Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 11713
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Ven 24 Aoû - 22:38

    La zone résidentielle. Un endroit où il ne faut jamais, jamais aller quand il fait quarante degrés à l'ombre...

    Le soleil tapait sur ma pauvre tête. Je marchais au hasard dans les rues. D'ailleurs, je ne savais même pas où j'étais. Il me semblait que c'était un quartier résidentiel, avec ses maisons et jardins et tout et tout... Mais j'avais soif et chaud, et le reflet sur l'asphalte commençait à me faire avoir des hallucinations. Les façades des maisons se tordaient lentement, et le sol tanguait doucement sous mes pieds. Ma gorge était sèche et mes muscles endoloris par la marche.

    Mais aussi quelle idée m'avait pris ?

    Ce matin, pourtant, je m'étais levée du bon pied, à la bonne heure. Dix heures du matin, c'est presque parfait pour mon cycle de sommeil. J'avais flemmardé un moment avant de bouffer toute seule dans ma chambre. Parfois la présence d'un coloc' me manquait. mais j'avais demandée à être seule dans ma chambre. Soupire, soupire et... bâillement.
    Je m'étais levée, habillée en vitesse et j'étais sortie de l'internat sans même me soucier du temps. Il faisait une chaleur à crever et j'étais habillée assez légèrement (heureusement). J'avais prise la direction de la ville et j'avais passée la matinée à embobiner des garçons par-ci par-là. Je n'avais pas récoltée d'argent, car mon seul but était de me divertir. Ensuite, suite à l'invitation de l'un d'eux, je l'avais suivis dans les rues... Mais comme il était collant, j'avais soudainement voulue disparaître et... Pouf ! A plus de moi. Après, la marche, la pomme attitude (jeu de mot) et... la zone résidentielle.


    Voilà comment j'en étais arrivée là.

    Mais maintenant que j'étais seule, paumée, je regrettais sincèrement d'avoir largué ce mec. Il me fallait de l'eau. Maintenant, là. Et l'eau c'était trop dure à matérialiser pour pas que ça m'épuise... J'avais à peine la force d'avancer, à vraie dire. Si jamais un Hell ou un Estate passait dans les parages et qu'il s'en prenait à moi je serais sans défense...
    J'avance en titubant légèrement, laissant traîner une jambe ou l'autre selon le moment. Je tournais parfois la tête pour regarder autour de moi, mais le monde était flou et... vert ? Je plissais les yeux. Hein ? Pourquoi là c'était... tout vert ? Ça ressemblait de près comme de loin à de l'herbe mais comment en être sûr ? Je m'approchais lentement de la surface verte qui n'était visiblement pas protégée par une clôture. Mes pieds rentrèrent en contact avec la surface verte et...

    Bonheur, c'était un gentil coussin d'herbe qui n'incitait qu'à me voir dormir dessus. Je tombais comme une masse sur cette pelouse et fermais les yeux, sombrant doucement dans le sommeil...

    Endroit étrange. C'était un endroit clos assez grand, comme une gigantesque boîte fermée de la taille d'un gymnase. Les murs sont blancs, dépourvus d'objets de décoration ou de pancartes quelconques. Il n'y a pas un bruit à par ma respiration hachurée et mon pouls rapide. Je regarde au plafond, mais toujours que du blanc et du gris clair. Mais j'avais la drôle d'impression que l'endroit rétrécissait à vue d’œil...
    *Nan... Nan. Pas possible. Pas ça !* pensais-je avec effrois.
    Je me levais brusquement et courait droit devant moi, paniquant à la vue des murs se rapprochant lentement de moi. J'avais horreur des endroits clos... Je me cognais fortement à un mur et tombait à la renverse. Heureusement pour moi, ce dernier ne continua pas d'avancer mais... les autres si. Alors, comme j'étais à la merci de cette pièce, je me laissais par terre et attendais la crise, puis la mort...
    Les murs me collaient tous à présent, j'étais recroquevillée à mon maximum, et je commençais à suffoquer. Pas parce que je n'avais plus d'air, mais parce que... parce que...


    Je criais. Un crie bref, suivit d'un roulement sur moi même. Et la douleur à peine ressentie lorsque ma côte percuta un caillou acheva de me réveiller. Je ne bougeais plus. Je sentais l'air balayer mon corps avec fraicheur. Le soleil était certainement en train de se coucher, car tout me paraissait orange à travers mes paupières. Puis un pshit, pshit, pshit régulier commença à me faire émerger lentement, suivie de la pluie. Une fine bruine, à vraie dire, de minuscules gouttelettes. Je m'étirais longuement, savourant l'eau sur ma peau. J'ouvrais les yeux et découvrais...
    De l'herbe, un arroseur automatique et le soleil couchant.
    *DE L'EAU !!! cria mon esprit.*
    Je rampais sans difficulté vers l'arroseur et... je bus. Ouep, pas très distingué mais j'avais soif. Puis après, je décidais tout simplement de...

    Me rouler dans l'herbe, tout simplement car ça faisait un bien fou ! Sauf que voilà, je remarquais qu'il y avait quelqu'un qui m'observait, et c'était franchement humiliant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 11090
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Ven 24 Aoû - 23:03

L'air étouffant se faisait ressentir dans toute la cour. Les couloirs, Konami les avait assez vus pour la journée. Il fallait un peu de changement, un endroit beau et frais. Elle pensa tout d'abord au lac puis à la forêt. Mais ces endroits bien que très tranquille n'allaient pas totalement la satisfaire. En effet, Ko avait tendance à vite se lasser de la solitude, il lui fallait trouver des gens, parler un peu pour ne pas s'enfoncer trop loin dans ses rêves et commencer à avoir des idées. Oui c'est assez bizarre mais il ne fallait pas qu'elle réfléchisse de trop où ce qui en découlerait serait forcément quelque chose de stupide. Elle n'était pas très futée et la plupart des choses que la demoiselle entreprenait finissait mal, véridique ! Enfin, elle se décida finalement à marcher dans les beaux quartiers. Voir ces maisons, s'imaginer dedans ou imaginer la vie de ceux qui y vivaient. C'était quelque chose d'assez intéressant pour la jeune fille. Elle prit alors dans son sac une petite bouteille d'eau, son porte-feuille et d'autres affaires de fille comme du sel ou des morceaux de sucre. ... ... Du sel... ... des carrés de sucre ??? Bref, Konami quitta le pensionnat.

La chaleur était toute aussi étouffante mais au moins elle se changeait les idées en marchant. Ko pouvait marcher des heures et des heures, quelque soit le temps. Bien sûr, elle aurait chaud, ou s'il neigeait elle aurait froid, mais elle aimait marcher peut importe les circonstances. La nippone arriva enfin dans ces belles rues où des maisons des plus modestes aux plus luxueuses offraient leur vue pour son plus grand plaisir. Les rues étaient vides. Les familles avaient amenées les enfants à la plage ou étaient en vacances tout ce qu'il y a de plus normal. Konami soupira. Elle s'arrêta pour boire un peu d'eau puis reprit sa route.

La demoiselle arriva avec stupéfaction devant un petit jardin ou parc qui n'avait pas de clôture. Elle s'approcha sans oser poser de pied sur la pelouse soignée puis remarqua une présence. Une fille hurlant au bonheur de communier avec la nature. Oui bon, façon de parler. Se rouler dans l'herbe sous un arroseur automatique, ça n'avait pas grand chose à voir avec une quelconque communion mais bon. C'était le principe qu'il fallait retenir ! Devant l'euphorie dans laquelle l'inconnue était plongée, Konami ne put que sourire et envier cette fille qui lui rappelait vaguement quelqu'un de l'internat. Soudain, la demoiselle ivre de verdure remarqua la présence de Konami. Surprise que leurs regards se croisent, Ko lui adressa un sourire amical.

- Il doit faire frais sur cette herbe, non ? Demanda innocemment Ko.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 11713
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Sam 25 Aoû - 11:58

    Je lu une certaine surprise dans son regard, suivie ensuite d'un sourire amical sur ses lèvres. Pitié. J'avais honte de m'être roulé dans l'herbe mais...

    - Il doit faire frais sur cette herbe, non ?

    Et elle se foutait de ma gueule en plus. Ahhhhhh... Horreur.

    - Euh...

    Dans ces circonstances, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? "Oui, l'herbe est super fraiche. Tu me rejoint ?" ? Nan mais vous avez fumé quoi ?

    - Oui, ça peut aller.


    Maintenant la fille devait me prendre pour une véritable folle. Enfin, d'habitude on me prenais pour une folle mais pas une folle aussi folle au point de se rouler dans l'herbe... 'Fin vous voyez quoi. Je n'avais même pas entendue arriver cette personne, peut-être que mon esprit était tout embrouillé lorsqu'elle avait approché. Mais maintenant j'étais gênée à mort, humiliée, presque honteuse. Ce qui, je l'avoue, ne m'arrive vraiment pas souvent (vu que la plupart des actions souvent gênantes pour les autres ne me gênent pas le moins du monde...) mais là, se faire surprendre à se rouler dans l'herbe comme une folle c'était... dégradant.

    - Pourquoi, t'as chaud ? lui demandai-je pour remplir le blanc qui s'était installé entre nous.

    Je lui souris - fichue couverture qui m'obligeait à sourire sans cesse - et je m'assis tranquillement en tailleur dans l'herbe. Mes vêtements étaient humides et verts chlorophylle à certains endroits, un peu plus et j'aurais pu me fondre dans le gazon. Je fronçais les sourcils, atterrissant tout à coup brutalement sur terre. Mais qu'est-ce que cette fille fait là ? Le soleil est presque couché, on est dans un quartier résidentielle et...
    J'observe avec suspicion la fille. Cheveux bleutés, pas grande, à vrai dire elle n'a rien de louche. Sauf son collier. Je plisse les yeux. Une Hell. Qu'est-ce qu'elle fait ici ? Maintenant que je sais que des personnes me suivent dans les bois le soir (Hein Kazumi ?) je suis devenue un peu plus parano que d'habitude, et ce n'est pas vraiment une chose bien : je prends n'importe quelle personne qui n'est pas dans les Naught ou les Heaven comme mes ennemis.
    J'attends. Qu'est-ce que j'attends ? Une réponse. Qui sait, cette fille est peut-être dans les Hell pour autre chose que sa méchanceté moyennement développée ou, que sais-je, pour ses talents d'attaquantes, de guérisseuse ou d'espionne... Enfin, honnêtement, je préfèrerais que ce soit la première ou la seconde option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 11090
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Sam 25 Aoû - 14:34

Pour une personne "normale", Konami pouvait tout à fait concevoir le fait qu'elle soit gênante et que la demoiselle allongée en face d'elle pouvait rougir de la situation. Cela dit, Ko était bien mal placée pour juger les autres dans leurs faits et gestes. Combien d'épisodes honteux la nippone aurait à effacer ! Comme ce jour au parc avec son frère où elle marchait à quatre pattes dans l'herbes et brandit fièrement une trouvaille couleur chocolat...

- DU CHOCOLAAAAAT !!! S'écria-t-elle, victorieuse.
- Pose ça de suite !!! Gronda l'aîné. Va te laver les mains avant de manger ça !

L'odeur dégoûta vite la fillette qui courut à la fontaine la plus proche pour se défaire de cette matière nauséabonde. Alors côté honte, Konami a bien de quoi être gêné face à cette fille qui ne faisait que savourer la fraîcheur naturelle de ce monde. Ko avait le chic pour dérouter les autres avant même qu'ils ne lui jette la première pierre. Il faut dire qu'elle n'a jamais vraiment été aidé...

- Euh... Oui, ça peut aller, répondit l'inconnue. Pourquoi, t'as chaud ? Demanda-t-elle alors que Konami la regardait avec envie.
- Oui ! S'empressa-t-elle d'annoncer sans couper son sourire niai.

Pour le plus grand désespoir de Kyana à l'herbe fraîche, Konami comprit en ces paroles une invitation à la fête ! Elle posa son sac non loin de l'inconnue et s'allongea avec elle en commençant à se rouler par terre, les bras recroquevillés sur sa poitrine.

- Aaaaah ! Ça fait du biiieeeen !! S'exclama la demoiselle sans cesser de s'agiter dans la pelouse soignée.

Il en fallait peu à Konami pour se sentir bien. Un endroit mignon, une personne peu timide qui oserait lui adresser la parole, quoi de mieux ? Il est vrai que la nippone n'a pas beaucoup d'amis à l'internat. D'une parce qu'elle fait parti du clan à l'allure la plus détestable et de deux parce que rares étaient les étudiants à aimer la présence d'une simple d'esprit. Elle avait beau être attachante, les gens l'oubliait vite, c'est pourquoi au final, Konami était plus solitaire qu'elle ne le paraissait. Et ce bien malgré elle... Avoir des amis sur qui compter, avec qui s'amuser sans relâche, c'était bien quelque chose qui lui manquait. Alors Ko n'avait plus que sa guitare et son mp4 pour passer le temps sans penser à tout cela... Attendant impatiemment que quelqu'un veuille être un véritable ami pour elle. Ce n'était pas pour autant qu'elle était malheureuse, et c'est bien pour cela qu'elle ne prêtait pas d'attention aux jugements que pouvaient porter sur elle ses camarades et qu'elle accepte les faits sans broncher plus que ça. Un jour la roue tournera, c'est tout ce que Konami a besoin de se dire pour savourer la vie comme elle est.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 11713
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Lun 27 Aoû - 23:29

    Une lueur d'envie s'alluma dans le regard de la jeune fille. Dans ma tête, un grand "Euh..." à répétition m'empêchais quasiment de penser. Qui était cette fille, sérieusement ? Elle semblait un peu... bizarre.
    *Qui aimerait se rouler dans l'herbe ?* me demandai-je.
    Oui, bon, moi je me suis bien roulée dans l'herbe, mais j'avais eu une journée pourrie, chaude et sèche donc c'était l'eau, et pas l'herbe en elle même, qui m'avait attirée... Ouais, bon l'herbe aussi, mais voilà quoi...

    - Oui ! répondit l'autre à ma question, son sourire idiot accroché aux lèvres.

    Mais, à mon grand désespoir, la schtroumph... s'approcha de moi. Nan mais ! J'l'avais pas invitée à venir me rejoindre et elle... Nan mais elle s'approchait de moi en plus, et elle posait tranquilos son sac pas très loin de moi. Mais c'était pas tout, hein. Elle s'allongea dans l'herbe et commença à se rouler dans l'herbe comme une folle (doublée d'une idiote, oui oui). Là on avait de quoi se demander... ce qu'elle avait dans le crâne !

    - Aaaaah ! Ça fait du biiieeeen !! cria-t-elle.

    Je fronçais les sourcils, réticente à sa proximité. Je me levais, secouais mes vêtements pleins de verdure et... commençais à m'en aller. Sans au revoir, sans rien, juste le bruit de mes pas m'accompagnant. Je n'étais pas vraiment d'humeur à supporter ce genre de personnes mono-neuronique qui ne semblait pas capable de réfléchir comme il le fallait. Du coup, j'espérais grandement qu'elle ne me suive pas...


[Sorry j'ai fais court mais peu d'inspi comme t'as du le comprendre >;<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 11090
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Mar 28 Aoû - 11:49

[haaan, même pas 10 lignes Mad xDD Tkt ça arrive Wink]

Bizarre, oui, c'était le moins qu'on puisse dire ! Mais la norme, Konami n'était pas la seule à la dépasser. Après tout, l'esprit de Kyana avait bien faibli dans cette situation ! Certes la demoiselle n'en avait pas l'air très fière, mais il fallait l'accorder, même une personne aussi normale puisse-t-elle être était capable de se rouler dans l'herbe vu cette chaleur alors même que le soir prenait place et que la lumière baissait sans bruit sur la ville. Non, Ko était en définitif une idiote mais pas une débile, ou alors Kya l'était aussi... Si le niveau mental devait se juger par notre attirance par la verdure, il ne fallait pas que certains échappent à la règle, même si c'était pour la confirmer. Aucun jugement ne devrait nous être porter suivant notre comportement envers la nature et les bienfait qu'elle nous offre ! Il y avait cet arroseur automatique qui repassa et qui trempa Konami, mais l'eau qui en sortait était le fruit de la nature avant tout alors ça comptait aussi ! ><

La chaleur pouvait faire faire des choses bien étranges aux gens. Il suffisait de voir leur caractère ! En effet, avec les fortes chaleurs, soit ils étaient sur le bord d'un lac ou dans de l'herbe, soit ils étaient tendus, vites énervés. Et côtoyer des gens irritables, ça n'était pas marrant tous les jours. Surtout pour Konami qui elle, qu'il fasse chaud ou froid, était toujours présente pour les autres et avec le plus grand des sourire. Rien de faux. C'était ça qui était beau chez elle : de la sincérité dans le regard et les expressions. Toujours. La demoiselle est une bien piètre menteuse par ce fait indéniable : ses expressions la tromperont fatalement. Qu'il fasse soleil ou neige !

Dans un éclat de joie et de quintessence absolue, Konami fermait les yeux en proclamant son bien-être. Mais elle entendit soudain sa nouvelle amie se relever et frotter ses vêtements. Elle cessa donc de tourner sur elle-même et observa la jeune fille couleur... eux... herbe ... ou plutôt crotte de nez.. mais c'est moins charmant... Disons couleurs de printemps ! Sans sommation, elle commença à partir. Ko se redressa de moitié.

- Eh ! Où tu vas ?! S'écria-t-elle, inquiète de ce départ si brusque avant de se relever et de courir pour être à la hauteur de la demoiselle. Kyana ! Tout va bien ? Tu n'as plus chaud ? Demanda Konami en souriant bêtement.

Loin d'elle l'idée qu'elle puisse déranger. En effet, pour Konami, ce départ n'avait rien à voir avec son geste ou ses paroles. Après tout, à part accepter une invitation à se rouler dans l'herbe mouillée, elle n'avait rien fait qui pourrait justifier le départ de son amie.

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 11713
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Mer 29 Aoû - 16:51

    Et bien sûr, comme d'habitude, la poisse me collait au cul. A vrai dire, quand j'espère sincèrement, plus que tout au monde en cet instant, quelque chose, il faut que ce soit le contraire qui se réalise. Donc, oui, là, j'ai eu une jeune fille (plus âgée que moi, si ça se trouve) qui m'a suivie. Tout ce que je n'aurais et n'ai pas voulue. Youpi...
    Désespérée, j'avais envie de me taper la tête contre un mur comme une folle histoire de me sentir mieux, de faire s'écouler mon ennui et le début de colère. Je détestais qu'on me suive comme un chien. Je préférais me sentir libre, indépendante de chacun. Aussi, j'aimais suivre, mais pas me faire suivre. Aussi j'avais plus envie de lui demander de dégager (ce que je ferais sans aucune hésitation) ou de lui mettre ma main dans sa tête souriant débilement (ce qui pouvait aussi arriver) que de lui sourire gentiment. Mais, dans ma tête, je me répétais en serrant la mâchoire.
    *Surtout, fais la gentille. Gentille fifille. Ni directe, ni méchante. Garde le sourire. Fait l'idiote. Reste gentille, surtout...*

    Quand j'étais partie, donc, la schtroumph s'était relevée pour me demander où j'allais... Je ne m'étais pas retournée, de peur que le "dans ton cul" que j'avais envie de lui lancer à ce moment là ne m'échappe. J'avais donc continué de marcher, tranquillement, les jambes un peu raides. Mes mains se crispaient dans un tic nerveux de passage. Je regardais autour de moi. Il n'y avais personne à par...
    La fille qui arrivait à ma hauteur, son grand sourire idiot sur le visage. Je souris à mon tour, jouant la comédie à merveille, même si ma seule envie était de déguerpir. J'aurais pu, si je l'avais voulue. Mais, manque de pot, la question que posa la jeune fille aux cheveux bleus me déconcerta et mes plans d'échappatoires s'envolèrent.

    - Kyana ! Tout va bien ? Tu n'as plus chaud ? me demanda-t-elle son sourire toujours accroché aux lèvres.

    Je grimaçais intérieurement. Hum... Qu'est-ce que vous voudriez que je réponde à ça ? Euh...
    Je continuais à avancer avant de lui sourire à nouveau et de lui répondre :

    - Oui oui, je n'avais plus chaud. Je crois que je vais rentrée, car il va faire nuit et ça va commencer à craindre pour moi...

    Sourire gênée, je passe la main sur ma nuque, avant de continuer à avancer en ronchonnant silencieusement.
    *Faites qu'elle se barre...* pensais-je.


[HRP : là c'est un peu mieux XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 11090
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Jeu 30 Aoû - 12:24

La chance, c'était comme une roulette russe. Les probabilités sont toujours les mêmes mais il faut bien que quelqu'un se prenne la balle un jour ou l'autre. Et dans ce monde, on dirait que la balle en question c'est Konami. Belle image mais peu réaliste. La Heal qui ne fait de mal à personne et qui aide tout le monde. Il y avait deux sortes de Heal bien distinctes : ceux qui mettaient à profit leurs capacités pour aider les autres, quelque soit la personne et la situation, et ceux qui exploitaient leur attaque et se soignaient eux-mêmes. Certains n'avaient pas d'attaque, d'autres ne pouvaient se soigner aux-mêmes. Pour cette deuxième explication, Ko était dans le second cas. En effet, elle avait cette énergie qu'elle pouvait concentrer pour s'en servir d'arme et sa capacité de serviteur ne pouvait la soigner elle. C'était plutôt logique... Son sort fonctionnait comme cela : la nippone puise toute son énergie afin de procéder à la transformation. Les lueurs autour d'elle, la suspension dans l'air, tout ça en gardant l'esprit ouvert avec les sens aux aguets afin de voir qui a besoin de ses soins. Elle n'est pas capable de retourner ça pour se soigner elle. Il n'y avait que son suaire pour la protéger. Cependant, ses pouvoirs ouvraient néanmoins la porte vers la deuxième classe de Heal...

Kyana ne s'était pas retournée à la question de Konami. Cette dernière pensa qu'elle était pressée et donc ne pouvait s'attarder sur le petit chien chien. Ko ne comprenait pas vraiment le problème. Effectivement, pour elle, la raison pour laquelle ça la dérangeait d'être suivie était toute autre que celle de Kyana. En effet, si la demoiselle n'aimait pas être suivie, c'était parce qu'elle se sentait incapable de mener ne serait-ce qu'une personne vers ce que celle-ci attendrait d'elle. Aucun désir d'indépendance, aucun sentiment de dépendance envers les autres, qu'ils soient suiveurs ou meneurs. Konami pressa le pas pour arriver plus près de la jeune fille qu'elle suivait. Elle lui sourit, Kyana sourit aussi.

*Aahh ! J'ai eu peur de la déranger !^^*

- Kyana ! Tout va bien ? Tu n'as plus chaud ?

- Oui oui, je n'avais plus chaud. Je crois que je vais rentrer, car il va faire nuit et ça va commencer à craindre pour moi...

Craindre ? Les rues n'étaient pas si dangereuses que ça ! Enfin, c'est ce que Konami pensait. Dans sa vie, elle n'a jamais été personnellement agressée ou vu d'agression qui a mal tournée. Enfin si, quelques unes où il y a eut des bagarres mais elle était toujours dans les premières à fuir ou être évanouie... Donc forcément, la notion de danger et de violence était toujours aussi vague pour la jeune fille "^^.

- Oh ! Si tu as peur toute seule ne t'en fais pas, je te raccompagne, comme ça je te protégerais ! Annonça courageusement Konami. Tu peux me faire confiance, tu ne risques rien tant que tu es avec moi, ajouta-t-elle avec un clin d'œil bienveillant.

Ko n'avait pas de don particulier pour s'attirer les ennuis, ce qui était rarement le cas des gens qui était autour d'elle... Mais elle était sûre - et avec raison, ce qui est rare - que Kyana ne risquait rien tant qu'elle serait à ses côté. Bien sûr, la nippone prenait en compte le fait qu'il pourrait y avoir de mauvaises rencontres, là aussi, avec une raison qui lui est rarissime ! Car dans ce cas, elle pourrait soigner tous ses mots en un rien de temps et lui donner protection grâce à une autre de ses capacités... En fait, si un jour Konami s'endurcissait, elle pourrait très bien devenir garde du corps d'un Président... Mais elle en était encore loin xD.


[Hrp : désolée pour le retard, mais à partir de maintenant je répondrais qu'une fois par jour (le matin, enfin... quand je me lève xD), pour ne pas négliger un important projet que j'ai avec mon chéri sur Aion "^^ oui, no life FTW xD]

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 11713
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Sam 1 Sep - 10:28

Si je jouais à la roulette russe, j'étais sûre de me prendre la balle dans la gueule.

- Oh ! Si tu as peur toute seule ne t'en fais pas, je te raccompagne, comme ça je te protégerais ! dit la jeune fille avec courage.

Hum... Si j'avais seulement besoin de quelqu'un pour me protéger. Après je ne savais pas si cette fille avait des pouvoirs puissants ou, au contraire, pas puissants du tout.

- Tu peux me faire confiance, tu ne risques rien tant que tu es avec moi, rajouta-t-elle.

Lui faire confiance ? Impossible. Si je n'arrivais pas à faire confiance en un mec pacifiste qui lançait des fleurs aux autres clans (presque, hein) à longueur de journée et qui avait des pouvoirs qui ne détruisaient pas la terre en un coup (bon ils étaient quand même effrayants, j'avoue), comment je pouvais faire confiance à une fille qui ne semblait pas vraiment capable de réfléchir et qui pouvait certainement se faire manipuler facilement ? Et donc pouvait aisément se retourner contre moi ? Ou encore être un ghost au service des Hell - ou autre - et qui avait une couverture assez idiote...

- Hum... okay. Et tu comptes me protéger grâce à... quoi ?

Je fis un sourire angélique doublé d'un peu de peur. Bah quoi ? On a qu'à jouer la comédie, hein ! Qu'est-ce que j'ai à perdre ?

- Car moi je suis vraiment très faible, et j'ai vraiment peur de me faire tabasser donc... rajoutai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Konami Setai
- Healeuse détraquée -
avatarMessages : 478
The dead's money : 11090
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22
Localisation : A l'internat

Votre pensionnaire...
Groupe: Hell
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoirs: Energie noble (attaque magique) - Suaire immortel (bouclier) - Serviteur (transformation en soigneur)

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Ven 7 Sep - 11:31

Dans la vie, les rencontres ne se faisaient jamais par hasard. Même si de simples coïncidences peuvent ne rien avoir en commun, elles peuvent très bien faire partie d'un tout impactant la suite de chaque événement. Konami ne croyait pas au hasard mais ne reliait pas non plus chaque rencontre à d'autres faits pour leur donner une signification. Elle a toujours tout prit comme ça venait sans jamais forcer le destin. C'est bien là son erreur d'ailleurs : ne jouer qu'en laissant le bouton "conseil" choisir ne nous donne pas forcément le meilleur score. Et même si pour le moment Ko faisait partie des rares personnes qui tombaient sur les bonnes cartes, cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle s'en sortirait bien. C'est à double tranchant, mais c'était ça façon d'être. Après tout, malgré qu'elle soit le parfait petit mouton, la demoiselle ne manquait pas d'avoir ses idées, sa vision des choses. Même si elle se laissait influencer, il y avait toujours sa personnalité qui prenait le dessus. S'inspirant ou non de ce qu'elle entendait, elle conservait souvent un noyau qui lui restait propre. De plus, le fait qu'elle n'ose que très peu donner ses avis sur certains points, les gens peuvent croire qu'elle est juste sans opinion et renforce cette image de la fille simple et sans intérêt. Cela ne dérangeait en rien Konami car même si elle a dut faire face à beaucoup de moqueries et mauvaises plaisanteries, elle reste positive.

Konami n'avait pas ce problème de se pauser les bonnes ou les mauvaises questions. Elle préférait juste ne poser que les indispensables, celles qui aident. Bien loin d'avoir un QI d'huitre sans pour autant être un génie, il était cependant vrai qu'elle pouvait très facilement devenir le joujou des manipulateurs et autres calculateurs. C'est avant tout une question de confiance. Pourquoi tromper les autres ? Pourquoi les nuire ? Pour la jeune fille, cela n'avait pas d'intérêt autre que la sensation de pouvoir sur les autres, de domination. Ce n'était pas quelque chose qu'elle recherchait. Mais alors vraiment pas ! C'est pourquoi même si on la mettait en garde contre telle ou telle personne, Ko n'arrêterait pas cependant d'être en contact avec la personne. Elle ne se méfiait pas des autres et ne cherchait que les bons côtés, les intentions honorables et bienfaitrices. Sans forcément ignorer leurs défauts. C'est d'ailleurs peut-être pour ça qu'elle est toujours chez les Hell... Après tout, chaque membre de ce clan a quelque chose de bon en lui. Tout du moins jusqu'à aujourd'hui, la nippone n'a jamais trouvé d'âme noire au point qu'elle ne mérite pas son appui.

- Hum... okay. Et tu comptes me protéger grâce à... quoi ? Demanda Kyana. Car moi je suis vraiment très faible, et j'ai vraiment peur de me faire tabasser donc... ajouta la demoiselle.

Cette dernière phrase intrigua Konami. La nouvelle amie devait savoir que Ko faisait partie du pensionnat et qu'elles s'étaient sûrement croisées un jour vu que ce visage rappelait quelque chose à la nippone. Sans plus attendre, Konami sourit à nouveau pour rassurer Kyana.

- Et bien je suis Heal, du coup je peux te soigner et je peux aussi te protéger grâce à ça...

Konami éleva sa main droite vers le haut t une lueur blanche commença à sortir. Apparut à cet instant une aura magique autour de Kyana, dessinant dans l'air quelques losanges orangés tamisés.

- J'ignore combien de temps ça reste mais la dernière fois que je l'ai utilisé, celui que j'ai protégé n'était atteint par aucune attaque. Je pense que le bouclier peut tenir longtemps tant qu'il est utile et que je suis là pour maintenir l'énergie dont il a besoin pour bloquer les attaques. Mais je ne suis pas très bonne en technique...


C'était un fait, Konami ne connaissait que trop peu ses pouvoirs pour les exploiter au maximum de leur capacité. Mais bon, ce n'était pas comme si pousser ses pouvoirs au maximum de leur potentiel allait lui donner son diplôme ! Elle préférait étudier les livres plutôt que de passer son temps dans les salles d'entraînement. D'autant plus qu'elle n'est pas du genre à se battre. Ni à se défiler, il se trouve juste que la jeune fille n'a jamais été provoquée en duel ni mêlée à quoi que ce soit de "dangereux"...

_________________

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ

コナミセタイあなたは馬鹿話をするとき、多分彼は実際に同じことをやっているコナミセタイ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyberozen.forumactif.com/
Ruby Regaina

Messages : 882
The dead's money : 11713
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 20
Localisation : Bouh ! *dans ton dos !*

Votre pensionnaire...
Groupe: Heaven
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoirs: Secret...

MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   Mar 20 Nov - 18:47

Sorry je ferme ce rp, j'arrive pas à trouver l'inspi nécessaire pour y répondre. On garde quand même "en mémoire" pour que nos persos se souviennent de s'être rencontrées :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sotc.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chaleur à crever, roulons-nous dans l'herbe ~ |PV Konami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: Archives :: Rp abandonnés-