Dans cet internat, quatre clans d'élèves hors normes s'affrontent à mort... Choisis ton camp et bas-toi !
 

Partagez | 
 

 What I've done [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eris Ishtar

avatarMessages : 43
The dead's money : 9291
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 19
Localisation : Dans ton Ombre

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
82/100  (82/100)
Pouvoirs: T'aimerais bien le savoir

MessageSujet: What I've done [ Libre ]   Mer 5 Sep - 12:31

Quelle journée. Depuis ce matin, j'étais enfermée dans la salle de classe, un contrôle sur le bureau. Je remplissais les cases, sure de moi, mais regardant de temps en temps par la fenêtre. Il n'y avait pas beaucoup de nuages, et le ciel était d'un bleu profond. Dire que maintenant, je faisais partie d'un clan. Les Naught. Quitter un groupe pour en rejoindre un autre. Quelle drôle de vie je menais là. L'interro était terminée. Je posais mon crayon, et me dirigeais vers le bureau du professeur, avant d'y déposer ma feuille, et de plier bagage. A l'extérieur de cette pièce, on pouvait me tomber dessus pour me tuer. On se croirait dans un jeu vidéo . . . à la seule différence que ce n'en était pas un, et qu'il fallait se méfier des autres, comme de la peste. Vraiment rien. Non, ce n'était en rien différent de mon ancienne vie. Seulement, je ne pouvais pas jouer de la guitare quand bon me semblait ! Une fois sortie de la pièce, je me dirigeais vers la base des Naught. J’avais besoin de décompresser, et de me retrouver dans un endroit, comment dire, neutre. Mon sac sur l’épaule, et ma capuche sur la tête. J’avais eut de la chance, grâce à elle, peu de gens avaient vu mon visage. Tant mieux. Je gardais plus ou moins l’anonymat, et je pouvais me faufiler un peu partout. Bien que mon rôle n’était pas Ghost. J’avais pris l’habitude de me déplacer avec, au moins une arme sur moi, histoire de pouvoir me défendre en cas de problème. Il fallait bien le dire, ma santé était plutôt fragile. Pas comme quand on devient malade à cause d’un coup de vent. Non, comme par exemple, on vous frappe au ventre et vous vous mettez à cracher du sang ! Là ça devient embêtant ! Mes mains dans les poches, et traversais le campus, mes écouteurs dans les oreilles. Derrière cette apparence d’adolescente tout à fait inoffensive, se cachait une combattante. Bon, handicapée à cause de sa constitution, mais une combattante ! et j’en étais fière – quand même. Personne ne faisait attention à moi, je pouvais donc me déplacer tranquillement. Bien que mes sens soient toujours aux aguets, j’étais prête à réagir au moindre geste qui me paraissait suspect. Aujourd’hui, mon coup de cœur niveau arme était des shakens empoisonnés. Rassurez vous, pas un poison mortel, mais un paralysant plutôt puissant.

J’arrivais enfin devant la porte du QG. Personne ne semblait m’avoir suivi, et j’espérais me retrouver seule. Au moins, pendant quelque temps . . . Du moment qu’on ne venait pas me provoquer, tout allait bien ! et puis, en temps normal, on avait peu de chance de se faire tuer dans une base non ? Bien sur, le QG était particulier, mais bon, les intentions des Naughts me paraissaient plus convainquantes que celles des Hell. Rien que leurs intentions, concernant la ville et le pensionnat, ce qui n’était pas petit, me repoussaient. Nous réduire à l’esclavage . . . Quelle blague ! Moi ? Esclave ? même pas en rêve ! Je n’avais de compte à rendre à personne, sauf à mon chef ; bien entendu . . . C’était logique. J’ouvris la porte, en silence, et entrais. Il n’y avait personne. Tant mieux. Mon collier de Naught était caché sous mes vêtements. D’un rapide coup d’œil, je détaillais la pièce, un canapé semblait me tendre ses bras. Je m’y assis bien confortablement. Sur le coup, j’avais envie de dormir, pas un sommeil profond. Nooonn ! Loin de ça ! Un sommeil léger réparateur. Je fermais donc les yeux, ma capuche sur la tête. Si quelqu’un voulait jouer les petits malins en essayant de me tuer dans mon sommeil, les Ombres s’agiteraient et me protégeraient. Et puis, je ne dormais pas sur les deux oreilles, c’étaient juste histoire de me reposer un peu. Je me réveillerais au moindre bruit suspect . . . Mes paupières se fermèrent, et je sombrais dans le monde des rêves, aussi légers furent-ils. Dormir. Depuis que j'étais ici, je n'avais pas eut une minute à moi. Même dormir pouvait s'avérer dangereux. Il fallait être aux aguets, et avoir tous ses sens en alerte. Même en dormant, mon corps restait éveillé, mes sens étaient aussi aiguisés qu'une lame de rasoir. Maintenant que j'y pensais, j'ignorais si le chef était à la base.Je me détendis, personne à part lui ne me faisait peur. Il fallait dire que quand il piquait sa crise, tous les murs tremblaient ! Pendant mon sommeil, je repensais aux différents but des clans. Pour ce qui était des Hell, c'était fait. Les Estate. Ils voulaient créer une alliance,c'était un bon moyen pour promouvoir la paix, mais ce n'était pas durable. L'un des chefs voudrait le pouvoir pour lui, uniquement. Les Heaven. Diriger les environs, et tous les clans sous la tutelle d'une seule personne.Pour moi, et j'en étais désolée, ça ressemblait à une dictature. Et bien que les manières d'agir de certains Naughts laissaient à désirer, j'avais préféré me joindre à eux . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: What I've done [ Libre ]   Jeu 6 Sep - 0:26

    Hum, ma journée était très ennuyeuse. Comme tous les adolescents de l’internat, j’étais allé en cours, pour écouter les professeurs et gratter les feuilles comme tout le monde. Cette vie m’ennuyait, devoir écouter les autres sans rien dire, c’est n’est pas une chose que j’apprécie. J’étais ici depuis presque un mois et j’étais déjà à la tête d’un clan puissant, les Heaven. Mais, personne ne connaissait réellement mon visage. Tout simplement parce que quand je rentrais dans le rôle du chez, je prenais mon masque, pour cacher ma véritable identité. Le seul à connaître le visage que de nombreuses personnes voulaient voir, était mon Second. En cours, je retirais mon masque et je cachais au maximum mon bracelet pour ne pas avoir à faire aux autres clans ne désirant que me tuer. C’était mieux ainsi, de pouvoir vivre la vie d’un humain basique sans pouvoir et sans intérêt. De toute façon, qui serait capable de trouver ce que je suis réellement ? Qui aurait des doutes sur ma personnalité, moi qui jouais le rôle du simple élève, suivant les cours comme un bon chien chien ? Je ne crois que personne n’en soit apte… La seule chose dont je devrais me méfier, c’est de ne pas être prit en plein milieu d’un règlement de compte de clan. Et généralement, ce n’est pas en cours qu’une telle chose se produit. Mais passons, après avoir passé une bonne journée à glander, je suis rentré dans mon dortoir discrètement, comme tout étudiant qui se respecte. Et très rapidement, j’ai attrapé mon masque orange, afin de l’équiper sur mon visage. Je pouvais désormais sortir sans avoir une douleur à l’œil. Mais ce n’est pas tout, en enfilant ce masque, je me proclamais comme Leader des Heaven. Peut être que ce titre fait peur, mais c’est ce que je voulais, être crains par les humains et par les membres des clans. J’ai délicatement ouvert ma fenêtre pour sortir par celle-ci, avec souplesse, tout en faisant attention aux moindres de mes gestes. Où est-ce que j’allais ? Bonne question, j’avais envie de voir un peu les différents QG des clans sans me faire attraper. Bon, commençons par celui des Naughts. Je savais déjà où est-ce qu’il se trouvait, dans les locaux abandonnés. J’avais entendu des rumeurs comme quoi c’était là bas, et mon pouvoir des informations me le confirmaient. Sans attendre, j’ai marché pour y aller.

    Une fois devant le lieu, j’ai commencé à inspecter, faire le tour, histoire de voir s’il n’y avait des pièges camouflés. Directement, j’ai activé mon pouvoir de la dimension parallèle pour y loger mon corps et ainsi éviter les coups foireux. Bien, je ne voyais rien d’anormal, pas même la présence d’un élève. C’était l’occasion rêvée pour inspecter un peu les lieux. D’abord, je devais passer les portes, pas compliqué, j’ai simplement poussé. J’ai fais mes premiers pas dans le QG, sans un bruit, tel un espion. En même temps, mon premier rôle dans les Heaven avait été Ghost, pas dur de s’infiltrer. Mon regard s’est très vite dissipé pour observer un peu partout. Bon, c’était assez grand et bien équipé. On pouvait y trouver des canapés et divers des objets. Euh attendez, c’est quoi ce truc sur le canapé la ? On dirait une femme de loin, elle semblait dormir. Tant mieux, je n’avais pas envie de me faire remarquer directement. J’ai continué mes pas et j’ai attrapé ce que j’ai trouvé, pour voir s’il y avait un truc de louche. Mais non, rien. Désormais, il ne restait que cette femme, encore allongée. Je devais faire quoi, comme dans les comtes et faire le prince la ? Non non, c’est mort, pas envie d’embrasser la première inconnue juste parce qu’une idée bizarre me traverse la tête. Alors, j’ai marché vers elle, fixant son corps. Elle n’avait pas l’air de dormir paisiblement, c’était un peu comme si son corps se méfiait encore, même pendant son sommeil. Et pourtant, elle semblait si vulnérable. Je devais me battre et la tuer car elle était des Naught ou ne rien faire pour ne pas m’attirer les foudres de ce clan. En plus, j’étais dans leur QG, si je ne voulais pas débuter une vraie guerre, j’allais devoir la jouer fine. Alors, pour être sur de moi, j’ai ouvert mes mains en grand et j’ai laissé des boules bleus apparaître : de la foudre. Oh, je n’allais pas attaquer, mais on ne sait jamais, sa réaction peut être démesuré en se réveillant. Peu à peu, les éclairs sont allés tout autour de mon corps, illuminant un peu la salle. Derrière mon masque, j’ai commencé à parler :

    « Jeune Naught, tu devrais te réveiller. »

    Non, ce n'était pas du tout un avertissement ou une menace, mais simplement une formalité. Elle avait l'air perturbé dans son sommeil par ma présence, alors que je n'étais nullement agressif en venant ici. Puis bon, me servir de ma foudre pouvait peut être la sortir de son sommeil léger. Bien évidemment, j'avais pris soin d'activer mon pouvoir de la dimension parallèle, pour éviter de me prendre un poing dans la face ou une autre technique sortie de nulle part. Bah oui, la plupart des membres des clans avaient des pouvoirs plus ou moins dangereux, même pour moi. Je devais donc prendre des précautions pour ne pas me faire surprendre et mourir en moins de deux. Ce que j’espérais par dessous tout c'est que personne ne se pointe alors que j'étais en train de faire la connaissance d'une mystérieuse femme sur un canapé. Hum, imaginons que le boss des Naught se pointe, c'était mauvais pour moi. Devoir gérer cette fille plus un leader, ce n'est pas bon pour moi. Dans le pire des cas, avant de venir ici, j'ai prévenu mon Second. Si un problème se passait, j'avais juste à envoyer une information dans son cerveau comme quoi j'étais en danger. J'aimerais simplement que cela ne soit pas nécessaire...




HRP : la largeur de la page déforme de trop mon rp xD
Revenir en haut Aller en bas
Eris Ishtar

avatarMessages : 43
The dead's money : 9291
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 19
Localisation : Dans ton Ombre

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
82/100  (82/100)
Pouvoirs: T'aimerais bien le savoir

MessageSujet: Re: What I've done [ Libre ]   Mar 11 Sep - 16:07

Le rêve. En réalité, il était plus facilement accessible que le reste. On avait besoin de rien pour rêver, tant qu'il nous restait un souffle de vie, on pouvait rêver. Le rêve, c'était comme l'espoir. Il fallait y croire, et peut-être que ce que l'on attend avec patience, arrivera. Moi aussi j'avais des rêves, mais ils étaient flous, et je ne pouvais pas me permettre de les exposer aux autres. Ce n'était pas nécessaire, et je gagnerais plus d'ennemis, enfin, j'aurais encore plus d'ennemis que je n'en ai actuellement . . . C'est dire ! Des bruits de pas. Ou non. Plutôt, je sentais les vibrations que produisaient les pas d'une personne. Pas un Naught. Même si j'étais Second du clan, les membres n'auraient pas pris la peine d'effacer leur présence, ou encore, de faire le moins de bruit possible. Et cela, même si je dormais. Je me demandais donc, qui pouvait bien prendre autant de précautions ? Seul un fou, ou un imprudent, je crois que c'est la même chose, venant d'un autre clan, ou étant solitaire, aurait eu la folie suffisante de s'introduire dans l'une des bases d'un autre clan. Si le chef avait été à, il aurait éliminé l'intru en moins de deux . . . Et cela, avant même que je n'ouvre les yeux. Chris . . . Il me faisait peur par fois, pas son caractèr,e loin de là, ni sa force, mais plutôt son regard. C'était le regard d'un meurtrier, non, d'une personne qui 'navait peur de rien. Certains pourraient le considérer comme étant complètement fou, mais quand on le connait bien, il pourrait bien s'avérer que ce jugement soit faux. Je dis ça, je dis rien après. Je le connais en tant que mon chef, pas en tant quemon ami. Bien que les meneurs, et leurs seconds soient proches . . . Il était complexe, et à la fois simple à comprendre. Voilà pour quelle raison qu'avais envie de mieux le connaitre. Il était . . . intéressant. Un peu comme ce pensionnat d'ailleurs. Vivre ou survivre . . . la question ne se posait même pas. "Il" se rapprochait. Quelques secondes plus tard, j'entendis une sorte de grisillement, et sentis une faible chaluer se diffuser autour de moi. Pourtant, je n'ouvris pas les yeux. Je voulais voir si cet "ennemi", allait saisir sa chance de me tuer, ou bien s'il allait simplement attendre que je lui palre. Rien ne pressait. Finalement, l'inconnu me lança, non sur un ton agressif :

« Jeune Naught, tu devrais te réveiller. »

Mon visage à moitié caché par ma capuche et mes cheveux ébène, je lui répondis d'une voix calme avant de relever légèrement la tête :

Qui a dit que je ne l'étais pas ?

Ma capuche partit légèrement en arrière, sans pour autant découvrir entièrement mon visage. Au contraire, elle resta sur ma tête, et la partie gauche de mon visage devint alors visible. J'analysais rapidement la situation, le grisillement de tout à l'heure venait des éclairs, qui entouraient le corps de l'intru. Je vis alors un homme au visage masqué, un masque orange en forme de spirale. Etrange accoutrement. Mais quand venant de moi . . . je n'avais rien à dire ! Je m'assis en tailleur et fixais mon interlocuteur. Il était complètement fou. S'introduire en territoire ennemi, et en plus, utiliser ses pouvoirs dans un QG adverse lorsqu'on se trouve face à un membre de clan, pour moi, j'en suis navrée, mais il ne peut s'agir que de folie. Je gardais mon calme, d'ailleurs, je ne voyais pas pourquoi je devais m'inquiéter. La pénombre du repère des Naught m'avantageait, et si ce n'était pas suffisant, je n'aurais qu'à utiliser Hypnotism ou encore, l'endormir. Mes prunelles mauves, plongées dans la seule fente qui laissait apparaitre son oeil, j'ajoutais sur le même ton, mais un peu plus dynamique :

Si tu ne veux pas avoir de problème, je te conseille de faire disparaitre tes éclairs.

Et pour cela, croyez moi, j'en avais les moyens. J'aimerais éviter d'avoir à aller jsuqu'à sa mort. De plus, ce masque orange m'était familié, je l'avais déjà vu quelque part, cela allait me revenir. Mais en attendant, je continuais de l'examiner. Si Chris rappliquait maintenant, ça m'étonnerait que ce type ait une chance de repartir en un seul morceau. Malgré le côté " badboy" du chef, et ses pulsions meurtrières, il était un bon meneur. Je n'avais pas l'air dangereuse, au contraire, ma faible constitution me donnait plutôt l'apparence d'une jeune fille inoffenssive. Mais il avait raison de se méfier de moi, après tout, j'étais la Seconde des Naughts . . . Il ne fallait pas me sous estimer, autrement, on y laissait sa vie. mes sens eux, étaient aux aguets, guettant le moindre signe brusque. Une attaque éclair. Voilà ce que je redoutais, ou plutôt, que j'attendais de la part d'un ennemi. En général, mes adversaires misent sur la force ou la rapidité, ou bien même les deux ! Et dans les deux cas, j'avais une parade adaptée à l'attaque. Mais pour l'instant, je décidais de détendre l'atmosphère ainsi. En activant Suimin Circle. Non pas à son maximun, mais pour faire en sorte que mon interlocuteur somnole. J'aurais aussi pu l'endormir totalement et le jeter dehors, mais ce n'était pas vraiment mon style. Malheureusement, comme je ne pouvais pas toucher son front, j'étais obligée de créer une zone où tout ce qui s'y trouvait somnolerait aussi. En locurence, une zone de 10 mètres de diamètre. La seule chose qu'il sentirait, ce serait ses paupières qui deviendront plus lourdes, et une petit fatgue l'envahir, rien de plus. juste ce qu'il faut pour m'assurer qu'il ne s'agite pas trop . . . Un léger sourire se dessina sur mes lèvres, me rendant encore plus mystérieuse. Je lui lançais alors :

Qui es-tu ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: What I've done [ Libre ]   Dim 16 Sep - 2:35

Vraie détente ou queurelles de lycéens ?


Je crois que j’étais dans une situation plutôt délicate. J’étais dans un repaire ennemi, comme je le pensais. De toute façon, une femme à un étrange accoutrement était allongée sur un canapé, c’était une preuve irréfutable que j’étais dans le QG d’un autre clan. Lequel ? Certainement les Naught, mes informateurs avaient été clair dessus. Mes éclairs en place, j’étais prêt à frapper si une réaction abusive provenait d’elle. Déjà, première chose que j’ai remarquée, son visage n’était pas très naturel pour une personne qui devait dormir. Soit elle était déjà réveillé, à m’écouter et à épier le moindre de mes gestes, soit elle dormait réellement et même pendant son sommeil elle m’avait sentie. Plutôt forte la demoiselle si c’était cela. Bon, après mes mots et avoir relâché la foudre, j’ai eu une réaction assez immédiate. Une réponse assez sèche, donc elle était réveillée depuis un bon bout de temps. Je crois que j’avais perdu un peu de mes anciennes habitudes. Au début, j’étais un Ghost, indétectable par les autres. J’ai certainement perdu un peu de level dans ce domaine, mais c’était un peu normal, désormais, j’avais une équipe à gérer, donc j’envoyais les classes plutôt que d’être envoyé. C’était un point positif quand on passait leader, plus besoin de se bouger le cul pour X ou Y raison. Les autres le faisaient pour moi. Bon, cette fois-ci, j’avais bougé moi-même, mais c’était pour voir si je découvrais une chose intéressante, de mes propres yeux. Et j’étais assez bien servi. C’était quoi ce truc de glandeur, avec des canapés et tout le bordel, j’y croyais pas. Alors comme ça, les Hell faisaient des plans en solo, en se faisant plaisir au maximum. Moi, dans mon QG, je n’avais pas encore des aménagements comme ceux-ci. En même temps, des chaises sur un toit c’est bizarre non ? Quoi qu’il en soit, sa réponse me fit sourire, derrière mon masque. Pour le moment, je n’avais pas besoin de m’inquiéter, elle était agressive mais paraissait calme. Autant ranger mon pouvoir au fond de ma poche et discuter avec elle. Sauf que voila, elle n’avait pas l’air vraiment d’accord. Je n’ai même pas eu le temps de l’arrêter, que j’ai senti mon corps devenir peu à peu lourd. Je ne voyais que son œil apparaître et j’ai très vite compris ce que j’avais. Mes paupières avaient l’air de se fermer peu à peu, je sentais que mon corps allait s’endormir. Pas de doute, j’étais en train de me faire endormir par un pouvoir. Je crois que j’étais tombé sur la mauvaise personne. Les seuls pouvoirs capable de m’atteindre, c’était des choses liés au cerveau ou au mental. Et le sien, c’était exactement ça.

Mais même derrière mon masque, j’avais un grand sourire. Pour qui se prenait cette fille ? Me menacer et m’attaquer ouvertement avec un pouvoir ? C’était une provocation ou une déclaration de guerre ou quoi ? Ne savait-elle pas qu’en un simple mouvement de main, elle pouvait s’envoler et s’éclater contre un mur ? Savait-elle que je pouvais taper des mains et faire écrouler le QG ? Savait-elle que je pouvais la carboniser avec ma foudre ? Non, je ne crois pas. Son pouvoir était fort, c’est vrai, mais pas assez pour me vaincre. Si je voulais la tuer, son corps serait déjà au sol en train de se noyer dans son sang. Pauvre idiote que tu es… Tu allais regretter tes actes la gamine. Mes yeux avaient un regard on ne peut plus sérieux. Sauf qu’ils étaient déjà rouges, c'est-à-dire que mon illusion avait commencé. Ce qu’elle pouvait voir ? Un feu se propager dans le QG, brûlant tout sur son passage. Peu à peu, celui-ci se rapprochait d’elle et nous entourait. Des gens avec un collier des Naught rappliquant, le feu sur le corps. Ils s’écroulaient un à un devant les portes du locaux abandonné en criant et en mourant. Bien évidemment, ce n’était qu’une illusion, une diversion. Car pendant ce temps, j’ai bondis et j’ai arrêté mon pouvoir. Utilisant cette fois-ci mon pouvoir de l’autre dimension, j’ai téléporté mon corps dedans et j’ai fais traverser ma main dans le crane de la jeune demoiselle. Que pouvait-il se passer ? C’est simple, si elle tentait quoi que ce soit, comme m’endormir, mon pouvoir s’annulait, et bye bye le cerveau. Il était impossible de contrôler le pouvoir d’une autre personne et même moi, j’avais du mal à contrôler pleinement le mien. De mon autre main, j’ai retiré sa capuche doucement, découvrant son visage.

« Si tu annules ton pouvoir, j’arrête le mien. Si tu m’endors, mon pouvoir s’annule et tu meurs. J’ai un peu de mal à contrôler mon pouvoir, il se peut qu’il ne s’arrête de lui-même. Donc fais vite. Et, ce serait dommage, je n’ai pas envie d’abîmer la belle femme que tu es… »

Son pouvoir était très puissant. Je ne savais pas si elle allait être capable de m’endormir, comme je suis un leader. Normalement, je suis au dessus des autres et à niveau égal avec les chefs de clan. Si ce n’était pas une capitaine, elle risquait de périr elle-même en faisant un pas de travers. Mais, elle devait vraiment faire vite. Mes paupières se fermaient petit à petit pour se fermer complètement. Non, je ne dormais pas, mais j’économisais toutes mes forces pour mon pouvoir. Si je ne voulais pas qu’il se décide à faire une connerie, je devais rester et me concentrer sur autre chose. Mon bras, c’est ce qu’il me fallait. Bien évidemment, ma foudre était déjà annulée, depuis le moment ou j’avais utilisé l’illusion. Utiliser deux pouvoirs en même temps m’aurait un peu trop épuisé. Donc autant me calmer un peu et tenter autre chose. J’espère au moins qu’elle allait arrêter son pouvoir. La main qui avait servit à retirer sa capuche est venue se poser délicatement sur sa joue, comme quand on caresse sa compagne avec passion. Sauf que c’était un peu plus pour l’attendrir qu’autre chose. Mais on sait jamais, si sa réaction est positive, je peux éventuellement me rapprocher de celle-ci. Faut dire qu’elle était quand même mignonne.

Revenir en haut Aller en bas
Eris Ishtar

avatarMessages : 43
The dead's money : 9291
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 19
Localisation : Dans ton Ombre

Votre pensionnaire...
Groupe: Naught
Puissance:
82/100  (82/100)
Pouvoirs: T'aimerais bien le savoir

MessageSujet: Re: What I've done [ Libre ]   Dim 16 Sep - 11:52

Je sentis que mon pouvoir commençait à faire effet, mais du trou de son masque orangé, je vis son oeil virer au rouge. Tiens ? Cela me rappellait quelque chose, mes propres yeux . . . Bien sur, il était presque impossible que nos yeux aient les même scapacités, tout simplement car ma famille a été détruite par une sale bande de rat. Mais bon, c'était une autre histoire . . . Tout cela pour dire que le changement de couleur de ses yeux n'annonçait rien de bon. Et j'avais eut raison de redouter le pire. A ce moment, tout se passa très vite, je n'eus pas le temps de réfléchir que je vis des flammes autour de moi, se propageant dans le QG, et ravageant le peu de confort que nous ayons jamais eut ! D'autres Naughts arrivèrent et s'écroulèrent. Leurs corps à moitié cramés. Pourtant je n'étais pas perturbée, j'avais plutôt l'impression de revivre quelque chose, une scène similaire à celle qui se déroulait sous mes yeux. Mon pouvoir de l'Ombre pouvait me permettre de sauver ma peau, et peut-être aussi la base, mais je n'en fis rien. pendant un court instant, je me mis à réfléchir. Ce feu n'avait aucun sens. Je me doutais qu'il pouvait s'agir d'un des pouvoirs de mon adversaire, mais je n'en étais pas sure. Après cela, j'eus la pensée, que si ce feu était bel et bien réel, je pouvais rejoindre mes parents. Là oùil n'y a plus aucunes souffrances, me jeter à corps perdu dans les flammes, et rerouver mes camarades tombés au combat, dans ma vie d'avant. Sous ma capuche, un sourire à moitié sadique se dessina sur mes lèvres. Voilà ce qu'aurait pu penser un être faible, sans aucune volonté, qui décidait d'opter pour la manière la plus simple de mettre un terme à sa vie. Je n'étais pas comme ça, j'étais une battante ! Je ne comptais pas mourir d'une façon aussi pitoyable ! si je devais rejoindre l'autre monde, ce serait dans une mort digne d'une Ishtar ! Pendant que je pensais dans ma tête, je n'avais pas bougé. L'illusion s'arreta d'un coup, me faisant reprendre contact avec la réalité, telle qu'elle était. Je sentis quelque chose me traverser la tête, une sensation, euh, comment dire . . . plutôt bizarre. Bon ! hein ! on a pas l'habitude de se faire traverser la tête par quelque chose en général ! je ne sais pas vous, mais je n'ai pas de passes temps douteux moi ! La douleur provoquait par ce geste, me fit ressentir une douleur similaire, celle que j'avais ressentie le jour où mes pouvoirs de l'Ombre s'étaient montrés au grand jour. Comme si ma tête allait exploser . . . Je m'en souvenais à présent, ce masque orange . . . Je l'avais en effet, bel et bien vu, et aussi entendu parler ! seul le meneur des Heaven le portait ! J'aurais du m'en douter . . . De son autre main, il retira ma capuche, doucement. Tant que mon oeil droit n'était pas visible, je pouvais m'estimer heureuse ! Mes cheveux noirs ébène recouvraient toujours mon oeil droit. Personne, non personne ne devait voir . . .



« Si tu annules ton pouvoir, j’arrête le mien. Si tu m’endors, mon pouvoir s’annule et tu meurs. J’ai un peu de mal à contrôler mon pouvoir, il se peut qu’il ne s’arrête de lui-même. Donc fais vite. Et, ce serait dommage, je n’ai pas envie d’abîmer la belle femme que tu es… »

Alors là, c'était la meilleure ! Sur le coup, j'avais envie de rire, mais je passerais plus pour une cinglée qu'autre chose, et je n'étais pas totalement folle. Et puis, c'était ma nature! quand les pauvres filles ont peur, elle se mettent à hurler, bah désolée, mais moi je me mettais à rire. Et puis, je n'étais pas le cas le plus désespéré du pensionnat, il me semblait important de souligner ce point . . . Bon, vu la position où je trouvais, je n'avais pas vraiment le choix, en fait si . . . Mais j'aurais d'autres occasions de me battre avec lui. J'inspirais profondemment et silencieusement avant de désactiver le Suimin Circle. Si j'avais eu Mugen sous la main, j'aurais conclu l'affaire en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, mais ce n'était pas le cas. Et puis, j'aurais aussi détruit la moitié du QG . . . De la même main qu'il avait découvert mon viage, il me caressa la joue. OUulllaaahhh ! On se calme ! aurais-je une touche ? J'étais certes célibataire, mais pour la simple et unique raison que je n'étais arrivée ici, que depuis peu de temps. Au point où j'en étais . . . Je finis par lui répondre, toujours d'une voix dynamique, avec une pointe d'humour :

C'est bon, je l'ai désactivé. Mais je te préviens, j'embrasse jamais au premier rendez-vous ! Et puis aussi, je suis une jeune fille.

J'avais lancé cette phrase dans une but purement ironique, pour détendre l'atmosphère. Après tout, je n'avais que 15 ans, certes, les quinze années de ma vies avaient été largement bien remplies, mais je restais tout de même une adolescente . . . Libre, ou du moins, je pouvais m'accorder toute la liberté que je désirais, je devais simplement aider le chef à diriger les Naughts et le servir. La liberté passait par la tolérence, non ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: What I've done [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

What I've done [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School of the Clans : Densetsu-Tekina Senso :: La partie RPG :: Le pensionnat :: Autre :: Locaux abandonnés-