Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Rencontre suspecte en permanence. [Saaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 11943
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Rencontre suspecte en permanence. [Saaya]   Dim 19 Aoû - 18:33

Le mardi matin se déroulait comme à son habitude pour moi, gouverné par la routine. Me lever à l'heure, m'habiller puis me rendre en cours n'était pas un exploit prodigieux puisque, contrairement à certains élèves, je faisais preuve de bonne volonté. D'une manière générale, les cours étaient distrayant et celui que j'avais ce matin étais l'un de mes préférés: Sciences de la vie et de la Terre. J'avais donc réussis à atteindre la salle de classe sans me faire assaillir par qui que ce soit lorsque je me suis rendu compte que ce cours n'allait pas me plaire. Une fois la porte poussée pour rentrer dans la salle, on voyait que le TP du jour nécessitait tout d'abord des cadavres de chats et, ensuite, les outils utilisés dans un dissection. Une dissection de... chat? Je ne comprenais pas du tout ce professeur mais je savais néanmoins que je ne pouvais pas suivre le cours avec les autres élèves. Me dirigeant tout droit vers mon professeur, je lui expliquait la situation en essayant d'attirer le moins d'attention possible et celui-ci me permit d'aller en permanence pendant l'heure de cours à condition de lire un livre qui résumait le cours.

Je me retrouvais donc devant la salle de la permanence avec du travail supplémentaire sur le dos à cause de cette stupide hématophobie. Le travail supplémentaire en lui même ne causait aucun problème puisque je n'avais pas besoin de lire avec attention le livre pour le retenir mais le fait de quitter la salle de cours attirait l'attention. Avec ça, il n'était pas difficile de deviner que je ne supportais pas la vue du sang et je ne savais pas ce que mes ennemis actuels feraient de cette information. Le fait que j'étais le leader des Estate n'était pas caché et laisser ses faiblesses être découvertes était plutôt problématique mais je ne pouvais rien faire d'autre qu'espérer que mon professeur soit discret. A cette heure-ci il n'était pas sensé y avoir qui que ce soit dans en permanence et j'allais devoir passer une heure et demi à m'ennuyer ou à penser à l'état actuel de la guerre qui ravageait l'établissement.

Une fois le porte ouverte, je pus apercevoir la présence d'une élève dans la salle ce qui pouvait s'avérer profitable si elle ne complotait pas contre moi. En même temps, la moitié des élèves de l'établissement devait vouloir ma perte pour faire avancer cette stupide guerre donc je savais parfaitement à quoi m'en tenir. En allant remettre le mot qui expliquait le fait que je sois dispensé de cours au surveillant de la salle, je pesai les risques liés à une discussion avec la jeune fille puis décidai que, de toute manière, se lier avec les autres élèves ne pourrait qu'être positif pour les Estate. J'étais donc en train de me diriger naturellement vers la place adjacente à celle ou était assise cette jeune fille quand un sifflement strident s'en mêla. Ce fichu pouvoir lié à mon audition me surprenait toujours lorsqu'il décidait de s'activer sans que je le lui demande. Non mais franchement, si c'est pour me faire perdre l'équilibre en me surprenant avec un ultrason hyper fort qui ne sert à rien, ce n'est pas très plaisant. Forçant le son à s'arrêter avant que je ne recommence à avoir l'air bizarre devant une personne qui ne me connaissait pas forcément, je commençais à dévisager le potentiel ennemi.

La jeune fille devant moi avait des cheveux d'un noir bleuté, des yeux bleus et tout un tas d'autres éléments physique sans importance comparé à ce que je remarquai du premier coup d’œil: l'absence de collier apparent. La fille devant moi était donc probablement une solitaire, sans clan. Le seul problème c'est que je ne pouvais pas être sûr de ses inclinaisons ni savoir comment elle était sensée réagir aux discussions ce qui voulait dire que j'allais devoir être encore plus prudent que d'habitude. Au moindre mouvement un peu trop suspect, c'était direction un lieu sûr ce qui n'était absolument pas compliqué vu le nombre de chaises présentes dans la pièce. Mais je me devais d'essayer d’entamer une discussion avec celle-ci; qu'elle rejoigne mon clan ou un autre n'avait pas grande importance: une fois que tous les clans seront alliés, cela reviendrait pratiquement au même, néanmoins il pouvait toujours être utile de tisser des liens entre les membres des différents clans.

Tirant la chaise pour m'y asseoir, je commençai à me demander comment j'allais pouvoir engager la conversation avec une personne qui étais sensée être méfiante et déjà au courant de ce qui se passait dans l'établissement. La solution la plus simple était de se présenter ouvertement en tant qu'Estate et de demander à cette jeune fille son nom et je décidais donc de procéder ainsi dans premier un temps. Je fis bien attention à ne pas toucher la jeune fille parce qu'avec tout les pouvoirs qui existaient, cela pouvait se révéler très dangereux. Tout comme le de s'approcher de quelqu'un d'ailleurs mais on ne pouvait pas l'éviter. Avec un sourire, je demandais donc, tout en surveillant chacune des réactions de la jeune fille à la recherche de quelque chose de suspect. Et les alentours également.

"-Bonjour. Je m'appelle Kazuki Egawa, Estate, et toi?"

La jeune fille, même si elle n'avait pour l'instant pas l'air de faire quoi que ce soit d'étrange était suspecte à cause de sa simple présence dans cette salle. Elle était sensée être en cours après tout, donc je m'interrogeais également sur la raison de sa présence ici. Mais chaque chose en son temps: pour l'instant, il me fallait un nom à mettre sur ce visage.

_________________



Dernière édition par Kazuki Egawa le Ven 31 Aoû - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saaya Aisaka

avatarMessages : 165
The dead's money : 11790
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 20
Localisation : † En Enfer †

Votre pensionnaire...
Groupe: Solitaire
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Rencontre suspecte en permanence. [Saaya]   Mar 21 Aoû - 18:49




Rencontre suspecte en permanence.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




Maintenant ça faisait quoi ? Une journée que j'étais arrivée ? Oui sûrement, aucune connaissance mise à part Renji et Daisuke mise à part tout était super. Une école ou les gens s'entre-tue pour une connerie de clan et de domination je crois. Ne rejoindre aucun clan, ouais tu pense c'est facile de me balancer ça comme ça Dai', mais t'oublie le faite que la vie pour moi ici est plus difficile que vous et qu'on essaiera toujours de me foutre une saloperie de collier au cou où un putain de bracelet au poignet. De plus ça ne faisait que quelques jours que j'avais paumé ma mère, après mon « père » j'men tape complètement, une ordure pareil ne mérite aucun respect tout comme il ne m'en a jamais donner... Enfin bref, j'avais décidais de me balader un peu dans les couloirs pour me faire quelques points de repère, évitant un maximum de personne pour ne pas attiré l'attention sur moi le premier jour, et même si ça devait arriver franchement, qu'est ce que j'en aurais à foutre ? Après les gens pensent ce qu'ils veulent de moi, j'en ai rien à branler.

Les cours ? Hm j'men fout aussi, de toute manière vu le retard que j'ai déjà comparer au personne ici ça ne m'aiderais à rien et ça me ferrais certainement perdre mon temps. Les couloirs me paraissaient long et quasiment interminable, l'atmosphère qui y régner était assez tendu quand même, il y avait peu de monde dans les couloirs, certainement que tout le monde est en cours. Hm... y faut que je trouve un endroit calme et sans présence pour jouer à la psp et manger des bonbecs, comme ça je serais tranquille jusqu'à midi , ça serait déjà pas mal et après ça serait repartit pour avoir des gens de différent clan sur le dos pour le recrutement. La salle de permanence certainement la meilleur solution à choisir, mais... comment là trouvait ? Je poussais un long soupire continuant de marcher mains dans les poches de ma veste. Salle de maths, salle de français et toujours pas celle que je cherchais, c'est finalement après dix minutes de recherche que je me retrouvais devant la porte fermer mais non à clé, je pris la poignet dans ma main afin de l'ouvrir doucement pour m'assurer qu'il n'y avait personne dedans, et effectivement la salle était vide.

«  Bon.... la fiesta peux commencer ! ♫ »

Bien sur, façon de parler. Je me dirigea vers une place vers le fond de la salle, être tout devant c'est pas vraiment ce que je kiff le plus, sans plus attendre je tirais une chaise pour m'y asseoir, sortant aussitôt mon paquet de bonbons et ma psp que je mis devant moi. Je retirais ensuite ma veste que je mis sur le dos de la chaise où j'étais. Tenant la chaise sur ses deux pattes arrières pour me balancer légèrement en faisant gaffe de ne pas me péter la nuque sur le rebord de la table derrière moi, je n'avais pas envie de crever ici hein... Une fois mon jeu lancé sur la psp, je ne pus malheureusement pas y jouer longtemps sans sentir la présence d'une personne, par pur précaution je commençais à charger intérieurement de l'électricité, également prête à activer mes vecteurs si besoin. Si je n'ai pas rejoins le clan de Renji ou Daisuke ce n'est pas pour en rejoindre un autre...Donc leur sympathie y peuvent se la foutre où je pense. Je continuais de jouer mais plus d'une manière aussi concentrer, simplement par prudence, genre si l'autre se pointe et me fout un collier autour du cou comme ça hm, j'suis mal barrée à moins de le buter après et de le laisser le collier sur place, ça ne me dérangerais pas. Je reposais la chaise a quatre patte lourdement lorsque je sentis que la personne s'approcher, ne tournant pas pour autant le regard sur celle ci.

C'est seulement lorsque le gars s'approcha pour se mettre assis sur la place qui m'était adjacente je tournais la tête en sa direction, pas de collier... je dirige mon regard sur son poignet : bracelet. Par contre le signe ne me disait rien, Daisuke n'avait pas eu le temps de m'en dire plus que Renji avait déjà commencer à la ramenner pour lui demander de la fermer....J'le comprendrais jamais. A ce demander si y veux mon bien ou non, mais il a toujours était comme ça donc... Mais la phrase de l'autre me coupa directement dans mes pensées.

"-Bonjour. Je m'appelle Kazuki Egawa, Estate, et toi?"

Estate ? Le clan des peace and love ? Fin d'après le surnom que Dai' leur filer. Ouais c'est ça sourie, « Ne fais pas confiance à la première personne » c'est certainement pas grâce à ton sourire que je vais faire la gentille fille et me laisser manipuler. J'hésitais à lui répondre, en lui dévoilant mon identité p'têtre qui connaissait Daisuke et tenterais de m'utiliser pour le blesser... J'en sais rien. J'éteignis ma psp en soupirant prenant un bonbec dans mon paquet, en soupirant avant de le manger.

«  Hm, Yo. Saaya Aisaka. Enchanté l'peace and love. »

Quoi ? Je suis asociale, je sais et je l'assume donc c'est pas aujourd'hui que je vais changer pour faire plaisir à un gugus qui voit la vie en rose hein. Mais malgré mes paroles qui lui serait peux être plaisante, je ne faisais aucun signe agressif, nan j'attaque que si l'ont m'attaque. D'ailleurs qu'est ce qui foutait là lui ? Il avait pas cours ? P'têtre qui sécher comme moi mais vu sa tronche qui me fait pensé à celle d'un intello et d'un léche-cul envers les profs j'pense pas... Je tournais ensuite le regard vers ma table pour y reprendre ma psp que je fourrais dans la poche de ma veste, de manière a ne pas l'oubliais après, je saisissais ensuite mon paquet de bonbons que je tendis légèrement à l'autre :

«  T'en veux ? »

Ouais je suis pas commode et après j'propose des bonbecs aux gens faut pas chercher à me comprendre car ça reste limite impossible. La plupart me déteste rien qu'à mes premiers gestes et paroles j'men fout, j'ai besoin de personne pour vivre, je sais me démerder seule. L'autre devait hésitait à prendre un bonbon, bah en même temps tout le monde et méfiant ici alors ça m'étonne pas.






[HRP : désolé d'avoir mit du temps à rép mais j'ai beaucoup de rp sur le dos en ce moment ^^" et je tacherais de corriger mon poste un peu plus tard....xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystique-pensionnat.forumgratuit.fr
Kazuki Egawa
- La Fumée de la Feuille -
avatarMessages : 364
The dead's money : 11943
Date d'inscription : 18/08/2012

Votre pensionnaire...
Groupe: Estate
Puissance:
61/100  (61/100)
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Rencontre suspecte en permanence. [Saaya]   Lun 27 Aoû - 15:45

La jeune fille semblait hésiter à me répondre mais tout se passa normalement. Saaya Aisaka. Un nom que je n’oublierais plus maintenant et que je pourrais toujours réutiliser lors de mes conversations futures et ce sans problème. Un nom qui me disait vaguement quelque chose mais je n’avais pas réellement envie de chercher dans ma mémoire tout de suite et de laisser filtrer que je savais ce que je n’étais pas sensé savoir. Chose que j’avais malheureusement déjà faite. Mais la jeune fille qui m‘avait appelé le « peace and love » était déjà en train de me tendre un paquet de bonbons savoureux. Bonbons qui, à l’odeur, n’étaient vraisemblablement pas empoisonnés. Modifier les odeurs, c’est génial puisque cela me permet de connaître les odeurs présentes même en proportions infimes. Et avec ma mémoire, aucune chance que la moindre différence de dosage ou autre due à du poison passe inaperçu. J’avançais sans hésitation ma main vers le paquet pour en retirer un.

Bonbon jaune et orange. Au creux de ma main. Un bonbon que je n’avais toujours pas mis dans ma bouche car ce que je voulais, moi, c’était fumer. Dévisageant le bonbon, je sortais tranquillement ma pipe pour mêler le bonbon que l’on m’avait offert avec ce que je voulais réellement faire. Une flamme. La fumée sort de la pipe et sent, délicieusement, le bonbon. Cela risque de gêner la jeune fille, que je fume son bonbon mais, puisque je contrôle la fumée et qu’elle ne va pas se loger dans ses poumons, elle fera avec. Sortant le livre que je devais lire, je commençais à lui répondre tout en tournant les pages et en regardant celles-ci, les archivant à la vitesse de l’éclair. Lecture rapide.

« -Le peace and love ? Ah ah… Nah, en fait, mon objectif, ce n’est pas la paix et l’amour, juste une alliance avec chacun des autres clans. L’amour, ce serait un plus mais si il faut s’en passer… Après tout, une alliance avec les Naught, c’est tellement difficile qu’il n’y a que moi qui pourrais y arriver. Et en plus, vu les idéaux des autres clans, tous les réunir en une seule alliance est tellement proche de l’impossible que, lorsque j’aurais réussis, l’exploit marquera encore plus la mémoire que si la guerre est résolue par la violence. Et encore plus si c’est basé sur le côté « love ». Je te laisse imaginer la renommée des Estate après. Donc oui, peace and love c’est la meilleure option en fait. »

Le temps que je parle des Estate avec confiance, après tout, je suis moi donc j’y arriverais bien un jour ou l’autre, j’avais fini d’archiver les pages de mon livre que je reposais sur la table avec un « Fini. » puis je me retournais vers Saaya pour continuer de converser avec ce qui pourrait finir par se révéler comme mon futur assassin. Et ce n’était pas en conversant que cette impression allait facilement disparaître : Brutus et César, ça vous dit quelque chose ? Absorption de fumée puis ronds de fumée se logeant progressivement l’un dans l’autre avant d’éclater, la fumée se dissipant dans l’air mais n’allant pas trop prêt de la solitaire. J’en profite pour jeter un autre coup d’œil autour de moi.

Plus personne d’apparent dans la salle : nous étions seul avec le ou les ghosts qui étaient peut-être –surement- en train de me suivre. Mis, en même temps, puisque que l’on était en plein milieu des heures de cours, il y avait une chance que je n’ai pas été suivi jusqu’à la salle de permanence. Par contre , le fait qu’elle n’ait pas réagi à mon nom et m’ait traité de « peace and love » était quelque peu étrange. Généralement, les élèves au courant de ce qui se passait se renseignaient sur les leaders et disposait d’un peu plus d’informations sur les clans qu’un « peace and love ». Bon d’accord, les Estate n’étaient pas très bien vus mais quand même, j’espérais que l’on parle de mon clan comme autre chose que cette appellation lorsqu’on mettait les nouveaux au parfum. Est-ce que cela voulait simplement dire qu’elle n’appréciait pas les Estate ou bien qu’elle n’était pas entièrement au courant des forces en présences ? J’étais sûr qu’elle savait pour la guerre, les colliers et les bracelets mais pour le reste, ma seule option était de poser directement la question :

« -Bien. Bon, puisque tu n’as pas de clan, j‘aurais aimé savoir si tu connaissais toutes les forces en présences et la situation avec exactitude ou si tu avais besoin de renseignement. Je me fiche de recruter quelqu’un qui ne corresponde pas à la philosophie du clan, après cela devient une gêne d’avoir un élément récalcitrant dans les rangs. Toujours utile mais bon... »

Mouais bon… C’était ce que je disais mais je ne refuserais pas si tous les nouveaux venaient chez moi de gré ou de force. Cela produirait un embargo qui permettrait peut-être d’obliger les autres clans à s’allier à nous pour pouvoir remplacer leurs morts et faire grossir leurs troupes. En plus, certains pouvoirs étaient réellement utiles, élément récalcitrant ou pas. Mais ce plan était vraiment difficile à mettre en œuvre et ne garantissait en aucun cas une alliance stable donc : à l’eau. Pour l’instant améliorer les relations entre les membres des différents clans et ceux des Estate était la première chose à faire. Et les aider au risque de se retrouver avec plus d’adversaires puissants était un risque à prendre pour l’avancée de la phase 1. Si les Estate se retrouvaient à faire la guerre avec les autres clans de manière active et à essayer de frapper de grands coups, ce serait soit en suivant un autre plan soit lors de la phase 2. J’étais prêt à tout pour nouer mes alliances. S’allier avec les Naughts en décimant la moitié des Hell comme prix de l’alliance? Pourquoi pas ? En plus, j’avais déjà un plan sur pied pour réduire de moitié les effectifs de chacun des autres clans avec des pertes minimales. Ce n’était pas si compliqué à vrai dire. A partir du moment où il n’y avait pas une erreur dans mes calcul sinon tout pouvait s’avérer perdu. Mais là, il y avait plus intéressant à faire : écouter la réponse de Saaya tout en déjouant ses possibles tentatives d’homicide envers ma personne.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre suspecte en permanence. [Saaya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre suspecte en permanence. [Saaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: La partie RPG :: Le pensionnat :: Bâtiments principaux :: Permanence-