps, je finissais presque par croire que mes parents avaient signé un contrat d’adoption sans m’en parler…Enfin. Côté musical, je continuais de faire de la guitare, apprenant à la fois de mon père et en cours de solfège ( soi-disant passant, ces cours étaient d’un ennui profond… ). Souta avait lui aussi continué sur la guitare, non pas classique mais électrique. Et Loki, quant à lui, avait finalement choisi la voie du piano, bien que je l’aurais mieux vu avec une batterie tel que je le connaissais…
Côté étude, tout se passait bien pour mes cousins. Pour moi… Eh bien… ça posait quelques problèmes. Excepté en sport et en musique, j’avais de sales notes. Et j’avais bien failli me faire virer du collège de nombreuses fois à cause de cela. Mais chaque fois que je frôlais cette sentence, Souta et Loki s’en mêlait : ils me faisaient réviser eux-mêmes, à la manière d’un sadique martyrisant son torturé favoris…Et bien évidement, mes parents n’y voyaient que du feu, me disant de prendre exemple sur eux. Rah, je vous jure, c’était vraiment énervant quand ils disaient ça, vous n’imaginez pas à quel point ! Mais comme je ne pouvais rien y faire, je me contentais de m’enfermer dans ma chambre, puis de jouer de la guitare. Et depuis le temps, je m’étais sacrément améliorée, ce qui était logique au fond. Et, lors des jours où mes cousins semblaient de meilleures humeurs, ils nous arrivaient de passer un peu de temps ensemble, en particulier pour jouer des musiques tous les trois. Dans ce cas-là, soit Souta prenait une guitare classique, soit je prenais une guitare électrique. Car mélanger ces deux types de guitares ne donnaient pas franchement un très bon son…
Et c’est dans cette période de ma vie, pourtant tranquille, que je découvris mon Pouvoir…

Souvenir II:
 

D’un commun accord, Souta et moi avons décidé de ne pas parler de cet évènement à qui que ce soit. Ce dernier m’avait ramené à la maison en me portant sur son dos, puis s’était occupé de mon étrange blessure au bras. Autant dire que c’était la première fois qu’il était aussi gentil avec moi. Enfin, gentil… en fait, il ne prononçait pas un seul mot. Mais ce silence était bien plus facilement supportable que lorsqu’il essayait de me mettre de mauvaise humeur à travers des phrases pas très sympathiques.
Puis, j’ai beaucoup réfléchi à ce qui s’était passé cette soirée là. Mon cousin avait parlé d’un bouclier… J’avais été blessée au bras… Non, tout cela ne collait pas. Nous aurions dû mourir, ce soir-là. Quelque chose clochait. Et pour découvrir ce qui se passait, je devais essayer de me mettre à nous en danger, sans pour autant risquer ma vie. Ce n’était pas très facile… Pourtant, une idée finit par venir. Un matin, je me réveillais bien plus tôt que d’habitude. Je me faufilais dans la chambre de Loki. J’ouvrais brusquement les volets, et me mis à sauter sur son lit en poussant de grands cris. C’était un acte suicidaire que je faisais là, en fait. Et j’étais déjà capable de sentir les ondes noires de mon cousin s’élever dans l’atmosphère, tandis que je commençais déjà à m’enfuir. En sortant de la chambre, je vis déjà un coussin voler près de ma tête. *Ca commence* pensais-je alors. Quelques minutes plus tard, mon cousin me courrait après avec une mine furieuse, en me lançant tout se qui passait tout sa main ; vaisselle, coussins, horloge, et j’en passe… Puis, à un moment, il prit une assiette et la lança pile dans ma trajectoire. Je m’apprêtais à me la prendre en pleine figure, et me remémorais à cet instant la voiture fonçant vers moi. L’effet fut immédiat. Un bouclier fut créé, et au moment où le projectile entra en contact avec la barrière, une petite onde de choc s’en échappa, et l’assiette tomba par terre, brisée. En quelques secondes, je sentis une douleur aiguë dans mon bras, et le regardais aussitôt. C’était… comme si un couteau était planté dans ma peau et qu’il m’infligeait une blessure. C’est depuis ce jour que je compris. Le bouclier, c’était moi qui l’avais créé. J’avais un Pouvoir.
Bon, évidement, il me fallut ensuite m’expliquer auprès de Loki, qui demanda alors des explications à propos de ce soir où nous avions failli mourir. Finalement, tout le monde se retrouvait au courant pour mon étrange Pouvoir, sauf mes parents. J’avais trop peur de leur réaction, de ce qu’ils diraient. Et s’ils me prenaient pour un monstre ? Non, il valait mieux éviter de tout leur révéler… Quant à la réaction de mes cousins, elle fut…comment dire…positive ? Il ne cessait de me demander de recommencer à créer ce bouclier, un peu comme des gamins fasse à un tour de magie. C’était un peu fatiguant à force, mais il fallait voir le bon côté des choses : je m’améliorais, et commençais à mieux contrôler ce Pouvoir.

Et puis vint mes seize ans. Très peu de choses avaient changé pendant ces années, si ce n’était que j’apprenais à mieux contrôler ‘Shield of Suffering’. Je m’étais d’ailleurs servie assez souvent de ce Don pour me protéger des incidents de la vie, mais aussi pour protéger mes cousins… et parfois même mes parents. Seulement, ces derniers ignorant ce dont j’étais capable, ils mettaient l’évènement sur le coup de la chance. J’étais un peu leur ange gardien, et j’en étais fière. Seulement, pour cacher ce Don, je dus me résigner à porter uniquement des habits à manches longues, pour camoufler toutes les cicatrices qui couvraient mes bras. Je mourrais de chaud en été, certes, mais il valait mieux faire ça plutôt que de subir un interrogatoire forcé à propos de ces blessures.
Et vint ce jour. Celui que je n’aurais jamais voulu vivre, ni voir arriver. Mon père et moi faisions une petite promenade jusqu’à la bibliothèque, pour y emprunter des livres. En chemin, nous passâmes par une rue assez fréquentée, dont l’un des bâtiments étaient en travaux. La grue miniature souleva une barre de fer, qui devait peser au moins quelques centaines de kilos. Lentement, elle passa par-dessus nous, puis… La machine se bloqua soudainement, trop soudainement. Cet arrêt trop brusque fit chavirer la barre de fer, qui chuta vers moi et mon père à une vitesse folle. N’ayant pas le temps de m’écarter, voir même d’écarter mon père de là, j’usais de mon Pouvoir. Le bouclier arrêta la poutre, et je sentais déjà une nouvelle blessure se tailler dans mon bras. Je n’avais jamais arrêté à tel poids avec mon Don… raison pour laquelle la cicatrice de cette fois-là s’enfonça profondément de ma peau, provoquant une grande douleur.
Beaucoup de gens furent témoins de la scène, malheureusement pour moi. Mais la foule qui se regroupa autour de moi et mon père n’arrêta pas ce dernier pour me ramener illico presto à la maison et me mitrailler de questions. Il hurlait presque, me demandant ce que j’avais fait, depuis quand je savais faire ça, s’il je fréquentais des gens « comme moi »… Mes cousins, alertés par le bruit, arrivèrent à leur tour, intrigués. En voyant la scène, ils n’osèrent pas vraiment intervenir. En effet, même si mon père savait se montrer adorable, quand il était en colère, c’était une véritable furie pendant plusieurs semaines, impossible à calmer.

Et c’est dans cette colère que mon père influença ma mère à m’envoyer loin d’eux, « pour leur bien », d’après ses thermes. Et moi, j’étais incapable de faire quoi que ce soit pour les en empêcher. Mais Loki et Souta parvinrent malgré tout à influencer quelque peu mon géniteur, en l’incitant d’abord à attendre un peu avant de prendre une décision. Comme cela ne marchait pas, ils décidèrent de trouver un internat qui pourrait « m’aller ». C’est ainsi qu’ils vinrent me réveiller en pleine nuit pour rechercher un internat qui pourrait me convenir avec moi, pour ainsi en parler à mes parents le lendemain matin. Densetsu-Tekina Senso fut finalement l’établissement choisit. Et, comme convenu, mes cousins me donnèrent un petit coup de main pour influencer mon père. Ce dernier, trop en colère pour vérifier quel genre d’internat c’était, et trop pressé de se débarrasser de moi. D’ailleurs, je ne me souvenais pas que mes cousins aient jamais été aussi gentils avec moi. Ca me touchait de savoir qu’il y avait au moins deux personnes capables de me comprendre dans cette famille.
C’est ainsi que j’arrivais, à peine quelques jours après l’incident, dans ce lieu tout nouveau pour moi.

Souvenir III:
 

Après ça, le garçon m’expliqua que je venais d’entrer dans le clan des Hell, et me fournit quelques plus amples informations à propos de cet internat. Ainsi, je découvris que quatre clans se faisaient la guerre, et que je venais naïvement de me faire prendre dans leur piège pour forcer les nouveaux à intégrer les clans. Il me précisa aussi, au cas où je voudrais quitter le clan, que tous ceux qui faisaient cela étaient voués à la mort. Et avant que je puisse lui demander ce qu’il voulait dire par là, il partait déjà. Hmm. Autant dire que cette nouvelle vie ici risquait d’être forte en émotion…







Pouvoirs
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Shield of Suffering

« Ma souffrance sera ton bouclier »

Mon premier pouvoir, celui que je contrôle le mieux, est le Shield of Suffering, traduit en ‘bouclier de la souffrance’. Le principe est simple : je crée un bouclier transparent, qui ne se brisera que lorsque je le désirerais. Seulement, chaque fois qu’un coup est porté sur ce bouclier, une coupure longue d’environ dix centimètres se taillera sur un de mes deux bras. Plus le coup porté sera puissant, plus la coupure sera profonde et douloureuse. Ainsi, si trop de coups sont donnés au bouclier et que je ne le brise pas moi-même, je peux perdre l’usage de mes bras, voir pire, me vider de mon sang si les coupures, semblables à celles faite par un couteau, sont trop profondes. De même, les dégâts qui me sont donnés sont proportionnels à la taille du bouclier, autre facteur assez embêtant quand je dois protéger quelque chose de très grand…



Exchange of Suffering

« Si je ne peux te protéger, laisse-moi au moins souffrir à ta place »

Lorsqu’un ennemi use d’un de ses Pouvoirs pour attaquer quelqu’un d’autre que moi, et seulement à ce moment, je peux activer Exchange of Suffering. Cela me permet de prendre toutes les souffrances dues des dégâts de l’attaque à la place de la cible de base. Cela signifie que la personne ciblée prendra malgré tous les dégâts physiques, mais ne ressentira aucune douleur car c’est moi qui les lui aurait « prise ». Je dois faire attention à bien utiliser ce Don, car une fois que j’ai « prise » la douleur d’autrui, je suis la seule à souffrir, et ce, jusqu’à ce que les blessures physiques de la cible aient complètement disparu, sachant que la douleur sera constante et ne baissera pas en intensité. C’est pourquoi je n’utilise que rarement ce Pouvoir.






Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Pseudo : Cassie
Age : 14 ans
Comment avez-vous connu ce forum ? Top-site !
Aimez-vous le thème ? J'adore ^^
Code du règlement : Validé par Aya
Qui est sur votre avatar ? Hirasawa Yui | K-ON
Autres : /






Dernière édition par Cassie Elder le Lun 5 Nov - 18:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Cassie Elder [ Fini ]   Sam 3 Nov - 19:06

Bonjour ('fin là c'est bonsoir nan ? x)) et bienvenue ! *^*

Tout d'abord... Merci de t'être inscrite ! Écoute ta présentation est superbe pour l'instant, donc je te laisse continuer ^^ Bon courage en tout cas ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Haku Hana
- Lycanthrope refoulée, attention mord -
avatarMessages : 174
The dead's money : 9491
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 16
Localisation : Quelque part on ne sais où

Votre pensionnaire...
Groupe: Sollitaire
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Lycanthropie

MessageSujet: Re: Cassie Elder [ Fini ]   Dim 4 Nov - 10:09

Welcome ♥.♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-wings.forumactif.com
Cassie Elder

avatarMessages : 21
The dead's money : 8934
Date d'inscription : 03/11/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs: Shield of Suffering / Exchange of Suffering

MessageSujet: Re: Cassie Elder [ Fini ]   Lun 5 Nov - 18:20

Merci merci ! =3

Bon ben voilà, je vous annonce que j'ai terminé ma fiche ! N'hésitez pas à me dire si des choses ne vont pas, et tout ça... Je tiens aussi à préciser que j'ai un peu bâclé la fin de l'histoire, j'avais plus trop d'inspiration pour ça, donc j'espère que ce sera pas trop grave...
Et d'avance, désolée pour les fautes !

_________________

Vous étiez ma vie comme la nuit et le jour
Vous deux, nouez, filiez ma parfaite famille
Un matin ils m'ont condamnée à partir
Je vous laisse, adieu


Cassie pendant l'évent:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémisia Dariès

avatarMessages : 87
The dead's money : 9095
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 20

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Donne vie aux objets, Contrôle des roses, Double apparence, Contact avec les fantômes et possession, Vie prolongée

MessageSujet: Re: Cassie Elder [ Fini ]   Lun 5 Nov - 20:29

C'est embêtant... j'ai rien à redire sur ta fiche... Zut

Bref ! Super fiche que j'ai l'honneur de validée !!! Bienvenue la naine chez les Hell hihi !!


_________________


Couleurs paroles :
   
Misia
Purple
Elef
Brown
Jean
Red
Hitomi
DeepPink
Mauvais esprit
Black

Spoiler:
 

Les esprits à ses côtés:
 

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Cassie Elder [ Fini ]   Lun 5 Nov - 21:19

<3

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cassie Elder [ Fini ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cassie Elder [ Fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'envie de la revoir || [Pv Cassie ]
» CASSIE FEMELLE X CANICHE 8 ANS BETHUNE (62) - ADOPTEE
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» Le début des ennuis [PV Cassie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-