Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémisia Dariès

avatarMessages : 87
The dead's money : 9245
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 20

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Donne vie aux objets, Contrôle des roses, Double apparence, Contact avec les fantômes et possession, Vie prolongée

MessageSujet: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Dim 4 Nov - 21:08

Un temps maussade, le soleil pointait le bout de son nez entre deux averses mais pour ma part je ne voyais que cette pluie qui allait un peu avec mon humeur. Quoi que, je ne sais pas si le temps pouvait vraiment définir la situation dans laquelle j’étais. J’ignorais tout sur ces clans bidons mais maintenant je savais que je faisais partit de l’un d’eux, les Hell pour qui je devais espionner un autre clan les Estate mais à quoi ça rimait tout ça ? Est-ce que c’était vraiment des clans ou juste des groupes qui avaient prit la grosse tête et est-ce qu’il y en avait que deux ou plus ? Je n’y comprenais rien, pourquoi est-ce que je devais être mêlé à tout ça. Je traversais la cour sous une légère pluie, je donnais un coup de pied dans un vulgaire caillou juste agacée par toutes ces histoires. J’étais censé faire quoi exactement, trouver le chef des Estate et faire ce que me soufflaient mes esprits ? L’amadouer ? Je n’avais vraiment pas envie d’en arriver là, le plus simple à faire était encore de faire sa connaissance et d’aviser selon la situation. Même si Hitomi avait raison, j’avais été capable de jouer la comédie pour simuler ma propre mort alors je devrais être capable de jouer le jeu non ? Le temps me le dira. J’arrivais sous le petit préau, trempée après ses longues minutes sous la pluie prenant des directions au hasard, pensant à tous sauf à l’endroit où j’allais…

« Elef… Arrête d’y penser, il faut que tu le fasses un point c’est tout ! Ou alors révèle la vérité sur ton existence ce qui veut dire : le retour de ces rabat-joies de médecins ainsi que des hospitalisations régulières et assez longues ! »

Très gentil de sa part de me le rappeler ! Comme si ce n’était pas assez difficile comme ça. Je poursuivais mon avancée et finit par me cogner contre une porte et pas en douceurs ! Je me reculais en mettant ma main droite sur ma tête, c’est que ça faisait mal ! Ce qui n’aidait pas c’était Hitomi qui évidemment était encore en train de se moquer de moi, à croire qu’elle n’avait rien de mieux à faire. En tout cas ce choc me permit de regarder où je me trouvais : l’entrée de la piscine du pensionnant, tiens je n’avais jamais fais attention à ça… Il y avait vraiment une piscine ici ? Des pas se rapprochaient de moi, pas surprenant dans un couloir mais instinctivement je rentrais dans cette salle où se trouvait donc la piscine du pensionnant juste pour gagner du temps ? Non j’évitais juste la confrontation avec un élève ? Je n’en sais rien ! Je l’ai fais comme ça sans réfléchir. En tout cas j’y gagnais, c’était calme, pas un chat. Il y avait un peu plus loin deux salles qui devaient servir de vestiaires pour ceux qui venaient vraiment ici pour se baigner… ce n’était pas mon cas. J’arrivais enfin à penser à autre chose qu’à mes conditions de membres des Hell, c’était beaucoup mieux ! Loin de toutes ses questions sur ce que je devais changer de mon comportement ou non. En plus de ça, j’étais chez la Hell sous la forme de Misia, qui plus est masqué, c’est ce qui avait été convenue avec le leader. Je n’avais donc pas à être reconnut comme un Hell ? De toute façon je n’y comprenais rien donc, je poursuivais ma petite routine pour le moment !

Comme à son habitude ma très chère revenante reprit la parole pour me faire remarquer une chose qui était complètement fausse !

« Elef ? Tu compte te cacher de tout le monde ou quoi ! C’est pas une solution »
« Je ne me cache pas… »
« A d’autre !! »

Qu’est-ce qu’elle était ennuyante, je ne pouvais rien faire sans avoir une réflexion déplaisante de sa part et le plus désagréable c’est que je ne pouvais pas la fuir, elle. Pourtant qu’est-ce que j’aurais voulut le faire ! Enfin, je n’avais vraiment rien à faire ici alors je ressortais pour finalement me retrouver nez à nez avec la personne dont j’avais entendue les pas auparavant. Non ce n’était pas du tout calculé, au contraire comme je n’entendais plus de bruit je pensais poursuivre mon chemin. J’ouvrais la bouche comme pour parler mais la refermait aussitôt, muet. Je fis juste un signe de la main pour saluer cette personne sans trahir mon secret de silence, non je pouvais me passer de la parole, c’était mon choix. Même si, plus le temps passe plus je me dis que ça ne durera pas longtemps…

J’étais trop porche de cette personne donc je me décalais sur le côté afin de pouvoir garde rune certaine distance par contre Hitomi s’appuyait sur mon épaule en observant avec un sourire narquois l’élève devant moi.



_________________


Couleurs paroles :
   
Misia
Purple
Elef
Brown
Jean
Red
Hitomi
DeepPink
Mauvais esprit
Black

Spoiler:
 

Les esprits à ses côtés:
 

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9995
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Mar 6 Nov - 13:33

Les cours, les clans, tout ça commençait amuser Konami. Elle s'ennuyait moins depuis qu'elle tentait de s'intégrer - après un an quand même il était temps - dans son clan. La demoiselle avait constaté qu'elle connaissait plus d'élèves hors Hell que de Hell. Quelque chose n'allait pas, pour une fois, elle le comprit toute seule comme une grande ! La jeune fille passait un peu plus de temps au QG - vite dit - mais cet endroit ne lui plaisait pas vraiment... Des couloirs peu fréquentés, des escaliers abandonnés menant dans des souterrain, l'absence de grande lumière, une ambiance lugubre, ce n'était pas la tasse de thé de la nippone... Mais elle ferait des efforts, il le fallait. Malgré qu'ils ne pourraient jamais la tuer, la heal ne pouvait s'empêcher de penser que s'ils savaient qu'elle traînait avec des Estates et des solitaires ses supérieurs ne donneraient pas cher payé de sa vie. Ce qui était plutôt embêtant.^^

La première étape était de savoir reconnaître les gens de son clan. Mouais. Un collier. L'insigne n'était pas dur à retenir mais observer chaque élève qu'elle croisait pour savoir quel collier ils portaient n'était pas vraiment discret ni apprécié d'ailleurs... Konami devait passer pour une ghost toute pétée qui n'avait aucun sens de la discrétion !^^ Enfin, ce qu'elle faisait concrètement de mieux que l'an dernier pour son clan ? Porter son collier. D'ailleurs, la demoiselle ne faisait pas d'efforts pour le cacher, même lorsqu'elle était entourée de personnes de clans ennemis. Ce n'était pas de l'assurance, ni une quelconque fierté mais bien de l'inconscience. Ko ne se sentait pas en danger plus qu'une autre personne. A tord ou à raison ? De toute façon, elle avait un ange gardien - sans en avoir conscience non plus... C'est Konami hein après tout ! Elle pourrait offrir des cookies à une personne qui voudrait la tuer. Alors avec tout ça, la jeune fille faisait son enquête. Trouver des Hell qui accepteraient de sympathiser avec elle. Ce n'était pas chose aisée pour elle... En effet, Ko n'était pas dans l'esprit du clan, mais alors absolument pas ! Du coup elle se faisait souvent rejeter. La heal n'était pas à sa place dans ce clan et les autres le lui faisait bien savoir !

C'est qu'il fallait de la patience avec Konami ! Le leader semblait l'avoir bien compris. Voilà la seule raison pour laquelle elle était toujours là, tranquillement installée dans les souterrains malgré son tempérament. Un ange en enfer qui finira vite démon, c'était le projet qui planait sur sa tête. Comment y parvenir, là était une toute autre question ! Mais son cellulaire se mit à vibrer et une musique pop en sorti.

"Retrouve-moi à la piscine."


Le numéro était inconnu, aucune signature. A bah bravo ! Konami eut un doute. En fait non... elle ne savait pas de qui venait ce message et puis la piscine, ce n'était pas vraiment le genre d'endroit où elle avait l'habitude de se rendre... Elle cherchait et cherchait dans sa petite tête mais ne comprenait pas de qui venait ce message. Tant pis, sa curiosité avait été piquée. La nippone se leva puis, pleine de courage, décida de ce rendre au lieu dit. Les couloirs étaient assez calmes, rien de bien anormal jusque là. Ko traversait les allées sans faire attention aux élèves qu'elle croisait. Approchant petit à petit du rendez-vous, un nœud se glissait dans son ventre. Elle aimait bien cette adrénaline qui montait dans son sang. Quelqu'un entra dans la salle où la piscine se trouvait. Konami s'arrêta. Elle n'avait pas vu le visage de la personne. Rien. Elle s'avança d'un pas timide et s'arrêta devant la poignée, la fixant. Se demandant si elle ne ferait pas mieux de passer son chemin. Après quelques instant, la porte s'ouvrit. La demoiselle n'eut aucune surprise visible. Pas de sursaut, juste de l'incompréhension.

- Bonjour ! Dit-elle, souriante.

Il fallait bien commencer par quelque chose ! Cependant l'élève n'avait pas l'air très coopératif. Un signe de main sans dire un mot. Il y eut un silence. Konami resta souriante, se demandant quand la personne prononcerait un mot.

- Eh je m'appelle Konami, et toi ? Tenta la nippone, en passant sa main derrière la tête, gênée.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Artémisia Dariès

avatarMessages : 87
The dead's money : 9245
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 20

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Donne vie aux objets, Contrôle des roses, Double apparence, Contact avec les fantômes et possession, Vie prolongée

MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Jeu 8 Nov - 6:32

Je fixais la demoiselle devant moi qui malgré son ravissant sourire portait à son cou le même collier que ce dénommé Sano… monstre… ce jeune homme qui m’avait longtemps observé juste pour me prendre au piège en me contraignant à devenir une ghost de son clan. J’avais beau réfléchir, ça ne pouvait pas être une coïncidence, j’avais croisé d’autre personne avec ce collier alors tout laissait penser que c’était un signe distinctif de leur groupe. C’était quand même étrange pourquoi une jeune fille qui semblait pourtant si gentille était dans ce clan de taré qui m’avait promis les pires horreurs si je n’accomplissais pas ma mission. Hitomi me confirmait ma pensée sur son appartenance à ce clan, tout comme elle l’avait fait pour me dire que c’était un groupe « démoniaque ». ça devait fait quelques jours que je les avais rejoint et depuis je tournais en rond dans l’espoir de trouver un moyen de m’immiscer dans le groupe inverses afin d’apporter les informations que désirait le leader des hell mais si cette demoiselle était là, est-ce que c’était Lui qui l’envoyait ? pour surveiller mon avancé dans cette mission… ça me semblait évident ! Il ne me laissait même pas le temps de mettre au plan un stratagème.

Elle se présenta naturellement en gardant ce même sourire, elle se moquait de moi ou quoi ? Je lui attrapais le poignet fermement en l’emmenant cette fois-ci dans la pièce que je venais de quitter, la piscine. Finalement je la relâchais aussitôt que j’eus fermé la porte la fixant de mes yeux rouge qui pour une fois exprimer toute ma colère. Je me trompais, c’était peut être le cas mais qui ne deviendrait pas paranoïaque après avoir découvert qu’on a été épié pendant environ un mois. Je ne pouvais pas me fier à son apparence de petite fille soi-disant gentille, elle a quand même une tête de mort autour du cou ! Même si… en étant dans le même groupe, j’aurais peut être dû me sentir proche d’elle ? Peu importe, ça me contrariai de participer à leur foutue guerre. Enfin pour savoir ce qu’il en était je n’avais qu’une seule solution le demandait directement en utilisant un japonais que je maîtrisais toujours à moitié. Pour une fois, Hitomi allait devoir me traduire les choses, à mon grand regret.

« C’est lui qui t’envoi… Sano »

J’étais appuyé contre la porte que j’avais fermé, me calmant un peu face au visage presque angélique de la dénommée Konami. Dans la précipitation pour connaître pourquoi elle était en face de moi j’en avais oublié de me présenter mais si j’avais raison, elle devait déjà me connaître non ? C’est une chose que j’ignorais, est-ce que ce Sano avait révéler mes deux apparences à ses membres ? Dans un sens, si il donnait l’ordre à ses subordonnée de m’espionner c’était évident…

Peu importe… plus je la regardais moins j’étais en colère, c’était agaçant. Je soupirais en regarder finalement le sol. Qu’est-ce qui m’était passé par la tête, comme première rencontre on ne faisait pas mieux ! Voilà que j’étais désagréable avec n’importe qui… Pour me rattraper je me présentais quand même en regardant à nouveau les yeux d’un bleu limpide de la jeune fille.

« Elefseus »

Ben… vous vous attendiez à quoi ? Je ne vais pas prendre le risque de faire des phrases alors que j’ai déjà dû mal à trouver les mots en grec alors en japonais, je ne vous raconte pas ! Je n’allais pas m’excuser alors que mes doutes étaient peut être fondés et pis volontairement ou pas, c’était une Hell qui pouvait être aussi tordue que ses supérieurs.

La revenante était resté vraiment calme mais ça ne dura pas, voilà qu’elle tournait autour de la fille aux cheveux turquoise en souriant d’une manière peu rassurante même si finalement elle voulait juste jouer un mauvais tour… comme toujours.

« Dis Elef ! On peut la pousser dans l’eau non ? Ça l’aidera à réfléchir ! Allez ! Tu n’aurais jamais d’autre occasion comme celle-ci »

Folle… elle était cinglée, comme si j’allais faire ça alors que j’étais déjà mal à l’aide de lui avoir forcé la main pour être ici et lui poser cette question qui, maintenant, me semblait ridicule. Heureusement, les esprits ne peuvent pas avoir de contact avec les vivants enfin sauf moi... sinon Hitomi aurait certainement mit à exécution son plan.

_________________


Couleurs paroles :
   
Misia
Purple
Elef
Brown
Jean
Red
Hitomi
DeepPink
Mauvais esprit
Black

Spoiler:
 

Les esprits à ses côtés:
 

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9995
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Jeu 8 Nov - 9:06

Le collier des Hell était très reconnaissable et voyant. Ce noir qui dominait l'emblème le rendait bien plus visible que le blanc des Naught. Bien qu'un crâne avec des ailes n'était pas non plus des plus rassurant... Konami s'y était faite, à ce logo. Un roi de carte, c'était morbide, mais les cartes représentaient le jeu. Le "J" dans un cœur, Ko ne le comprenait pas, à vrai dire, c'était en total décalage avec le clan mais peut-être fallait-il voir en ce symbole un paradoxe désiré. En tout cas, cet insigne ne manquait pas d'ironie ! Et ça collait assez bien avec le clan. Après tout, ils usaient tous de cartes différentes pour arriver à la même finalité : dominer les autres ou les conquérir. La nippone ne s'était toujours pas positionné là-dedans. Elle refusait de se battre, n'étant là que pour soigner son clan et ses amis.

Ses études passaient avant tout malgré qu'elle ait du mal à concilier cours et virées avec Kazuki... C'était très dangereux. Déjà que Konami ne voulait participer directement aux combats - et donc les fuyait quand elle pouvait - alors si en plus son clan apprenait qu'elle flirtait avec le leader Estate, ce serait mort pour la jeune fille. Soit ils la feraient virer, soit ils la tortureraient jusqu'à avoir toutes les infos qu'elle pouvait avoir sur les Estate, il y avait aussi la possibilité de lui mettre une casquette de Ghost pour qu'elle use de ses charmes et des sentiments - non vérifiés encore - de Kazuki à son égard pour jouer les espionnes, soit... ils la tueraient. Dans ce clan, les deux dernières solutions étaient valables. Non, les trois même. Enfin la torture mènerait à la mort, probablement. Enfin, ce n'était pas encore une question qui inquiétait Konami. Il était rare qu'elle se fasse du mouron comme ça. La peur venait chez la demoiselle que lorsqu'elle était dans le problème, front contre front.

Le message de provenance inconnue pouvait être n'importe qui. Kazuki, Soul.. Sano ? Après tout pourquoi pas, elle faisait partie de ses heal, peut-être avait-il besoin d'aide ! Enfin, quelle idée de la contacter en inconnu... Si c'était urgent, ça devrait attendre ! Car pour l'instant, la nippone pensait que ce jeune homme qui était face à elle était à l'origine de ce message. Ce qui était étrange car Konami ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Il avait le visage sombre, comme si des milliers de choses autour de lui embrumait son âme, et ces yeux rouges perçants étaient plutôt inquiétants. L'espionner lui ? S'il on posait la question à Konami elle refuserait. Il ne lui faisait pas peur mais restait inquiétant et froid, il pouvait se débrouiller tout seul et comprendre lui-même son implication et les conséquences que cela amènent. Rho et puis... Non ! Elle ne le connaissait même pas ! Attendant qu'il se présente, la demoiselle gardait un sourire radieux, comme une première rencontre normale dans un lycée normal avec une personne normale. Mais l'impact ne fut pas celui qu'elle attendait... Le jeune homme pris brutalement son poignet pour l'attirer dans la piscine. Il ferma la porte, relâchant la demoiselle. C'est bon, ce n'était pas quelqu'un de normal, d'accord d'accord ! Son sourire s'estompa.

*Bon Dieu mais qu'est-ce qu'il lui prend ?! Il est taré ou quoi ? !!*

Ses yeux rouges la scrutaient. C'est bon, elle avait peur.

Peut-être qu'en effet, ce garçon avait besoin d'être surveillé. Bien qu'il soit de prima bord aussi taré que la moyenne des Hell, ce n'était pas une source de confiance. Non, aucune assurance sur la mise en œuvre ou ne serait-ce que le travail sur un plan d'infiltration. C'était plutôt inquiétant même de devoir travailler avec des gens comme ce jeune homme ! Il avait l'air si instable ! Mais cela n'empêchait pas Ko' de rester. Après tout, l'amener violemment dans cette salle sans même prendre la peine de se présenter et sans aucune manière, il n'y avait plus de doutes, ce garçon lui avait envoyé ce message quelques minutes plus tôt. Mais la colère qui sortait de ses yeux ne mettait pas en confiance la nippone qui se sentait quelque peu outrée, bien qu'elle n'ait aucune autorité pour faire preuve de son mécontentement évident.

- C’est lui qui t’envoi... Sano, prononça l'élève avec une intonation et un accent peu communs.

Que devait-elle comprendre à cela... Lui disait-il que Sano l'envoyait ou bien... lui demandait-il si Sano l'envoyait pour lui ? En pleine incompréhension de cet ordre, le cerveau ramolli de Ko était en activité surnaturelle ! Elle n'était pas douée pour les langues étrangères, il y avait une raison à cela : elle n'était même pas douée pour comprendre les accents ! >< La bouche ouverte comme un poisson déconnecté de la réalité dans son bocal, Konami regardait l'énergumène adossé à la porte sans même s'en rendre compte. C'est qu'il pouvait mal le prendre ! Les élèves ici étaient plutôt... susceptibles du regard. Remarquant sa fixette, la jeune fille se redressa, referma sa bouche, gênée tant c'était mal poli, puis eut un sourire timide soulignant son incompréhension.

- Elefseus.

Konami eut presque un sursaut. Elle respira silencieusement mais longuement afin de se calmer.

- Enchantée... Je suis désolée mais... Sano est là ? Demanda la jeune fille, plus inquiète encore que rassurée.

Le leader ne l'aimait pas, enfin, elle ne pensait pas qu'il ait une quelconque affection pour elle dans le sens où Konami avait clairement été élue boulet bizut du clan Hell ! C'est bon, elle l'avait compris, si le clan l'avait acceptée à l'époque, c'était parce que l'ami qu'il s'y était fait avait une belle place, mais elle n'était pas sans ignorer que s'ils la gardaient depuis le départ de son mentor, c'était uniquement pour ses pouvoirs... Une heal hors-pair si elle savait bien manipuler ses pouvoirs... Oui, des lacunes, encore et toujours des lacunes, c'était la définition même de Konami : une lacune. Enfin, le jeune homme s'était présenté, il savait être concis au moins... chose que l'on ne pourrait dire de Konami.

- AAH?? Tu connais Sano ? Il est en contact avec toi ?! Mais tu n'es pas dans le clan Hell pourtant ? Si ? S'exclama Konami, réalisant en partie la situation.

Le stress montait à la tête de la demoiselle qui sautait partout maudissant son idiotie et son incorrigible sens de la déduction lattant. C'était un réel handicape pour elle dans ce lycée ! Car après tout, vu tout ce qui s'y passait, il fallait avoir du cran pour tout retenir et comprendre, interpréter chaque chose, analysé chaque évènement, chaque personne... C'était définitivement pas pour Konami tout ça ! ><

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Artémisia Dariès

avatarMessages : 87
The dead's money : 9245
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 20

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Donne vie aux objets, Contrôle des roses, Double apparence, Contact avec les fantômes et possession, Vie prolongée

MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Ven 9 Nov - 6:52

C’est malin, je ne savais plus ou me mettre, elle était loin d’être aussi arrogante que les autres membres de ce clan, enfin non je ne les connaissais pas assez pour dire ça mais l’esprit à mes côtés les avaient décrit comme ça. Alors que, la jeune fille devant moi était tout ce qu’il y a de plus aimable, surtout pour une personne qui venait de se faire limite agresser. Du coup je répondais pour conclure les présentations en regardant plus à droite que vers la demoiselle.

« Enchanté également »

Par contre elle connaissait bien ce Sano, en même temps elle faisait partit de son clan… c’était logique mais elle ne semblait pas du tout rassurée. Elle enchaîna plusieurs questions à la suite qui me laissait muet… il me fallait déjà du tout pour retranscrire ce qu’on me disait dans ma langue natal mais alors pour répondre à trois questions d’affilées… Je commençais par étape, la première étant si je connaissais Sano. Ça c’était évident même si j’aurais préférer ne pas le connaître et heureusement pour moi, je le connais encore très peu. Ensuite s’il était en contact avec moi ? Alors là… pas vraiment, à moins que le fait que je sois Ghost pour soit inclut que je sois en contact avec lui. Mais ce n’était pas vraiment le cas, ce n’est pas comme si on avait échangé nos numéros ! Non je ne lui avais donné aucun moyen pour me joindre, sauf si je vais à leur soi-disant QG. Pour l’instant je n’y avais pas mis les pieds et tant mieux, plus loin j’étais de lui mieux ça serait, enfin en partie. Je ne suis pas dans le clan des Hell ? Ben malheureusement si… mais est-ce que je devais vraiment le révéler ou est-ce qu’il valait mieux que je le garde pour moi après tout, même si le leader des Hell ne m’avait rien expliqué, il me semblait logique qu’un espion ne révèle même pas ses mission à ses plus proches allié, si ?

Avec tout ça, qu’est ce que je pouvais bien répondre moi… Hitomi murmuré à mon oreille avec ce sourire sadique qu’elle avait souvent.

« Si tu lui révèle quoi que ce soit Elef, tu devras entrer chez les Estate sous la forme de Misia, méfis toi ! Tu sais, elle a peut être l’air gentille mais elle a aussi l’air d’être incapable de garder un secret ! »

Mauvaise langue… Même si en un sens je ne pouvais pas non plus faire confiance à n’importe qui. Je soupirais en me poussant de la porte pour finalement allez m’assoir au bord de la piscine regardant l’eau. J’étais encore contrarié… Est-ce qu’un jour j’arriverais enfin à vivre une vie normal, c’est quand même incroyable de ne pas pouvoir dire ce qu’on veut quand on le veut. Enfin… j’avais bien été capable de jouer ma propre mort alors ce ne serait qu’une comédie de plus. Du coup je reprenais la parole en évitant de révéler mon rang chez les Hell, même ma simple présence dans ce clan. Je m’apprêtais à m’excuser et même si je ne le pensais pas vraiment, ça me déchirait le cœur de devoir le dire… j’en avais horreur… présenter des excuses, ça voulait dire avouer qu’on a eu tort et je n’avais pas tort ! C’était une Hell, il était tout à fait normal que je réagisse de la sorte après ma rencontre avec leur leader !

« Excuse moi… Je l’ai rencontré une fois, c’est tout. »

Bon ça c’était dit et maintenant ? Qu’est ce que je pouvais inventer comme histoire ? Ah il y en avait peut être une que je pouvais faire qui s’approche plus ou moins de la réalité et qui pourrait même m’entraîner pour ma mission… Une histoire cohérente même si elle révélait mes pouvoirs.

« Il voulait que je rejoigne les Hell… mais je pense que je me sentirais mieux chez les Estate. Il l’a mal prit. Je t’avoue que je ne connais pas vraiment les détails sur ces clans… »

Je me battais contre moi-même pour faire des traductions correcte, aidé pour une fois par Hitomi qui ne semblait pas essayer d’aller contre ma volonté cette fois-ci. Heureusement qu’elle s’était calmé depuis l’histoire où j’ai faillit perdre ma langue ou un truc comme ça… même aujourd’hui je ne sais pas exactement ce que j’avais fais pour mériter ça. Je tournais la tête vers la jeune fille et lui souriait sincèrement puis je reportais mon attention sur l’eau. C’était facile de rester calme en fixant le dessus de la piscine.

« Pourquoi… as-tu rejoins les Hell… tu es bien différente de Sano… »

ça y est la revenante recommençait à bouder, à chaque fois que j’abordais un sujet qui pouvait créer des lien avec d’autres élèves, elle réagissait comme ça… c’était vraiment qu’une enfant, même si on a presque le même âge. C’est vrai que je ne l’avais pas écouté la première pour son mauvais tour. En même temps, on va dire que poussé la demoiselle dans l’eau était loin d’être le meilleur moyen pour apaiser la situation, quoi que… Non, j’allais encore tout gâcher. En tout cas, la jeune fille parlait un japonais très… japonais alors ce n’était peut être pas évident de comprendre ce que je disais en plus que j’hésitais parfois sur mes mots. Du coup je me devais de lui donner une explication là-dessus.

« Je suis grec… je ne connais pas encore très bien l’anglais et le japonais… »

Encore une fois sans excuse ! Non mais je l’ai dis une fois c’est déjà un miracle !


[hrpg: J'ai eu le temps !! Youpi! Si ça ne va pas dis le moi =) ]

_________________


Couleurs paroles :
   
Misia
Purple
Elef
Brown
Jean
Red
Hitomi
DeepPink
Mauvais esprit
Black

Spoiler:
 

Les esprits à ses côtés:
 

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9995
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Ven 9 Nov - 10:23

Tout était calme. Cela paraissait habituel. Comme si la tranquillité pouvait caractériser Densetsu-Tekina ! Le calme avant la tempête, toute cette eau qui dormait - sans analogie aucune avec la piscine^^ - ne faisait qu'affirmer qu'en arrière-plan, les manigances avaient fait leur retour. Le tout était de savoir quand tout ça exploserait au grand jour, quand les combats prendront place dans ces couloirs silencieux. Cela se passait toujours comme ça. Une guerre avait ses pauses, elles permettaient d'entretenir la peur, la paranoïa, mais surtout permettait de mettre en place les pions sur l'échiquier. Chaque clan avait ses pions. Les Hell comme les Estates. Tous se renseignaient les uns sur les autres, et même sur eux-mêmes. Personne n'était à l'abri d'oreilles dans les murs ni de taupes dans le terrier. Konami était loin de vouloir savoir quoi que ce soit sur tout ça. Les plans des clans, même de son propre clan. Les plans des élèves... Comme Soul's et ses envie de faire imploser chaque groupe de cet internat. Cela dépassait Ko en deux points : elle avait du mal à suivre, tout se passait très vite et en même temps très lentement, et puis elle ne se sentait pas concernée par tout ça. Comme déjà énoncé, la nippone était là pour étudier. Ce qui se passait autour n'était que secondaire. Il fallait l'avouer, Kazuki aussi, bien que la demoiselle fasse des exceptions pour ce leader.

- Enchanté également.

Konami ne put s'empêcher d'esquisser un sourire aux coins des lèvres. L'accent de ce jeune homme était plutôt inhabituel, c'était amusant. Sans pour autant se moquer, Ko trouvait cela plutôt drôle. Beaucoup d'élèves venaient de l'étranger. A force, tout le monde s'était plus ou moins habitué à parlé anglais, le japonais n'était pas une langue mondiale et était compliquée à apprendre. Les cours étaient adaptés en conséquence, mais quelqu'un qui n'avait pas les bases de compréhension écrites et orales n'était pas accepté. Il ne fallait pas que la qualité des enseignements reçus soit dégradée par un manque linguistique. Konami offrirait volontiers son aide à quiconque aimerait perfectionner son japonais, elle était douée dans les matières littéraire. Ce n'était pas parce qu'elle faisait partie des Hell que Ko agirait comme eux. Il faudrait bien plus qu'un collier pour changer sa personnalité. Elle est là pour les autres, qui que ce soit, pour quoi que ce soit - enfin dans la limite du possible et de ses principes.

L'une des choses qui pourrait lui coûter cher si on découvrait son lien avec Kazuki Egawa : toute personne la connaissance de loin penserait que la jeune fille donnait des informations sur les Hell sans même s'en rendre compte. Or sans même s'en rendre compte, elle ne trahirait jamais les siens, ni quiconque. Ainsi Kazuki pourrait lui parler de ses projets, Sano aussi, dans les deux cas, rien ne passerait dans le clan adverse. Difficile à croire pour une boulette collectionnant les bourdes et appliquant le concept de "toujours au mauvais endroit au mauvais moment" à la perfection, il était compliqué de lui faire confiance sur des sujets sensibles. Et ils avaient raison, finalement, de ne pas lui parler de tout ça : Kazuki l'ennuierait s'ils commençaient à trop parler des clans, et Sano l'embêterait. Elle ne veut pas aller sur l'échiquier. La demoiselle préférait rester en retrait et venir en aide à qui avait besoin.

- Excuse-moi, poursuivit Elfeseus. Je l’ai rencontré une fois, c’est tout.

Rares étaient les élèves qui prendraient la peine de s'excuser. Ce n'était pas une punition pour Konami, demander pardon c'était, certes, reconnaître ses tords, mais avant tout une politesse. Il était noble de s'excuser pour des choses qui le méritait. Comme ce bref affront. C'était essentiel pour entretenir un lien, le respect mutuel, bien des personnes oubliaient à quel point ça pouvait changer les choses.

Elfeseus connaissait Sano... En même temps, qui ne le connaissait pas... hormis les nouveaux tout fraîchement arrivés, on connaissait vie les leader. Bon, ce n'était pas vrai pour tout le monde... après un an, Konami avait encore du mal à se rappeler du prénom de Sano Hiroge, elle le sait qu'après de maintes "convocations" et pour ce qui est des autres clans, elle ignore totalement les leaders des Naught et des Heaven. Et les seconds... n'en parlons pas^^.

- Il voulait que je rejoigne les Hell, expliqua Elfeseus, mais je pense que je me sentirais mieux chez les Estate. Il l’a mal prit. Je t’avoue que je ne connais pas vraiment les détails sur ces clans...

La nippone haussa les épaules. Normal, il l'avait mal prit. C'était compréhensible mais honorable de laisser ce nouveau choisir sa propre voie. Cette chance n'était pas donnée à tous. Certains solitaires se font littéralement harceler par les Hell pour la simple raison qu'ils ont refusé de se joindre à eux. Konami était contre ces pratiques, mais aller à leur encontre n'était pas encore dans ses projets. Les phrases du jeune homme devenaient plus longue mais aussi plus difficile à comprendre. Ko prêtait une oreille très attentive à ce dernier qui s'était installé sur le bord de la piscine. Il tourna son regard vers elle avant de lui demander comment elle avait rejoint les Hell alors qu'elle était très différente du leader du clan. Konami sourit et vint s'asseoir près du nouveau.

- L'an dernier, quand je suis arrivée, j'ai rencontré un garçon qui m'a aidée à m'intégrer dans ce lycée. On était devenus très bons amis alors il m'a fait rentrer dans ce clan. C'est plutôt arbitraire mais je ne pense pas que j'aurais pus choisir par moi-même. Le tout quand on n'est pas habitués à se défendre c'est de ne pas marcher seul, répondit-elle en prenant soin de parler plus lentement qu'à son habitude.

Konami enleva ses chaussures et ses chaussettes pour tremper ses pieds dans l'eau. Elle était froide, ce qui n'était pas pour déplaire la demoiselle qui jouait à faire des mouvements circulaires dans l'eau et des clapotis.

- Et puis je ne sais pas si je suis si différente de Sano Hiroge...

Cela avait de quoi susciter l'hilarité car, en effet, Konami était mot pour mot l'antonyme du leader. Mais elle ne le connaissait pas vraiment, alors elle se fiait plus à ce que son petit cerveau pouvait analyser sur lui. C'était bien loin de la réalité que reconstituait Sano. Il était violent, renfermé, plutôt égocentrique, irrespectueux et dominateur. A côté, Konami était une puce en vadrouille, altruiste et docile qui ne cherchait que le bonheur des autres. Si Elfeseus connaissait un peu mieux Sano, il aurait rapidement vu que Ko' n'était pas la Hell exemplaire, ou alors cherchait-il le mot qu'il n'avait pas compris dans sa phrase...

- Je suis grec. Je ne connais pas encore très bien l’anglais et le japonais, révéla le jeune homme.
- Ah, ça ne pose aucun soucis du moment qu'on se comprend ! Dit-elle tout sourire. Si tu veux je peux te donner des cours, proposa Konami en riant amicalement.

Ses yeux pétillants plissés et ses lèvres tirant vers le ciel donnaient à la demoiselle un air de fillette complètement innocente. Certainement pas méchante pour un sou, même si on pensait à un double jeu, ce n'était pas possible d'avoir une telle tête aussi sincèrement, même le plus grand des comédien y verrait un challenge !^^ Konami était contente d'être ici, oubliant jusqu'à même la raison de sa présence. Après tout, si quelqu'un voulait la voir ici, elle y était. Et si c'était Elfeseus, alors cela ne lui posait aucun problème !

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Artémisia Dariès

avatarMessages : 87
The dead's money : 9245
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 20

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
50/100  (50/100)
Pouvoirs: Donne vie aux objets, Contrôle des roses, Double apparence, Contact avec les fantômes et possession, Vie prolongée

MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   Mar 13 Nov - 6:33

Finalement l’ambiance s’était apaisée. Peut être qu’elle comprenait que je ne lui voulais rien de mal même si ce n’est pas comme si j’avais tenté quoi que ce soit de violent, si ? Non j’avais été un peu brusque mais mes pensées n’avaient jamais été celle d’un ennemi. C’est vrai qu’elle n’était pas censée le savoir mais bon ça n’avait plus d’importance. La jeune fille aux cheveux d’un bleu azur s’était assise à côté de moi afin de pourvoir tremper ses pieds dans l’eau puis Hitomi se plaça également à côté de la jeune fille la dévisageant continuellement. Je crois que si les revenants pouvaient tuer en fixant un vivant, Konami ne serait plus de ce monde… Je ne sais pas ce qu’elle a contre elle, tout comme je n’avais pas comprit ce qui la dérangeait chez ma colocataire, Nya. En fin de compte, elle n’aimait personne tout simplement !

La jeune fille m’expliqua comment elle en était arrivée à rejoindre les Hell ce n’était pas pour se battre contre un autre clan mais juste pour suivre une personne qui l’avait aidée au début, c’était noble comme décision. Dans un sens ça expliquait pourquoi elle ne semblait pas aussi dérangée que le leader, lui… il faisait froid dans le dos. Même si je continue à croire que s’il ne m’avait pas adressé la parole quand j’étais sous la forme de Misia je lui aurais fais ravaler son sourire narquois lorsqu’il me révélait chacun de mes pouvoirs… ceux qu’il avait pu voir. Plus j’y pensais plus je me disais qu’il avait volontairement choisit un moment où je n’aurais pas l’envie ni la force de m’opposer à lui. Le jour et la nuit entre Sano et Konami et pourtant cette dernière n’était pas persuadée d’être si différente de lui. C’est vrai que je ne les connais pas assez, ni l’un ni l’autre… je me base sur une seule rencontre avec le leader et pour Konami juste sur une impression que j’ai eu en la voyant.

J’aurais bien voulut la rassurer mais il vaut mieux que je limite les mensonges, jouer mon personnage était déjà suffisant. Je restais vraiment calme écoutant patiemment chaque mot de la jeune fille qui, heureusement pour moi, essayait de parler moins vite afin que je la comprenne. C’était vraiment gentil de sa part, en plus de ça elle se proposa pour m’apprendre le japonais, chose étonnante pour moi… Apparemment il y avait des élèves qui pouvaient être agréable, exactement comme chez les morts. Puis elle finit par rire, c’est à ce moment là que je détournais mon regard d’elle pour fixer la piscine, elle rayonnait beaucoup trop pour moi… Enfin ce que je voulais dire, c’est qu’une personne côtoyant la mort tout les jours est et restera certainement assez sombre alors à l’opposé Konami était tout ce qu’il y avait de plus « doux »… elle ne perd jamais le sourire, arrive à rire amicalement de manière totalement spontanée. On pourrait lui faire confiance les yeux fermés, c’était sûr !

Ça ne voulait pas dire que j’allais le faire ! Je ne pouvais pas me laisser dépasser par les évènements aussi vite, le temps me dira si j’ai raisons sur les bonnes intentions de la jeune fille. Je souriais quand même, beaucoup plus calme qu’au début à chaque nouveau sourire, très communicatif, de la demoiselle.

« Ce serait avec plaisir… mais ce serait vraiment une perte de temps pour toi »

Je relevais les yeux vers elle voyant Hitomi sortir de sa passivité pour mettre ses mains autour du coup de Konami comme pour l’étrangler. La revenante me fixait comme pour me demander de lui accorder son souhait… Non mais elle est dingue ! Sans m’en rendre compte mon regard s’était durcit et dégageait presque de la colère puisque je fixais l’esprit très proche de Konami. Je ne me rendais pas compte qu’on aurait pu croire que c’était elle que je fixais. En tout cas la revenante se calme en faisant une petite moue triste, exactement comme si on refusait de donner un bonbon à un enfant. Décidemment… elle était étrange et pas amicale du tout. Finalement je souris à nouveau à la jeune fille comme s’il ne s’était rien passé en décidant d’aborder un sujet qui me tenait à cœur depuis un petit moment… même si je crois que découvrir toute la vérité ne m’apportera que des ennuis.

« Je ne veux pas t’embêter avec ça… mais tu peux m’expliquer ses histoires de clans ? J’en connais deux Hell et Estate mais uniquement de nom. »

[HRP : Si ça va pas dis le moi ]

_________________


Couleurs paroles :
   
Misia
Purple
Elef
Brown
Jean
Red
Hitomi
DeepPink
Mauvais esprit
Black

Spoiler:
 

Les esprits à ses côtés:
 

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un couloir, puis un autre, puis une personne ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Une partie de chasse pour contenir une haine dévorante (RP avec Feu de Cendres et éventuellement quelqu'un d'autre, selon la personne qui veux)
» (F) Crazy sister • 1 personne (LIBRE)
» Autre que le jdr libre
» 20 - 3 = 17 [PV 1 personne libre pour du rapide]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: La partie RPG :: Le pensionnat :: Bâtiments principaux :: Couloirs-