Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daisuke Aisaka

avatarMessages : 20
The dead's money : 8876
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 23
Localisation : In the shadows..

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:

MessageSujet: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Ven 16 Nov - 10:57


© Saaya.
Daisuke Aisaka







Nom : Aisaka
Prénom(s) : Daisuke
Surnom : Dai'
Age : 17 ans
Date de naissance : 23 Octobre
Origines : Americain et Français
Orientation Sexuelle : Hétéro
Sexe : Masculin
Rang : Assaillant
Clan : Naught










Mentalité.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





J'menfoutiste : Le super j'menfoutiste né, tu lui fais une remarque ? Un simple regard et un fuck avant qu'il parte, voilà tout simplement ce que tu auras de sa part. Avoir une bonne ou une mauvaise note, ne lui fait aucun effet, à vrai dire Daisuke ne bosse aucunement en cours mais s'y rendra toujours. Bref autant dire que ce jeune métalleux se fout de tout.

Metaleux : Daisuke est un passionné de musique, et aura toujours un casque ou des écouteurs sur les oreilles, mais il n'écoute pas que du classique, nan ce jeune garçon est un pur métalleux et tout y passe : Black, Death, Heavy etc. Bref il n'écoutera aucunement de la musique classique et ne supporte pas la techno. Ce qui lui fait un deuxième point en commun avec sa sœur.

Machiste : Notre Daisuke n'a malheureusement aucun ''respect'' pour les femmes, il est absolument macho, c'est à dire que les femme resteront pour lui dans tout les domaines les plus faibles. Jamais elles n'arriveront à surpasser les mecs, c'est la phrase qu'il se répète malgré le fait que sa soeur lui montre bien le contraire étant plus forte que lui dans la catégorie jeux vidéos et baston... <à vérifier tout de même Saaya...> Ce qui ne veut pas pour autant dire que Daisuke est faible , cela créer simplement de petites engueulades entre eux, comme de véritables frère et soeur, n'est ce pas ?

Sympathique : Certes, il a des défauts mais reste tout de même un gars sympathique qui n'aura aucun mal à se faire des amis. Il est donc sociale et aura du mal à ne pas s'entendre avec quelqu'un. Bien sur il y a des exception tel Renji qu'il ne peux pas saquer. Si Daisuke pourra faire quelque chose pouvant aider ses amis il le fera coûte que coûte. Il ne faut pas s'en prendre à ceux qu'il aime...

Attentionné : C'est ici qu'on retrouve une vrai partie de Daisuke malgré qu'il ne le montre qu'à ses plus proches, c'est un jeune ado' très attentionné envers les autres, surtout envers sa soeur. Si quelque chose ne va pas il cherchera toujours à l'aider. D'ailleurs on pourra apercevoir qu'à ce moment donné, on ne dirait aucunement qu'il est j'menfoutiste mais au contraire, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour régler le moindre problème.

Emotif : Et ouais, même si il est métalleux et que son style est bien particulier, ça n'empêche pas de montrer que Daisuke est émotif, moins que sa soeur oui, mais il l'est tout de même. Comme la plupart des personnes de son style, il cache bien son jeu paraissant dark et strong alors qu'il a un coeur en or... Et bien sûr fragile... Les paroles ne le blesseront que rarement, disons que pour lui, ça sera plus les actes qui auront des conséquences parfois non négligeables...

Sadique : Il fallait bien en venir là, alors oui Daisuke est un garçon sadique qui aime voir souffrir ses victimes psychologiquement et physiquement, il fera tout son possible pour garder une personne dans un combat pour la tuer à petit feu, tel un ragoût mijotant dans l'huile bouillante qu'on attend de dépecer. Pourquoi ne pas torturer cette personne hein ? Qu'on s'amuse un peu tiens ! Et oui toutes les manières les plus cruelles les unes que les autres seront aux rendez-vous, niahahaha...

Otaku : Les jeux vidéos pour lui sont toutes une passion peu importe les contextes mais il aura une grande préférence pour les jeux de guerre et de courses de bagnoles. Son but là-dedans est d'arriver à montrer à Saaya qu'il est bien plus fort qu'elle, ce qui pour le moment n'a encore jamais était prouvé (m'enfin bon). Les mangas sont aussi important pour lui, le croiser en le voyant lire un livre du genre ne sera aucunement étonnant, en conclusion, il adore la culture nippone. Vive les sushi et les ramen !!!

Maladroit : L'un des ''défauts'' principal de Daisuke, il est maladroit. Le voir se casser la gueule ou encore raccrocher des objets ou encore les briser par inadvertance, ne sera pas rare loin de là. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il dit ne jamais avoir de chance, ce qui peux être vrai d'un côté. Parfois il lui arrivera même de paumer le collier de son clan et là pour le retrouver c'est tout son dortoir qui sera retourner... et pire encore...

Comédien : Jouer le gars complètement paumé de la vie et traumatisé au moindre truc qu'il voit ? Ou faire genre le pas doué ou le comique de service. Pas de problème Daisuke peut le faire ! C'est un excellent comédien! Ce n'est pas pour autant qu'il profite des personnes, au contraire, tant qu'on ne l'emmerde pas ce mec ne demande rien de plus, quoique parfois, il aime s'amuser un peu avec les personne qui l'entoure... surout des clans ennemis... il lui arrive d'en manipuler certains pour parvenir à des fins parfois peu... recommandables...

Illogique : Même si il sait que l'eau est supérieure au feu, il se pourra le voir justement ne pas utiliser cet avantage simplement car il est illogique et irréfléchi sur le coup, il lui faudra quelques minutes de plus pour enfin comprendre. C'est d'ailleurs la même chose pour pas mal de truc le concernant. Comme on pourrait dire : "Il n'a pas inventé l'eau chaude" ~

virtuose : à l'image de sa soeur, Daisuke est plus qu'à l'aise avec la musique. On peut dire qu'il vit à travers elle. Il est guitariste et chanteur. Électrique ou acoustique, tout va bien tant qu'il a sa guitare avec lui. Arrivé au pensionnat il fit très attention de garder surtout sa guitare sans laquelle il ne pourrait survivre. Il n'est pas rare de le trouver dans des endroits improbables seul à jouer de son instrument.








Physique
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Cheveux : Noir ébouriffé avec des mèches blanches.

Peau : Très Blanche

Yeux : A l'origine ils sont argentés mais jugeant ceux ci parfois trop voyants, Dai' porte de temps en temps des lentilles marron.

Taille : un mètre quatre-vingt.

Poids et Musculature :
Une soixantaine de Kilogrammes. Plutôt fin et peu imposant, Daisuke a cependant une musculature très développée qui ne se laisse qu'a peine deviner à travers ses tee-shirt amples. En effet, comme sa soeur, il fut entrainé au combat dès son plus jeune âge et a suivi un régime très strict puis ses nombreux combats de rues ont permis de maintenir son physique athlétique.

Style vestimentaire : Son style est bien précis, c'est un métalleux. Il porte un collier clouté autour du coup assez large et un bracelet clouté à son poignet gauche. Parfois, ces accessoires diffèrent en fonction de ses envies mais restent toujours bien spécifiques au monde auquel il appartient.. Ses vêtements sont toujours noirs, rouge sang ou blanc, des jeans déchirés avec des chaines accrochés à l'arrière, des t-shirt des groupes qu'il écoute voir encore de simple t-shirt noirs avec marqué dessus des slogans quelque peu équivoques... "Chaque jours, chaque même merde.".
Bien sur il portera quand même le collier de son clan.

Autre : Son groupe de musique préféré restera Slipknot voir encore Bullet For My Valentine.








Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Mes relations avec mes parents n’ont jamais été roses. Souvent on me répétait que si Saaya, ma petite sœur était née, ce n’était parce que je n’étais que catastrophe et déception pour mon père qui ne souhaitait que m’utiliser.

Malgré de nombreux conflits et mon enfance chaotique, je fus relativement comblé. En effet, mes parents étaient riches et je bénéficiait donc de tout ce que les gosses de riches ont : une immense baraque, mes souhaits immédiatement réalisés, de l’argent coulant à flots, des cours particuliers. Ça en revanche cela me plaisait moins. Mais généralement,
mes professeurs ne tenaient pas plus de 2 semaines avec moi en élèves.
Hommes ou femmes, ils repartaient tous en pleurant jurant de ne plus jamais revenir ici.
Cela m’amusait fort, je ne m’en lassais jamais. Ainsi, mon niveau scolaire était pitoyable. Non pas que je fusse bête, mais je me complaisais à le faire croire, désespérant mon père qui relâcha ses entrainements intensifs pour se concentrer sur ma sœur prodige.
Le pire pour eux –d’ailleurs je m’en veux un peu d’avoir faut tant de peine à ma mère- ce fut lorsque je refusais catégoriquement leur éducation de BCBG pour me convertir à ce qui me passionnait, la musique. Rapidement, ils comprirent que ma voix ne serait en
rien traditionnelle et leur désir de me voir devenir un fils modèle aristocrate et fort, en fut réellement frustrée.
Peu à peu, ils se détournèrent de mon parcours, ignorant mes sorties et mes débauches.
Mon père en particulier me méprisait. Pour lui, je n’étais qu’un faible, qui ne faisait que fuir le monde à travers ce qu’il appelait de la pure décadence : la musique, le métal. Pour lui, ce n’était que cris d’animaux torturés qu’on entendait hurler pendant 5 heures dans la
maison.
Pourtant, ce fut la musique qui me sauva. Je me réfugiais tous les jours dans ma chambre me sentant à l’aise, beaucoup plus que dans l’immense château dont nous disposions et là, je me laissais aller, mes doigts, parcouraient les cordes de ma guitare tels des papillons effleurant les pétales de fleurs. Je savourais cet instant magique où un son clair et limpide résonnait se mêlant aux autres notes jouées avec habilité…

Dès mes 7 ans, mon père m’avait fait découvrir le monde du combat et j’y avais pris gout. Malgré le fait qu’il ne m’entraine plus beaucoup, il était indéniable que
j’avais des prédispositions en plus de la rage qui m’habitais.
Trouvant les exercices quant au contrôle de mes pouvoirs insuffisants, je séchais régulièrement ceux ci pour aller m’entrainer seul, dans le gigantesque parc de la maison. Ce qui bien sûr accentua les tensions avec mon père qui me croyait en train de flâner.

Le jour où Renji débarqua chez nous, tout de
suite, je me méfiais de lui. Il y avait dans ses yeux une lueur qui ne
m’inspirait rien de bon. Déjà le fait même qu’il vienne soit disant car on
était sa famille d’accueil n’avait rien d’anodin. Je soupçonnais mon père de
l’avoir bien spécifiquement choisi pour remplacer le fils ingrat et incapable
que j’étais. Enfin, qui pourrait le confirmer à présent…
Lui et moi, on fut dès le départ comme chien et chat. Je ne le supportais pas, lui et ses airs mielleux et arrogant, croyant tout savoir sur tout. Mais mes parents eux l’adoraient, le vénéraient. Ma haine envers lui grandissait de jours en jours. Peut-être ressentais-je de la jalousie. Qu’en sais-je. J’avais surtout peur pour Saaya, ma fragile petite sœur, si naïve. Il l’embobinait avec ses paroles et ses gestes tendres.

Et mes pressentiments à son égard se confirmèrent lorsqu’il brûla la maison familiale. Je pus voir dans les yeux de mon père et de ma mère, une cruelle incompréhension de leur part et une nuée de questions dans leurs regards atterrés. Au fond de moi, j’étais euphorique. Je pensais « voilà, je le savais, vous pensiez quoi ? ce mec est de la
même espèce que moi... Lui et son air arrogant... Ne voyez vous donc pas son rire sadique qui allume ses yeux rieurs... Et même moqueurs. Oui il se moque de votre malheur tout comme moi je me ris de vous pauvres âmes crédules qui crurent trouver mieu. Que moi pour au final tomber sur le plus bas des rebus de cette vie..."
Plus mes pensées défilaient, plus mon sourire s'agrandissait. Mon père s'en rendit soudain compte et me gifla si fort que je tombais par terre. Il me regarda de haut. Je soutins son regard, dédaigneux. Cette bataille dura une demi seconde. Cependant il lut dans mes yeux que je savais. Je le savais. Il sut que j'avais compris sa pitoyable manoeuvre, que je savais qui était réellement Renji, que je savais ce dont ce taré était capable... Il baissa enfin les yeux. Et moi, j'éclatais de rire, agravant sa fureur et son humiliation...

On ne revit plus que rarement Renji... Les seules fois oùje le revis, ce fut lorsqu'il voulut se rapprocher de nouveau de ma soeur mais cette fois ci je ne le laissais pas faire. Maitrisant au mieux mes pouvoirs, de plus en plus fort en combat à main nues, de nombreux combats eut lieu entre nous eux. Comme deux loups pour une même femelle. Sauf que celle ci n'était pas seulement une jeune fille. Elle comptait plus que ma propre vie, c'était ma soeur. Ma petite soeur que je me devais de protéger...
On peut dire que j'ai eu la vie dure dans notre nouveau quartier. Cherchant continuellement à fuir ma nouvelle maison, bien plus modeste que l'ancienne mais bien plus sécurisée, je trainais tout les soirs dans la rue, me battant à tout bout de champ, cherchant a atteindre un niveau en combat inmaginable. Je ne me sentais jamais repu. Le sang m'appelait. J'aimais le bruit des os craquant sous mes coups, j'aimais entend le cri de mes victimes, gémissant, suppliant, hurlant pour avoir de l'aide... Je m'en repaissais tel un met raffiné et savoureux, tel un animal dévorant le gibier qu'il vient d'abattre. Pauvres petits lapins... Parfois je tombais sur des gangs ou des mecs bien plus forts que moi. Dans ces cas là, hors de question de fuir. Ils me démontaient comme moi je démontaient toutes les petites frappes du quartier. Mais jamais, non jamais, jamais je ne baissais les yeux. Jamais je ne me serais permis de me soumettre àmon adversaire. Si mon père m'avait appris au moins une chose dans ce bas monde, c'était de ne jamais s'avouer vaincu et surtout continuer à défier ton assaillant. Ne pas lui montrer ta peur... Peur... Mot qui m'était alors devenu inconnu pour moi même mais que chacune de mes victimes ne connaissait que trop bien. Il ne suffisait qu'à prononcer mon nom...
Mon seul point faible, celui qui me faisait perdre mon sang froid, et d'ailleurs qui me touche toujours autant, c'est ma petite soeur. Battailleuse comme moi, elle se retrouvait parfois dans des situations peu enviables. Mais j'étais là pour la protéger. Toutefois, toujours, le doute est omniprésent... Comment se fier à un père ne semant que mort et désolation et une mère absolument naïve ? Forcément mon instinct fraternel protecteur prenait toujours le dessus... Bien sur Saaya M'avait déjà prouvé qu'elle était forte. Mais ses capacités étaient moindre et même inexistantes face à des mecs entrainés, ayant de l'expérience, des sadiques ou des psychopathes tel Renji. C'est pourquoi j'appréhendais le moment où elle s'envolerait du nid familial. Car je sentais qu'en elle bouillait la même soif de combat que moi.

Suite à un entrainement désastreux, mon père et moi eurent un dispute très violente qui faillit se terminer dans un bain de sang. Je contins néanmoins ma rage. Je savais déjà ce qui allait se passer. De toute manière je ne comptais pas rester plus longtemps dans cette baraque. Mon père comme je m'y attendais, me renia. Il me demanda de quitter cette maison sur le champ. Je le regardais en face et lui dis bien clairement que c'est bience que comptais faire. Ma mère était en larme et essaya de le calmer, de me retenir mais tous savions très bien que quelque chose avait était brisé. La famille a ait dès ce moment là implosé. Saaya était partie à ce moment là ce qui la protégea de cette explosion de fureur, de tristesse, de déception et de souffrance.

Je partis sans me retourner. Mon sac fut léger. Quelques vêtement, ma guitare, mon blouson et je quittais enfin cette foutu maison où rien ne m'attendais plus, regrettant seulement de ne pas avoir dit au revoir à ma soeur bien aimée.
Heureusement comme j'avais mon propre compte je pus rapidement trouver un logement minuscule. Malgré l'interdiction de mon père ma mère raviallais mon compte e banaue assez souvent pour que je ne manque de rien. Je fus déscolarisé suite à un trop grand nombre d'absence. Pourquoi y serAis je donc tourné dans ce bahut de merde. On y apprenais rien.
Je restais donc, prostré dans ma chambre à jouer de la guitare en chantant. Le soir je sortais me battre, parfois, je partAis m'entrain dans le bois près de mon studio. La belle vie quoi... Je ne gardais pas contact avec ma soeur. Celà était devenu dangereux au vue de ma situation. Je n'ose imaginer ce que mon père lui aurait fait si j'avais tenté quoique ce soit. Cet homme était un psychopathe et surtout il savait à quel point j'aimais Saaya.

Tout bascula lorsque je vis une annonce pour un jeu de survie organisé par un nom qui m'était familier. Mon père avait trouvé un nouveau type d'amusement sadique. Je ricanais tout d'abord avant de lire la planchette en entier : Ce malade mental avait organisé un jeu avec pour but de ramener la personne de Saaya... Morte ou vive. Le gagnant bénéficierai d'une somme monumentale d'argent. Je restais un moment sans bouger, fixant vec horreur cette règle totalement incommensurable...
Je retournais à chez moi dans un état second. Je ne pouvais pas laisser faire ça ! Je relus une dernière fois l'affiche avant de prendre ma décision. J'allais participer à ce jeu mortel. Pour sauver ma soeur. Je pris monsac à dos avec quelques rations de survie, le strict nécessaire pour me débrouiller tout en gardant une grande légèreté pour pouvoir me mouvoir rapidement et assez furtivement (même si je ne savais absolument pas être discret je vous l'accorde). Hormis la peur qui me nouait les entrailles que quelqu'un ai déjà trouvé Saaya et luiai fait du mal, je dois avouer que ce jeu fut pour moi un véritable plaisir. Enfin, je pouvais faire souffrir mes victimes autant que je voulais avant de les tuer. J'expérimentais d'ailleurs de nouvelles tortures que je n'avais pas eu l'occasion de tester. Les combats de rues ne sont pas adaptés pour ça car on ne peut pas achever les victimes. Et si on "s'amuse" trop avec elle, on court toujours le risque d'avoir des problèmes avec la justice. Ainsi dans ce jeu morbide, mon père avait délivrer le démon sadique qui sommeillait en moi. Je sortis de ce jeu repus de cris de douleur, d'images saisissantes d'os broyés, de cartilages sectionnés, de membre coupés...
Je trouvais Saaya comme a son habitude, c'est à dire en très mauvaise posture. Je ne sais pas comment elle se débrouille pour se retrouver bloqué... Elle est entrainée et a des capacités de pouvoirs impressionnantes... Aussi bien de loin que de près... Cependant, Lorsque je la vis, je compris immédiatement qu'elle était épuisée et blessée a de multiples reprises. En effet, contrairement à moi, c'était elle qu'on chassait.
Je la secouru sur le champ, l'aidant tant bien que mal à se soigner aec mes maigres possessions après avoir terrassé plus ou moins vite le reste de ses "prétendants".
Le jeu se termina là. Je ramenais ma précieuse petite soeur auprès de mon père haïssant ce dernier au point de le tuer. Je retins ma rage acceptant l'argent du jeu. Après tout, j'avais gagné.
Lorsque je revis mon géniteur, nous nous jaugeâmes du regard pendant longtemps. Il avait vu mon avancée dans le jeu. Et je lus de la fierté dans ses yeux. Parce que j'avais gagné, j'étais redevenu son fils. Moi je n'èprouvais que du dégout à son égard mais je ne le montrai pas. Il me pris dans ses bras, et fier, il me murmura avec émotion : mon fils est devenu un véritable homme. Je le laissais faire voyant une opportunité de revenir dans cette maison et ainsi de garder un oeil sur Saaya.

Malheureusement mon déménagement se traina en longueur à cause d'un bail fallacieux. Et je ne pus empêcher mon père de nuir de nouveau à notre famille. Il tua ma mère et tenta pour Saaya également. Celle ci fort heureusement ne se laissa pas faire et lui rendit la pareille, nous laissant tout deux orphelins. Je fus interner en pensionnat. Ma soeur Fut innocentée pour légitime défense mais ce que mon père lui avait fait subir marqua son coeur et son esprit d'une cicatrice indélébile... Tout comme pour moi. Je pense qu'elle en souffrit beaucoup mais je ne pouvais rien faire. Je m'en veux encore de mon impuissance. Je murais encore une fois dans ma musique car seule ma guitare importait à mes yeux pendant un temps. Jusqu'à ce que je trouve ma place au sein des Naughts. Oui j'avais besoin de me battre à nouveau, de gouter le sang, d'entendre les bruits si connus de la souffrance. Toute ma fureur, ma rage qui couvaient en moi, jaillissaient et anéantissaient mes nouveaux petits bisus...
Jusqu'au moment où je le revis... Renji... Lui aussi avait atteri dans ce campus ? J'ai fixé sa poitrine qui arborait fièrement le signe des Hell. Et j'appris plus tard qu'il était lieutenant. Encore une raison de plus pour le haïr...
Il essaya vainement d'embrigader ma soeur qui elle aussi rentrait fraîchement au pensionnat. Le pauvre. Ma soeur n'était pas du style a appartenir à un groupe sans savoir ce dont il s'agissait... C'était une solitaire ma soeur... Je lui touchais quand même deux mots sur mon groupe lui laissant le libre choix de venir tout en lui donnant un tas de recommandations. Même si la politique de ce pensionnat veut qu'il n'y ait pas de liens amicaux avec des ennemis ou des solitaires, ma soeur restait la priorité... Quelle que soit la situation, je le défendrai. Même contre les miens s'ils le faut !








Pouvoirs
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Aquakinésie : Daisuke maîtrise à la perfection l'eau et peux faire tout un tas de chose avec. Il peux tout simplement créer une vague, faire une sphère d'eau,faire sortir des jeyser d'eau,créer des tourbillons s'élevant en hauteur, marcher sur l'eau , diminuer la visibilité de son ennemie en créant un nuage de vapeur, extraire l'eau des plantes ainsi que des corps et de l'atmosphrère. Lors des pleines lunes, il pourra contrôler l'eau à l'intérieur des êtres vivants, cette technique nommé ''Bloodbending''. Mais sa maîtrise ne se stop pas ici non plus, il pourra se transformer en son élément, avoir des techniques de soins et beaucoup d'autres choses.

Ameterasu,La Lumière Céleste : Ce pouvoir permet à Daisuke créer des flammes noires qui ne peuvent s'éteindre que lorsqu'il le décide ou se trouve trop loin. Bien entendu c'est flamme brûle mais un tout petit peu plus lentement que les autres,elles sont aussi réputer pour tout détruire sur leurs passage, rongeant absolument tout, comme de l'acide, rien ne peux leur échappés. Les personnes prisent dedans n'ont pratiquement aucune chance de s'en sortir sauf si Daisuke en décide. Contrairement à sa sœur, Saaya, Daisuke maîtrise parfaitement ses flammes.

Invocation d'armes : Daisuke peux invoquer des armes blanches ou à feu quand il le désire, ce qui est très utile dans certaine situation. Comme des fusils de tout calibres et de n'importe quel sortes.

PoisonedBlood : Si Dai' le souhaite, il pourra transformer son sang en un poison redoutable, bien sur l'apparence de son sang ne changera en aucun cas, seulement ce dont il est créée. Utile pour tuer ses adversaires qui joueront les machos à le goûter.







Il était une fois...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •





Pseudo : Aspara

Age : 18

Comment avez-vous connu ce forum ? Au pifometre...

Aimez-vous le thème ? Je dirai que j’ai un peu de mal sur le fond… et la bannière est un pau flash par rapport au autres couleurs du forum… ^^

Code du règlement : Ne fais pas confiance au premier venu...

Qui est sur votre avatar ? Aucune idée.

Autres :

• Daisuke sera très proche de Saaya, mais quand je dis très proche ça sera l'un de ses points faibles, qu'on utilise sa soeur le blessera psychologiquement. Voir même la voir rejoindre le clan de Renji...

• Dai' déteste par dessus tout Renji, il le haïe. En autre son pire ennemi.








Dernière édition par Daisuke Aisaka le Lun 19 Nov - 17:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 9845
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 21
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Ven 16 Nov - 11:13

Bienvenue !

Merci d'avoir pris un personnage prédéfini Smile

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Ven 16 Nov - 16:34

Bienvenuuuuuuue *^*

Bon pour l'instant rien à dire, je préviens la créatrice que tu prends son perso ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Saaya Aisaka

avatarMessages : 165
The dead's money : 9550
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 19
Localisation : † En Enfer †

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Sam 17 Nov - 17:30

Bienvenue et contente de voir que Dai' attire enfin un joueur :3 J'ai vu que tu avais changer l'avatar, ce qui peux...aller. M'enfin bon j'aimerais que tu gardes au maximum ce que j'ai fais pour ce personnage. Ensuite, j'aimerais bien avoir ton test rp pour savoir si tu sera apte a le jouer. :3

Voilà. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystique-pensionnat.forumgratuit.fr
Daisuke Aisaka

avatarMessages : 20
The dead's money : 8876
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 23
Localisation : In the shadows..

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Sam 17 Nov - 18:20

coucou, ne t'inquiète pas pour ça, je vais tout garder de lui ^^
c'est juste l'avatar que je voulais surtout changer !
Pour l'histoire, j'ai lu la tienne et j'aimerais taper al mienne en gardant tout les éléments qui sont dans la tienne.
Je rajouterais juste ce que moi je faisais quand tu parles de ton histoire et là où je passe sous silence. Si tu es d'accord, bien sûr...
Et autrement pas de problème pour rp avec toi Smile

( PS : en fait, j'ai fait pas mal de rps, j'étais inscrite à plus de 3 ou 4 fofo, admin de 2 et créatrice de 2 fofo de rps, qui au final n'étaient malheureusement plus actif. ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugénia S. Cross

avatarMessages : 5
The dead's money : 8999
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Dim 18 Nov - 9:37

Avant, j'avais cette habitude de commenter les fiches de présentations, toujours avant j'avais l'habitude de ne jamais dire bienvenue parmi nous aux nouveau. Ce qui me paraissait parfaitement normal. Aujourd"hui je viens de me faire la réflexion que ça fait un moment que je n'ai pas parler pour ne rien dire dans une fiche ou même un topic et je me dis que c'est dommage.

Ceci est donc plus un Bienvenue officiel et moins "pastel" que sur la Cb.

J'ai vraiment hâte de lire ton histoire et de voir en Rp, lequel de nous deux est-le plus Macho !
(par ce que oui, les femmes misogynes ça existe ! /PAN!/)


Ginny~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisuke Aisaka

avatarMessages : 20
The dead's money : 8876
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 23
Localisation : In the shadows..

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Lun 19 Nov - 17:05

Voilà ma fiche est finie :3 maintenant j'attends les critiques pour qu'elle soit walid ^o^
niaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 10468
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Lun 19 Nov - 17:14

Perfect pour ma part, je laisse à Saa' le soin de "valider" ton histoire :3 (et je te mettrais ta couleur et tout après qu'elle ai dit son avis x))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Daisuke Aisaka

avatarMessages : 20
The dead's money : 8876
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 23
Localisation : In the shadows..

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Lun 19 Nov - 17:27

Je peux commencer à RP quand même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saaya Aisaka

avatarMessages : 165
The dead's money : 9550
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 19
Localisation : † En Enfer †

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   Lun 19 Nov - 20:29

Pour moi, c'est bon validé :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystique-pensionnat.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Daisuke Aisaka, NAUGHT, pour vous faire souffrir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» Dark',pour vous servir...
» La dissuader, la faire souffrir [Pv Pomona]
» Pour vous remonter le moral
» wellen et son stron en foto pour vous faire plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-